Criant de vérité

Avis sur Velvet Assassin sur PC

Avatar pathfinding
Test publié par le
Version PC

S'il y a des jeux qui vous prennent les tripes, qui viennent ébranler ce pourquoi est fait un jeu vidéo : le divertissement. Velvet Assassin en fait partie. Se déroulant durant la fin de la Seconde Guerre Mondiale, vous parcourrez le monde avec Violette Summer, agent secret franco-anglaise. Elle devra utiliser ses capacités d'infiltration pour mener à bien ses diverses missions. Dézoné et disponible aux USA, il ne vous reste plus qu'à vous jeter sur ebay ou Steam. Que vaut vraiment le jeu vidéo de Replay Studios ? La réponse dans notre test complet qui profite d'une nouveauté, en survolant les mini-images, vous aurez droit à un commentaire encore plus complet et souvent différents du commentaire présent sous chaque mini-images.
Violette Summer ressemble énormément à la vraie Violette (Szabo).
Oubliez les Call Of Duty : World At War et consorts...

Violette Summer, personnage fictive dans le jeu, n'est pourtant pas moins inspirée d'une personne réelle : Violette Szabo. On retrouve d'ailleurs son prénom et l'initial de son nom. En faisant la biographie de Violette Szabo, je fais aussi celle de Violette Summer, de parents français et anglais, Violette est née en France où elle vit sa petite enfance avant de partir avec la famille en Angleterre. Elle épouse un soldat français qui sera tué au combat peu de temps après avoir mis enceinte Violette. L'enfant né et le père mort, Violette a quelques mois plus tard une convocation d'un certain M. Potter, le fait que Violette parle français et connaisse le territoire font d'elle la candidate idéale pour faire partie de la Direction des Opérations Spéciales dont le but est d'aider la résistance de l'autre côté des lignes allemandes. Violette Szabo sera capturée le lendemain du D-Day, emprisonnée à Limoges, puis à Paris, elle sera, comme tous les autres, torturée. Déportée, elle sera tuée dans un camp de concentration peu de temps avant la fin de la guerre sans n'avoir rien révélé.
Une scène de violence anodine mais qui n'a pas fini de nous rappeler que ça s'est vraiment passé...

Ce destin malheureux, Violette Summer ne vous le fera pas vivre jusqu'au bout. Velvet Assassin n'a pas pour but de divertir mais d'exercer le devoir de mémoire, de ce fait, Violette Summer fera les mêmes missions qu'a eu à faire Violette Szabo mais d'autres en plus. Dans Velvet Assassin, vous vous retrouvez à Hambourg, pour les préparatifs de la mission Gomorrhe, plus tard, c'est en plein Ghetto de Varsovie que se déroulent les évènements. On passe de massacre en massacre mais d'une façon complètement différente que dans tout autre jeu vidéo sur le thème de la Seconde Guerre Mondiale, en effet, l'ambiance y est presque malsaine, vous croisez femmes et enfants jonchant le sol, pendus... Le jeu s'arrête au moment où Violette Szabo a été capturée, sauf que cette fois-ci, les personnes qui l'ont récupéré sont des résistants. Mais cela est l'occasion pour Replay Studios de nous sensibiliser sur le massacre d'Oradour-sur-Glane, qui s'est déroulé trois jours après la capture de la vraie Violette. Sans tomber dans le spoiler, je me permets d'indiquer que ce massacre dénombre officiellement 644 personnes, soit presque la moitié de la population du village. Cette hécatombe s'est essentiellement déroulée au sein même de l'église du village, lieu religieux qui peut être visité aujourd'hui, laissé en l'état, cette église ne vous laissera pas indemne.
Au couteau...
Ouais mais quand même, on ne fait pas le jeu en chialant hein ?

