[2015] - Bilan :)

Avatar KaguraShiro Liste de

23 jeux vidéo

par KaguraShiro

Aller c'est reparti pour un tour ! 2015 marque l'arrivée de la Wii U dans mes consoles, Nintendo promet pas mal de jolies choses en plus de ce qui est déjà arrivé en 2014.
Liste crée le 30/12/14, un an plus tard exactement je termine le dernier jeu de 2015 : Phoenix Wright Dual Destinies [3DS]

Alors les priorités sont là (la liste va s'agrandir pendant l'année) :
- Danganronpa 2
- Hyrule Warriors
- Bayonetta 2
- Splatoon

Je vais essayer d'appliquer cette règle : un jeu acheté dans l'année = jeu fait dans l'année. C'est pas facile à tenir, mais je fais de mon mieux.

Bilan : j'ai accès à une Xbox One, une PS4 et j'ai rattrapé mon retard sur la série Phoenix Wright. Ma Wii U et ma 3DS auront bien travaillé avec notamment Splatoon et des jeux DS. 2016 s'annonce vraiment pas mal avec Fire Emblem Fates, Bravely Second, SMTxFE, TLZ - TP et le nouveau Zelda.

D'ailleurs, on continue l'année prochaine et c'est par ici que ça se passe : http://www.senscritique.com/liste/2016_Here_we_go_again/1082919

Trier par : Tri par défaut
  • Tri par défaut
  • Date de sortie
  • Derniers ajouts
  • Note de l'auteur de la liste
  • Notes de mes éclaireurs
  • Note globale
  • Ordre alphabétique
  • Popularité
Croissant
  • Croissant
  • Décroissant
  • 1
    Bande-annonce

    Mario Kart 8 (2014)

    Sortie : . Course.

    Jeu vidéo de Nintendo EAD, BANDAI NAMCO Games et Nintendo sur Wii U

    Bundle avec la Wii U. Je n'ai pas touché à MK7. J'avais pu jouer brièvement à MK Wii et il ne m'avait pas plu du tout.

    ++ La possibilité de jouer sur le Gamepad, c'est vraiment cool !
    ++ Le jeu en ligne bien fichu, j'ai constaté qu'à de très rares moments ça pouvait ramer, c'est rare et très court, donc pas d’inquiétude.
    ++ L'OST ! Avec de vrais instruments ! Une petite merveille. :)
    + Pas mal de choses à débloquer, entre les personnages, les éléments de personnalisation. Le jeu en solo à une bonne durée de vie, mais c'est répétitif. Au moins ça laisse le temps de voir les raccourcis et voir les trajectoires optimales.
    + C'est joli, les effets de lumière sont réussis. C'est très propre comme Nintendo sait faire.
    + Les courses façon étapes de rallye bien sympas. C'est cool, ça change un peu.
    + Les nouvelles armes sont sympas (boomerang, plante Piranha etc.)
    + Nintendo intègre d'autres licences Nintendo comme The Legend of Zelda, Animal Crossing. Je trouve ça cool ! :D
    + Les zones anti-gravité sont une bonne idée du coup on a des circuits assez ingénieux dans le design.

    +/- On retrouve des circuits d'anciens épisodes remaniés. C'est chouette, mais j'aurais préféré plus de nouveautés. Le choix des circuits peut laisser dubitatif.
    +/- On a des DLCs. On se dit qu'ils auraient pu les mettre de base, mais ça apporte des personnages supplémentaires et des circuits. En imaginant que les développeurs auraient dû les mettre de base. Je pense que le jeu, on l'attendrait encore.

    -- Certains circuits ne sont pas inspirés du tout. La route Toad est un bon exemple.
    -- Je trouve ce MK8 très punitif, il me parait très difficile de remonter dans le classement quand on s'acharne sur vous. La technique ne peut pas rattraper une erreur de conduite ou de la malchance. Et c'est assez frustrant parfois.

    Alors oui, je serais sans doute cataloguée de "pigeon" ou autre, mais j'ai pris le bundle de DLCs. Parce que j'estime que Nintendo ne se fiche pas trop de nous, skins supplémentaires, perso, circuits et donc coupes complètes. Je trouve ça raisonnable. La seconde moitié arrive en Mai. Si ça permet de maintenir de l'intérêt pour ce MK8 alors je dis oui. Square Enix fait la même chose avec TFF, le jeu est alimenté pendant l'année, ce type de jeu s'y prête. Ca fait plaisir aux fans, Nintendo s'assure un revenu, MK8 se vend. Moi ça me va.
  • 2
    Bande-annonce

    Hyrule Warriors (2014)

    Zeruda Musō

    Sortie : . Beat'em up.

    Jeu vidéo de Omega Force, Team Ninja et Nintendo sur Wii U

    Fini le 18/01.
    Edition limitée avec l'écharpe. Scénario terminé, je ferais les modes annexes plus tard.

    + C'est plutôt joli. Les personnages sont bien modélisés.
    + La skin TLZ exploitée à fond. On retrouve les objets connus, le bestiaire, les sons et les musiques.
    + Un max de personnages jouables avec chacun différents styles de combat. On a le choix !
    + Les lieux qui font plaisir aux fans, on a de tout du Skyward Sword avec Celesbourg, Twilight Princess etc. C'est chouette !
    + Système de drop et d'apprentissage (badges) agréable. Je ne pensais pas qu'on aurait ce genre de chose. On améliore les personnages, et on peut même donner un coup de pouce aux personnages à la traîne. Les armes peuvent être améliorées via des fusions etc. C'est complet.

    +/- C'est le Musou like qui veut ça, mais, euh l'IA alliée est vraiment inutile. Elle ne fait pas tellement résistance et est très peu réactive.
    +/- Dans les dernières missions on joue Ganondorf et on se retape des zones qu'on a fait juste avant de prendre son contrôle. C'est pas terrible. Permettre de jouer le camp ennemi n'est pas une mauvaise idée, mais c'est très mal amené.
    +/- Les personnages ajoutés par la Team Ninja qui tranche assez avec l'univers. Je pense forcément à Cya. :S Lana tient la route, même si c'est assez limite je trouve.

    -- Les compositions musicales propres au jeu sont vraiment nazes. Y'avait moyen de faire de bonnes choses, mais non. C'est tout nul... :/
    -- La caméra assez capricieuse. Le lock n'est pas super pratique en plus. Je ne parviens pas à me faire au lock.
    - J'ai constaté des baisses de frame rate sur le gamepad.
    - Les objectifs parfois confus, il faut un peu de temps pour comprendre lequel est le plus important.
    - C'est très scripté, je pense notamment à la mission avec les ingénieurs et les missiles teigneux. L'ingénieur mis à terre, le missile continue sa route tant que les personnages n'ont pas émis la possibilité de récupérer ces explosifs en abattant les ingénieurs. :/
    - Les environnements ne sont pas toujours super beau, ni fourni.

    C'est fun, je ne suis pas fan des Dynastie Warriors et consorts, mais la skin TLZ marche super bien ! Le jeu est riche avec différents modes proposés, les objectifs à remplir pour atteindre les 100%.
  • 3
    Bande-annonce

    Bayonetta 2 (2014)

    Sortie : . Action et beat'em up.

    Jeu vidéo de PlatinumGames et Nintendo sur Nintendo Switch et Wii U

    Fini le 22/01.
    Edition limitée avec le livre des Anges en guise de packaging. Le mini artbook est collée dans l'intérieur du livre, pas très pratique pour le regarder. De toute façon, ce mini livret n'est pas très intéressant et peu spoiler. La boite contient Bayonetta (avec la jaquette JP tellement classe) et Bayonetta 2, chacun dans sa propre boite.

