Vivez toutes les émotions du cinéma avec Orange

2018 : L'année de la réussite ? Pas sûr, en plus des films, j'ai plein de séries à mater...

Avatar Albiche Liste de

18 séries

par Albiche

Liste des séries vues en 2018.

Trier par : Tri par défaut
  • Tri par défaut
  • Note globale
  • Ordre alphabétique
  • Date de sortie
  • Notes de mes éclaireurs
  • Note de l'auteur de la liste
  • Derniers ajouts
  • Bande-annonce

    Black Mirror (2011)

    1 h. Première diffusion : . 4 saisons. Science-fiction, thriller et drame.

    Série de Charlie Brooker avec Bryce Dallas Howard, Domhnall Gleeson, Daniel Kaluuya

    Saison 4 terminée

    Une saison qui n'égale pas la troisième, qui pour moi était quasiment parfaite et une des plus belles choses que j'ai vues ces dernières années, mais cette saison 4 reste d'excellente facture. J'ai adoré 4 épisodes sur 6, seuls le troisième et le cinquième étaient clairement en-dessous. Hang the DJ rappelle fortement San Junipero et est mon préféré de la saison. Encore une fois on a la preuve que les épisodes peuvent finir sur une touche positive et faire partie des meilleurs de la série, alors qu'on vante souvent le talent de Black Mirror pour nous mettre mal à l'aise. Mais j'ai beaucoup aimé USS Callister et Black Museum également, qui prouvent que la série en a encore sous la pédale. Néanmoins, on sent que les concepts s'épuisent quand même légèrement, avec un peu de recyclage, notamment dans l'épisode 2. La série ne pourra pas durer encore 150 ans, ou alors il faudra se montrer plus inventif que dans cette saison 4 pour que la qualité se maintienne. Je signe tout de même pour une saison 5.
  • Bande-annonce

    Cowboy Bebop (1998)

    Kaubôi Bibappu

    25 min. Première diffusion : . 1 saison. Policier, animation, romance, science-fiction et seinen.

    Anime de Shinichirô Watanabe et Hajime Yatate avec Kōichi Yamadera, Unshô Ishizuka, Megumi Hayashibara

    Série terminée

    Une très bonne série qui n'a pas volé sa réputation. On s'attache très vite aux personnages principaux et j'ai beaucoup aimé la ribambelle de personnages secondaires hauts en couleur qu'on croise souvent au détour d'un seul épisode. Les références à la culture populaire font plaisir, l'animation n'a pas vieilli (je dirais même que les paysages et les décors des planètes visitées sont de toute beauté et très variés), la BO blues-jazzy est excellente et chaque épisode propose une idée originale toujours bien exploitée. Certains arrivent même à nous émouvoir, surtout la fin. Les épisodes explorant le background des héros sont souvent les meilleurs. Le seul reproche que je ferais à la série c'est le fait que les épisodes soient presque tous indépendants et que le fil rouge qui les lie soit plutôt faible malgré une progression certaine. Je ne m'attendais pas à ça avant de regarder et je trouve ça dommage. Le schéma de la plupart des épisodes manque également parfois de variété puisqu'ils consistent bien souvent en la poursuite d'un méchant jusqu'à ce que les héros l'attrapent pour toucher la prime. Mais tout ça m'a bien donné envie de continuer les animes, domaine que je connais trop peu.
  • Bande-annonce

    The End of the F***ing World (2017)

    25 min. Première diffusion : . Comédie et drame.

    Série de Charlie Covell avec Alex Lawther, Jessica Barden, Wunmi Mosaku

    Série terminée

    Une série fraîche, rafraîchissante et souvent drôle et originale avec un duo de personnages attachants et hauts en couleur. Le format très court (8 épisodes de 20 minutes) est à la fois un avantage et un inconvénient : il permet de ne pas s'ennuyer et d'aller directement à l'essentiel, mais en contrepartie, en dehors des deux personnages principaux, les autres personnages ne sont que très peu développés. Le scénario n'est pas non plus si fou que ça, il surprend peu et propose des choses qu'on a déjà vues ailleurs. Je n'ai d'ailleurs pas pu m'empêcher de penser à Moonrise Kingdom en voyant cette fugue d'un couple d'adolescents, et c'est un gros plus tant je suis fan du film de Wes Anderson. En plus, c'est tellement fun, les dialogues sont si bien écrits et la relation entre James et Alyssa est si attendrissante et funky qu'on ne peut que valider cette série. Je reste néanmoins un peu sur ma faim tant ce fût court et que je sais que la série peut encore nous proposer plein d'autres choses. Vivement la saison 2 s'il y en a une.
  • Bande-annonce

    La Casa de Papel (2017)

    1 h 10 min. Première diffusion : . 2 saisons. Thriller.

    Série de Álex Pina avec Álvaro Morte, Itziar Ituño, Úrsula Corberó

    Série terminée

    Voir ma critique
  • Bande-annonce

    Rick et Morty (2013)

    Rick and Morty

    25 min. Première diffusion : . 3 saisons. Science-fiction, comédie, animation et action.

    Dessin animé de Dan Harmon et Justin Roiland avec Justin Roiland, Sarah Chalke, Chris Parnell

    Saison 3 terminée

    Encore une très bonne saison, mais légèrement inférieure à la saison 2, voire à la 1, je pense qu'il y a moins d'épisodes qui me marqueront.
  • Bande-annonce

    Altered Carbon (2018)

    55 min. Première diffusion : . 1 saison. Science-fiction, thriller, drame et action.

    Série de Laeta Kalogridis avec Joel Kinnaman, Will Yun Lee, Martha Higareda

    Série terminée
  • Bande-annonce

    Black Books (2000)

    25 min. Première diffusion : . 3 saisons. Comédie.

    Série de Dylan Moran avec Olivia Colman, Dylan Moran, Bill Bailey

    Série mise en pause pour le moment (saison 2 en cours)
  • