Vivez toutes les émotions du cinéma avec Orange

Avis sur

Tomb Raider II sur PC

Avatar Pimprenelle
Test publié par le
Version PC

(Cette critique est aussi valable pour Tomb Raider premier du nom)
Tomb Raider 2, c'est un peu la fin du jeu vidéo inventif. C'est l'entrée de Sony et de ses gros sabots commerciaux dans la place. C'est un peu Moloss Tannen qui rentre dans le saloon jovial du jeu vidéo et qui crache par terre: la fete est finie, les ennuis ne font que commencer.
C'est le moment ou le gameplay commence à etre sacrifié pour la qualité graphique, travers qui depuis gangrène sévèrement le média. Oui, c'était le début de la 3D, forcement les cinématiques avaient la classe. Et en plus l'héroine avait de gros seins. (Et elle court! avec des seins! en 3D!) Wha! Belle exploitation des nouvelles possibilités offertes par les machines de l'époque, des seins en 3D, bien vu les mecs! Argument commercial facon TF1 pour capter l'attention des ados libidineux que nous étions (et la légende du saut au dessus du chandelier pour la désaper qui nous a tous fait perdre quelques heures entre copains, le samedi soir, au lieu de jouer à un vrai jeu).
Mais encore, je ne me formaliserais pas si le jeu tenait la route dans le gameplay. Or c'est l'horreur absolue! La maniabilité est catastrophique au point de ruiner tout le plaisir du jeu! Impossible de la faire tourner rapidement, s'arreter d'un coup, ou même sauter quand on veut! La rigidité des animation empeche toute réactivité! Passer 20 secondes pour parvenir à l'aligner en face d'un interrupteur pour qu'elle parvienne à l'activer ca n'est pas supportable! Et c'est comme ca pour tout! L'animation de nage, réalisée uniquement pour nous laisser apprécier son entre-jambe polygonée, est d'une lenteur à faire passer un film de Margerite Duras pour un James Bond! Les phases plateforme sont juste injouables.
Les phases de tirs sont catastrophiques dans un autre genre: la visée est automatique, peut importe qu'on soit de face ou de dos, on tir sur l'ennemi quand même: aucun interet donc. On peut juste sauter dans tous les sens contre les murs, mais ca ne nous empeche pas de se faire toucher.
L'histoire est un pale scénar' à la indiana jones avec des dinosaures dedans, seul truc peut etre un peu drole du jeu.
En fait il n'y a rien dans ce jeu. tout est chiant! En plus il a le malheur d'être une suite qui n'ajoute rien. Ah si pardon! Les seins sont mieux modélisés, dans le 1 ils ressemblaient plus à des pyramides! Et dans le 3, encore mieux! 300 polygones par sein !! Si si, ils le disaient dans les mags de jeu à l'époque!

Conclusion: cinématiques et seins qui en jètent. Maniabilité calamiteuse. Gameplay sans intérêt. Résultat: Succès commercial. Le début d'une très longue série de cagues vidéoludiques.
Pire, je pense que Tomb Raider a largement contribué à fonder le cliché du joueur de jeu vidéo débile et libidineux, du beauf quoi, et élément initiateur d'un cercle vicieux qui a fait du jeu vidéo console un repère de teubés.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 761 fois
15 apprécient · 30 n'apprécient pas

Autres actions de Pimprenelle Tomb Raider II