    ++ Bayonetta, toujours fun et déjantée. La mise en scène too much propre à son univers est bien là !
    ++ Le sound design, l'OST et les voix sont toujours au top ! Doublage US évidemment !
    + Gameplay toujours aussi nerveux. Il y a plusieurs armes et donc des façons de jouer différentes, on passe de l'une à l'autre à la volée : nickel.
    + C'est joli, Noatun est jolie avec ses cours d'eau. Après ça me fait penser à Vigrid en plus coloré.

    +/- La mise en scène parfois minimaliste avec les "plans fixes" animés. Ça donne un petit style à la chose, mais ça fait assez cheap à côté des grosses séquences animées où ça vole dans tous les sens.
    +/- Le scénario, c'est simple, ça se suit bien. Après avec l'esprit global du jeu, les petits moment émotions ne passent pas. Et c'est bien dommage.

    -- Les temps de chargement toujours présents aussi. On peut travailler les combo pendant ce temps, mais bon ça casse assez le rythme.
    - Les combats aériens assez foutraques.
    - Certaines zones sont parfois assez petites, la caméra peine à suivre.
    - On a de l'aliasing, certains décors sont assez médiocre comme les toutes premières zones en ville (textures, modélisation) alors que d'autres sont inspirés.

    Il est dans la lignée du premier, ce qui m'embête un peu, c'est qu'il reprend la progression globale du premier. On retrouve des phases identiques, des lieux également, c'est un peu dérangeant.
  • 4
    Bande-annonce

    Super Smash Bros. for Wii U (2014)

    Sortie : . Action et combat.

    Jeu vidéo de BANDAI NAMCO Games, Sora Ltd. et Nintendo sur Wii U

    Bundle avec l'adaptateur

    ++ Pleins de choses ont été ajoutés, les modes de jeu, de nouvelles pistes audio, des objets, des terrains. Bref un max de nouvelles choses ! Il y en a pour tous les goûts. Les mini-jeux sont nombreux et permettent de s'amuser seul ou à plusieurs (au moins 2).
    + La durée de vie est exemplaire, il y a tellement de choses à faire,débloquer tous les personnages d'abord, puis les trophées et cie.
    + Un max de perso est dispo dès le début !
    + Les petits nouveaux sont sympas. J'aime beaucoup La Villageoise, Amphinobi et Daraen.
    + L'OST est ultra complète et fait plaisir aux fans. Là encore je pense que tout le monde trouvera son compte.

    +/- Je galère énormément avec les manettes comme le Controller Pro ou le Gamepad. J'ai encore des manettes GC. Mais pour l'heure, j'ai beaucoup de mal à me faire aux contrôles.

    +/- Mewtwo est en DLC, je n'aime pas spécialement le personnage à la base. Il avait disparu de Brawl, je ne comprends pas vraiment son retour pour le coup. Si d'autres personnages arrivent, j'aimerais de l'inédit.

    - Certains personnages doublons, je pense surtout à Lucina. En fait ce personnage me déçoit énormément car j'aurais tellement voulu avoir Chrom avec son propre style. On se retrouve avec une Marth bis avec ses subtilités. Après il y en a d'autres, mais j’espérais vraiment avoir un nouveau personnage FE. Plus de nouvelles têtes de base aurait été encore plus chouette.

    Je ne suis pas une super joueuse de SSB. Malgré tout, je vois que les équipes de développement on fait un travail remarquable. Il y a une myriade de choses à faire que se soit en solo ou à plusieurs. Le multi local ne rame pas, c'est fluide c'est toujours foutraque aussi, mais c'est le jeu. Je n'ai pas tout débloqué, il y a trop de choses à faire et pas assez de temps !
  • 5
    Bande-annonce

    Shin Megami Tensei IV (2014)

    真・女神転生IV

    Sortie : . Jeu de rôle.

    Jeu vidéo de Atlus sur Nintendo 3DS

    Fini le 16/02. J'ai fait très peu de quêtes annexes, j'ai passé pas mal de temps à combattre, fusionner des démons et je me suis perdue trop souvent...
    Acheté sur l'Eshop EU pour 13€, merci les soldes. Version US collector aussi achetée.

    ++ On peut sauvegarder où en veut. C'est un sacré plus ! Ça facilite la progression et c'est adapté au format portable.
    + L'ambiance est plutôt bonne, elle est appuyée par une OST qui aide bien.
    ++ Le gameplay avec les Press Turn toujours aussi bien huilé. On a toujours les fusions de démons et le dispatch de caractéristiques lors de la prise de niveau.
    + Le doubalge US est très bon. On retrouve Matthew Mercer (Walter), Ali Hillis (Burroughs), Liam O'Brien (Navarre), Erin Fitzergald (Isabeau) et d'autres noms bien connus.

    -- Les négociations avec les démons sont random. Je ne trouve pas ça intéressant et assez mal fichu. C'est énervant et/ou frustrant Je préfère le système d'obtention des Persona (P3 ou P4). :/
    -- La lisibilité sur la carte du monde. Difficile de retrouver sont chemin, ou aller etc. C'est carte est super mal fichue, une vraie plaie. En plus de se perdre, on se fait agresser trop souvent par les démons. Je ne pensais pas qu'on pouvait faire pire que la mini map de FFXIII qui tourne en fonction de l'orientation du perso. Chapeau Atlus !
    - Le character design vraiment fade. J'ai vu les concepts arts et je les préfère au rendu final. Pourquoi ne pas avoir fait appel à Kaneko ou bien à Soejima ? Belle déception.
    - Les différents démons n'ont pas tous été fait par la même personne. Du coup ce n'est pas homogène et je trouve ça très moche. C'est très hétérogène et ça me dérange assez (comme Dissida Final Fantasy avec les invocations et les artworks).
    - La mise en scène est très statique même les scènes animées sont des plans 2D animés.

    Je pense que j'ai eu une des fins les plus nazes du jeu, si ce n'est la plus pourrie (?) : Nothing Ending. Gros point positif le gameplay est toujours aussi bien huilé, exigeant au début il devient assez facile de l'apprivoiser avec de bonnes fusions de monstres etc. Par contre, le scénario ne m'a trop emballé, les personnages sont assez peu approfondis au final, le character design laisse à désirer (Akira mon dieu !), la DA est assez étrange (les démons dont le style graphique est très variable, la mise en scène très statique, etc.). J'aurais aimé mettre plus, mais je n'ai pas été aussi conquise que je l'aurai voulu. Le jeu n'est pas cher et ça se joue bien.
  • 6
    Bande-annonce

    Danganronpa 2 : Goodbye Despair (2012)

    Super Dangan Ronpa 2 Sayonara Zetsubou Gakuen

    Sortie : . Inclassable et visual novel.

    Jeu vidéo de Kazutaka Kodaka, Spike Chunsoft et NIS America sur PlayStation 4, PS Vita, PC et PSP

    Fini le 20/02.Jeu commencé en 2014. Doublage JP.

    ++ Les meurtres sont bien pensés, Monokuma fait vraiment tout pour créer un environnement favorable à l’assassinat. On a des moments où la tenson est bien là. On doute des personnages qu'on apprécie, on se pose des questions.
    + Le casting est moins agaçant que dans le premier.
    + Le choix du doublage est toujours présent, le sound design est bien aussi. même si je trouve que la BO est moins bonne que le premier.
    + Le nouvel habillage est chouette, c'est coloré et colle bien au jeu (faut avoir fini le jeu pour comprendre les subtilités qui en découlent).

