Kel Kros Kâchis !

Avis sur Wolfenstein II : The New Colossus sur PC

Avatar silaxe
Test publié par le
Version PC

Très déçu par cet opus Wolfenstein car je suis un grand fan des FPS dit "à l'ancienne" dans la veine des premiers jeux du genre des années 90 tel que Doom dont on voit, même encore aujourd'hui la proximité dans l'esprit et la maniabilité. En effet, le scénario vient complètement atomiser le concept de base qui pour moi se rapprochait plus de l'ambiance déjanté d'un Postal 2 projeté dans un univers nazi dystopique qu'un pseudo drama à deux balles cinquante sur les méfaits d'une politique raciale extrémiste. Tous les personnages secondaires me sortent par les yeux, c'est nul à chier. L'enjeu est surfait, la mise en scène est grotesque dans le mauvais sens du terme, les relations entre les personnages ne servent à rien... Bref, les développeurs de chez MachineGames sont en train de flinguer la licence et je crois que c'est en partie déjà fait puisque l'opus d'après Youngblood sorti en 2019 est moisi. Comme au cinéma, le jeu vidéo est en train de se prendre les pieds dans le tapis avec le fameux cahier des charges des minorités à implémenter obligatoirement afin de véhiculer la propagande "vivre-ensemblesque" habituelle propre à notre régime totalitaire dont la Chine nous jalouse secrètement. Ce lavage de cerveau détruit petit à petit le monde du cinéma et notre passion préférée. Oui, je le réaffirme Wolfenstein II : The New Colossus est naze en grande partie du fait de son scénario bas de plafond pour Blackblocks en manque de sensation forte.

Pour le reste, le gameplay reste fidèle à la série est demeure jouissif. Les armes sont assez bourrines mais on s'étonne de la volonté quasi systématique des développeurs de proposer une alternative infiltration. Bizarre ! Pour moi, c'est un peu comme si les derniers Doom proposaient un mode infiltration entre chacune des salles. Je critique mais pouvoir faire autre chose que foncer dans le tas tête baissée est en réalité grandement appréciable. En revanche cela manque de diversité du point de vue des armes, toujours les mêmes d'un opus un l'autre. Dommage. L'essentiel est conservé, c'est-à-dire selon moi, le plaisir d'éclater du nazi dans tous les sens, les effets de gore sont omniprésents pour notre plus grand plaisir !

Question réalisation, Wolfenstein II : The New Colossus est bien réalisé. Les graphismes sont propres, détaillés et plutôt variés même s'il ne faut pas être allergique au FPS en monde cloisonné ce qui rend par ailleurs la progression très dirigiste. Une fois que l'on a accepté cet état de fait, on se laisse gentiment guider jusqu'au dénouement final qui arrive après une petite dizaine d'heures si l'on va tout droit sans se faire chier avec les collectibles (nombreux au demeurant). Les développeurs ont tenté de rajouter une pseudo profondeur au jeu en ajoutant des quêtes secondaires absolument nullissimes que ce soit les tâches ménagères à réaliser dans le sous-marin ou l'appareil Enigma qui n'est rien d'autre qu'un ensemble de quêtes "chasseur de primes" où le joueur est contraint de se retaper des missions de la quête principale à l'envers pour éliminer des dignitaires nazis : sans intérêt.

Pour conclure cet avis, Wolfenstein II : The New Colossus parvient à se sauver du naufrage in extremis grâce à une réalisation soignée et un gameplay qui fait toujours mouche. La direction artistique, particulière certes, fait également le taf de sorte qu'on n'a pas envie de désinstaller le jeu dès les premières cinématiques. Cependant, le jeu est décevant et joue constamment la carte de la mièvrerie vulgaire à trois francs. On s'en branle du passé de Blazkowicz, on s'en fout de tous ces personnages secondaires sans consistance appartenant tous, HASARD, à des minorités "haut-primés". Bref, un jeu agaçant et qui se prend au sérieux... Je ne recommande pas. Essayez les précédents opus.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 53 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de silaxe Wolfenstein II : The New Colossus