La laine du Yoshi

Avis sur Yoshi's Woolly World sur Wii U

Avatar ngc111
Test publié par le
Version Wii U

Après une version tout en fils de Kirby, le studio Good Feel propose sur Wii U cette fois, une direction artistique laineuse appliquée à un autre personnage mythique de Nintendo : Yoshi.
Le gameplay des jeux Yoshi, comme celui de la petite boule rose et gloutonne, est assez déroutant de prime abord, éloigné du classicisme d'un Mario voir d'un Donkey Kong. Les capacités de saut sont bien différentes, avec ce prolongement dans les airs pas si évident que ça à maîtriser ; tout comme la possibilité de gober les ennemis afin de s'en servir comme projectile.
On retrouve donc tout cela dans Woolly World enrobé d'un univers graphique chaleureux et mignon tout plein. Mais est-ce tout ?

La réalisation du titre fera forcément fondre les cœurs les plus glacés avec ses couleurs chatoyantes, ses ennemis attachants (mention spéciale au boss prénommé Hot dog) qui prennent des allures de peluches ; mais on remarquera aussi des décors qui manquent un peu de vie et de détails pour que l'on se prenne une véritable claque ainsi que des ralentissements pénibles lors des stages cachés dans les niveaux où l'on se transforme en avion, sirène, moto...
Côté gameplay et game design on reste dans du classique et si les phases de transformations sont techniquement limites, elles sont aussi paradoxalement très plaisantes. Le reste s'échelonne entre niveaux classiques de jeu de plate-formes, avec ou sans scrolling et niveaux où le design se montre vaguement labyrinthique, proposant différents cheminements, quelques allers-retours et un peu de recherche. L'ensemble est solide, sans trop de surprises et propose des combats de boss peu originaux mais assez réussis et intéressants.

C'est là toute la caractéristique de ce jeu Yoshi, il ne déçoit pas, se montre efficace mais manque un peu de folie et d'originalité (autre que celle qui émane de sa direction artistique). Dommage car le contenu est relativement dense avec, certes, un peu trop de ramassage d'objets (pelotes pour débloquer des couleurs plus ou moins inspirées de Yoshi, fleurs pour obtenir des stages supplémentaires difficiles et tampons liés au Miiverse) mais une durée de vie honnête au final et une impression d'ensemble positive malgré tout.

Il faut donc prendre ce jeu comme un énième jeu de plate-formes, qui possède quelques défauts mais fait preuve d'efficacité et réussit globalement à satisfaire l'amateur du genre.
Le gameplay particulier à la série laissera toujours quelques joueurs de côté, les niveaux moins construits en ligne droite aussi, mais cet épisode à quelques arguments à faire valoir pour convaincre les sceptiques (comme moi) comme sa patte graphique, son mode coopération et de bons niveaux cachés.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 325 fois
4 apprécient

Autres actions de ngc111 Yoshi's Woolly World