2017-2018 : année scolaire filmique.

Avatar Petitbarbu Liste de

116 films

par Petitbarbu

Le titre est évocateur, non ?
Non, plus maintenant. Liste des films marquant de cette délicieuse année scolaire.
Les œuvres seront annotées.

Trier par : Tri par défaut
  • Tri par défaut
  • Note globale
  • Ordre alphabétique
  • Date de sortie
  • Notes de mes éclaireurs
  • Note de l'auteur de la liste
  • Derniers ajouts
  • Bande-annonce

    The Dirties (2014)

    1 h 20 min. Sortie : . Drame.

    Film de Matthew Johnson avec Matthew Johnson, Owen Williams, Krista Madison

  • Bande-annonce

    Merci Patron ! (2016)

    1 h 24 min. Sortie : . Comédie.

    Documentaire de François Ruffin avec François Ruffin et Bernard Arnault

    Documentaire aussi drôle qu'acerbe montrant aussi bien les ravages de la délocalisation que les soucis d'image du patron d'LVMH, le cynisme et les manœuvres du monde capitaliste.
    Sympathique, forcément orienté politiquement et totalement subjectif mais montrant - sans trop insister ni analyser - les accointances entre puissants (de gauche comme de droite si tant est que cela ait jamais voulu dire quelque chose) et les conséquences économiques et sociales sur les populations.
  • Bande-annonce

    Capitaine Thomas Sankara (2015)

    1 h 30 min. Sortie : . Biopic.

    Documentaire de Christophe Cupelin

    Plus que la forme je note le fond, la mise en parallèle d'archives construisant un portrait extrêmement sympathique du charismatique leader révolutionnaire Sankara.
    Personnage exceptionnel, président hors-norme, utopiste marxiste et écologiste désireux de faire de son gouvernement un modèle de vertu et de transparence, Sankara attire, fascine et fédère. Une figure à découvrir autant pour ses talents d'orateur, son parcours atypique que ses idéaux démocratique, féministes, pan-africaniste, pour son franc-parler, son travail acharné et sa personnalité proche du peuple et attachante.
  • Bande-annonce

    Singham (2011)

    2 h 23 min. Sortie : . Action, policier et drame.

    Film de Rohit Shetty avec Ajay Devgn, Kajal Agarwal, Prakash Raj

    à voir rien que pour la chanson qui reste en tête longtemps après : "Singham" !
  • Bande-annonce

    Dracula (1992)

    Bram Stoker's Dracula

    2 h 08 min. Sortie : . Drame, fantastique et Épouvante-horreur.

    Film de Francis Ford Coppola avec Gary Oldman, Winona Ryder, Anthony Hopkins

    Intéressant visuellement, proposant de jeter un regard romantique sur ce personnage de Dracula. Chouette performance de l'ami Gary.
  • Bande-annonce

    Princess Bride (1987)

    The Princess Bride

    1 h 38 min. Sortie : . Fantasy, romance et aventure.

    Film de Rob Reiner avec Cary Elwes, Robin Wright, Mandy Patinkin

    *My name is Inigo Montoya, you killed my father ... prepare to die !
  • Bande-annonce

    L'Aventure intérieure (1987)

    Innerspace

    2 h. Sortie : . Fantastique.

    Film de Joe Dante avec Dennis Quaid, Martin Short, Meg Ryan

    Très "toonesque", l'aventure intérieure fourmille d'idées intéressantes mais finira par être un brin lassant.
  • Bande-annonce

    Jin-Roh, la brigade des loups (1999)

    Jin-Rô

    1 h 42 min. Sortie : . Animation, drame, fantastique, thriller et science-fiction.

    Long-métrage d'animation de Hiroyuki Okiura avec Yoshikazu Fujiki, Sumi Mutoh, Hiroyuki Kinosha

    Dystopie noire et violente, parallèle avec le petit chaperon rouge version ... hardcore, disons, Jin-Roh était un classique que je me devais de voir.
    L'animation à un peu vieilli mais reste somptueuse, les soldats déshumanisés en armures sont superbes et effrayants.

