2014 (Albums, EP)

Avatar Zephir Liste de

17 albums

par Zephir

♥ = 0,5 // N'inclut pas les albums live, bootlegs, compilations, rééditions.
-----
edit: il n'y a que des albums du premier trimestre vu que j'avais laché SC après, je la complèterai quand j'aurai la foi

J'en profite pour poster la signification des notes que je mets le plus fréquemment :
3 : J'ai eu du mal à terminer parce que je trouve ça globalement mauvais mais 2 ou 3 chansons se défendent (note rare vu que généralement je ne termine pas)
4 : J'en retiens pas grand chose et je trouve ça intégralement dispensable mais bon je peux comprendre qu'on aime. (pareil)
5 : Pas grand chose qui m'ait vraiment plu mais rien qui m'ait brossé dans le mauvais sens du poil. Ou inversement un album qui oscille entre le bon et le douteux. Un 5 ambitieux esthétiquement peut devenir un petit 6, à moins que je me trouve déjà généreux. (pareil)

6 : Pas fan, mais c'est suffisamment sympathique ou intéressant pour s'écouter sans trop de problème. Il y a des morceaux réussis que je vais garder et j'ai pas l'impression d'avoir perdu mon temps.
7 : C'est un peu mon ''seal of approval'', une addition honorable à une discographie et la garantie que j'écouterai le prochain. Il y a des chances que je le réécoute en entier. C'est leur point commun car il y a des 7 plus solides que d'autres...

7,5 : Entre 7 et 8... Mais c'est surtout le seuil d'achat que je me suis fixé, ce qui peut aussi influencer l'attribution de la note, positivement ou négativement
8: Les albums avec une esthétique ou une atmosphère qui me parle, et qui ont une tracklist bien plus consistante que la moyenne. Parmi mes albums préférés de l'année, ceux qui à mon avis ne perdront pas leur attrait quelques soient les nouvelles modes, les disques qui viendront après, les changement dans ma vie (ce qui ne veut pas dire qu'il est intemporel, là c'est plus une qualité préférable pour un 9). On y trouve assez souvent un de mes morceaux préférés, sinon deux.

Trier par : Tri par défaut
  • Tri par défaut
  • Note globale
  • Ordre alphabétique
  • Date de sortie
  • Notes de mes éclaireurs
  • Note de l'auteur de la liste
  • Derniers ajouts
  • 1
    Écouter

    Piñata (2014)

    Sortie : . Hip hop. 17 morceaux.

    Album de Freddie Gibbs et Madlib

  • 2
    Écouter

    St. Vincent (2014)

    Sortie : . Rock, electronique et art rock. 11 morceaux.

    Album de Saint Vincent

    Bonne surprise, vu que Strange Mercy m'avait globalement laissé froid.
    Pas que j'aie trouvé « St vincent » particulièrement touchant, juste les chansons plus mélodiques et cohérentes. La voix et l'excentricité sont toujours là, mieux maîtrisées. Mais c'est moins immersif, on est dans une veine théâtrale à mon avis (la collaboration avec Byrne a laissé ses traces).
    Dommage que la seconde moitié soit un peu en deçà encore une fois.
  • 3
    Écouter

    Encarnado (2014)

    Sortie : 2014. 12 morceaux.

    Album de Juçara Marçal

    J'aime bien ma musique fluide et tonale, ce qui n'est pas vraiment le cas ici ! La superposition entre chant traditionnel et motifs répétés de guitare ne m'a jamais vraiment convaincu/entraîné. A défaut de compositions que j'aie envie de garder, c'est plus l'ambiance et ces guitares implacables qui sauvent l'affaire. Un album important pour le rock brésilien par contre, peut être ?!

    edit : S'est finalement imposé avec les réécoutes, my bad.
  • 4
    Écouter

    Brothers and Sisters of the Eternal Son (2014)

    Sortie : . 18 morceaux.

    Album de Damien Jurado

    "My entire musical career was based on not wanting to be pigeonholed as a singer-songwriter. This new record, you can’t categorize it. That’s what I’m most proud of. "
  • 5
    Écouter

    Give the People What They Want (2014)

    Sortie : . Soul, funk / soul et funk. 10 morceaux.

