Avis // Beauté fatale

Avis sur Wonder Boy : The Dragon's Trap sur Nintendo Switch

Avatar -yohan-
Test publié par le
Version Nintendo Switch

Comme je l'évoquais il y a peu dans un statut, ce jeu me pose un gros problème dans ma notation et dans mon appréciation. D'un côté c'est pour moi le plus beau jeu en 2D jamais sorti, mais de l'autre, remake d'un vieux jeu de 1989 oblige, il y a pas mal d'éléments de design que je n'ai pas aimés du tout.

C'est beau

Plus beau jeu 2D donc. Cette affirmation est assez subjective puisque je suis passionné d'illustration depuis des années, et que je rêve d'arriver un jour à proposer de tels graphismes et ambiances pour un jeu (ou d'autres projets). Et même si certains éléments semblent quelque peu jurer dans ces décors picturaux enchanteurs (les cubes structurant parfois le level design), je trouve l'ensemble très cohérent, maîtrisé et homogène. Et je ne parle des animations, de la possibilité de switcher à la volée entre les graphismes de l'époque et les nouveaux, idem pour la bande son (8 bits ou orchestrale) qui est d'ailleurs excellentissime. Bref, j'ai adoré flâner dans ce monde enchanteur, et le travail réalisé par les développeurs (2 seulement pour l'équipe de base) pour remettre ce jeu au goût du jour impose le respect. Château bas ! Et Cocorico même (made in Paris) !

It's a trap

Mais ce coup de coeur artistique me fait encore plus regretter d'autres aspects du jeu, généralement dus à son âge.

Avant de continuer je dois vous avouer quelque chose : je me suis un peu excité sur le pic de difficulté du Souterrain, alors que c'était ma faute : j'avais zappé un autre niveau, permettant de débloquer un nouveau personnage (Lion), grandement utile pour ce dit Souterrain. Idem pour un passage secret très utile (juste avant le boss) mal cherché (et trouvé après des heures d'essais infructueux) et le pattern du boss mal étudié (possible de le faire sans prendre de dégâts).

Quand je me suis rendu compte de mes erreurs, et terminé sans encombre ce Souterrain, il ne me restait plus qu'un niveau et le boss final, que j'ai passés sans problème du premier coup. Un ptit mea culpa donc. Voilà, j'avais besoin d'exprimer cette frustration quelque part, parce que je pense qu'à cause de ça, je me suis un peu gâché la découverte, étant souvent à la limite d'abandonner (ou de vraiment rager). Ce qui ne m'aide encore pas dans mon jugement ^^.

Ptits soucis, pour chipoter

Alors il reste quand même quelques soucis que je voulais évoquer, mais je me suis probablement trop arrêté sur eux à cause de cette frustration.

  • le design archaïque hérité de l'arcade : les modes de design de l'époque étaient influencées par les jeux arcade : une difficulté parfois bullshit face à laquelle on ne voit pas quoi faire, des niveaux courts (bof) à apprendre par coeur (bien), des secrets introuvables ou presque, et ici structure non linéaire oblige, on a en plus pas mal d'allers-retours, l'obligation de faire et refaire les niveaux pour gagner des pièces ou des objets (perdus à chaque mort en plus d'un retour au hub central).
  • la durée du jeu : les niveaux ne sont pas très complexes en termes de design, ils se traversent rapidement, sans intérêt d'y retourner si on y a déjà tout fait... Tout s'enchaîne et on arrive vite à la fin. Certaines transformations sont donc anecdotiques, ne servant que quelques minutes. Et certaines mécaniques semblent là pour rallonger artificiellement la durée du jeu. Quel dommage, on a presque l'impression d'être dans une démo.
  • la difficulté : si on n'a pas fouillé le moindre recoin du jeu pour trouver de meilleurs équipements/items ou farmé comme un fou pour les acheter, on va galérer sec.
  • le prix : 20€ pour 5~10h de jeu, boarf. La partie artistique les vaut à elle seule (j'ai même acheté l'OST, à 5€ pour 89 pistes !), certes, mais j'ai personnellement tendance à établir un lien entre durée de vie et prix : si vous achetez un jeu de rôle à 15€, vous ne vous attendez pas à trouver le même contenu que dans un autre à 60€. Logique, les devs se rémunèrent pour leur travail. Même si je reconnais que paradoxalement, les jeux auxquels j'ai le plus joué ne sont pas forcément les plus chers (Minecraft 20€, Super Meat Boy 15€, Heroes of the Storm 0€...).
#ToujoursPlus

