Attention. Derrière toi.

Avis sur Thief sur PC

Avatar Nelenia
Test publié par le
Version PC

Je vais ici, faire une critique de ce jeu que je découvre et qui vraiment, me plait beaucoup. Et pourtant, l'infiltration et moi, on est un peu fâché. Disons que je ne suis pas nécessairement très subtile, comme demoiselle. J'avais pourtant d'autre jeux en cours de critique, mais il fallait que je mette ce que j'avais sur le coeur.

Tout simplement parce qu'après une ballade sur la toile, ce qui m'est assez coutumier, pour prendre la température d'un jeu ou d'un film, ce que j'ai lu m'a fait l'effet d'une douche froide. Voilà, après huit heures de jeux, j'ai décidé de faire une petite pause et de me renseigner sur ce jeu, puisqu'il s'avère que je n'ai jamais joué à ces prédécesseurs. Et comme une très bonne amie à moi m'en vantait les mérites, j'ai décidé de palier à mon manque de culture. Et je vais être honnête ; mes renseignements n'ont pas portés leurs fruits, pour cause, je suis restée à la descente en flèche que l'actuel jeu subit. Et je n'ai pas pu m'empêcher de me sentir concernée.

Je n'ai pas fini le jeu, mais je sais qu'il me reste quelques chapitres, et que ce jeu aura globalement une vie d'une dizaine d'heures. Quinze au grand maximum. Ce jeu entre donc dans la lignée de Dishonored, Remember me et tant d'autre, mais ce n'était que pour citer les plus récents. L'évolution du jeu vidéo est nette et soyons honnête ; la plus part des jeux ont une durée de vie extrêmement courte. Alors certes, on a quelques jeux sur lesquels on peut passer plus d'une centaine d'heures de jeux, je pense là bien évidement à Skyrim. Mais si on s'attèle à la quête principale, on excède pas plus de vingt heures de jeux. Et je l'ai attesté. Et sincèrement les quêtes secondaires sont très souvent..longues, inutiles et ennuyeuses. C'est un jugement de valeur, je sais, mais ce que l'idée que je tente d'amener à la suivante : A quoi bon essayer de combler un jeu avec des quêtes secondaires pour justifier un nombre d'heures de jeux, alors que la trame principale est bien suffisante ? Bien sur, quand le jeu est bon, on a envie d'y jouer plus longtemps, de même lorsqu'on est plongé dans un bon livre et qu'on a le sentiment de le finir trop tôt. Cela dit, on a sitôt fait de râler contre un concepteur de jeu alors que je me vois assez mal pester contre l'auteur d'un roman...Etrange.

Assez de généralité, parlons du jeu. Visuellement il y a assez peu de défaut, sincèrement graphiquement c'est une pure baffe. Bien sur, on se trouve dans une ambiance glauque, brumeuse, la nuit, ce qui limite peut être les détails graphiques. Mais on s'en fou, ça en jette (en plus de foutre les jetons). Un défaut que je reproche à pas mal de jeu niveau texture et qui ici n'en souffre pas c'est la collision. En général c'est assez mal traité par les développeurs mais là, rien à dire. En même temps, on incarne un voleur, l'inverse aurait été désagréable. Personnellement je fais tourner le jeu au maximum de ses performances et rien ne m'a spécialement choqué de ce point de vue là ; il est fluide et il est beau.

Mais maintenant, parlons du gameplay. Il est intuitif et instinctif. La vue à la première personne pour ce genre de déplacement reste à mon sens la meilleure, même si elle ne permet pas de profiter de notre héros, cela offre un côté immersif plutôt sympa. Le jeu nous offre une quantité assez restreinte d'armes, mais avec des options plutôt sympa. Ce qui fait qu'on doit se balader avec le carquois de Hawke Eyes. Différents styles de flèches en fonction de notre style ; plutôt discret, furtif et compatissant ou du genre bourrin violent. Parce que oui, c'est un peu la mode, les jeux dont les fins sont influencées par le déroulement du jeu et très souvent, si l'on tue ou pas nos ennemis. C'est intéressant, même si ça commence à devenir redondant que ça soit le seul facteur qui justifie une fin alternative. En outre, on a quelques améliorations sympas, pas franchement vitales, mais toujours utiles. Finalement ça tend plus du gadgets qu'autre chose. L'univers est assez linéaire, soyons honnête, on se déplace dans la même ville et ça avait été un point très noir pour moi dans Dishonored. Ici cela me gêne beaucoup moins ; on découvre certains quartiers au fur et à mesure du jeu, on est pas constamment dans les même endroits, ce qui évite de se lasser de notre environnement. La carte pour moi, est assez inutile finalement. J'ai une propension catastrophique à me perdre en jeu vidéo, et là pour le coup si l'on a pas une bonne mémoire de où se trouve celui qui nous vend notre matériel...Aucun moyen de se rafraichir la mémoire. Dommage.