    Notons surtout le message politique sur la militarisation de la société et la réflexion sur la puissance du conditionnement militaire (que ce soit du côté de l'organisation, de la brigade des loups ou de la secte).
    Où se situe l'humain ? Qu'est-ce qui fait l'humanité ?
  • Bande-annonce

    The Love Witch (2016)

    2 h. Sortie : . Drame, thriller et Épouvante-horreur.

    Film de Anna Biller avec Elle Evans, Jeffrey Vincent Parise, Kaye L. Morris

    Que penser de the Love Witch, film tourné sur une bonne vieille peloche 35 mm, ressuscitant par là-même ces films d'horreurs des années 60 façon Technicolor. Anna Biller tour à tour scénariste, costumière, monteuse et j'en passe, le film est un hommage à mi-chemin entre le kitch rafraîchissant d'un film d'horreur daté de 50 ans et probablement un clin d’œil aux œuvres de Russ Meyer.
    Mention spéciale à la sublime Samantha Robinson dont la performance nous propulse directement dans cet univers des années 60. Entre dénonciation du patriarcat, pamphlet féministe et film kitsch hommage quasiment hilarant à de nombreux dialogues exagérant tout partout, The Love Witch est une très bonne surprise à mon sens.
  • Bande-annonce

    Le Tout Nouveau Testament (2015)

    1 h 53 min. Sortie : . Comédie.

    Film de Jaco van Dormael avec Benoît Poelvoorde, Yolande Moreau, Catherine Deneuve

    Film gentillet qui puise dans une certaine forme d'humour noir très dilué, malheureusement. Je l'aurais bien vu exploser les carcans de la bienséance mais il s'y tient, ce qui en fait un film sympathique mais qui manque de punch et qui ne me marquera pas durablement.
    Il en faut aussi, et on doit reconnaître que les acteurs ne manquent pour la plupart pas d'charme (Damiens et Poelvoorde notamment).
    Si le film est "trop long pour son propre bien" (je cite Gand-Alf qui met en mot ce que j'pensais sans savoir l'exprimer) on lui reconnaîtra de beaux moments de poésie, un final pas très réussi, quelques tranches de rire, quelques effets kitsch mais d'autres moments attendrissants, bien cadrés, bien filmés.
    Bref, un 6 et un ♥ quoi, allez le voir il se peut que vous aimiez ;).
  • Bande-annonce

    Tusk (2014)

    1 h 42 min. Sortie : . Comédie, drame et Épouvante-horreur.

    Film de Kevin Smith avec Michael Parks, Justin Long, Genesis Rodriguez

    De Mr. Tusk que dire. C'est plutôt sympa esthétiquement parlant, c'est méchant, drôle, le rythme est un peu bâtard, l'utilisation des fusils n'est pas très Tchekhov, Guy LaPointe est un mix de mauvais goût et de clichés plutôt amusant, Howard Howe est brillant, citer Hemingway c'est toujours plaisant ; puis cette question vitale : l'homme est-il, au fond, un morse dans l'âme ?
  • Bande-annonce

    Prozac Nation (2001)

    1 h 35 min. Sortie : . Drame.

    Film de Erik Skjoldbjærg avec Christina Ricci, Jason Biggs, Anne Heche

    J'sais pas trop pourquoi je lui collai, un beau jour, un cinq méchant.
    En fait il est bien, ce film. Christina est bien, un peu bipolaire parfois exécrable mais toute mimi, les relations entre les personnages sont sympas, la narration est pas fameuse et s'embourbe parfois, ça vous tuera pas la rétine mais c'est un chouette moment, sur un sujet délicat : Dépression et bipolarité.
  • Le Papier ne peut pas envelopper la braise (2007)

    1 h 30 min. Sortie : .

