".........No. ......I want you to think. I want you readers to think too."

Avis sur Umineko no Naku Koro ni sur PC

Avatar Pierre
Test publié par le (modifiée le )
Version PC

Cette phrase prononcée par un personnage arrivant tardivement dans l'histoire résume à mon avis toute l'essence qui caractérise Umineko No Naku Koro Ni . Fruit d'une alchimie constante entre le lecteur et l'écrivain, ce sound novel parvient à abolir les frontières physiques qui existent entre les deux afin d'en ressortir un lien puissant qui les uni. Il n'est pas qu'un récit écrit de la plume de son auteur au génie incommensurable qu'est Ryukishi07, mais il est également l'histoire du lecteur qui va se retrouver transporté lui-même dans cet univers unique et étrange avec pour but de résoudre les mystères qui entourent l'île de Rokkenjima, théâtre de terribles évènements qui vont s'abattre sur la famille Ushiromiya. Umineko No Naku Koro Ni ne raconte pas seulement une histoire sur des personnages et les émotions qu'ils ressentent, mais il conte également celles du lecteur, il raconte ses joies, ses peines, ses colères, ses dépressions, ses satisfactions, ses émerveillements... Il ne lui propose pas de n'être qu'un lecteur du récit, mais également d'en être acteur, de vivre l'histoire pleinement de lui-même, d'en apporter sa pierre à l'édifice. C'est un voyage inattendu vers un monde hors du commun à la recherche de la vérité, certes, mais également à la recherche de soi-même, de son propre but, de son propre rôle au milieu de ces évènements que l'on ne comptait alors que suivre. Ce voyage, je vais tenter de vous en partager une invitation au travers de cette critique.

4 Octobre 1986, la richissime famille Ushiromiya se retrouve pour leur réunion familiale annuelle sur l'île de Rokkenjima appartenant à la famille pour décider du partage de l'héritage que laissera Kinzo Ushiromiya, dément et égoïste dirigeant de la famille au bord du décès. Chaque membre de la famille ayant un crucial besoin d'argent, il est alors mis sur le plateau une rumeur, celle d'une énorme quantité d'or cachée sur l'île dont l'emplacement serait révélée par une épitaphe sous un tableau orné dans le manoir de la famille représentant une légendaire sorcière nommée Beatrice qui serait à l'origine de la richesse de celle-ci. Mais le jour suivant, une série de terribles et mystérieux meurtres commencent à être perpétrés sur l'île.

Après le succès critique unanime de sa première saga de sound novel en 2001, Higurashi No Naku Koro Ni (disponible en France en boîte sous le nom de Le SANGlot des Cigales, intégralement traduit en français depuis le japonais), Ryukishi07 revient en 2007 avec son nouveau chef-d'œuvre, Umineko No Naku Koro Ni dont le succès au Japon sera encore plus retentissant que pour ce dernier ! Tout comme pour Higurashi, Umineko No Naku Koro Ni est divisé en 8 tomes publiés à intervalles réguliers (ici 6 mois, lors du Comiket au Japon), il commence donc sa publication en 2007 pour se terminer en 2010. On comptera également la publication de deux tomes bonus Umineko No Naku Koro Ni Tsubasa, sorti en même temps que le dernier tome de la série, et Hane, sorti un an après, ainsi qu'un jeu de combat dérivé de l'histoire nommé Ougon Musou Kyoku qui comprendra une extension nommée CROSS. Pendant 4 ans, ce sound novel fût sujet à un énorme intérêt croissant porté par de nombreuses communautés de fans de par le monde, cherchant entre eux tant bien que mal à résoudre toutes les énigmes jonchant l'histoire en élaborant les suggestions et les théories les plus folles alimentant quotidiennement l'imaginaire collectif des lecteurs !

