Final Fantasy Nordique

Avis sur Valkyrie Profile 2 : Silmeria sur PlayStation 2

Avatar Real Cosmic M
Test publié par le
Version PlayStation 2

Valkyrie Profile est une licence de jeu RPG de Square Enix, produit par Tri-Ace au cheminement vraiment paradoxal et atypique. En effet ce jeu ne possède que 4 éditions, mais il est devenu assez culte au Japon et presque totalement inconnu en Europe et aux Etats-Unis. Comme beaucoup je l'ai découvert grâce à cette version sortie sur PS2 et que dans le même temps, une réédition de Valkyrie Profile sur PS 1 , appelé Valkyrie Profile : Lenneth est sortie sur PSP. Pour finir avec une sorte de préquel à Valkyrie Profile 1 sur Nintendo DS appelé Convenent of Plume, lui aussi inédit en Europe & Amérique. Alors qu'en est - t-il de ce présent jeu ?

Scénario :

L'histoire en elle-même est un préquel à Valkyrie Profile 1 et relate les événements qui se sont déroulés 200 ans auparavant. Il s'agit de l'histoire d'Alicia, princesse de Dipan et vaisseau de la Valkyrie Silmeria, qui fuit la menace de Hrist, la Valkyrie de cette ère. Son but est de rejoindre Dipan afin de d'éviter une guerre entre les dieux et les hommes, mais la folie du roi Barbarossa et la dureté des dieux va l'amener à chercher l'orbe du dragon, comme arme de dissuasion, pour les 2 camps avant eux. Mais une menace plus grande attend son heure. Niveau histoire et scénario, c'est prenant et complexe. On pourrait se plaindre du manque d'objectifs clair de l'histoire, mais c'est suffisamment abordable pour qu'on puisse en faire abstraction et suivre. Les personnages en eux même sont bien travaillés scénaristiquement. Ceci dit, passer de Lenneth, l'héroïne du premier volet à Alicia/Simeria qui n'a pas autant de charisme est assez perturbant. Mais l'héroïne est attachante et évolue très bien au fur et à mesure du jeu. Rufus passe d'elfe détestant les dieux en amoureux transit, Arngrim (oui il est aussi présent dans Lenneth) fini par abandonner son rôle de mercenaire; seul Dylan ne change pas mais son rôle de primat de Silmeria est aussi important d'un point de vue ressource et connaissance du monde. Simeria elle aussi change au contact d'Alicia. Bien qu'elle porte les humains dans son coeur, elle reste quand même assez dure mais devient de moins en moins vindicative. Hrist (qui était dans Lenneth une version maléfique de Lenneth) gagne en personnalité et évolution devenant protectrice envers Alicia/Silmeria contre elle même sous la forme de Leone et passera d'antagoniste à protagoniste d'une bonne manière. Les fans auront la joie de retrouver Lenneth et Freiya de Valkyrie Profile : Lenneth, mais aussi Lezard Vallet, qui deviendra un antagoniste à la fois complexe et dangereux, pire qu'Odin ! Bref niveau scénario et histoire, tout est amené presque à faire concurrence à Final Fantasy dans sa construction. Les fans ont trouver dommage que les einherjars ne soient pas du tout exploités à l'exception de Dylan. Mais bon c'est une nouvelle histoire et ce n'est pas trop dérangeant.

Graphisme:

Le jeu est très beau, les cinématiques sont impressionnantes (surtout celles des super coups) et la 3D bien exploitée. Il y a quand même du tâtonnement au niveau de la représentation des ennemis cristallisés mais ce n'est pas trop gênant. On passe de niveaux vraiment bien représentés dans les donjons et à l’extérieur.

Son & Musique:

Vraiment incroyable. La musique donne quelque chose de médiéval vraiment bien fait. il y a des thèmes reposants dans les villes et des thèmes moins classique et plus rock dans certains donjons. Le son est classe sans être prétentieux.

Jouabilité :

Le jeu se divise en 2 phases. Les phases d'explorations et des phases de combats.

Phase d'exploration : Là ou les Final Fantasy avaient des phases d'explorations en 3D, là ce n'est qu'en 2D classique. C'est ...ok. Ce n'est pas mal mais c'est dommages quand même. Dans les phases d'explorations, vous dirigez Alicia et elle est assez lourde. Vous pouvez interagir avec les personnages et les points de sauvegardes , ouvrir des coffres, matérialiser les einherjars et cassez certains objet mais sans plus. En progressant dans le jeu, notamment dans les donjons, vous pouvez cristalliser les ennemis que vous souhaitez afin d'éviter un max de combat (même de manière temporaires); cela permet aussi de faire des plateforme de fortunes qui vous permettrons d'accéder à un maximum d'endroits et avoir des objets plus rare. Dans les villes vous pouvez vous reposez et acheter de l'équipement, mais vous verrez que certains équipements valent mieux que d'autres, surtout ceux qui sont fabriqués avec le matériel (comme n'importe quel RPG). En effet ses derniers peuvent vous permettre de débloquer des compétences utiles pour chaque personnage et des super attaques. Dans les donjons, vous pouvez aussi à partir de la 3e partie (j'y reviendrai) collecté les orbes qui influencera votre personnage, les éléments extérieurs et les ennemis. Vous aurez donc en échanges de cristaux à collecter les orbes dans l'arbre d'Ygrdasil et soit les porter afin que vous ayez des bonus, soit les poser afin que les ennemis aient des malus. Bref pas mal mais vraiment dommage que l'héroïne soit assez lourde à manier.