    Album de Sharon Jones and the Dap-Kings

    De la soul, du genre lumineuse ! Pas vraiment ce que j'écoute tous les jours (c'est le moins qu'on puisse dire) mais l'avantage de sortir son album en tout début d'année c'est qu'il a peu de concurrents..! Je peux pas dire que j'ai été soufflé hormis les deux premières mais c'est toujours sympathique et la durée est optimale. Je recommande évidemment aux amateurs du genre au vu de la qualité instrumentale et vocale. Personnellement j'aurais aimé une utilisation plus appuyée des cuivres, comme sur « Retreat ! », et une ballade touchante bien placée n'aurait pas fait de mal.
  • 6
    Écouter

    Blank Project (2014)

    Sortie : . Electronique, funk / soul et trip hop. 14 morceaux.

    Album de Neneh Cherry

    Pas l'écoute la plus facile, car un peu sec niveau harmonie et mélodies, mais il y a un charme peu commun là dedans. Un mélange de simplicité et de complexité, de rythmes captivants, d'équilibres bluffants, de sonorités irrésistibles, d'originalité bienvenue et de sincérité touchante. Et puis bien sûr la voix (j'ai découvert que c'était elle sur le tube trip hop "7 seconds"), l'homogénéité des compositions et la production ear-candy signée Four Tet.
  • 7
    Écouter

    Lost in the Dream (2014)

    Sortie : . Rock et rock indépendant. 10 morceaux.

    Album de The War on Drugs

    A eu deux écoutes privilégiées grâce aux circonstances, mais il ne m'a pas rendu grand chose. Je crois que justement le problème est qu'il est plus digeste en musique de fond... Une fois n'est pas coutume je ne comprends pas vraiment sa réception.
    Déjà ça fait longtemps que j'ai pas vu un album aussi inutilement long, la moyenne doit être de 6 minutes par pistes et les 3/4 ne le justifient pas. Je ne suis pas un gros client des hymnes à la rythmique rigide à la base, mais des tempos rapides dans des compositions aussi diluées et avec un chant nonchalant qui surnage indépendamment c'est juste pas possible. Les segment mélodiques sont d'ailleurs généralement quelconques, jouant sur la tension et le relachement ad nauseam.
    Certes il y a un gros travail de production qui aboutit à une esthétique assez unique pour faire oublier Springsteen et Dylan, mais un peu trop épaisse et inoffensive à mes oreilles. Le meilleur exemple étant An ocean between the waves où son bon refrain de 15s est dilué dans 4 minutes ennuyeuses, avant un climax guitaristique gâché par la surproduction. Les exceptions sont la fluide Red Eyes, et Eyes to the Wind / In reverse qui échappent à la surproduction en plus d'écoper des meilleures mélodies, et qui pour le coup sont très bonnes.
  • 8
    Écouter

    Warpaint (2014)

    Sortie : . Rock, shoegaze et rock indépendant. 12 morceaux.

    Album de Warpaint

    Bon je préférais le style des deux premiers (et son duo de guitares) que je trouve plus immersif/poignant et qui suintait le climat californien, mais ça c'est pas grave.
    Le principal problème c'est que l'atmosphère et les rythmes (agréables) prennent le pas sur le songwriting. Dans le milieu de l'album il aurait fallu plus de mélodies remarquables ou d'intensité pour faire décoller les compositions éthérées, comme c'est le cas sur Keep it Healthy** et Love is to die. Ca parait trop souvent forcé, anecdotique ou maladroit. Je dirais qu'on revient sur le droit chemin sur les deux dernières (Drive et surtout Son) c'est dommage. Puis The Fool était sûrement moins poli raffiné et moins cohérent dans son séquençage, mais ça lui donnait un côté plus naturel et moins rigide émotionnellement.
    [Le concert n'a fait que renforcer cette impression, d'autant que le son/mix était moyen et la batterie ressortait beaucoup trop pour que ça soit planant).
  • 9
    Écouter

    May (2014)

    Sortie : . Pop indé, rock alternatif, rock indépendant, pop et rock. 10 morceaux.