Ce qui est un peu dommage aussi, comme tous ces jeux de parcours, c'est assez...indiqué. Indiqué et en plus on ne nous permet pas d'aller où on veut. J'veux dire, c'est rageant de voir notre héros se hisser grâce à un bout de grille et de pas pouvoir passer une rambarde...Ce genre d'incohérence tiens d'avantage à la facilité de réaliser le jeu qu'autre chose. Donc on est un peu obligé d'aller là où ils veulent qu'on aille. C'est rageant. Outre ça, le fait de pouvoir rentrer par effraction c'est plutôt sympa, on pille, on sort, on fait notre petit tour. C'est sympa. Et surtout on a résister à l'envie de voir notre héros se transformer en Ezio. Il a son repaire, il grimpe partout, mais on en fait pas des tonnes. Disons que ça rend le jeu humble. Mais les visites nocturnes chez les habitants, parlons en. Ils sont où ? Non parce que grosso modo, le jeu se déroule à des heures où globalement chacun se trouve chez soit et il n'y a jamais personne. C'est extrêmement frustrant. A quoi bon être discret alors ? Plutôt frileuse, j'ai débuté une partie en mode normal et franchement...avoir une IA aussi gentille de nos jours, ça ne devrait pas être permis. Mais nos jeux aussi se sont simplifiés avec le temps, c'est une critique qui vaut pour bien des jeux...Mais c'est vrai que là, y a des moments, c'est rageant. Je le retenterais avec la difficulté maximale, parce que là, c'est un réel jeu d'enfants.

Cela fait pas mal de point négatifs, mais au final, j'ai vraiment adoré ce jeu. Vous l'aurez peut être compris un bon jeu pour moi, ne résume pas qu'à sa difficulté, mais bel et bien à une ambiance générale, à une cohérence. Et ici, l'univers m'a complètement parlé. C'est un jeu d'infiltration oui, donc il ne faut pas s'attendre à des combats mais à beaucoup de fuite. La difficulté aurait peut être pu être un peu plus corsé en matière de déplacement, j'en conviens, mais voilà, il ne faut pas essayer de prêter à ce jeu des prétentions qu'il n'avait pas à la base. L'ambiance est terriblement oppressante, et j'adore ça. Pour m'arracher un cri devant mon écran, voilà, c'est plutôt bien fait. C'est fantasque, sombre, intriguant. Ca suffit à tenir en haleine le joueur. Et je pense qu'une vingtaine d'heures de jeu dans ce genre d'ambiance aurait été bien trop. Il faut savoir, comme les conseils du jeu nous le disent souvent, quand il faut s'arrêter. Point trop n'en faut, et ici cela se vérifie.

Je pense que le jeu à subit une critique massive, parce qu'il a été développé par Bioware, et qu'une grosse majorité des joueurs ont été dépités de la fin du dernier Mass Effect....Et qu'ils se servent un peu de ça pour démolir ce jeu, qui n'a juste rien avoir. Non seulement l'univers, mais aussi d'un point de vue gameplay. Pour moi Thief est un bon jeu, très immersif que j'ai hâte de terminer pour connaître le fin mot de l'histoire. Je lui met une note de 7, sachant que j'ai mis un 6 à New Vegas...Bha oui, mais New Vegas m'a franchement pas emballé et j'ai fini le jeu...parce que je ne voulais pas le laisser inachevé. Donc, là j'estime que malgré ces défauts, qui sont pour moi des défauts assez récurrents de la décennie...Voilà.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 691 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Nelenia Thief