Pas d'économie sur la consommation électrique à New Marais

Avis sur inFamous 2 sur PlayStation 3

Avatar Confucius
Test publié par le
Version PlayStation 3

Voilà un petit jeu qui me faisait de l’œil depuis quelques années quand je passais devant le rayon de jeux Playstation 3 de mon magasin de jeux vidéo favoris. C’est donc avec entrain que je me suis lancé dans l’aventure. Car incarner un personnage doté de pouvoirs dignes d’un super héros, c’est tout de même un rêve de gosse !
Pour autant, j’ai préféré commencer avec le deuxième opus, sans doute plus jolie graphiquement, et doté d’un gameplay plus affiné que son prédécesseur.

Autant être direct, le scénario d’Infamous 2 ne brille pas par son originalité, sa force, sa consistance ou encore sa profondeur. J’irais même jusqu’à dire qu’il plomb en partie l’expérience de jeu. Certes, nous sommes sur un jeu vidéo, et cet aspect est rarement bien développé, mais là, ça ne vole vraiment pas haut.
On retrouve Cole le personnage surhumain du premier opus, doté de pouvoirs électriques, au charisme de moule marinière, censé se préparer à l’arrivée d’un monstre géant détruisant tout sur son passage, appelé la Bête, tout en essayant de libérer la ville de New Marais du joug d’une infâme milice.
C’est court, simple, mais l’idée est là. L’histoire reste ainsi peu captivante, et ne propose aucun personnage secondaire intéressant pour remonter le niveau de l’ensemble ou garder le joueur attentif au propos du jeu. Personnellement je regrette de l'impossibilité de passer les quelques cinématiques que le jeu propose. J’ai d’ailleurs constaté qu’il était possible de revisionner celles-ci. Il faudrait m’expliquer qui est le masochiste qui souhaiterait faire ça …
On peut aussi citer le fait que l’aventure laisse certains choix au joueur. On peut évoluer de façon « bonne » ou « mauvaise ». Deux chemins représentés chacun par un personnage féminin entre lesquels il faudra régulièrement prendre parti. Ainsi il y a une sorte de gestion du « karma », comme dans de nombreux autres jeux, avec la possibilité de réaliser des missions secondaires pour augmenter ou baisser sa jauge, ou encore effectuer des petites actions qui surviennent aléatoirement sur la carte (frapper des manifestants, aider des personnes malades, voler des cristaux…). Pour autant ne vous attendez pas à vivre une aventure réellement différente selon vos choix. Le procédé n’a l’air que peu développé, en dehors du fait que cela peut avoir un impact sur l’évolution des pouvoirs de Cole (de feu ou de glace). A noter aussi que le développement de son personnage est plutôt complet, et les choix d’upgrade assez nombreux (dont une partie qui ne se débloque qu’en faisant certaines actions).

Il faut reconnaitre que contrairement à de nombreux jeux, Infamous 2 est doté d’une durée de vie plus que raisonnable. Je n’ai pas mis de chronomètre mais je dirais que celle-ci est d’au moins une dizaine d’heures au minimum, en se contentant de la quête principale, et bien plus en faisant toutes les missions annexes. Car oui, du côté du contenu, le jeu est plutôt généreux. Personnellement, je n’ai pas terminé les ¾ des quêtes annexes, car il faut l’avouer, tout ça est incroyablement répétitif. Et c’est pour moi le principal, et important, défaut du jeu. Il lasse, vraiment, et rapidement. L’expérience n’est pas assez variée pendant cette dizaine d’heures.
Pour tout vous dire je me suis même forcé à terminer le jeu … Alors si en plus j’avais dû faire toutes les quêtes secondaires …

Néanmoins, il y a un point sur lequel Infamous 2 fait fort. C’est celui de la sensation de diriger un surhomme, qui va crescendo à mesure que l’on améliore ses capacités. La possibilité de planer, le déplacement rapide de son personnage et le gameplay très assisté (parfois trop) permettent de se mouvoir un peu partout sans grande difficulté, et de grimper où l’on veut en quelques secondes sans prises de tête. Mais surtout, on ressent bien la puissance de notre personnage, les affrontements sont spectaculaires, ça explose de partout (avec un moteur physique plutôt sympa bien que limité), les ennemis volent dans tous les sens. Donc plutôt une réussite de ce côté-là, et le vrai attrait du jeu.
Mais les développeurs ont eu la bonne idée de ne pas nous mettre aux commandes d’un personnage invincible. Et notre héros, malgré ses évidentes capacités et pouvoirs, reste un mortel comme les autres. Et l’on peut le découvrir assez vite en jouant n'importe comment, car les ennemis font mouche et notre barre de vie baisse assez rapidement. Une difficulté assez bien dosée, tout du moins en mode normal.

Pour ce qui est du critère technique, le jeu reste acceptable, c’est plutôt joli, ou en tout cas, pas rebutant pour les yeux. Les effets spéciaux sont de qualité, les environnements assez variés et colorés, et se balader dans la ville reste plutôt agréable.
Pour le reste, open world oblige (?), il y a tout de même des failles du point du vue technique, et des points qui font un peu tâche. Que l’on évoque l’aliasing assez voire très présent (peut être amplifié du fait de la taille de mon téléviseur ?) ou encore une distance d’affichage quelque peu artificielle avec un fond souvent flouté pour masquer les limitations du jeu.

Infamous 2 est un jeu imparfait, perfectible, plombé par son scénario bateau et une expérience proposée vraiment trop répétitive, mais qui n’en demeure pas moins assez jouissif par moments.
Reste un jeu à faire sur Playstation 3, surtout au prix qu’il coûte aujourd’hui …

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 678 fois
22 apprécient · 2 n'apprécient pas

Confucius a ajouté ce jeu à 4 listes inFamous 2

Autres actions de Confucius inFamous 2