    Documentaire de Rithy Panh

    @ Un film suivant le parcours de plusieurs prostitués dans un grand building blanc au centre de la capitale cambodgienne. Entre larmes, drogue dans une espèce de huit-clos (on ne sort qu'une fois, tout en musique) ce drame se joue sans que l'on n'y puisse rien. Le réalisateur laisse librement s'exprimer ces jeunes femmes dans un état de captivité, d'esclavage moderne, on voit les coups, les pleurs, les discussions, les maladies, la lucidité terrible, les phrases si belles et pleines de sens, l'enfant qui tourne le dos à sa mère. Tout est pudique, beau, amer, on voudrait savoir à qui donner et comment faire mais tout souligne notre impuissance à faire quoi que ce soit.
    C'est un excellent documentaire.
  • Bande-annonce

    Ascenseur pour l'échafaud (1958)

    1 h 31 min. Sortie : . Policier, drame et thriller.

    Film de Louis Malle avec Jeanne Moreau, Maurice Ronet, Georges Poujouly

    Une bande-son à tomber, un traitement de l'image, du noir et blanc superbe, des silences pesants et des acteurs très justes (moins le couple de jeunes tourtereaux un brin casse-bonbon). Une enquête policière des plus prenantes vue à la filmothèque en plus, pour une première fois, avouons que ça ne manque pas de charme.
    Mention spéciale à la petite dame qui m'a piqué ma place malgré la vigilance de deux amis dont je tairais le nom.
  • Bande-annonce

    La Dette (2013)

    1 h 11 min. Sortie : .

    Film de Nicolas Ubelmann et Sophie Mitrani

  • Bande-annonce

    The Ghost Writer (2010)

    2 h 08 min. Sortie : . Thriller et film noir.

    Film de Roman Polanski avec Ewan McGregor, Pierce Brosnan, Jon Bernthal

    Bref, j'ai regardé la télé (c'est rare) et ce film est cool. Le scénario n'est pas mauvais mais on peine tout de même à être vraiment inquiet avant un bon moment (pas d'angoisses terribles) m. Hormis cela les acteurs sont dans l'ton, mention à Ewan tout particulièrement. C'est intéressant, l'histoire politique est bien ficelée et la réalisation sympathique malgré une musique particulièrement énervée alors que le type rentre juste dans un ferry.
  • Bande-annonce

    Mr. Ove (2015)

    En man som heter Ove

    1 h 56 min. Sortie : . Comédie et drame.

    Film de Hannes Holm avec Rolf Lassgård, Bahar Pars, Ida Engvoll

    Attendrissant, la vie de ce vieil homme taciturne à tendance suicidaire qui se dévoile à sa sympathique voisine - qui, m'est avis, n'est pas très nordique, m'voyez - et la longue résilience d'un homme à l'écart de ses semblables. Bref, c'est tout bon.
  • Bande-annonce

    Les Délices de Tokyo (2015)

    An

    1 h 53 min. Sortie : . Drame.

    Film de Naomi Kawase avec Kirin Kiki, Masatoshi Nagase, Kyara Uchida

  • Bande-annonce

    Valse avec Bachir (2008)

    Vals Im Bashir

    1 h 30 min. Sortie : . Biopic, drame et guerre.

    Documentaire d'animation de Ari Folman avec Ari Folman, Ori Sivan, Ronny Dayag

    L'animation ne m'a pas séduit tant que ça, la thématique par contre est ce qui fait l'essence du film. Syndrome post-traumatique sur fond de conflit en Moyen-Orient, un métrage Israélien examinant les plaies et stigmates de la société ultra-militarisée d'Israel et les horreurs des massacres qui ... je n'en dis pas plus.
  • Bande-annonce

    Aliens : Le Retour (1986)

    Aliens

    2 h 17 min. Sortie : . Action, science-fiction et Épouvante-horreur.

    Film de James Cameron avec Sigourney Weaver, Carrie Henn, Michael Biehn

    Je trouve le deux un très bon complément au 1, une suite dans un autre registre certes mais pas mauvais.

    On a bien plus par contre le côté "tiens, mais c'est des décors là" que dans le 1 qui cachait 'achement bien son manque de moyens mais y a pas à dire, c'était spectaculaire et divertissant.
    Ce n'est plus de l'horreur, clairement, mais sympatouille ;).