Déjà là, nous touchons à l'un des secrets du succès de ce sound novel : invitant le lecteur à vivre l'aventure de lui-même, il l'invite également à rejoindre, voire, de créer une communauté autour de celle-ci pour faire toute la lumière sur cette affaire ! Toutes les énigmes peuvent être résolues par le lecteur, mais certaines nécessitent un niveau de raisonnement, voire de recherches, extrêmement pointues tel qu'une personne seule ne pourrait les résoudre. Pour révéler au grand jour les mystères de Rokkenjima, réfléchir et théoriser de son côté n'est pas la seule nécessité, il faut également s'attacher aux mots, lire entre les lignes, chercher le grain de sable et comprendre les significations cachées derrière chaque expression afin de déceler des parcelles de vérité, des bribes d'une solution qui pourtant est sous nos yeux depuis le début et qui n'attend qu'à être trouvée par le lecteur.

Mais pour qu'une telle saga de sound novel déchaîne les passions comme elle l'a fait, il faut qu'elle dispose de qualités intrinsèques en dépit de ses défauts, en effet, Umineko No Naku Koro Ni possède tous les éléments qui le rendrait repoussant au possible : appartenant à un domaine obscure de la sous-culture japonaise (les visual novel), uniquement en anglais et en japonais (merci Witch Hunt au passage pour le formidable travail de traduction fourni), un début lent, des sprites (bien que très expressifs) laids dessinés par un Ryukishi07 loin de prétendre à un niveau artistique hors-norme, plus de 100h de lecture requis pour voire le bout de l'histoire, pas de CG, un scénario qui peut se révéler perché, un character design penchant parfois vers le mauvais goût... Contrairement à la plupart des jeux d'aujourd'hui, ici ce n'est pas le jeu qui va vers le joueur, mais le joueur qui va vers le jeu. Certes, Umineko No Naku Koro Ni est loin d'être accessible, il ne suffit pas seulement d'avoir une simple envie de le lire, il faut vraiment le vouloir pour ainsi obtenir un billet pour ce voyage unique ! Mais bien entendu, ces défauts que je vous ai cité sont contrebalancés par des qualités exceptionnelles qui vous feront rapidement oublier ces lacunes, voire même vous donneront de la sympathie pour elles !

Le premier gros point fort qui marquera le lecteur lors de son voyage, c'est bien entendu l'aspect sonore de l’œuvre, l'incroyable OST d'Umineko No Naku Koro Ni ! Composée de plus de 190 pistes par plusieurs compositeurs aussi bien professionnels qu'amateurs dont des qui avaient déjà travaillés sur Higurashi No Naku Koro Ni (comme dai), les musiques sont toutes de qualité et on alterne entre de nombreux genres musicaux qui s'accordent toujours à merveille avec l'ambiance de la scène que l'on suit ! Magnifiant chaque passages avec brio, elles confèrent à l'ensemble de l’œuvre une atmosphère unique et envoûtante happant immédiatement le lecteur dans cet univers ! Allant des pistes épiques aux dramatiques en passant par l'émotionnel ou encore l'inquiétant, elles réussissent toutes à véhiculer à la perfection la moindre des émotions à ressentir à n'importe quel moment de la lecture, et leur grande quantité fait que l'on arrive pas à se lasser d'elles et que l'on est constamment surpris dans notre progression ! De plus, il n'y a pas besoin d'attendre longtemps pour pouvoir entendre des chefs-d’œuvre ! Dès les premières heures, on peut entendre des pistes de grande qualité comme hane, hope ou encore le fameux goldenslaughter, véritable claque auditive prenant aux tripes à chaque écoute ! L'aspect sonore est tel qu'il arrive à éclipser totalement les défauts techniques qui peuvent ressortir du visual novel ! En effet, Umineko No Naku Koro Ni est développé avec un moteur vieillissant et les dessins sont loin d'être des plus flatteurs pour la vue. Cependant on ne peut qu'applaudir le soin apporté à la mise en scène ! Les différents bruitages utilisés, les effets appliqués et autres procédés utilisés permettent de rendre l'expérience encore plus immersive ! Malgré le format exploité, toutes les sensations que veut nous faire ressentir l’œuvre passent à merveille et on y croit du début à la fin !