    +/- L'ambiance est moins pesante. Le huis clos dans l'académie était bien plus oppressant. Plus que cette île en tout cas. Le chapitre 4 et 5 sont les meilleurs de ce côté là.
    +/- Le rythme global, il souffre de la comparaison avec le premier. Je pense à la seconde partie, le chapitre 5 est passionnant (vu la victime et ce qu'il y a derrière) le 6ème détruit absolument tout. C'est long, chiant, bousille les yeux, les révélations sont là, mais c'est une torture à presque tous les niveaux.

    -- J'ai aussi l'impression que certains mini-jeux (dans les procès) ont été compliqué plus qu'autre chose. Ils sont assez agaçants à la base (dans le premier c'était pas toujours tip top), là je crois qu'on atteint des sommets. D'ailleurs le nouveau jeu "Logic Dive" est pas forcément la trouvaille du siècle vu à quoi il sert.
    - Ça parle toujours trop. Je sais bien que le genre est très verbeux, mais quand même, on a pas besoin d'être aussi chiant pendant les procès.
    - Les explications sont assez confuses et on comprend sur le terrain. Des vidéos ou des screenshots pour montrer ce qui est attendu aurait été bien mieux.
    - La "logique" des procès parfois, c'est très scripté y a pas moyen de démêler autrement que ce que les développeurs ont prévu. J'avais compris assez vite le mystère du chapitre 4 et comment avait pu se passer le chapitre 5. C'est assez rageant de voir les personnages se poser des questions alors que la réponse est évidente.

    Les mini-jeux sont assez mal fichus, donc pour ceux qui ont du mal, il ne faut pas hésiter à passer les procès en "Gentle". Sérieux ça aide à bien suivre ce qui se passe dans le procès et c'est un sacré plus.
  • 7

    Muramasa Rebirth : Genroku Legends Collection (2014)

    Sortie : . Jeu de rôle et action.

    Compilation de jeux de Vanillaware Ltd. et Aksys Games sur PS Vita

    Aksys a sorti les 4 DLCs de façon séparée comme au Japon. J'ai attendu un peu pour prendre le bundle. C'est 4 personnages, 4 gameplays différents, 4 histoires.

    Okoi le chat démon :
    La trame est très simple, l'héritière (Okoi) d'un clan est envoyée avec un présent à donner un seigneur. Sur la route elle est attaquée, elle meurt avec son garde du corps. Pour venger la mort de sa maîtresse le chat Miike prend possession de son corps et va réaliser les dernières volontés d'Okoi. L'histoire n'est pas très intéressante et je ne suis pas fan du gameplay de ce DLC.

    Donge le fermier
    Il utilise 3 armes différentes, j'ai remarqué qu'il est difficile de gagner de l'argent avec ce personnage. Ça colle bien avec le fait qu'il soit un fermier très pauvre et ça rend la progression un peu plus ardue car, les ingrédients et autres objets de soin sont moins accessibles, leur gestion lors des combats est essentielle. L'arbre des compétences est à remplir avec précaution (points de spirit). L'histoire est simple, mais touchante, j'ai beaucoup aimé.

    Arashimaru
    Un des plus agréables à prendre en main, il utilise des kunai, une arme de mi distance et des bombes. Des 4 personnages c'est celui dont j'ai le plus aimé le style de combat.

    Rajiyaki
    Le scénario est lui plus léger et comique que le précédent, avec celui d'Okoi c'est celui qui m'aura le moins marqué, à la différence que, la petite est plus agréable à jouer que le démon chat.

    Ce bundle de DLC es plutôt agréable à jouer, chaque personnage à son propre gameplay, son histoire qui tient sur 3 Actes soit 3 boss. C'est très court, pour terminer un DLC en ligne droit il m'a fallu 2h environ. Une fois terminé, les barrières sautent et toute la carte devient disponible avec les grottes scellées. C'est très répétitif et je n'avais pas fait le post game deux perso de base, donc ça sera sans moi pour les 4 nouveaux.
  • 8
    Bande-annonce

    Persona 4 : Arena Ultimax (2014)

    Persona 4 : Ultimax Ultra Suplex Hold

    Sortie : novembre 2014. Combat et visual novel.

    Jeu vidéo de Atlus et Arc System Works sur PlayStation 3, Xbox 360 et Arcade

    Version 360. J'ai eu la première moitié du tarot et un T-Shirt Junes.
    [Note] : Je suis une méga bille en jeu de baston et encore plus en 2D. J'ai pris le jeu pour le scénario plus qu'autre chose.

    + La team P3 s'agrandie avec Yukari, Junpei & Ken. Rise se joint aussi à la team P4.
    + Le mode scénario a été revu dans sa progression et sa présentation. On suit de façon chronologique les événements, le tout est présenté sous forme d'un arbre avec des branches parallèles pour les actions qui se passent au même moment. On ne choisi pas toujours son perso, mais l'histoire est plus claire à suivre. J'ai acheté le jeu pour cette partie là, je ne suis pas déçue. Le mode scénario nous fait vivre l'histoire par le point de vue de la team P4. Une fois terminée, on prend celui de la team P3. C'est très complet.

    +/- Marie & Adachi en DLC. Les deux perso ne m'intéressent pas vraiment, mais c'est dommage de les mettre en DLC.

    - Les temps de chargement sont très nombreux je trouve, optimiser ça aurait été la bienvenue. Le rythme global est déjà lent, avec les temps de chargement on n'en voit pas la fin.
    - La partie scénario est toujours aussi bavarde. Ça commence avec un gros recap' de l'épisode précédent avec la team P4 à Junes. C'est lent, les personnages agacent parfois (Kanji, Teddie, Chie en tête). Pas très intéressant aussi.
    - Les séquences anime sont moches, c'est mal animé, les dessins sont très irréguliers, un vrai massacre du character design de Shigenori Soejima. C'est pas la joie. :/
    - Tous les personnages dans le mode scénario ne sont pas très utiles à son avancée, c'est dommage, ils ont tous des combats, mais j'aurais préféré encore ne pas avoir à les utiliser.

    Je n'ai pas poussé dans le gameplay, donc je ne pourrai pas donner un avis correct à ce sujet. Côté scénario je suis assez déçue, c'est très prévisible, j'aime beaucoup le design de Sho, mais le personnage n'est pas très intéressant. Labrys a pas mal d'importance dans le scénario et n'étant pas un de mes perso préférés, ça m'a assez ennuyé.
  • 9
    Bande-annonce

    Watch Dogs (2014)

    WATCH_DOGS

    Sortie : . Action-Aventure.

    Jeu vidéo de Ubisoft Montréal, Ubisoft Paris et Ubisoft Entertainment sur PC, Xbox 360, PlayStation 3, Xbox One, PlayStation 4 et Wii U

    Bon plan du mois de Mars. Edition Dedsec pour 30€ ! La boite qui contient le tout est plutôt classieuse, on a des cartes RA, un artbook hardcover, un steelbook super joli (en plus de la boite plastique classique du jeu), une map du jeu (pas bien intéressante, on a pas tous les points d'intérêts) une figurine de Aiden.

    + La DA plutôt sympa, je pense aux petits effets "numériques" et les effets graphiques de façon générale (lignes blanches etc.)
    + L'idée de chambouler la ville, de transgresser avec quelques appli est sympa. J'aime beaucoup le thème de la sécurité informatique et de ses travers, c'est vraiment un bon sujet/thème...
    + L'arbre de compétences une bonne idée ! On fait des annexes pour gagner des points de compétences et ainsi on a vraiment la sensation de se préparer et ça s'adapte au style de jeu du joueur (plutôt gunfight, fuyard en voiture etc.).
    + Il y a pas mal de choses à faire en terme d'annexes, courses poursuites, prévention d'un meurtre/attentats, etc.

