Twilight Princess n'est un pas un Zelda

Avis sur The Legend of Zelda : Twilight Princess sur Wii

Avatar Suryce
Test publié par le
Version Wii

La sortie de The Wind Waker avait fait couler beaucoup d'encre à cause de ses graphismes, et en réaction, les développeurs de Nintendo se sont dit : "Bon, puisque c'est ce que veut le peuple, on va faire un truc trop dark, oh et puis tiens, on va recycler OOT au passage comme ça ils seront content !"

Le truc, c'est qu'écouter les "fans" est en général la pire chose à faire pour le(s) créateur(s) d'une oeuvre.

L'univers de Zelda est quelque chose de chatoyant, avec beaucoup de couleurs. Majora Mask est un jeu sombre lui aussi, mais il reste en même temps très coloré, c'est d'ailleurs ce mélange précis qui donne son ambiance si unique au jeu. C'est sombre, mais très vivant !
Twilight Princess en comparaison est atrocement terne.
La plaine d'Hyrule qu'on nous présente dans ce jeu n'est une série de couloirs et de ravins, avec beaucoup d'espaces à l'apparence désertique. Quelque soit la direction dans laquelle où se rend, le décor ne change pas. A l'opposé d'un MM, dont la plaine change d'apparence selon le lieu vers lequel on se dirige.

Mais surtout, la pièce maîtresse qui permet à un Zelda d'être un Zelda, c'est son aspect... social. Hé oui, sérieusement.
Dans OOT et MM, chaque PNJ vous donne une réponse différente quand vous l'interrogez, et nombre d'entre d'eux ont des quêtes ou des indices à vous fournir.
Mais cela est parfaitement absent de TP, où les PNJ qui daignent seulement vous répondre sont rares, et plus encore les quêtes secondaires.
Je continue ma comparaison avec MM :
Majora Mask est un jeu sombre, pourtant c'est aussi le Zelda qui met le plus accent sur le fait que vous devez aider les gens autour de vous (avec le Journal des Bomber notamment). Et l'esprit Zelda, c'est ÇA, et pas autre chose.
Link, c'est aussi bien le héros qui sauve le royaume, que le chic type qui passait par là et qui vous aide à retrouver vos cocottes perdues.

Et où est l'instrument de musique ? Élément pourtant incontournable de la saga Zelda ?
Dans ce jeu, on ne peut que réciter des notes à des endroits très précis, et les musiques faites avec les herbes ne nécessitent même pas l'action du joueur.
Et autre conséquence de cela se trouve être qu'il est parfois compliqué de retrouver Epona, qu'on ne peut plus plus appeler quand on veut, si ce n'est avec un objet obtenu beaucoup trop tardivement dans la partie.

A la limite, en partant du principe qu'on lu retire la mention de Zelda, Twilight Princess aurait pu être un plutôt bon jeu d'aventure, sauf que malheureusement, au discrédit du jeu s'ajoute le fait qu'aucune des promesses faites par les développeurs n'ont été respectés. Où sont les cents heures de jeu ? Où est le background de Ganondorf et du peuple Gerudo ? Le second est totalement absent du jeu, tandis que le premier n'apparaît pas pendant les trois quarts du jeu...

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 484 fois
3 apprécient · 1 n'apprécie pas

Autres actions de Suryce The Legend of Zelda : Twilight Princess