Mais revenons à l'aspect vidéoludique de Velvet Assassin, il s'agit d'un pur jeu d'infiltration, plus proche d'un Hitman que d'un Splinter Cell. Herbes hautes, caisses et déguisements seront vos atouts pour vous faufiler au milieu de l'ennemi. Muni de votre couteau pour tuer en silence ou d'armes à feu : pistolet, fusil de précision, ou bien mitrailleuse, l'arsenal est complet pour mener à bien vos missions. Il faut rester concentré, repérer le terrain, surveiller les trajets des allemands, avant de se lancer d'une cachette à une autre car si vous ne le faite pas au bon moment, vous serez vite submergé. Si vous faites du bruit, ils seront tout de suite suspicieux et ils ne lâcheront pas l'affaire avant un certain temps alors ne vous plantez pas ! Attention où vous marchez par exemple, flaque d'eau, débris de verre, tout y est pour rendre votre progression encore plus difficile. Dans le dos de votre ennemi, vous pourrez le tuer silencieusement, et là, les animations sont très nombreuses. Violette est une femme qui a horreur qu'on l'insulte de tous les mots, elle pourra assassiner le mauvais parleur de plusieurs coups de couteaux dans le corps avec un acharnement qui en étonnera plus d'un. Si cette animation arrive vraiment en toute fin du jeu, bien d'autres sont possibles, du coup de pied dans les bijoux de famille de monsieur avant de lui tirer une balle dans la tête avec un silencieux, des multiples coups de crosse avec un fusil ou encore le poignard planté en plein cœur ou aux poumons en passant par une coupure des tendons avant d'achever sa cible au sol. On ressent un professionnalisme dans les gestes, mais aussi beaucoup de colère.
Ou au silencieux, Violette est efficace.

Si vous pourrez tuer vos ennemis avec vos armes à feu, ce que je vous déconseille, les armes sont peu précises après le premier coup, logique, nous sommes dans les années 40 ! Vous pourrez aussi être plus imaginatif, électrocuter un soldat en faisant passer le courant dans une flaque d'eau, mettre le feu à de l'huile sur le sol ou enclencher une grenade à la ceinture d'un soldat pour le voir exploser lui et ses compagnons proches. Couper la radio, une lumière ou siffler seront là l'occasion d'attirer votre cible dans votre piège. Si votre avancée vous paraît impossible, il ne vous restera plus qu'à prendre une injection de morphine, vous pouvez alors vous déplacer n'importe où sans être vu mais attention, c'est limité dans le temps alors soyez bien caché ou tuez tous les soldats dans la pièce avant la fin du temps imparti. Une solution alternative et parfois indispensable est de vous déguiser en SS mais il ne faudra pas faire n'importe quoi, et je vous préviens, n'importe quoi représente beaucoup de choses. Sortir une arme est à vos risques et périls, tout comme vous approchez trop prêt d'un soldat ou avoir un comportement dit bizarre, c'est l'un des inconvénients du jeu, ces phases sont souvent très difficiles car vous allez sembler bizarre en slalomant entre les soldats mais vous êtes obligés si vous ne voulez pas être trop près d'eux.
Il est à noter qu'une petite touche de jeu de rôle vient compléter le tableau puisque vous pourrez améliorer les compétences de l'espionne grâce aux bonus récupérés durant la mission. Choisissez bien vos points.
Lorsque l'on prend pour la première fois en main Velvet Assassin, on est toutefois assez dérouté, le jeu ne présente pas vraiment son objectif, tout est encore très flou. Moi-même, il m'a fallu du temps avant de me plonger dedans. C'est à force de persévérance que j'ai continué la partie et c'est maintenant sans regret.
Un des nombreux flashback de Violette, l'église d'Ouradour-sur-Glane
Mais tout ça se déroule comment ?