    +/- Le doublage français s'en sort pas trop mal, mais certains dialogues sont assez forcé, pas assez naturel. Ça manque d'impact.
    +/- Aiden Pearce, j'aime bien le personnage, mais Ubi n'a pas assez travaillé le personnage, il a des objectifs, des envies, mais ça manque de profondeur pour en faire un héro mémorable. Pour rester chez Ubi, Ezio devenait attachant au fil du jeu (AC2), alors qu'au début c'était vraiment pas gagné.

    -- Le scénario est trop superficiel, qu'Aiden veuille se venger pourquoi pas, mais on passe côté d'une trame qui aurait pu être bien plus conséquente et intéressante (enjeux politique, sociétal, etc.). Aiden cherche à retrouver la personne qui a commandité un accident qui a provoqué la mort de sa nièce. Les liens familiaux sont superficiels, on peut comprendre sa douleur, mais les liens qui l'unis à sa famille sont trop peu expliqués, absents. Ça donne quelque chose de très artificiel.
    -- Les temps de chargement sont trop nombreux, j'ai installé le jeu pourtant. On attend une dizaine de secondes, c'est très chiant quand on enchaîne les plantages de missions...
    - La conduite des véhicules, pas toujours maniable.
    - Le gameplay comme d'hab chez Ubi, c'est pas calibré comme il faudrait, la caméra part parfois un peu en live, le couvert est capricieux par moment. Bref, c'est comme AC.
  • 10
    Bande-annonce

    Deus Ex : Human Revolution - Director's Cut (2013)

    Sortie : . FPS et jeu de rôle.

    Jeu vidéo de Eidos Montréal et SQUARE ENIX sur Wii U, PlayStation 3, Xbox 360, PC, Mac et Nintendo 3DS

    Cette version intègre parfaitement la présence du Gamepad et c'est bien pratique. Des portages comme ça, j'en voudrais plus souvent pour ma Wii U. Je ne suis pas douée pour les FPS/TPS je joue en facile.

    ++ Le gamepad est utile, l'inventaire est affiché dessus, lorsque l'on trouve des éléments de lecture on lit depuis l'écran tactile. Il est aussi possible de jouer off screen et c'est un sacré plus,il faut penser à mettre un casque pour profiter pleinement du sound design.
    ++ Le système de compétences est bien fait, on peut builder Adam comme on veut et l'adapter à sa façon de jouer. Il faut faire attention à sa façon de gérer les compétences aussi, la réflexion est de mise.
    + Les choix et les conversations vont influencer le jeu. J'ai bien mené le dialogue avec l'agent de police et apparemment, j'ai échappé à une phase assez dure (l'infiltration) du commissariat.
    + La VF s'en sort bien, la voix française d'Adam est mieux que la VO.
    + L'auto save est bien pratique.

    +/- Les animations sont datées, pas de lyp synch c'est assez dérangeant parfois. Le jeu date un peu aussi, d'où le "+/-"

    -- Le level design n'est pas extraordinaire, on a des égouts dans les deux villes qu'on traverse qui sont pareils, on a des caisses, des cartons partout, ça maque de crédibilité. Adam ne mange que des céréales si je regarde son appartement, ça manque de cohérence et c'est dommage.
    - Le couvert est vraiment bizarre, il faut maintenir la touche pour se planquer. Après Watch Dogs où il faut juste appuyer, ça fait un sacré changement. C'est pas très bien fichu de base.
    - L'interface n'est pas terrible, déjà il y a pas mal d'info à l'écran, on se perd assez facilement en prime, ensuite la gestion de l'inventaire est mal pensée pour le Gamepad (où j'ai beaucoup de mal). Quand on fait plusieurs missions en même temps l'écran est noyé sous les indicateurs c'est juste affolant. On peut désactiver, évidemment, mais quand on veut attaquer la mission la plus proche, bah c'est très vite brouillon.
    - La navigation dans Détroit, je ne trouve pas cette ville très intéressante, c'est assez limité et j'ai du mal à m'orienter là dedans.
    - Les temps de chargement sont super nombreux et assez long.

    Le DLC "Le Chaînon manquant" est intégré directement dans le jeu. Apparemment en terme d'information, mais à jouer ce n'est pas intéressant on passe son temps à se faire balader à travers un bateau labo. On perd nos augmentations au début pour faire de l'infiltration.
  • 11
    Bande-annonce

    Yoshi's Woolly World (2015)

    Sortie : . Plateforme.

    Jeu vidéo de Good-Feel et Nintendo sur Wii U et Nintendo 3DS

    Acheté en bundle avec l'amiibo Yoshi vert, à côté j'ai pris le petit bleu en prime. :)

    ++ Le jeu respire et vous souffle le mignon tout plein par tous ses pores ! Les menus sont animés, les Yoshi font toujours leurs petits bruits tout mignon à chaque action. Le jeu est vraiment beau avec toutes les trouvailles visuelles liées au textile.
    ++ Nintendo a fait de très gros effort pour ne pas avoir des niveaux répétitifs, chaque niveau met en place de nouvelles choses tant visuelles qu'au niveau gameplay.
    + Le sound design est exemplaire, c'est soigné, les musiques accompagnent bien le jeu.
    + On obtient un second jouable avec l'amiibo, ça donne un petit coup de main, il faut savoir gérer les deux à l'écran.
    + Le jeu n'est trop long, ni trop court. Je trouve que le jeu se renouvelle avec pleins d'idées, sans faire traîner en longueur ni tomber dans la répétitivité.
    + Le mode coopération simple et fun.

    +/- On peut accéder à des mini-jeux en fin de niveau, mais ils ne sont pas folichons.

    - J'ai constaté des baisses de framerate en solo, ça perturbe. Je ne sais pas trop si c'est rare ou pas. Certaines sont parfois violentes, en Yoshi avion avec un autre Yoshi (via l'amiibo) le mini jeu a ramé tout le long.

    Le jeu est vraiment bien fait et pensé, il est simple, mais propose du challenge, le dernier monde est pas mal relevé. Le jeu devient difficile à partir du moment où on veut le finir à 100%. Ça va prendre du temps et demander pas mal d'adresse pour ça. Le mode coopération peut aider à atteindre cet objectif, mais il va falloir faire très attention à ne pas se mettre de bâton dans les roues et agir de concert.
  • 12
    Bande-annonce

    Valkyrie Profile : Lenneth (2006)

    Sortie : . Jeu de rôle.

    Jeu vidéo de Tri-Ace et SQUARE ENIX sur PSP

    Fini le 25/8 avec 49 heures de jeu environ
    L'objectif n'est pas d'atteindre la bonne fin, c'est déjà cuit, ça sera pour un second run.


    + L'ambiance unique du jeu, on sent un univers ravagé par les guerres, les personnages souffrent. On est loin des RPG ultra coloré ou tout est beau et merveilleux.
    + Le scénario est intriguant, mais devient vraiment intéressant avec les révélation de la fin A (je sais ce qui se passe dans les grandes lignes).
    + Le character design des frères Yoshinari
    + L'OST est bonne, le battle theme est très bon !
    + Le gameplay et le battle system. Je les avais découvert avec Silmeria, j'avais beaucoup aimé et c'est avec grand plaisir que je retrouve tout ça. Déplacements en 2D avec notion de profondeur dans le placement des salles dans les villes/donjons. Le battle system demande un brin de stratégie pour défaire les ennemis (timing, ordre d'attaque, équipement etc.).
    + De nouvelles scènes cinématique ont été ajouté pour remplacer les séquences en anime.