Second gros point fort, les personnages. Initialement au nombre de 18, leur nombre s'accroît au fil des tomes jusqu'à arriver à une brochette de plus d'une quarantaine de personnages tous ayant leur utilité, tous ayant un rôle à remplir dans l'histoire et beaucoup d'entre eux ayant un background développé et intéressant ! Excepté certains ayant des caractères semblables pour des raisons justifiées, ils ont tous une personnalité unique et leurs relations entre eux paraient presque vivantes tant elles crient de réalisme ! Mais le véritable plus ici, c'est que vous aurez pour chaque personnage une bonne raison de l'adorer de tout votre cœur et une autre pour le haïr du fond de vos tripes ! Chaque protagoniste possède son moment où il brille de mille feux dans une scène épique à souhait faisant que l'on ira jusqu'à glorifier son image et vouer un culte à celui-ci et une scène où son comportement et ses actes sont tellement ignobles voire inhumains que l'on va le détester comme la plus odieuse personne ayant existé ! Aucun personnage dans Umineko No Naku Koro Ni n'est tout blanc, aucun n'est parfait, même le plus saint et bienveillant d'entre eux cache en lui un terrible démon qui n'attend qu'à être libéré de son emprise ! C'est ce qui les rend si riches, intéressants et passionnants à suivre, qui plus est dans un roman de mystère où le coupable peut se cacher en n'importe qui ! Chaque personnage peut être fouillé, creusé, ils ont tous quelque chose à cacher, quelque chose que l'on peut tirer d'eux afin de découvrir à nouveau des parcelles de vérité, des nouvelles pièces d'un puzzle qui au fil de la lecture s'assemblent bout en bout pour former à la fin la réponse tant recherchée.

Umineko No Naku Koro Ni est une œuvre d'auteur. Une œuvre très personnelle à travers laquelle Ryukishi07 a voulu aborder de nombreux thèmes comme sa vision du roman mystère, de la façon dont il le conçoit que ce soit par les règles que le genre établi qui doivent être scrupuleusement respectées jusqu'à l'implication du lecteur dans la lecture. Les personnages n'ont pas été imaginés uniquement pour s'adapter à l'histoire, ils sont également tirés du vécu de l'auteur, en effet celui-ci a été fonctionnaire un temps et a donc dût côtoyer de nombreuses personnes, il a par conséquent créé les personnages selon cette expérience lui permettant d'aborder des sujets lui tenant à cœur comme la maltraitance ou la surprotection sans pour autant tomber dans le manichéisme. Umineko est une œuvre débordant de sincérité, l'auteur ouvre réellement son cœur à travers celle-ci et malgré le fait que l'on ait affaire à un récit fantastique, elle est d'une réalité touchante qui n'arrive pas à laisser indifférent.

