Les clichés horrifiques, c'est plus marrant en les jouant

Avis sur Until Dawn sur PlayStation 4

Avatar Vonsid
Test publié par le
Version PlayStation 4

Acquéreur tardif d'une PS4 et adepte d'horreur et de jeux narratifs, il était impossible de passer à côté de cet Until Dawn même s'il commence à dater un peu, d'autant qu'il est maintenant compris dans l'offre PS Now. Le gameplay est principalement basé sur du QTE et des choix de dialogues ou d'actions à réaliser, et teinté d'un peu d'exploration très sommaire.

La grande réussite du jeu est incontestablement son ambiance, on est pris dans ce chalet de montagne accueillant 8 jeunes gens qui vont connaitre pas mal de déboires le temps d'une nuit. On a droit ici à tous les clichés du genre : le sportif, l'intrépide, le rigolo, la nerd, la bimbo, la girl next door... Mais là où c'est généralement agaçant dans le cas d'un film, c'est plutôt amusant à jouer en tentant de conforter ou alors d'aller à l'encontre de ces stéréotypes. Le jeu pioche avidement dans de grosses références horrifiques (The Shining, Saw) mais fait aussi quelques clins d’œil discrets à des films un peu moins connus au travers du nom de certains trophées (L'exorcisme d'Emily, 2 soeurs...) qui parleront aux aficionados du genre.

Puisqu'on parle de cinéma, on retrouve dans certains des rôles principaux des acteurs connus comme Rami Malek, qui s'est illustré depuis dans Mr Robot ou en incarnant Freddie Mercury, ainsi que la jolie Hayden Panettiere, ex de Heroes qu'on a vue récemment dans... euh, pas grand chose en fait. La motion capture est très réussie ainsi que les animations faciales des personnages, le jeu est beau et réaliste malgré son âge. Le doublage en français est de bonne facture même si la synchronisation labiale est parfois à la ramasse.

Le scénario est solide et bien écrit et offrira pas mal de surprises. La tension sur le joueur est constante et bien maintenue, que ce soit au travers de pas mal de jump scares dont quelques uns assez putassiers ou à cause de la peur constante de perdre l'un ou l'autre des personnages en ratant un QTE ou en prenant une mauvaise décision, le but étant de réussir à en sauver un maximum. La fonction de détection de mouvements de la manette est bien utilisée au travers de passages dans lesquels il ne faut absolument pas bouger sous risque d'une issue fatale.

Until Dawn réserve donc quelques bonnes soirées en perspective aux fanas de jeux d'horreur, mais c'est sur la durée de vie que le titre commence à pêcher. Comptez entre 6 et 12 heures pour le finir, selon que vous le traversiez à toute vitesse ou en cherchant tous les collectibles cachés. Même dans le meilleur des cas, ça reste un peu léger. Ce problème est en partie compensé par une bonne rejouabilité, car beaucoup auront envie de faire un deuxième run voire plus pour explorer les conséquences d'autres choix. L'ayant fini plusieurs fois pour le platiner, on s'aperçoit également d'une autre faiblesse du jeu : beaucoup de QTE ratés n'ont aucun impact, de même que certaines décisions qu'on aurait pu pourtant penser importantes qui finalement ont toutes les mêmes conséquences. Ca n'est donc pas le jeu aux multiples scénarios qu'on nous laisse miroiter dans l'introduction, même si de pas mal de choses dans le déroulement différeront selon vos choix.

Until Dawn est donc une expérience recommandable pour les fans de jeux narratifs et d'horreur, surtout au prix actuel (aux alentours de 20 euros ou à 15 dans le cadre d'un abonnement mensuel PS Now). Ce serait probablement moins bien passé si j'avais du débourser 60 euros en me le procurant lors de sa sortie. A voir ce que va donner la prochaine sortie des concepteurs du jeu, "Man Of Medan", aventure narrative horrifique qui ne sera pas une exclusivité PS4 et sortira (malheureusement) en format épisodique.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 121 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Vonsid Until Dawn