Avis sur

The Lost Vikings sur Super Nintendo par MotorMike

Avatar MotorMike
Test publié par le
Version Super Nintendo

Le début des années 90 fut définitivement riche en sorties action/réflexion sur la 16 bits de Nintendo. Deux épisodes de la licence Lemmings, King's Arthur World, Goof Troop : la concurrence fut assez rude dans le genre. Ou pas... Car un certain The Lost Vikings pointa le bout de sa barbe en 1993 chez nous. Un soft décalé, à l'image de sa bande-son dont nous reparlerons pour l'occasion en compagnie de son co-compositeur : Charles Deenen. 22 V'la le Valhalla !

Olaf Le Costaud, Baleog Le Terrible et Erik Le Bolide vivaient tranquillement au pays des fjords jusqu'au jour où l'extra-terrestre Tomator se mit en tête de les capturer afin de compléter sa collection d'espèces. Le vil chef de la race des Kroutoniens souhaitait ni plus ni moins faire une sorte d'Arche de Noé inter-galactique.
Comme énoncé plus haut, le jeu de Silicon & Synapse fait partie de ces titres atypiques qui marquent à eux seuls la ludothèque d'une machine. Il faut dire que le gameplay est tellement bien huilé que le fun est plus que jamais au rendez-vous. Tout se base sur les facultés propres à chacun de nos amis vikings. Le premier cité est le seul muni d'un bouclier qui lui permet de protéger ses confrères et lui même, mais également de planer dans les airs pour atteindre des zones jusqu'alors inaccessibles. Baleog c'est un peu la force brute du trio vu qu'il peut donner des coups d'épée tout comme tirer des flèches. Enfin, le seul guerrier roux du lot est le seul à pouvoir sauter et foncer dans des murs afin d'ouvrir de nouveaux chemins. Il convient donc d'user à bon escient des spécificités de chaque personnage si vous désirez trouver la sortie des 35 niveaux que comprend le soft.

...

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 310 fois
1 apprécie

Autres actions de MotorMike The Lost Vikings