    +/- Les graphismes ne sont pas oufissimes, le jeu date un peu aussi, mais certains décors sont bien moches comme le donjon du chapitre 4 (Caverne du dragon), les animations sont un peu longuettes.
    +/- Il reste d'anciennes scènes cinématiques vraiment moche (présentation de la tour de Lezard par exemple)


    - La difficulté est étrangement gérée comme d'hab avec Tri-Ace. Certains monstres dans les donjons sont juste abusés (one shot en un seul tour, résistance de fou), c'est tout à fait ce que je déteste voir dans un RPG, même si c'est pour le challenge, faut mettre ça en annexe ! Du levelling trop présent et rebarbatif.
    -- Le doublage US est une catastrophe. Quand je pense que Liam O'Brien donne sa voix à Lezard dans Silmeria, le pauvre garçon est affublé d'une voix aiguë qui rend le personnage caricatural. Une catastrophe ce doublage. Et en plus, tout n'est pas doublé...
    - Il ne s'agit que d'un portage agrémenté de nouvelles scènes cinématiques, le jeu rame à certains moments. Les menus n'ont pas été revu, l'ergonomie est d'un autre age, les gâchettes ne permettent pas de passer d'un perso à un autre dans le menu par exemple. Bref, SE a encore fait le "travail" n'importe comment.
    - Obtention du meilleur épilogue très obscur sans solution ni aide. C'est juste hallucinant tout ce qu'il faut faire pour l'obtenir.
    - Les phases de plateforme ne sont pas super intéressantes, l'idée n'est pas mauvaise, mais ça reste limité. Ça manque de précision, Silmeria a amélioré ça.
  • 13
    Bande-annonce

    Splatoon (2015)

    Sortie : . Action.

    Jeu vidéo de Nintendo EAD et Nintendo sur Wii U

    Jeu acheté après deux séances de testfire. A 30€ c'est plutôt une très bonne affaire !
    Solo fini; le boss de fin est d'une longueur c'est fou !
    J'ai topé dans le rang S, puis manque de bol, je suis redescendue, matchmaking clairement à revoir... :/

    ++ Concept simple et très vite addictif ! On retourne avec grand plaisir sur le online. Simple à prendre en main les skills et la technique des joueurs permettent à tous de profiter du jeu sans trop d'injustice (composition des équipes aléatoires)
    ++ L'OST est vraiment cool. C'est frais et très éclectique.
    + La DA vraiment chouette, tout tourne autour de l'encre/peinture et du monde sous marin. C'est très original.

    +/- Le solo permet d'apprendre les bases. C'est un bon gros tuto. Il met en place des mécaniques intéressantes comme les ventilos, les fils d'encres et cie. Ce que je trouve dommage c'est que les map en ligne ne proposent pas ce type d'éléments. La difficulté est assez étrangement dosée, j'ai trouvé certaines maps plus dures que certains boss. Le boss de fin est juste trop long, Nintendo a encore fumé pour le coup. :/
    +/- Le multi ne propose pas de mode ou la cohésion de l'équipe est vraiment importante, je pensais à un mode d'entraide en équipe interposée.

    -- Le online est la valeur sure du jeu, mais souffre de problèmes comme : la rotation des maps toutes les 4 heures (2 auraient été mieux), les problèmes de connexion (se faire kicker de la map en pleine partie), l'impossibilité de monter sa propre team (les 8 joueurs sont dispatchées en 2 équipes de façon aléatoires). Il devient impossible de mettre au point sa propre stratégie puisque chacun ne sait jamais avec qui il joue. Pour faire court : matchmaking à revoir.
    -- J'aurais aimé pouvoir m'amuser dans les modes de jeux Bazoocarpe, Défense de Zone et Expédition Risquée SANS ce classement. Il y a toujours la crainte de chuter dans le ranking et de se retrouver dans la catégorie inférieure. La guerre de territoire est sympa, mais ça devient lassant.
    - Le multi local est assez famélique, simpliste, dommage qu'aucune IA ne soit prévue pour faire des matchs en équipe.

    Note : j'aime bien les différents objectifs dans les matchs pro, mais la montée et la descente de rang dépend uniquement de la victoire. C'est rageant dans la mesure où on ne choisi ni ses coéquipiers, ni la map. :/
  • 14

    Phoenix Wright : Ace Attorney (2005)

    Gyakuten Saiban Yomigaeru Gyakuten

    Sortie : . Aventure et visual novel.

    Jeu vidéo de Capcom Production Studio 4 et Capcom sur Nintendo DS, Game Boy Advance, Nintendo 3DS, PlayStation 4, Nintendo Switch, Xbox One, PC, Wii, iPhone et iPad

    Second épisode de la série que je fais. J'ai eu "l'intelligence" de commencer par le 2 (je ne l'ai pas exprès).

    Langue choisie : anglais. Version boite DS trouvée en occasion.

    ++ Il y a un fil rouge intrigant qui implique Mia, Wright, Edgeworth et Maya. Les personnages ont des personnalités et des liens qui les relient. Ça participe à l'univers et on s'attache à l'ensemble.
    + Le principe de base qui veut qu'on incarne un jeune avocat. La première affaire fait office de tuto, le système est simple : il faut trouver les contradictions et les mettre en avant pour confondre le coupable.
    + La dernière enquête est exclusive à la DS (le jeu est un "remake" du jeu original qui était sur GBA), du coup on sort un peu de ce que proposait le jeu jusqu'à présent. On examine les pièces à conviction via à un système de visionnage qui permet de regarder l'objet modélisé en 3D. Good point !

    +/- Le jeu est traduit en français, mais j'avais fait le second épisode en français et c'était bourré de fautes. Donc bien pour l'initiative, mais faites des efforts sur la qualité de la traduction. :/

    - Parfois le jeu nous "force" la main avec des preuves, sauf que, quand on ne comprend pas trop où il veut en venir c'est difficile de faire le lien et on se prend des pénalités.
    - La bande-son n'est pas terrible, il y a bien un thème qui marque bien, mais la musique ne me plait pas du tout. Et le bruitage des textes est parfois agaçant.

    Je ne connaissais pas le personnage de Edgeworth, je l'avais aperçu rapidement dans le second épisode. Je ne comprenais pas pourquoi il avait droit à ses spin-off et maintenant que j'ai fait le jeu, je me dis que je vais acquérir ses épisodes ! :3
  • 15
    Bande-annonce

    Animal Crossing : Happy Home Designer (2015)

    Doubutsu no mori : Happy Home Designer

    Sortie : . Simulation.

    Jeu vidéo de Nintendo EAD et Nintendo sur Nintendo 3DS et New Nintendo 3DS

    En bundle avec le lecteur NFC. J'ai aussi eu un booster. 4 cartes et j'ai déjà Luna (spé) en doublon. T_T

    ++ La prise en main pendant les phases de déco super bien fait ! C'est rapide et on peut dupliquer des objets, en sélectionner plusieurs.
    ++ On débloque de nouvelles choses pour étoffer notre arsenal de compétences et objets. Au début, on est assez limité, mais en lisant le livre des Joyeux Décorateurs et on peut choisir la surface à décorer, ajouter des ambiances sonores etc.
    ++ Les projets urbains sont vraiment une super bonne idée ! Ce sont les bâtiments que je préfère faire.
    + Le plein de nouveaux objets ! Le catalogue s'est bien étoffé, j'aurais tellement kiffé les avoir dans New Leaf.
    + Le sound design soigné et les musiques qui accompagnent les moments sont vraiment chouettes. :)
    + Lou est bien sympathique !

    +/- Comme dit dans pas mal de review, on a juste quelques pre-requis pour valider une demande de déco. D'un côté c'est moins prise de tête et ça permet à chacun de répondre à une demande à sa façon (je ne me suis pas sentie sur certains sujets, donc je faisais au mieux, sans trop me prendre la tête et ça allait très bien !). Chacun interprète le sujet comme il veut. Du coup on peut "juste" mettre les 3 objets exigé et puis basta, mais ça serait idiot vu le catalogue assez foufou !

