Critique de Tomb Raider : L'Ange des Ténèbres

Avis sur Tomb Raider : L'Ange des ténèbres sur PC

Avatar PetitTasdePixel
Test publié par le
Version PC

Nom : Tomb Raider : L'ange des Ténèbres
Année : 2003
Genre : Action, Aventure
Editeur : Eidos Interactive
Développeur : Core Design
Plateformes : PC (DOS, Mac OS), Playstation 2
Classification PEGI : +12
Bref résumé de l'histoire ...
L'ancien mentor de Lara Croft, Werner Von Croy, demande à la jeune femme de venir à Paris le retrouver, car il pense être en danger de mort et aimerait que Lara l'aide avant qu'il ne passe de l'autre côté... Mais rien ne se passe comme prévu. Lara Croft assiste à l'assassinat de son ami. Elle se voit dans l'obligation de fuir dans les quartiers de Paris pour échapper à la police. Elle va alors se rendre compte que derrière l'assassinat de Von Croy se cache une société secrète visant à réveiller une ancienne race terrestre : Les Néphilims.

Que dire du jeu ...
Par où commencer ? Il va falloir que je sois vraiment objectif, car si ça ne tenait qu'à moi ce jeu aurait une excellente note, malgré les nombreux points sombres. J'y ai joué en 2003 lors de sa sortie, mais la difficulté m'a fait abandonner très rapidement. Enfin ce n'était pas la difficulté mais plus l'accumulation de bugs qui m'ont donné envie de tout arrêter.

Commençons par le scénario. Il est bien construit mais aucune explication n'est donnée. Normal étant donné que ce n'était que le premier volet d'une trilogie. Je ne peux donc pas cracher à la tronche des scénaristes qui n'ont pas pu aller au bout de leurs idées. La série s'offre le luxe d'avoir des décors plus urbains dans cet opus. On commencera par Paris, allant jusque dans le Louvre pour une séquence d'infiltration qui pourrait marquer les mémoires. Ensuite nous irons à Prague dans une forteresse haute sécurité.

Le gros défaut est l'intelligence artificielle des ennemis. Il n'est pas difficile de passer devant eux sans se faire repérer, ou tirer dans le vide sans qu'ils n'entendent.

La maniabilité est difficile elle aussi. Il faut avouer que Lara est plutôt lente dans cet épisode. Elle réagit, mais on a toujours une impression de latence entre la commande et l'action. Il y a même un petit ajout dans cet opus, la barre de résistance. Elle ajoute un peu plus de réalisme: Lara ne peut plus rester ad vitam accrochée au-dessus du vide. Il est possible de la booster grâce à des actions qui confèrent un bonus de force, aidant Lara à rester accrochée plus longtemps.

Autre chose qu'il faut noter, et qui n'est pas rien, la bande originale. Elle est somptueuse, magnifique même ! Je vous recommande fortement d'écouter la bande originale qui est en bas de cette critique. L'ambiance qui en découle colle parfaitement avec l'univers que les développeurs ont voulu donner au jeu. On abandonne l'éternel thème principal des Tomb Raider (c'était le même depuis le tout premier) et on passe à quelque chose de plus épique, de plus imposant, comme devait l'être la suite de la trilogie.

J'aimerais aussi parler du second personnage jouable, Kurtis, homme au passé étrange et lié aux reliques que cherche Lara. Il est jouable durant un court niveau, trop court. Et nous le voyons rapidement disparaître... Hélas.

Un dernier point noir pour conclure cette partie de la critique, l'absence du duo de pistolets de l'aventurière. Absence qui, lors de ma première partie, m'a fait l'effet d'un coup de massue... Heureusement qu'il existe des patch désormais pour avoir ces armes de prédilection !

Que dire pour conclure ...
Je ne sais pas vraiment comment noter cet épisode. Il devrait avoir une note moyenne, et non mauvaise. Je crache à la gueule de ceux qui disent que cet épisode est merdique. Les développeurs ont voulu créer un univers plus mature, plus sombre à Tomb Raider, un virage serré et risqué. Seulement les joueurs ont été trop étroits d'esprit pour comprendre que ce virage aurait été pour le meilleur et qu'il fallait attendre le second épisode pour avoir le must au niveau correction de bugs. Ça me fait mal de me dire que les joueurs préfèrent aduler des jeux qui ne tentent pas de faire d'innovations et gardent les mêmes mécaniques, moteurs, tous les ans et démontent les jeux qui tentent d'innover. Ça ne date pas de "Call of Duty" cette mode...

Note finale : 14/20

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 651 fois
3 apprécient · 4 n'apprécient pas

Autres actions de PetitTasdePixel Tomb Raider : L'Ange des ténèbres