Premier jeu d'une nouvelle ère pour le RPG

Avis sur The Witcher 3: Wild Hunt sur PC

Avatar benkb
Test publié par le
Version PC

The Witcher 3 est clairement un des plus grands jeux de ces dernières années. C’est avant tout un chef d’oeuvre de narration. Le jeu offre en sus une grande diversité d’expériences et beaucoup de cohérence entre chacune d’entre elles. C'est hyper bien écrit, il y a de l'aventure, de la comédie, de l'horreur, du drame. C’est à la fois un jeu d’enquête, d’exploration, un jeu de rôle... et il réussit globalement chacun de ces volets.
L’open-world n’est pas aussi vain que celui des assassin's creed ou autre UbiSofteries. L’histoire explore chaque contrée, si tant est que l’univers semble au final assez ramassé. On sait où on est, où on va, chaque endroit a une forte identité narrative.

Car The Witcher 3 est avant tout un jeu à histoires. La moindre quête secondaire est remarquablement écrite. Et même si on croit par moment s’égarer dans des méandres de sous-quêtes on est indirectement remis sur le fil rouge, subtilement, par une référence, un personnage rencontré voire une influence connexe sur la trame - la narration est ce que j’ai vu de mieux en la matière, ever. Avoir lu l'auteur ajoute beaucoup... c'est dingue le travail d'adaptation. Il y a un dialogue permanent entre les médias.. Avoir fait les 2 précédents jeux est également très recommandé. C’est une suite, on croise beaucoup de monde avec qui on a vécus de précédentes aventures. Tout est intelligemment lié.

Je ne crois pas pouvoir de nouveau toucher à un jeu qui demande du grind ou des quêtes à la con (genre 95% des JRPG - et quand je vois la gueule des quêtes annexes de FFXV au hasard...) Il y a bien des quêtes de chasse au trésor qui enchanteront les amateurs de collectionnite, et un excellent jeu de carte qui verra bientôt sortir son opus dédié - mais c’est complètement optionnel. J’ai pour ma part laissé intégralement ces 2 activités de côté sans en ressentir le manque. Le jeu le permet sans pénalité.

Les environnements sont super beaux, et le level design est toujours très inspiré. Jamais on a des impressions de redites. Le bestiaire a encore gagné en épaisseur depuis le 2, tout en restant très cohérent avec la géographie. Vers le end game le jeu convoque même de l’onirique et place le monde du Witcher dans une cosmogonie vertigineuse. Si suite il y a, ce pourrait être bien déroutant.

Je n’ai pas parlé du système de combat qui est plus fun mais moins technique que les 2 premiers. On peut customiser son style à l’aide des types d’équipements et des perks. C’est ensuite un combat à la Batman Arkham, on esquive, on pare, c’est rythmé et le jeu demande de varier les approches en fonction des ennemis. Le leveling est à l’ancienne et bien plus excitant que l’auto-levelling des Elder Scrolls.

Les DLCs sont de vraies extensions à l’ancienne, articulées autour d’un scénario standalone, à jouer après le jeu principal. La qualité d’écriture augmente encore d’un cran, même si la dimension géographique est mécaniquement plus restreinte.

Liste exhaustive des défauts: le côté monde ouvert est surtout un outil d’immersion. Le jeu est un peu facile en “normal”. Le cheval bug un peu (pathfinding, colisions), mais on s’en sort toujours. Le combat est un peu bourrin, pourrait être un peu plus tactique. Voilà.

On est dans le haut du panier,le premier jeu d’une nouvelle ère pour le genre RPG, reléguant les concurrents les plus récents dans un musée. Cerise sur le gâteau? Entre 80 et 200h de durée de vie.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 207 fois
1 apprécie

Autres actions de benkb The Witcher 3: Wild Hunt