Mais bien entendu, si Umineko No Naku Koro Ni arrive tant à fasciner le lecteur durant toute la durée de lecture que celui-ci demande, c'est bien par sa qualité d'écriture et son scénario à tiroirs hors du commun ! Partant d'un pitch sur une série de meurtres mystérieux perpétrés dans Rokkenjima derrière lequel se trouverait une sorcière se plaisant à voir souffrir autrui, les intrigues et les enjeux se multiplient au fur et à mesure de l'avancée dans l'histoire densifiant et complexifiant sans cesse le scénario, mais le tout est toujours géré à la perfection malgré le côté bizarre et tordu dont ce visual novel peut faire preuve et on ne peut que s'incliner devant une telle maîtrise digne des plus grands ! On pourrait croire qu'à la base, la particularité de Umineko repose sur le fait de nous laisser résoudre des énigmes brillantes d'imagination avec symboles étranges, meurtres en chambre close et logiques tordues, mais cela ne représente en réalité qu'un des attraits les moins importants du visual novel. Umineko No Naku Koro Ni laisse beaucoup de place à l'interprétation du lecteur de l'histoire, malgré les nombreux mystères qui parsèment le récit, les réponses ne seront pas toutes données à la fin, il revient donc à lui de réfléchir aux réponses et aux évènements ayant pût arriver et faire ses propres théories quitte à renverser complètement la version qui sera proposée au lecteur. Aujourd'hui encore, Umineko No Naku Koro Ni fait preuve d'un engouement sans précédent, les fans n'hésitant pas à créer encore et toujours de nouvelles théories plus folles les unes que les autres pouvant bouleverser radicalement notre vision de l'histoire ! Ryukishi07 invite même les lecteurs à la partager en incluant avec le jeu un éditeur permettant de créer des Forgeries, des histoires inédites autour de Umineko faites avec le même moteur que celui-ci ! C'est cette richesse qui rend l’œuvre incroyable ! Ajoutez à cela tous les TIPS délivrés par l'auteur pendant la publication enrichissant davantage le background et la mythologie de l'univers (tous disponibles sur le wiki dédié à Umineko) ainsi que la possibilité de faire des liens avec Higurashi No Naku Koro Ni et vous vous rendrez compte que Umineko No Naku Koro Ni est une cascade sans fin, un puits sans fond ! Lire l'intégralité des huit tomes vous prendra plus d'une centaine d'heures, mais ce n'est qu'à la fin que l'aventure commence réellement ! Ce n'est qu'à la fin que l'aspect social de l’œuvre entre en jeu (tout du moins, si vous n'avez pas suivi la publication des tomes), ce n'est qu'à la fin que vous pourrez partager votre vision des choses, apporter votre pierre et contribuer à la construction de ce mythe. Umineko No Naku Koro Ni s’affranchit de toutes limites et le poids des années ne le fera pas vieillir, bien au contraire, même dans des dizaines, des centaines d'années, on continuera encore et toujours à creuser le sujet, à voir plus loin, à apporter de nouveaux éléments à l’œuvre, le seul élément qui pourra stopper cette progression, c'est l'imagination des lecteurs.

Umineko No Naku Koro Ni n'est pas qu'un simple voyage, c'est une œuvre transcendante. Inépuisable de la première ligne jusqu'à longtemps après avoir clôturé le huitième et dernier tome, c'est une expérience qui laissera peu de gens indifférents. Moi-même, après ces 130 heures passées avec ces personnages inoubliables, cet univers unique, ces énigmes tordues et ces moments épiques, je n'ai pût m'empêcher devant les fatidiques crédits de fin de me lever, d'applaudir et de laisser couler quelques larmes devant une telle réussite ! Umineko No Naku Koro Ni est un chef-d’œuvre unique en son genre ! Certes, c'est une œuvre exigeante et dur d'accès qui laissera sûrement de nombreux lecteurs sur le carreau n'ayant pas réussi à saisir toute l'essence de celui-ci, mais quand bien même il leurs sera dur de renier tant de grâce, tant de majesté, la preuve d'une maîtrise de tous les instants pour aboutir à ce véritable OVNI ! Remettant en question notre notion de la réalité et du sens commun, il est l'incarnation du doute et des illusions, une incitation à remettre sans cesse en question ce que l'on voit, de ne pas nous fier qu'à nos yeux, de nier l'impossible et d'aller toujours chercher plus loin que ce qui nous est présenté. Aucune vérité n'existe, c'est pour cela qu'il convient de proposer notre version des faits pour peindre une image s'en rapprochant le plus possible bien que celle-ci ne pourra jamais être totalement conforme avec la réalité.

"In this world, there is no truth. The truth is made later on and overwrites what comes before it. Real truth doesn't exist anywhere."

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 2611 fois
22 apprécient · 2 n'apprécient pas

Pierre a ajouté ce jeu à 5 listes Umineko no Naku Koro ni

Autres actions de Pierre Umineko no Naku Koro ni