    - Le jeu est répétitif, mais ça fait parti intégrante du jeu quelque part. Une meilleure progression dans le jeu aurait peut-être permis de casser cette monotonie.
    - On peut choisir la surface à décorer, mais j'aurais aimé avoir entièrement carte blanche. On peut choisir des paterns de dimension différente et des agencements prédéfinis.
    - Avoir plus de projets d'urbanisation aurait été mieux ! Une réelle carte et pourquoi pas, sa propre maison ?

    Je trouve le jeu vraiment sympa, j'aime beaucoup AC à la base, me voilà comblée avec ce spin-off dédié à la déco que je trouvais assez mal fichu dans la série originale. Maintenant, je prends à rêver d'un mix entre le jeu tel qu'on le connait et ce spin-off déco. Avoir le rôle de maire, une ville plus grande, avec ce job de décorateur et placer les maisons/bâtiments comme on le souhaite; ça serait un jeu ultra complet et encore plus addictif, le méga rêve ! :D

    Il est pour quand mon épisode Wii U ? :O
  • 16
    Bande-annonce

    Phoenix Wright : Ace Attorney - Trials and Tribulations (2007)

    Gyakuten Saiban 3

    Sortie : . Aventure et visual novel.

    Jeu vidéo de Capcom Production Studio 4 et Capcom sur Nintendo DS, Game Boy Advance, Nintendo 3DS, PlayStation 4, Nintendo Switch, Xbox One, PC, Wii, iPhone et iPad

    Fini le 30/10. Jeu en français

    +++ La dernière enquête fait le lien avec différentes enquêtes passées qui servaient en fait de fil conducteur entre les protagonistes. C'est génial, le dernier chapitre enterre les 2 enquêtes faiblardes de ce volet (2nde & 3ème). Elles auraient pu ne pas exister et se focaliser uniquement sur les 3 restantes et le jeu aurai été parfait pour moi.
    ++ Je suis contente de retrouver Mia Fey qu'on voit rapidement dans le premier. On en sait davantage à son sujet et les perso voient leurs backgrounds développés.
    + Le nouveau procureur Godot m'a bien fait rire, un excellent perso.

    +/- La seconde enquête m'a paru vraiment trop longue. La première moitié m'a laissé dubitative sur l'absence de meurtre et la seconde moitié avait de quoi me redonner de l'intérêt, mais je n'ai pas accroché du tout. Je pense que c'était bien trop long.
    +/- Troisième enquête un peu tiré par les cheveux avec cette histoire de déguisement/usurpation d'identité. Mais elle a davantage sa place vu l'indice qu'elle cache pour la dernière enquête.

    -- C'est très scripté, les phases de recherches sont parfois longues qu'on en oublie des choses, on tourne en rond et on se rend compte après plusieurs minutes qu'en fait on avait oublié de "Discuter" d'un sujet avec quelqu'un après lui avoir présenté quelque chose (profil/preuve). Sans parler des choses qui peuvent être évidentes dans les procès, mais qu'il amener après avoir fait d'autres choses pas forcément logiques/évidentes. Ce défaut est présent dans tous les autres épisodes.
    - Certains personnages sont vraiment trop bavards, je pense à Franciska, Tektiv ou Paul qui sont parfois vraiment lourds. Les dialogues sont très nombreux dans le jeu, mais avec leurs babillages inutiles on avance pas aussi vite que prévu. :/

    Le meilleur épisode sans aucun doute ! J'avais de gros doute sur la qualité de cet épisode pendant le milieu du jeu, mais une fois ce ventre mou passé, on s'éclate. Vu la fin, je me demande si poursuivre la série est utile, la curiosité me pousse à poursuivre pour savoir ce que le scénariste à prévu. :)
  • 17
    Bande-annonce

    Final Fantasy Type-0 HD (2015)

    Fainaru Fantajī Reishiki

    Sortie : . Jeu de rôle et action.

    Jeu vidéo de SQUARE ENIX sur PlayStation 4, Xbox One et PC

    Fini le 8/11 en 27h environ
    Jeu en édition collector sur XOne.

    + L'OST est très bonne ! Le remastering est pas mal et la nouvelle chanson est superbe. Le compositeur nous livre des morceaux orchestraux et d'autres bien plus rock.
    + Le doublage original et la version américaines sont présents.
    + L'ambiance dans les premiers instants du jeu augure quelque chose de dramatique dû au climat de guerre. Les thèmes sous-jacent sont intéressants (le deuil, l'oubli, la mémoire, la mort par exemple).

    +/- L'intro du jeu met bien dans le bain, mais tout est désamorcé par un prologue trop long, des tutoriaux balancés un peu n'importe comment.
    +/- La DA est inégale, Akademeia a sa propre identité, mais quand on regarde les villes comme Corsi, Aqvi on sent une énorme paresse, c'est fade en plus de n'être que des copié-collé.

    -- C'est plutôt moche, non sérieusement les modeling 3D ont l'air de dater de la version PSP et les textures manquent (cruellement) de définition. Voir des textures pixelisées sur des personnages importants, ça fait vraiment tiep. Ok, la classe Zero bénéficie de nouveaux 3D models, mais ils manquent de vie, les animations sont raides, les visages sont presque inexpressifs.
    -- Le level design n'a pas été repensé, évidemment. Du coup les donjons, villes sont découpés en zones ce qui n'est autre que l'héritage du support original du jeu (PSP).
    -- La caméra en pleine action est immonde, j'ai la MaJ pourtant. J'ai eu du mal à suivre tout ce qui se passe à l'écran, trop proche on peut difficilement anticiper les actions et se situer dans l'environnement.
    -- La mise en scène et la réalisation sont vraiment la preuve que SE ne s'est pas foulé. Entre les PNJ statiques, les PNJs animés qui n'ont pas de hitbox, l'absence totale de dynamisme dans les dialogues et la modélisation des personnages en fonction de leur importance, c'est vraiment difficile de se mettre dans cet univers. Davantage de travail pour donner vie à cet univers aurait bien mieux pour l'immersion.
    - Le dernier chapitre arrive comme un cheveu dans la soupe, cet aspect du scénar est trop peu présent dans les chapitres précédents. Sans parler aussi de certains événements prévisibles (Cf. Machina).
    - Le système de requêtes est stupide. On ne peut en accepter qu'une à la fois car en prendre une autre annule celle en cours. Il s'agit d'aller récupérer des objets et de les ramener sinon c'est du bashing de monstres bête et méchant.
  • 18

    Persona 4 : Dancing All Night (2015)

    ペルソナ4 ダンシングオールナイト

    Sortie : . Musique.

    Jeu vidéo de Atlus sur PlayStation 4 et PS Vita

    Disco Fever Edition ! Pochette pour la console, le jeu en boite, l'OST du jeu (2 CD), un porte-clé de teddie (naze), un pack de DLC pour récupérer les 8 uniformes de la Gekkokan High School (P3) et le "Vacation Pack" qui correspond aux tenues visibles dans l'ending propre à P4 Golden.

    Scénario terminé. Il me reste le objets à acheter et à débloquer. J'espère ne pas avoir déjà tout débloqué côté playlist. :S

    ++ Le sound design soigné. Le jeu fourmille de détails, dans la boutique de Tanaka on l'entend nous vendre ses produits et commenter.Pendant une danse, les personnages s'encouragent et se parlent. Et pour ceux que ça embête on peut retirer ces commentaires.
    ++ Le jeu est très joli, c'est coloré, bien animé, la DA est réussie.
    + On peut paramétrer pas mal de choses comme la vitesses des notes, les bruitages, les accessoires et costumes portés par nos danseurs improvisés et choisir son partenaire de danse (fever mode).
    + Le gameplay se prend très vite en main, c'est bien pensé et les différents niveau de difficulté permettent de progresser. Certains morceaux sont retords à cause de la vitesse, d'autres demandent de la dextérité.
    + Le doublage US fait appel aux mêmes doubleurs sauf pour Rise qui a changé. La voix de Chie est celle qu'on entend dans P4G.

