Billy Terror est de retour, pour jouer un mauvais tour aux Fritz <3

Avis sur Wolfenstein II: The New Colossus sur PlayStation 4

Avatar NonoDudu31
Test publié par le
Version PlayStation 4

Après un Return to Castle Wolfenstein excellent sur PC et un Wolfenstein the New Order très bon et surprenant, Machine Games (crée par des vétérans de Starbreeze) rempilent 3 ans après pour une suite directe nommée New Colossus. Alors, qu’est ce que ça donne ?

Se déroulant juste après la fin de New Order, Blazkowicz alias Blazko le Barjo (ou Billy Terror en anglais) a éliminé le général nazi Strasse. Mais la victoire aura été de courte durée. Les USA sont complètement envahis par les nazis, ayant écrasé totalement toutes les poches de la Résistance.

Blazkowicz, gravement blessé après son combat contre le Boucher se réveille du coma et va devoir reprendre les armes pour détruire la machine de guerre Nazi, reprise par Frau Engel, et recruter des nouveaux alliés pour monter une révolution.

D’ailleurs, de gros efforts ont été faits sur l’écriture des personnages qui se montrent vraiment intéressant à suivre, Blazkowicz y compris qui est réellement humanisé et l’on apprend ses origines. Les autres personnages comme Grace ne sont pas en reste et sont à la fois drôles, couillus et sérieux à la fois.
Bref, une superbe ambiance pour des personnages au service d’un scénario décomplexé mais qu’on a envie de suivre.

De ce fait, nous nous retrouvons toujours devant un FPS bien bourrin et décomplexé, où nous allons devoir casser du Fritz à la chaine. La formule ne change pas vraiment mais reste toujours efficace avec des armes qui répondent vraiment bien, un feeling très nerveux et des combats intenses. On peut toujours tenter l’infiltration afin d’éliminer les commandants pour qu’ils n’appellent pas de renforts. Le level design est d'ailleurs composé de zones parfois plus ouvertes, pour prendre à revers les fritz.

Côté nouveautés, nous pouvons citer des kits d’amélioration afin de customiser les différentes armes que l’on obtiendra (lunette pour le fusil d’assaut, triple tir pour le shotgun et j’en passe).
L’exploration récompense donc toujours le joueur avec différents collectibles nous en apprenant plus sur l’histoire, le background de ce contexte uchronique où les nazis ont gagné la 2nd WW, ainsi que les kits d’améliorations et santé/armure.

De plus, le Marteau d’Eva devient un hub dans lequel nous pouvons faire quelques missions secondaires ou encore participer à des opérations d’assassinat des plus hauts représentants nazi, avec les codes secrets ramassés sur les dépouilles des commandants.

Bref, gameplay toujours aussi efficace qui marie parfaitement le old school avec les techniques modernes, sans trahir le feeling de la licence d’Id Software. C’est génial !

Côté graphismes, le jeu exploite à merveille l’Id Tech 6 déjà vu dans DOOM 4, avec un 1080P/60 FPS ne faiblissant jamais sur PS4. Les décors sont beaux, détaillés et surtout variés avec des textures et autres effets convaincants comme les effets de lumière et d’ombres.
La direction artistique n’est pas en reste et Machine Games a su donner de la vie dans les décors que l’on traversera pour représenter une Amérique occupée par les nazis et avec donc le culte de la personnalité qui va avec.
Montrant à la fois un contexte uchronique barré et sérieux à la fois. Mais nous sommes totalement immergés dans cet univers.

La bande sonore est tout aussi réussie avec un doublage FR de haute qualité dont la voix de Blazko est reprise par Patrick Poivey, alias le doubleur de Bruce Willis. Et il s’en sort très bien ! Rip à Patrick Bethune, qui avait doublé le Nazi Slayer dans New Order et qui s’en était super bien sorti :(
Et les musiques et bruitages sont réellement convaincants, pas de soucis.

Il faudra bien une dizaine d’heures pour finir le jeu, ce qui est très correct à l’heure où les solo des FPS misent tout sur le multi avec des campagnes finissables en 5 – 6h.

Pour conclure, Machine Games signe avec Wolfenstein II The New Colossus, une superbe suite qui est à faire absolument si vous aimez les FPS old school, ou voulez découvrir une expérience différente des FPS militaires qui se ressemblent tous.

New Colossus est viscéral, sérieux et décomplexé à la fois, généreux avec le joueur, dôté d’un gameplay toujours aussi efficace et d’un scenario et un contexte vraiment immersif et fun. Vivement maintenant le 3ème épisode de cette trilogie reboot, qui devrait conclure le périple de Blazkowicz contre les Nazis !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 289 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de NonoDudu31 Wolfenstein II: The New Colossus