En fait, ce que vous vivez n'est qu'un flashback de Violette après avoir été récupérée par les résistants. Si vous comprendrez vite cela, vous verrez aussi l'utilité, Violette en parlant donnera des indices sur comment procéder afin de progresser dans la mission, de façon très ponctuel, cela n'intervient que dans des cas plutôt critiques. Sur votre chemin, vous récupérerez des lettres qui vous expliqueront la situation mais aussi des informations qui faciliteront votre infiltration. La plupart de ces lettres sont touchantes et rappelle le destin malheureux de nombre d'individus.
Chaque mission est introduite par une présentation de la mission et de la personne qu'il faut à tout prix éliminer ou les documents qu'il faut récupérer. La partie est quant à elle ponctuée de vidéo qui ne vous coupe pas dans votre élan. Vous connaissez le terrain, vous pouvez donc en allant dans le menu du jeu avoir une carte des lieux et les objectifs de votre mission ainsi que leur emplacement. Attention toutefois, tous les objectifs sont marqués d'une croix rouge mais ne stipulent pas de quel objectif il s'agit. Tant mieux finalement. En ce qui concerne la durée de vie du jeu, il faudra compter une dizaine d'heures pour les plus pointilleux qui souhaitent finir la mission en parfait assassin. Environ cinq heures même moins pour les hardcore gamers qui ne s'embêtent pas avec le scénario. Je les préviens tout de suite, Velvet Assassin n'est pas pour vous et vous pouvez vous contenter des tests trouvables sur d'autres sites.
Au bord de la Seine, sans casser trois pattes à un canard unijambiste, Velvet Assassin a quelques atouts.
Et sinon, c'est beau ?

Si quelques lieux seront vraiment très agréables à l'œil, on sent que le jeu a un retard graphique, ce n'est pas dramatique et le jeu est de cette manière parfaitement fluide sur un grand nombre de configurations. On regrette juste les cheveux de Violette qui vire souvent au bleu nuit. On apprécie néanmoins les environnements variés et l'ambiance qui s'en dégage. Parfois calme, le plus souvent sombre, l'exemple même dans le Ghetto de Varsovie est la mort qui règne dans un quartier maintenant désert et pourtant, ce soleil au dessus de nous. Tout est parfaitement bien dosé, rien n'est placé au hasard, il y a un vrai travail derrière tout ça. Que dire des dialogues, le tout est très cru mais correspondent parfaitement aux faits, un dialogue qui m'aura marqué ; entre deux soldats allemands sur la recette pour que les os puissent brûler au fond d'une fosse où le feu manque d'oxygène. Si Violette en écoutant ça ne reste absolument pas neutre, vous non plus. Vous prendrez vous aussi parti, la violence engendre la violence mais le résultat final c'est que l'on comprend parfaitement que l'être humain a été capable de pareilles horreurs en réalité et ça, ça ne laisse pas indifférent. Je complète en parlant du fait que les allemands parlent allemands, les anglais en anglais et les français en français. C'est tellement rare que ça doit être noté, surtout que le tout est plutôt bon, même si le français pêche un peu par une lenteur dans la diction des phrases, c'est assez rare.
L'aubergiste et sa famille, pendus, ne vous laisseront pas indifférent.
Une Seconde Guerre Mondiale enfin décrite avec réalité dans un jeu vidéo !

En fait, Velvet Assassin ne laissera personne indemne à l'exception de quelques jeunes qui n'ont pas encore conscience de ce qu'ont pu vivre toutes ces populations, du civil moyen au soldat en passant par les résistants et cela comprend aussi les allemands ! L'opération Gomorrhe a coûté la vie de 40000 civils allemands. Violette est une femme qui a participé à la guerre parce qu'il le fallait et aucunement par plaisir de tuer. Si la colère l'envahit, c'est la faute à l'émergence au fond d'elle d'un profond désarroi vis-à-vis des horreurs que l'être humain peut être mené à faire. Le fait que se soit un studio allemand, Replay Studios, les créateurs du jeu rajoute une dose supplémentaire de crédibilité. Bref, Velvet Assassin vous retournera complètement si vous avez une once de moralité. Ce jeu m'a touché et cela se ressent sur la note. Autrement, si l'on ne tient absolument pas compte des faits historiques, vous pouvez descendre à 6 voire 5.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1212 fois
8 apprécient

pathfinding a ajouté ce jeu à 1 liste Velvet Assassin

Autres actions de pathfinding Velvet Assassin