Confessions d'un fan

Avis sur The Legend of Zelda : Twilight Princess sur GameCube

Avatar Eren
Test publié par le
Version GameCube

13 ans. Cela fait 13 ans qu'il m'est difficile de mettre des mots sur Twilight Princess.

Et ce soir je saute le pas si je puis dire, je vais certainement être brouillon et mes mots ne vont pas toujours avoir du sens les uns avec les autres, mais peu importe.

C'est un Zelda que j'ai autant aimé que détesté. Et c'est sûrement l'une des rares séries, avec les Final Fantasy, à me procurer ce "sentiment" car les épisodes ont tendance à se démarquer les uns des autres, en respectant évidemment toujours les codes établis dans la saga.

Je l'ai donc d'abord apprécié parce que du haut de mes 11 ans, j'étais encore impressionnable et j'estimais énormément tous les jeux qui portaient le nom de "Zelda". Pas loin du fanboyisme certes mais j'étais déjà assez lucide pour me rendre compte que le jeu était tout de même une sortie vidéoludique importante et donc une odyssée à ne pas rater, qu'on soit un grand fan ou non.

Puis, avec les années, je me suis mis à détester Twilight Princess car je lui reprochais d'être peut-être trop formaté ou alors trop désincarné par rapport au reste de la série, j'étais moins sous le charme de cette froideur et de cette sobriété visuelle qui rendaient le jeu à la fois terne et donc sans éclats, contrairement à un The Wind Waker que j'estimais de plus en plus à la même période. J'étais dans une phase un peu rebelle où je voulais bousculer mes classiques, ou du moins quelques uns, en les remettant en question et en omettant leurs qualités pour ne parler que des lacunes, à force d'entendre des fans déçus me rabâcher toujours la même chose, je me sentais concerné par les défauts qu'ils énonçaient avec force et passion alors que je n'avais pas ressenti la même expérience... ce fut donc une erreur car ce sont les qualités que je vais énoncer plus bas qui m'ont sauté aux yeux, les défauts ne m'ont jamais posé de problèmes car j'ai été immergé et impliqué dès les premières minutes.

Et maintenant ? Ca fait un bon moment que j'ai réévalué ma vision de TP et avant de dire le pourquoi du comment plus en détails, il y a une chose très importante à souligner : Twilight Princess était, et l'est sûrement encore même si je mets Breath of the Wild au-dessus, un des jeux qui m'a le plus marqué. Je n'ai jamais arrêté d'y repenser, TP a "hanté" mon esprit pendant très longtemps, si vous permettez de grossir le trait un peu... En bien comme en mal, à chaque fois que j'ai dû parler de Zelda, il y avait l'ombre TP qui n'était pas très loin.

Bref, pourquoi ?
D'abord, la première chose qui m'a frappé dans TP c'est cette absence de magie, un monde sans-vie. Je le disais plus haut, il y a cette "désincarnation" au sein même de l'univers, je n'ai ressenti que très rarement ce sentiment, la tristesse et la mélancolie inondent le jeu et cela a l'air d'être une volonté pure et simple des développeurs, pour marquer l'ambiance du titre.
Le fait de pouvoir communiquer avec les animaux à travers la transformation en loup, ces allers et retours entre le monde des ténèbres et le monde de la lumière, c'est un aspect qui m'a profondément touché d'un point de vue visuel mais aussi sonore. On aime ou on déteste, en tout cas cela ne laisse pas indifférent.
Ensuite, la bande-son qui est évidemment un point fort des Zelda n'a pas démérité encore une fois, et c'est tout bonnement parfait selon moi. Tous les bruitages, les petits sons anodins, les thèmes cultes revisités, parfois quelques notes de piano classique ou du bon vieux synthé façon chorale, ça colle à merveille avec l'atmosphère de TP.

Je l'ai souvent dit ici et là dans mes critiques de jeux vidéo, mais j'accorde une grande importance à l'exploration et aux possibilités d'interaction avec l'environnement. Et je trouve que sur ce point précis, TP s'en sort très bien, il y a beaucoup de choses à faire, les quêtes annexes ne sont pas extraordinaires et sont même assez absentes, mais entre le jeu du Korokoro, les spectres ou les donjons, il ne manque pas de contenus.
D'ailleurs, les donjons parlons-en et comment vous dire que je les trouve excellents, ils font partie pour moi des meilleurs donjons de la saga. Minutieux, intelligents, variés et en prime des boss toujours très impressionnant. Donc les donjons sont un point fort de TP, et encore plus grâce un gameplay qui n'a pas tant vieilli que ça et qui reste de très bonne facture.

Dans Twilight Princess il y a certes ce "manque" de magie comme j'en ai parlé avant, mais en contrepartie l'aspect épique est poussé à son paroxysme pour un jeu Zelda. Le combat contre Ganondorf, la bataille sur la plaine et le pont d'Ordinn, le château d'Hyrule, la chasse à l'orque, le combat contre le Dragon dans le ciel... si ça ce n'est pas épique, alors je ne sais pas ce que c'est.
Côté scénario, ce n'est pas forcément plus mature mais c'est en tout cas beaucoup moins enfantin, notamment grâce à ces couleurs qui tirent vers le gris et de ce background à la limite de la dramaturgie, nous plongeant dans un royaume en proie à la dévastation. De plus, on trouve dans TP une introduction à l'univers plus en douceur que dans d'autres Zelda, au début du jeu on passe davantage de temps au village, on apprend à l'aimer et à connaître ses habitants... TP est un Zelda qui prend son temps, qui pose le contexte et qui vient ensuite bousculer le "petit monde" de Link, un petit monde auquel on s'attache et qui nous est enlevé de force, je me suis senti alors plus investi dans ma quête pour défoncer la gueule de Ganondorf. Donc là aussi, en plus d'avoir fait preuve d'ingéniosité dans ses donjons, TP l'a aussi démontré à travers son scénario simple mais profond en développant son background et ses à-côtés.

En conclusion, Twilight Princess est sans doute un épisode qui a du mal à s'affranchir des épisodes "acclamés" de la saga, comme Ocarina of Time, mais il a nettement plus à proposer en long et en large. Son univers qui se mélange à celui d'un Seigneur des Anneaux, ses personnages réussis, ses boss impressionnants, ses donjons ingénieux et j'en passe.. tout cela en fait un Zelda très important dans la chronologie de la série et sûrement l'un des jeux d'aventure les plus épiques qu'il m'ait été donné de faire. Un grand jeu avant d'être, accessoirement, un excellent Zelda. Oui, il n'a pas fini d'animer les débats et c'est peut-être mieux comme ça... on est sûr de ne pas l'oublier. Moi le premier.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 116 fois
6 apprécient · 1 n'apprécie pas

Eren a ajouté ce jeu à 7 listes The Legend of Zelda : Twilight Princess

Autres actions de Eren The Legend of Zelda : Twilight Princess