Avatar léonardmichalon

Critiques de Joël Matlis

@léonardmichalon
Versus
  Suivre
7.8

A song of tears and blood

Un grand roman paru la même année que le Seigneur des Anneaux. Mais comme le signale Michael Moorcock dans la préface "L'épée Brisée" bien que partageant comme le roman de Tolkien le folklore nordique il est beaucoup plus homogène et près des racines de celui-ci: Les dieux nordiques sont faillibles, terribles et retors. C'est le souffle des sagas qui anime "L'épée Brisée" . Les Immortels... Lire la critique de L'Épée brisée

Avatar léonardmichalon
9
léonardmichalon ·
7.8

Nuits solitaires, rivages solitaires

Vous connaissez cette histoire stupide de disque qu'on emmènerait sur une île déserte? Eh bien ce disque pourrait bien emporter la mise. Une œuvre d'une beauté fractale, avec des accords étranges, des harmonies capillotractées. Pour quelqu'un qui n'a jamais vu la mer,je suppose qu'on peut lui faire écouter ce disque et l'imagination de l'auditeur doit faire le reste; à moins d'avoir à faire à... Lire l'avis à propos de La Mer • Nocturnes

Avatar léonardmichalon
10
léonardmichalon ·
6.9

L'état amoureux fait musique

Dès l'introduction instrumentale absolument étourdissante, on se doute que ces gens-là possèdent un sens mélodique très affirmé. Ces arrangements de violons capiteux et cette basse jouée au médiator (directement dans la console?) évoquent un panorama cinématique. Le voyage ne fait que commencer... Cet album qui explore plusieurs pistes, tour à tour rétro-futuriste, électropop, languide et... Lire l'avis à propos de Meadow Lane Park

Avatar léonardmichalon
10
léonardmichalon ·
7.5

Toute première fois

C'est un peu compliqué de revenir à l'essentiel concernant cet album qui a été mon 1er Astérix. De ce premier contact il me reste les couleurs fabuleuses des marbres, les romains tout crados, le chuintement des arvernes, le délire sur la bouffe ! 40 ans plus tard je le trouve toujours aussi joyeux et malin. Les références à Alésia me sont plus évidentes. Lire la critique de Le Bouclier Arverne - Astérix, tome 11

Avatar léonardmichalon
9
léonardmichalon ·
Bande-annonce
6.6

Planète à gogo

Un mini opéra d'une heure aux croisées de Métal Hurlant, la synthwave et de Norman Spinrad. Où comment deux français avec le budget Red Bull des animateurs 3D du dernier Marvel ont réussi le pari insensé d'un film beau et qui ne prend pas le cinéphage/phile pour un con. La première révélation c'est la couleur ! Les éclairages et la photo sont incroyables. Les teintes osées qui rappellent les... Lire la critique de Blood Machines

2 2
Avatar léonardmichalon
8
léonardmichalon ·
7.5

Tout le sel de la mer

Roman fondateur s'il en est. Dès les premières lignes (avis à l'acheteur hésitant formidable) je me suis dit : "c'est pour moi." J'ai 8 ans... Dans un premier temps l'emploi du passé simple me chiffonne, mais je m'accroche ! Et quelle merveille. Jamais un livre n'aura autant cultivé mon attirance et mon goût pour la lecture, mon roman alpha en somme. En le relisant de temps en temps je lui... Lire l'avis à propos de L'Île au trésor

Avatar léonardmichalon
10
léonardmichalon ·
Bande-annonce
7.2

Attention ça va breumer

Bon on ne va pas se raconter d'histoires : c'est encore une série sur des gangsters sociopathes mais attachants. Même si on est loin de Boardwalk Empire ou des Sopranos, la chronique du SAMCRO est solidement scénarisée avec sa figure christique qu'est Jackson Teller. La vie des gangs de motards est un bon parallèle avec le capitalisme sauvage qu'ils combattent ouvertement paradoxalement en... Lire l'avis à propos de Sons of Anarchy

2
Avatar léonardmichalon
8
léonardmichalon ·
6.1

Sans motiv' apparente

Appâté par la caution "Make My Day" de JB Thoret, j'ai été déçu par ce film qui ne manque pas de charme au demeurant : Casting impeccable, notamment Jean-Louis Trintignant en policier limite antipathique, cassant et souffrant de troubles compulsifs (il se lave les mains à longueur de film). Dominique Sanda qui partageait l'affiche avec le même J-L Trintignant peu de temps avant dans "le... Lire l'avis à propos de Sans mobile apparent

Avatar léonardmichalon
6
léonardmichalon ·
8.1

Green Sun n'est pas le fils de l'Agent Orange

Troisième épisode des aventures de Hanson dans l'âge mûr qui se retrouve à faire le "jeune" flicard à Oakland une banlieue crépusculaire de la Bay Area de San Francisco. Le voilà confronté au quotidien d'une ville dure et gangrenée par une économie de la drogue. Sans illusions il se confronte à ce qu'il faut bien appeler un boulot d'assistant social avec un flingue. Hanson n'a pas les... Lire l'avis à propos de Un soleil sans espoir

Avatar léonardmichalon
8
léonardmichalon ·
7.8

Dernières balises avant carton (à dessin)

Voyages immobiles comme dans les villes de (ses) rêves, mes Moires de Jean Pierre Dionnet nous transporte dans la tête de l'enfant du Rock, fondateur de Métal Hurlant, esthète et exégète du 8ème art. Voilà un homme dont je me sens proche, dont je pense : "ce pourrait être plus qu'un passeur: un ami un mentor". Il possède ce côté infatigable défricheur, cinéphage mais toujours de bon conseil.... Lire l'avis à propos de Mes Moires

2
Avatar léonardmichalon
8
léonardmichalon ·