    +/- Les musiques sont surtout des remix, je ne suis pas ultra fan de ce genre de chose. La qualité est très variable. J'aurais bien aimé des compositions originales (si on excepte "Dance!") où davantage de versions originales.
    +/- Pas mal de choses en DLCs, il y'a 3 personnages (Marie, Adachi, Miku Hastune), des costumes (Naoto dans son uniforme féminin par exemple), des pistes supplémentaires. Atlus nous offre quelques DLCs qui sont gratuits.

    -- Le Story Mode ultra bavard, c'était déjà le cas dans les deux Persona Arena, mais je crois qu'on a atteint un niveau encore supérieur.
    - La tracklist assez pauvre, une 20aine de pistes à la qualité très variable.
    - L'écran est assez vite chargé d'effets visuels, on peut être parfois être perdu avec tout ce qui est affiché.
    - Pas de Versus mode ça aurait pu être cool.
    - La voix de Rise Kujikawa a changé, j'aimais pas trop Laura Bailey, mais là, la nouvelle doubleuse a une voix trop haute et c'est insupportable. C'est agaçant dans le story mode puisqu'elle a un rôle primordial. :S

    [Note] : le scénario n'est pas extraordinaire, enfin, il ne m'a pas intéressé du tout. J'ai rushé le mode scénario pour récupérer les perso bonus.
  • 19
    Bande-annonce

    Final Fantasy XV : Episode Duscae (2015)

    Sortie : . Jeu de rôle et action.

    Jeu vidéo de SQUARE ENIX sur PlayStation 4 et Xbox One

    Version Xone. Version 2.0. La version initiale n'a pas été testée.

    Cette démo laisse entrevoir des choses intéressantes, mais me fait craindre un monde trop vaste avec peu de choses à faire ou pas très palpitantes.

    ++ Les compositions de Yoko Shimomura, un régal. J'ai vraiment hâte d'avoir l'OST complète et de me la passer en boucle. :3
    ++ Le jeu est très beau, vraiment je trouve ça détaillé et les PNJs ont un semblant de vie, ça mange, ça discute, on se déplace.
    + Le sound design est soigné, on a plein de bruitages, les personnages discutent entre eux.

    +/- Le fait de pouvoir sauter et explorer est plutôt chouette, mais c'est très limité au final. Le saut est lourd, il n'y a pas d'endroit qui vaille vraiment la peine de l'utiliser. De façon générale, Noctis est assez pataud, il manque de peps dans le maniement.
    +/- Les actions en duo rendent les joutes encore plus dynamiques, mais c'est assez contraignant à mettre en place. il faut être proche du perso, se mettre dans le cercle d'effet. Pas toujours pratique quand on est loin.
    +/- Le gameplay me parait inutilement complexe avec la touche de sprint combinée à une autre pour esquiver. Il y a des touches peu ou pas employées, faut en profiter quand même.

    -- La caméra part en cacahuète. Elle est trop proche de Noctis (la même tare que dans FFType-0 HD), l'action devient très vite confuse et si on ne la garde pas sous contrôle (quand on essaie de la dompter en tout cas avec le stick droit), elle se cale dans des coins pas possible et se paye de ces hoquets.
    -- Le level design trop simple (la grotte de Fociaugh qui rappelle FFXIII) et la crainte de voir une map immense remplie de vide.
    - Le lock de la cible, vraiment pas terrible.
    - Le framerate chute lorsque les monstres et les actions fusent à l'écran.

    Il y a encore pas mal de travail, mais ça augure de bonnes choses je dirai. Même si, il est vrai que les éléments scénaristiques sont encore distribués au compte goutte. Les jeux de Hajime Tabata m'ont rarement plu, la faute à un gameplay mal calibré, une incapacité à provoquer émotion/empathie. Les changements qu'il a opéré me perturbent un peu (Stella qui disparaît pour Luna, le thème des morts plus distillé en raison de la classification publique), les ajustements faits pour plaire aux fans. Je voudrais une vision, une envie d'un créateur, pas un melting pot dégoulinant d'une fanbase trop divisée. Vont-ils dans le mur ou savent-ils comment mener leur barque, on verra en 2016.
  • 20
    Bande-annonce

    Project Zero V : La Prêtresse des Eaux Noires (2015)

    Zero : Nuregarasu no Miko

    Sortie : 2015. Action.

    Jeu vidéo de Tecmo et Nintendo sur Wii U

    Fini le 3/12. Une fin de vue et le reste ça sera sur Youtube
    Version boite limitée.
    Le jeu en TV off n'est pas très bien pensé, pendant les scènes cinématique il n'y a pas de son du tout. Une séquence de jeu "nécessite" la TV.

    + C'est joli, les personnages sont bien modélisés et la lumière est bien gérée. Certaines textures sont un peu grossières, mais rien de grave.
    + Le Gamepad est bien pris en compte dans le gameplay, on prend des photos pour abattre les fantômes, trouver les objets, etc.
    + Pas de gore, on se base sur le folklore horrifique japonais. Il y a une aura de mystère qui plane. A ça, le jeu parvient à créer son propre univers avec une histoire de prêtresses froidement assassinées sur la montage.
    + Choix du doublage : JP ou VA. Jeu entièrement traduit en FR pour ceux qui se posait la question.
    + Trois personnages sont jouables, il y a quelques subtilités entre eux.
    + Le sound design est soigné, les bruitages sont nombreux et font monter l'angoisse.
    + Le jeu note chaque mission, la bonne gestion des objets et des objets trouvés est récompensé. On a envie de bien jouer pour pouvoir upgrader les Camera Obscura (ça coûte cher à améliorer).

    +/- La mise en scène est assez planplan et me parait assez simplette aussi. On a des gros plans sur le visage (inexpressif) du personnage, enfin rien pour vraiment surprendre ou donner un peu de dynamisme à ce qui se passe ou pour appuyer l'angoisse du lieu. Les personnages ne parlent pas beaucoup, ça manque vraiment de vie et de dynamisme.
    +/- Pas mal d'élément du background sont en fait des notes à trouver et à lire.

    -- Les déplacements sont lourds (pourtant les demoiselles sont au bord de l'anorexie, c'est un comble).
    - La caméra est problématique dans les zones ultra confinées. Les spectres sont véloces et on peine à suivre leurs mouvements et à se situer.
    -- Le level design facile, on ferme une porte faut faire le tour, il faut une clé, puis encore une autre, etc.
    - Les personnages sont inexpressifs, on a un côté pantin c'est dommage vu qu'il s'agit d'un jeu à tendance horrifique. On ne ressent pas la peur et l’inquiétude des intervenants.
    - Je sais que Tecmo n'est pas forcément un énorme studio, mais les animations manquent de fluidité, de naturel dans les déplacements et l'attitude des perso aideraient à l'immersion. Ça fait contraste avec les visages japonisants à souhait qui sont fins et réussis.

    Le chapitre final est infernal, il condense tous les défauts du jeu.
  • 21
    Bande-annonce

    Tales of Zestiria (2015)

    Teiruzu Obu Zesutiria

    Sortie : . Jeu de rôle.

