Ajouter une courte description de votre critique

Avis sur The Legend of Zelda : Twilight Princess sur Wii

Avatar TouchMyTralala
Test publié par le
Version Wii

Mon premier et mon seul Zelda 3D pour l'instant, je l'admet. Ayant passé mon enfance sur consoles Sony (du moins consoles de salon), j'aurais difficilement pu faire autrement. Après les Oracle of, Link's Awakening et autres Minish Cap, il était temps de vivre l'aventure en 3D, une aventure qui m'aura à la fois ravi, enchanté, déçu et gonflé.

Côté gameplay déjà, il y a beaucoup de choses à dire. J'ai fait le jeu sur Wii, donnant l'occasion de s'amuser comme un petit fou à secouer les mains dans tous les sens pour donner un coup d'épée, mais aussi la possibilité de viser à l'arc avec la Wiimote (ce qui est quand même plus pratique qu'un simple stick niveau précision).Les touches de raccourci sont les bienvenues lorsqu'il faut passer toutes les 2 secondes de l'arc au boomerang puis du boomerang à l'aérouage et les différentes attaques à l'épée se font sans problème. Contrairement à beaucoup de joueurs, j'ai pas mal apprécié les phases en loup. C'est certes un peu redondant de traquer les insectes, mais à part ça j'ai bien aimé ce principe de transformation, assez bien appliqué dans certains temples et quêtes annexes. Enfin, la possibilité de se téléporter épargne pas mal de trajets pénibles même en chevauchant Epona.

Si l'on peut cependant déplorer quelque chose, c'est au moins la répartition des actions pour chaque bouton de la Wiimote : C ne sert qu'à regarder, Z à verrouiller, B est une touche de raccourci.. Et du coup A se retrouve avec tout un paquet d'actions différentes : ouvrir une porte, ramasser/lancer un objet, effectuer une roulade, parler, monter/descendre à cheval, ce qui entraine de nombreuses interférences entre ces actions. Tu voulais ouvrir la porte? Trop loin, fait donc ta roulade et mange-toi le mur. Tu voulais ramasser la bombe qui traine par terre? Désolé, le bouton A ne s'affiche pas encore à l'écran, et en plus t'es pas tout à fait immobile, essaye encore. Rien de bien méchant, au fond, mais désagréable par moments.

Je parlais du lock avec Z plus haut, et il s'avère que celui-ci peut aussi être source d'ennuis car il est mal branlé et parfois imprécis. Je prendrais un exemple, le plus significatif selon moi : dans la scène où Link escorte Big Boobs et le prince Zora vers Cocorico, il faut souvent jongler entre le boomerang, pour éteindre le chariot, et l'arc pour dégommer les divers ennemis. J'ai rapidement cessé de compter le nombre de fois où le boomerang était lancé vers les ennemis tandis que Link criblait le chariot de flèches..

Dernier point négatif sur la question du gameplay, qui me saute de plus en plus aux yeux vu que je suis en train de me refaire le jeu actuellement.. Link est vraiment un putain d'empoté. Et particulièrement dans la Tour du Jugement ou la Montagne de la mort. Le fait de sauter automatiquement dès que l'on s'approche du vide est pratique, mais la direction du saut s'avère parfois contraire à ce qu'on souhaitait, et quand il y a de la lave ou des sables mouvant en-dessous, c'est un retour à la case départ plutôt frustrant. Alors oui, Link tend les bras pour s'agripper aux rebords, mais il oublie parfois de s'accrocher aux rebords en question, et on le voit tomber stupidement, ses bras inutilement tendus au-dessus de sa tête.

Je peste contre le gameplay, mais c'est peut-être le seul gros défaut du jeu, et il ne se manifeste pas non plus très fréquemment, du moins pas suffisamment pour gâcher le plaisir de jouer. Si la qualité des donjons est plus ou moins inégale (j'ai particulièrement détesté la Villa des Pics Enneigés), ils sont dans l'ensemble d'assez bonne facture (mention spéciale aux Temple du Temps et de l'Eau, de véritables merveilles) et s'explorent avec un certain plaisir. Quand aux séquences entre les donjons, elles ne sont pas en reste : entre le scénario et les quêtes annexes, il y a de quoi faire.

Parlons scénario justement, et du dernier aspect du jeu qui m'a un peu (un peu) déçu. On nous fait quand même croire, pendant les 15 premières heures de jeu, qu'on va avoir droit à un méchant original du nom de Xanto, mais que nenni! Ganondorf arrive comme un poil sur la soupe dans toute cette affaire, et c'est quand même dommage, comme si les devs s'étaient senti obligés de le rajouter dans l'histoire pour faire plaisir.. Heureusement, le scénario en lui-même rattrape l'ensemble, grâce au personnage de Midona, qui forme un duo inoubliable avec Link, et à l'histoire tragique du monde du Crépuscule.

Pour finir, un simple mot sur les graphismes, dont je suis entièrement satisfait. Techniquement, de la part d'une console de la 7e gen, on est en droit d'en attendre plus. Perso je m'en fout, c'est la beauté du jeu en elle-même et l'esthétique que je cherche, et pour ça pas besoin de graphismes hyper réalistes. Sur ce point-là, Twilight Princess n'a rien à se reprocher, le monde d'Hyrule est d'une vraie beauté, qu'il soit plongé dans la lumière ou dans l'ombre du Crépuscule. Quand aux donjons, j'ai déjà eu l'occasion de vanter leur réussite artistique

TLoZ : Twilight Princess est donc un jeu qui souffre d'un nombre non négligeable de défauts, ce qui m'empêche de mettre une note plus élevée. Néanmoins, c'est toujours avec le même plaisir que j'y rejoue, que je parcours ses donjons, crible de flèches les gobelins que je croise, pars à la recherche des différentes grottes cachées ou me ballade à dos d'Epona sur les plaines (certes un peu vides) d'Hyrule, en essuyant les éternels sarcasmes de Midona. Une grande aventure et de grands moments de bravoures en perspective, et rien que pour ça il mérite bien son 8

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 414 fois
4 apprécient · 1 n'apprécie pas

Autres actions de TouchMyTralala The Legend of Zelda : Twilight Princess