    Alien 2 reste moins bon que le 1 à mon sens, mais ne démérite pas. Par contre je trouve qu'Alien aurait pu s'arrêter là... Enfin, le 1 se suffisait déjà à lui même. Curieux de voir ce que vaut le trois alors.
    Sinon les personnages "Marines" (qui n'font pas long feu) sont clichés mais ils passent dans un film de ce type. On a un plaisir jouissif à les voir entrer dans l'nid, certains seconds rôles sont bons. Petite mention à Vasquez, j'savais pas que la maman de Michelle Rodriguez jouait dans ce film :D.
    Après c'est un combat entre deux mères, Sigourney est toujours impériale, bref... un bon film, sans aucun doute ;).

  • Bande-annonce

    Psycho-Pass : The Movie (2015)

    1 h 53 min. Sortie : . Animation, action et science-fiction.

    Long-métrage d'animation de Katsuyuki Motohiro et Naoyoshi Shiotani avec Kana Hanazawa, Kenji Nojima et Tomokazu Seki

    Si côté scénario on a un bond par rapport à la saison 2, d'autres problèmes viennent à mon sens entacher Psycho-Pass the Movie.
    Tout d'abord l'animation et la qualité globale, à mon sens inférieur à la saison 2. Problèmes de perspectives, décors parfois écrasés, animations parfois très en deçà de ce à quoi la série m'avait habitué ... je suis le seul à avoir ressenti ça ? Parfois les décors ne me semblait pas du tout s'accorder avec les personnages, presque de manière flagrante. Il faudra peut-être que je revois ça ... 'fin, dites-moi ce que vous en pensez.
    Et puis même si le scénario ouvre d'intéressantes pistes on reste sur du moins surprenant que la première saison. On aborde l'ingérence dans les affaires étrangères, la légitimité de la lutte armée, la nécessité pour Kogami de se trouver un terrain de lutte, on en apprend plus sur le monde extérieur et c'est bon ... mais, on est jamais surpris, chamboulé, choqué comme on pouvait l'être durant la première saison.
    De bonnes références littéraires (Frantz Fanon) quelques questionnements philosophiques, des personnages secondaires qui auraient pu faire bien plus si ils avaient eut un vrai développement. Toujours un plaisir de revoir notre charismatique exécuteur, on passe un bon moment mais je suis turbo-exigeant avec cette série ... j'attends la saison 3 :)
  • Bande-annonce

    Silent Voice (2018)

    Koe no Katachi

    2 h 09 min. Sortie : . Animation, drame et romance.

    Long-métrage d'animation de Naoko Yamada avec Miyu Irino, Saori Hayami, Aoi Yūki

  • Bande-annonce

    Evil Dead (1981)

    The Evil Dead

    1 h 25 min. Sortie : . Épouvante-Horreur.

    Film de Sam Raimi avec Bruce Campbell, Ellen Sandweiss, Richard DeManincor

    Film intéressant dans sa manière de faire avec peu de moyens, se prenant un brin trop au sérieux parfois, ultra-créatif par contre et jouant sympathiquement avec la caméra pour des plans jouissifs.
    J'aime beaucoup les acteurs qui cabotinent à mort aussi, et les costumes sont assez ... amusants ...
  • Bande-annonce

    Panic sur Florida Beach (1993)

    Matinee

    1 h 39 min. Sortie : . Comédie dramatique.

    Film de Joe Dante avec John Goodman, Cathy Moriarty, Simon Fenton

    Non content de se payer John Goodman en un Hitchcock de série B inventif, filou ainsi qu'une brochette de seconds couteaux plus ou moins connu : Robert Picardo, David Clennon, John Sayles ... ainsi que des enfants acteurs qui ne feront pas - ou peu - carrière, Joe Dante nous propose un film savoureux dans lequel on retrouve son habituel manie de faire référence à une tonne de métrages (rien qu'à travers les affiches), son amour du cinéma de genre et de l'horreur (magasine Monsters il me semble).
    En prime on tombera sur un film fort bien rythmé, touchant, traitant avec justesse de la fascination horrible et morbide du quotidien (les reportages, les derniers mots du réalisateur) en l'opposant justement à ce cinéma d'horreur attachant, touchant et bon enfant derrière les monstres et l'hémoglobine, finalement bien moins terrifiant, plus accueillant (le héros appelle ces stars ses "amis") et moins brutal que le monde réel.
    En prime transpire dans ce métrage un amour du cinéma, de ces séances bigarrées, de ces films ... et donnant presque envie de vivre un moment de cinéma comme celui que vive les acteurs et figurants de ce métrage ;).
  • Bande-annonce

    Larry Flynt (1996)

    The People vs. Larry Flynt

    2 h 09 min. Sortie : . Biopic et drame.