    Jeu vidéo de Tri-Crescendo, BANDAI NAMCO Games et Namco Tales Studio sur PlayStation 4, PlayStation 3 et PC

    Fini le 16/12 en 45 heures environ. C'est plutôt 6,5 en fait.
    Version limitée avec DLC costumes + Alisha

    ++ Le casting est excellent, les personnages sont justes, drôles et attachants. L'intégralité du casting jouable est vraiment bon, une première !
    ++ L'OST s'en sort bien, les pistes de Go Shiina apporte la touche épique que Sakuraba n'offre généralement pas aux To.
    + Le scénario est classique, mais se pare d'éléments propres à l'univers crée pour Zestiria et se laisse suivre sans déplaisir grâce aux personnages.
    + L'univers global puise dans les légendes Arthuriennes et Nordique. On revient à de la fantasy.
    + Le choix du doublage. Les saynètes et beaucoup de scènes sont doublées.
    + Le système de combat renouvelle encore la recette de base, à mi-chemin entre celui de ToG et ToX.

    +/- Alisha/Rose, j'aime bien les deux personnages, je trouve vraiment dommage de voir partir Alisha. Elle a un style de combat unique que Rose ne remplace pas (heureusement quelque part). Pourquoi ne revient-elle pas en fin de partie, au niveau du scénario ça aurait pu se faire en plus.
    +/- La DA est assez intéressante, mais la technique gâche absolument tout. Les villes ne sont pas cohérentes, petites. Le jeu propose de très rares jolis panoramas, mais la technique et l'absence d'ambition des équipes de Namco atténuent l'identité visuelle du jeu.

    --- La technique à la ramasse, les animations sur 5 frames, les inputs qui nécessitent d'être bien en face de l'objet/perso pour agir/parler, les hitbox des décors, etc. C'est honteux de sortir ça comme ça. Certains monstres sont bien visibles et d'autres pop à deux pas, il est parfois durs de les éviter.
    -- La caméra qui est trop proche de l'action et qui a tendance à se mettre dans les pires endroits.
    -- Le level design paresseux, les ruines ont le même design (color swap), les étendus sont grandes et vides, les forêts ont les mêmes assets et les grottes se ressemblent presque toutes. En plus, les donjons sont longs, bonjour copié-collé.
    -- On ne peut plus donner d'ordre direct, les perso non joués ne peuvent plus utiliser d'objets et d'autres modif' qui m'ont déplus.
    - Ils ont ôté la chanson thème de l'opening pour mettre une piste instru' random. C'est fini l'époque ToS !
    - Abondance de tuto dès le début du jeu.
    - Coquilles dans la traduction "Quelle don [...]"
    - Le bestiaire vraiment ridicule entre absence totale d'originalité et color swap à gogo.
    - Des "faux raccords" dans les scènes cinématique.
  • 22
    Bande-annonce

    Apollo Justice : Ace Attorney (2007)

    逆転 裁判 4 (Gyakuten Saiban 4)

    Sortie : . Aventure et visual novel.

    Jeu vidéo de Shu Takumi et CAPCOM sur Nintendo DS, New Nintendo 3DS, Android, iPhone et iPad

    Fini le 20/12.
    Jeu commencé il y a plusieurs années, reprise en 2015.

    ++ Toujours le fil rouge qui intrigue et amène de nouveaux visages. Phoenix n'est plus au barreau depuis 7 ans, pourquoi exactement ? Konrad semble être à l'origine de cette chute.
    + Les nouveaux venus sont chouettes ! J'adore Konrad Gavin ! Ni arrogant, il sait être objectif.
    + Les personnages sont très expressifs, personne n'est blanc ni noir, lors des verdicts la surprise est parfois totale lorsque le masque tombe.
    + L'analyse des preuves avec le relevé d'empreintes digitales, le relevé d'empreinte apportent un petit plus non négligeable. On sort un peu des sentiers battus et ça exploite les capacités de la console.

    -- De grosses lourdeurs et des évidences qu'on ne peut pas zapper. C'est trop linéaire, j'avais fait le lien entre un indice et les propos d'un témoin très facilement, mais il fallu passer par 10 bonnes minutes de blabla pour que les personnages y réfléchissent et exploitent la piste.
    -- La seconde enquête est d'une rare lourdeur sans parler du peu d'intérêt qu'elle a éveillé en moi... Même en avant les Gavinners m'a plu, mais c'est tellement mou que je l'ai vécu comme une punition.
    - Le bracelet n'est pas aussi intuitif à utiliser, l'utilisation du Magatama est indiquée, ici, c'est plus obscur j'ai même tendance à l'oublier.
    - J'ai trouvé que le jeu manquait de surprises que se soit l'identité du coupable, dans la trame scénaristique.
    - En terme de rythme c'est assez décevant on est plutôt loin du 3ème épisode et sa dernière enquête retorse et pleine de rebondissements.

    Côté fil rouge, j'ai bien aimé, malheureusement, j'ai trouvé les enquêtes assez laborieuses, la 3ème a été un supplice tant elle traîne en longueur et la dernière manque vraiment de quelque chose. On a des révélations, mais ça n'a pas le même impact que le dernier chapitre d'un Trials & Tribulations. J'aime beaucoup Konrad, Apollo s'en sort bien, Phoenix est bien plus drôle comme ça. Vérité est sympathique, mais parle trop, je n'aime toujours pas Ema Skyes.
  • 23
    Bande-annonce

    Phoenix Wright : Ace Attorney - Dual Destinies (2013)

    Gyakuten Saiban 5

    Sortie : . Aventure et visual novel.

    Jeu vidéo de Takeshi Yamazaki et CAPCOM sur Nintendo 3DS, Android, iPhone et iPad

    Fini le 30/12. Je n'ai pas pris les DLC.

    ++ L'interface a été revue, c'est plus moderne d'une part, mais aussi mieux pensé. Tout est fait pour rendre le jeu plus agréable, lorsqu'une pièce est ajoutée on peut immédiatement l'examiner par exemple.
    + La 3DS permet à la série d'être en full 3D, ça donne plus de dynamisme visuellement. Les phases de recherches profitent également de ce lifting puis qu'on "se déplace" dans l'environnement pour examiner en terme d'immersion, c'est top.
    + La possibilité de remonter dans les dialogues lus.
    + Le résumé en fin d'enquête, il permet de faire le point sur l'avancée globale et de mettre le doigt sur les preuves conclusives. Une belle trouvaille qui casse la monotonie des échanges défense/défendeur.
    + On a droit à des séquences anime.C'est joli, propre (pas de pixels dû à une compression trop forte) et doublé !
    + L'OST, dès les premières minutes on retrouve des thèmes connus, en plus ils profitent de la qualité sonore de la 3DS.
    + Athena Cykes est mon sidekick préféré, Trucy était assez horripilante avec ses dialogues envahissants. Le nouveau procureur Blackquill me plait bien aussi, sa tendance a vouloir couper court aux discussion useless est un sacré plus ! Leur background est distillé à travers le jeu, le mystère plane et il y a résolution totale à la fin.

    +/- Le jeu n'est pas traduit en français.
    +/- On a un doublage pour les séquences animées, mais peut-être qu'un doublage intégral aurait été mieux ? On peut aussi se demander si un jour on aura les voix JP.

    -- Les enquêtes m'ont moyennement plu, voir pas du tout. Je n'ai pas été vraiment touché par les perso (ceux de l'académie m'ont presque paru antipathiques).
    - Le jeu toujours aussi scripté, j'ai vraiment l'impression d'être prise pour une débile des fois, c'est très désagréable. (Cf. Enquête 2, comment ouvrir la porte. Enquête 5, le dernier élément avec la roche de lune).

    Le jeu est bien technique, musique, interface, etc.), mais manque de quelque chose, je n'ai pas été beaucoup surprise. Tout est réussi sauf les enquêtes qui ne m'ont vraiment pas plu (le fil rouge est bon et le retour d'anciennes têtes fait mouche).