👉 1er juillet : Les extraits de commentaires sont à nouveau disponibles dans les feeds 🥳.
Et toutes les mises à jours sont à retrouver ici : journal de bord de SensCritique.

The Talos Principle: Road to Gehenna

2015

102

53

14

7.8

Extension de Croteam et Devolver Digital · PlayStation 4, PC, Mac et 3 autres · 23 juillet 2015

Genres : Réflexion, Aventure

Groupe :

The Talos Principle
Toutes les informations

The Talos Principle: Road to Gehenna follows the narrative of Uriel, Elohim's messenger, as he explores a strange, hidden part of the simulation on a mission of mercy and redemption in an attempt to free the souls of the damned at all costs.

VGM

VGM

L'écriture est vraiment exceptionnelle.

il y a 7 ans

6 j'aime

Ludwig_Sylow

Ludwig Sylow

Un peu déçu, sûrement parce que je venais de terminer le jeu principal. J'ai trouvé que le DLC n'apportait pas grand chose de plus, pas de nouvelles...

il y a 2 ans

1

Wlaad

Wlaad

Released !

il y a 7 ans

fuckmacron
7
fuckmacron

Critique positive la plus appréciée

Critique de par fuckmacron

Scénario toujours au top, écriture mirifique et environnement un peu plus soignés que dans l'original. Mais deux défauts font de ce DLC une expérience très légèrement en-deçà du jeu original :7 1/...

Lire la critique

il y a 6 ans

Ytterbium
8
Ytterbium

A quoi rêvent les androïdes

La plus grande réussite de The Talos Principle, c'était de dessiner une histoire décousue en arrière plan de puzzles à base de lasers, de cubes et de boutons. Les puzzles sont de retour dans ce DLC,...

Lire la critique

il y a 5 ans

Preedatoor
6
Preedatoor

Critique de par Preedatoor

La suite de l'excellent The Talos Principle mais avec une histoire un peu différente. Uriel_copie est un messager chargé de libérer tous ses congénères d'une prison numériques. Pour entrer...

Lire la critique

il y a 6 ans

benkb
8
benkb

Best Of Plus

J’avais adoré le First Person Puzzle Game philosophique de la Croteam (Serious Sam :D), ils nous en ont livré un add-on très agréable. Assez court, plutôt simple si on ne se frotte pas aux étoiles...

Lire la critique

il y a 3 ans