    Film de Milos Forman avec Woody Harrelson, Courtney Love, Edward Norton

    @Vu le 18/10 : Très bon biopic assez émouvant, partant d'un personnage assez peu susceptible de créer l'empathie. Excellente prestation de Woody dans la peau de ce magnat de l'industrie du porno, magnat aux mœurs légères, excellente prestation de Courtney Love de même. Déchéance physique, lutte contre l'Amérique puritaine et pour la liberté d'expression, on suit avec intérêt la vie et les nombreux déboires de cet homme qui finira presque par s'autodétruire.
    Le biopic n'est pas de la dernière audace mais on sent un amour sincère de Forman pour son personnage principal, un potentiel de répliques cultes aussi.
  • Bande-annonce

    Evil Dead 2 (1987)

    Evil Dead 2 : Dead by Dawn

    1 h 24 min. Sortie : . Comédie, fantastique et Épouvante-horreur.

    Film de Sam Raimi avec Bruce Campbell, Sarah Berry, Dan Hicks

    Burlesque, grand-guignolesque, Sam Raimi nous ré-invite (six ans après le premier opus) dans une cabane paumée en pleine forêt. Ash y traine sa petite amie - spoiler alerte, elle va vite disparaitre - tombe sur le necronomicon et en avant pour les délires les plus inventifs, les partis-pris graphiques audacieux, le latex débordant, les murs saignants, les démons grinçant et un Bruce Campbell magique de cabotinage, de hurlements et de mimiques foireuses (j'aime bien cet acteur, il a un petit côté Jim Carrey j'trouve).
    Excellent film donc, on trouvera en prime la mythique tronçonneuse et le shotgun de la série. Meilleur que le premier opus se prenant trop au sérieux, Raimi explose tous les codes et même le bon goût, et on s'en délecte.
  • Bande-annonce

    M le maudit (1931)

    M

    1 h 57 min. Sortie : . Policier, drame et thriller.

    Film de Fritz Lang avec Peter Lorre, Ellen Widmann, Inge Landgut

    @Vu le 25 octobre.
    Excellent métrage empruntant à l'expressionnisme, M. Le Maudit se voit tour à tour comme un pamphlet contre la peine de mort, une recherche de l'humain opposé à la foule, un minutieux travail visant à rendre compte des méthodes de la police, une belle reconstitution de l'époque (les bruits de rue sont authentiques, pris dans la rue, puis on voit le soucis de réalisme) et une oeuvre marquante pour son auteur puisque premier film parlant de Lang.

    J'aime beaucoup les thématiques du bonhomme (lorsqu'on connait sa bio' ça s'explique) qui tournent pas mal autour de l'humanité, des pulsions de mort et l'étude de la foule comme entité traversée des colères et des haines les plus vives, aisément manipulable. J'vais m'faire sa filmo avec plaisir et je dois dire que j'suis bien content que Lycéen au ciné colle ce film cette année dans la programmation, ça va m'faire un bel outil de réflexion.
  • Bande-annonce

    La Nuit du chasseur (1955)

    The Night of the Hunter

    1 h 32 min. Sortie : . Policier, drame et thriller.

    Film de Charles Laughton avec Robert Mitchum, Shelley Winters, Lillian Gish

    Un film intéressant, on remarquera la beauté de la photographie, le traitement de l'image et l'éclairage. Un p'tit bijou visuel, ça c'est sûr.
    On remarque pas mal de points communs avec le ciné de Lang : la pulsion de mort, le rôle des mains (cf le procès, cf les mains de Mitchum), le rôle de la foule qui juge, transportée par des passions noires (cf M.Le Maudit).
    L'oeuvre semble pas mal tenir du conte aussi, tant dans sa structure narrative que dans la figure de Powell (qui semble être un grand méchant loup, séducteur et tentateur déguisé sous des oripeaux de prêcheur).
    L'oeuvre est intéressante mon erreur aura été, peut-être, de l'avoir vu en Français pour faire plaisir à ma famille. J'suis toujours team VO, surtout en anglais où j'peux comprendre la chose. Mais le doublage vf reste correct.