Phases combats : Là ça se déroule dans un terrain qui retrace l'environnement extérieur, avec parfois des pièges. Le jeu pouvant être jouable de 1 à 2 joueurs, vous contrôlez une équipe de de 4 personnages parmi ceux disponibles. Cela peut être soit les personnages donnés en fonction du cheminement classique, soit des personnages optionnels, soit des einherjars matérialisés. Le but est d'affronter les ennemis, le boss en priorité. Plus vous affrontez le boss rapidement, plus les récompensent sont grandes. Chaque personnage peut affronter les ennemis avec 3 des coups que vous avez sélectionné avec la commande select. Les coups sont utilisables en fonction de l'arme et du temps d'action. Si le personnage présent possède une arme qui permet d'utiliser une super-attaque, et si vous totalisez 100 coups, le personnage peut délivrer une attaque dévastatrice qui lui est propre et qui augmente la jauge de coup. Le jeu se révèle au final plus stratégique que bourrin car il vous faudra sélectionnez le bon personnage pour monter au plus vite la jauge de coup et faire un maximum de séries de 4 super-attaque. Les orbes peuvent influencer aussi le déroulement du combat. Enfin, vous pouvez sélectionner des compétences débloquées à partir de votre équipement. Suivant le combat, il est possible qu'en attaquant, vous entrez en mode fury qui vous permet de vous défoulez sur l'ennemis pendant un temps supplémentaire. A noter que Freiya est le seul personnage que vous pouvez bien gérer seule en combat.

Durée de vie :

Compter une bonne centaine d'heure pour tout faire. En effet le jeu propose aussi, moyennant certaines actions de débloquer des zones optionnelles (la plus dangereuse étant la tour divine), mais aussi 6 phases dans la narration assez déséquilibrée niveau temps. La 3e partie est vraiment très longue à faire et c'est là que vous recrutez tous vos einherjars, et que vous devrez investir le plus de temps afin de monter les personnages. C'est une phase presque de quêtes, car c'est là que vous visiterez chaque donjon à la recherche de l'Orbe du dragon. Plus vous avancerez plus vous devrez être stratégiques avec vos personnages. L'histoire aussi influence la composition dans la mesure où certains personnages disparaîtrons et reviendront. Jusqu'à la fin du 3, votre équipe se compose d'Alicia, Rufus, Dylan, Lezard Vallet , Leone et Arngrim, arrivé à la partie 4, vous perdez définitivement Leone et provisoirement Arngrim. La 5e partie vous fait perdre définitivement, Dylan et provisoirement Lezard qui reviendra face à Odin, mais vous perdez Rufus provisoirement avant d'entrer dans le Vallalah et vous le retrouvez en même temps qu'Arngrim. La phase 6 vous fait débloquer Hrist, Brahms, Lenneth (si si !)et Silmeria (oui détachée d'Alicia !). Et vous perdez Alicia face au boss final, remplacée par Valkyrie. Bref niveau personnage c'est vraiment dur de s'y retrouver et il est préférable de conserver quelques einherjars si vous ne voulez pas vous retrouver avec 1 seul perso face à un boss ! Ceci dit à la tour divine vous pouvez redébloquer tous les personnages qui ont disparu , avoir Freiya (le plus puissant personnage du jeu) et Valkyrie de manière permanente . Autre chose assez notable, la difficulté qui augmente au fur et à mesure. Le jeu devient très difficile et stratégique et les adversaires vraiment dur et impossible à battre à un moment, si vous ne débloquer pas les super armes. Vous ne pouvez les gagner qu'après la phase 3 et 4 si Leone, Arngrim, Lezard et Dylan sont à un certain niveau, ce qui vous forcera à rester pendant un temps encore plus long pour les monter.

Conclusion:

Ce jeu possède énormément de qualités. Il est très beau, a une histoire intéressante, une mythologie prenante et un gameplay excellent mais assez stratégique. Ceci dit il est beaucoup trop difficile à un certain moment de la progression. Bref, seuls les joueurs les plus téméraires et fan de RPG peuvent avoir le courage de poursuivre jusqu'à la fin, mais les autres seront sans doute dégouttés par la difficulté qu'ils rencontreront à partir de la 4e partie. Il est même dommage qu'il y ait un tel déséquilibre dans les parties. En définitive, un jeu qui est excellent mais qui conviendra plus aux fans de RPG pur et dur.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 566 fois
Aucun vote pour le moment

Real Cosmic M a ajouté ce jeu vidéo à 20 listes Valkyrie Profile 2 : Silmeria

Autres actions de Real Cosmic M Valkyrie Profile 2 : Silmeria