    Album de Broken Twin

    Bel album de chamber pop/folk, remarquable mais loin d'être exceptionnel tant au niveau du style (piano, guitare, cordes délicates et voix immaculée) - hormis les napes de synthé vaporeuses - que de la qualité des chansons.
    Mes préférées sont In Dreams et Sun Has Gone (dont le refrain rappelle beaucoup "In the Flowers" de AC.
    https://www.youtube.com/watch?v=wHRategb11k
  • 10
    Écouter

    Piano Nights (2014)

    Sortie : . Electronique, downtempo, jazz, smooth jazz et rock. 18 morceaux.

    Album de Bohren & der Club of Gore

    La longueur de leurs albums m'avait jusque là intimidé et j'ai toujours pensé à un truc plus tumultueux et sombre. En fait les compositions sont très très atmosphériques et touchent autant à l'ambiant qu'au jazz. La fine couche de synthé m'a un peu rappelé la bonne OST du jeu Limbo qu'on aurait mélangé à du cool jazz ralenti et aussi morne que possible - batterie éparse aux cymbales vaporeuses, piano et vibraphone d'ambiance et bien sûr saxophone désolé. Les compositions sont si convenues, lentes et similaires qu'elles peuvent difficilement prétendre à autre chose qu'occuper le fond sonore sous peine d'ennuyer. Et pourtant elles semblent dépendre d'une sorte de tristesse contemplative chez l'auditeur. Si l'album n'est pas désagréable et qu'à part en le prenant comme une caricature je vois mal comment il peut déplaire, il ne m'a pas paru très cinématique, touchant ou intéressant. Je me vois mal l'écouter plutôt qu'un Kind of Blue/Hex/Judges/Endtroducing. Après il en reste différent et plus lugubre ; peut être qu'un jour les circonstances feront que son style sera irremplaçable, que je serai exactement dans l'humeur et qu'il prendra deux points. Mais ce sera probablement un autre de leurs albums qui s'imposera de toutes façons.
  • 11
    Écouter

    Wig Out at Jagbags (2014)

    Sortie : . Rock indépendant et rock. 12 morceaux.

    Album de Stephen Malkmus and the Jicks

  • 12
    Écouter

    After the Disco (2014)

    Sortie : . Rock indépendant, pop et rock. 11 morceaux.

    Album de Broken Bells

  • 13
    Écouter

    Colfax (2014)

    Sortie : . 11 morceaux.

    Album de The Delines

  • 14
    Écouter

    EP2 (EP) (2014)

    Sortie : . Rock alternatif, rock et post-punk. 4 morceaux.

    EP de Pixies

  • 15
    Écouter

    The Future’s Void (2014)

    Sortie : . Pop, rock et lo-fi. 10 morceaux.

    Album de EMA

    La musique d'EMA n'a jamais été très structurée ni sobre mais je trouve que ça marchait beaucoup mieux dans le contexte intimiste du précédent album (qui divisait déjà). Le manque de colonne vertébrale, de dynamique et de rigueur dans le chant collait sans problème à l'ambiance nauséeuse et suffocante de Past Life Martyred Saints. Il y a toujours une voix, des idées et de la personnalité mais ici les textures sont plus électriques qu'abrasives, plus synthétiques, plus froides et donc plus distantes. Fini la combustion lente des chansons, les climax insistants, les overdoses de pathos. Les effusions bruitistes sont trop superficielles et les compositions squelettiques défilent (ou se traînent) sans avoir ce souffle de vie ou d'authenticité qui les traversaient.
  • 16
    Écouter

    Burn Your Fire for No Witness (2014)

    Sortie : . Folk et folk, country. 11 morceaux.

    Album de Angel Olsen

    (probablement un 7)
  • 17
    Écouter

    Rave Tapes (2014)

    Sortie : . Rock, post-rock et electronique. 11 morceaux.

    Album de Mogwai