    Le jeu de Mitchum est à tomber, sinon (sauf le petit cri quand il se fait tirer dessus cf scène final, là j'ai explosé de rire). Un truc assez déplaisant si on veut être rationnel aussi c'est la connerie objective des personnages. Mais si on prend le film pour ce qu'il est, c-à-d un conte, alors leurs actes s'expliquent parce qu'au service d'une morale/respectant les normes du conte.
    Assez étonnement c'est un thriller qui marche encore, dans le sens où l'on parvient toujours à ressentir de l'angoisse pour les deux moutards sous la houlette du prêcheur tueur.
  • Chasse à l'homme (1941)

    Man Hunt

    1 h 45 min. Sortie : . Drame, thriller et guerre.

    Film de Fritz Lang avec Walter Pidgeon, Joan Bennett, George Sanders

    @Vu en 29/10/2017.
    Un film dont on remarquera tout d'abord la photo', le noir est blanc est sublime. Le premier plan et la scène d'ouverture, ça marche incroyablement bien. On s'attend vraiment à une sorte de traque permanente mais on allège le sujet au fur et à mesure (répliques, relation avec la sublime Joan Bennett (l'audio ne lui rend pas justice, lui fait une voix de canard pis avec l'accent).
    Sinon on retrouve des thématiques de Lang derrière ce flm de propagande plutôt réussi visant à mobiliser la population américaine en montrant le cas des anglais (la fin à ce titre, on en ressert des tartiiiiines) avec ce passage où il explique que ce qu'il aime c'est d'savoir que ce qui le sépare du meurtre, c'est sa conscience humaine. Sinon de chouettes séquences où le méchant va tenter de prouver à Thorndyke qu'il avait une intention de meurtre dès l'départ).
    Bref, c'est chouette, engagé (on voudrait bien pousser les states à intervenir aussi ;) ) mais pas révolutionnaire.
  • Bande-annonce

    L'Antre de la folie (1995)

    In the Mouth of Madness

    1 h 35 min. Sortie : . Épouvante-Horreur.

    Film de John Carpenter avec Sam Neill, Julie Carmen, Jürgen Prochnow

    Petite hésitation entre un 8 et un 9, parce que le film supposément film d'horreur n'a pas vraiment réussi à terrifier le poltron que je suis pourtant.
    Mais j'pense que ce n'était pas vraiment le but du film et comme The Thing, l'horreur tient ici à l'indicible, au dérangement, au malaise sourd que l'on ressent. Certes on y fait pas une attaque cardiaque (y a pas de jump scaaaare, et c'est bieeeeen) mais la folie est magnifiquement retranscrite.
    On ajoutera que moi qui adore Lovecraft (il faut que je vois par ailleurs Prince of Darkness, qui avec the Thing fait partie de la trilogie de l'Apocalypse) je n'ai cessé de compter les références à l'oeuvre de l'écrivain. C'est à vrai dire le meilleur film lovecraftien que j'ai vu. La bande-son est à l'avenant (savoureuse) Sam Neil est impérial (même si les autres acteurs ne sont pas en reste, j'ai toutefois trouvé le jeu de Julia Carmen ou de l'écrivain un brin curieux mais j'pense que c'est voulu) en campant ce courtier en assurance cynique et rationnel.
    Bref, j'me suis amusé à compter les points de santé mentale perdues par nos protagoniste, à me dire que j'adorerais avoir Carpenter en MJ sur une partie de l'Appel de Cthulhu, à adorer les trips un peu méta (au début avec le personnage qui parle de la musique des "Carpenter", la fin avec cette vision de Carpenter sur son cinéma).
    Ce film est un bijou.
    Merde, 9.