Alors je sais qu'il s'agit d'un remake d'un jeu de 1989, et qu'il ne faut pas trop en demander. Mais n'empêche : j'ai récemment rejoué à Super Ghouls'n Ghosts, et j'ai pu les comparer. Ce dernier est linéaire, avec un design encore plus archaïque, pas de sauvegarde, jeu arcade pur et dur, difficulté de ouf, etc. Et pourtant, j'y rejoue régulièrement, et à chaque fois j'adore. Pourquoi cette différence ? Parce que le die-and-retry est moins frustrant, qu'on retrouve un ptit côté Dark Souls à apprendre par coeur des sections de jeu pour booster au max son perso, et que le level design a une structure et une difficulté équilibrée, corsée dès le départ. Et pourtant, en ligne droite, le jeu ne dure guère plus de 2h.

Encore une fois (et comme depuis que je suis enfant et rêve de devenir game designer), j'imagine ce qu'aurait pu être le jeu avec un contenu plus riche, une difficulté mieux équilibrée et certains ajustements des mécaniques pour le rendre moins frustrant.

Des niveaux plus grands, plus travaillés, un monde un peu plus interconnecté, des personnages plus exploités (il n'y a vraiment que le dernier niveau qui joue sur la possibilité de switch à la volée entre les persos), un aspect RPG un peu plus poussé (où les équipements ou les variations entre persos seraient plus marqués)... Ce ne serait plus le même jeu, et il n'aurait pas pu voir le jour en 1989 je pense. Mais c'est ce dont je rêve pour un hypothétique prochain Wonder Boy.

Conclusion : "ouais enfin c'tait quand même pas mal"

Reste qu'en l'état il s'agit d'une perle visuelle et musicale, un hommage à un jeu d'un autre âge, et qui s'avère ne pas être pas totalement dépassé pour autant. Le mélange d'action/plateforme fonctionne très bien (j'en raffole de plus en plus), l'univers et les personnages sont très sympas, et il y a pas mal de bonnes idées. Je vous le recommande donc vivement, et moi de mon côté je vais surement recommencer une partie sans faire n'importe quoi pour voir comment ça se passe ^_^

Edit : Après ma 2ème partie

J'ai recommencé le jeu de 0, et je l'ai terminé en 4h. Un peu comme une partie de Super Ghouls'n Ghosts en gros. Le charme artistique en plus, l'équilibre des mécaniques en moins. Parce que si ça va en effet beaucoup mieux quand on fait les choses comme il faut, cela rend le jeu encore plus rapide, la difficulté plus basse, et le farming encore plus important. Alors je rejouerai probablement à ce jeu de temps en temps, comme SG'nG, rien que pour profiter de l'ambiance. Mais toujours avec cette petite frustration.

Notez que j'ai tenté le mode hard, mais on perd de la vie toutes les 30sec environ, ce qui oblige à aller encore plus vite, et à ne pas s'attarder pour ramasser les pièces... Pas super super comme moyen d'augmenter la difficulté, surtout dans un MetroidVania-light basé sur l'exploration et le farming. Tant pis, je resterai en normal.

Mais c'était quand même un bon moment, comme en témoigne ma déception face à sa courte durée. Si je peux accepter que SG'nG soit un pur jeu arcade court mais intense, j'ai beaucoup plus de mal avec celui-ci, puisque l'univers, le gameplay et la direction artistique (et son prix ) me laissaient espérer quelque chose de plus ambitieux, tourné vers l'aventure voire le jeu de rôle.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 734 fois
6 apprécient

-yohan- a ajouté ce jeu à 1 liste Wonder Boy : The Dragon's Trap

  • Jeux vidéo
    Cover Jeux terminés

    Jeux terminés

    Jeux terminés (Jeux refaits en entier) : 2020 : 12(2) // 2019 : 15(2) // 2018 : 15(2) // 2017 : 7 // 2016 : 8 // 2015 : 8 //...

Autres actions de -yohan- Wonder Boy : The Dragon's Trap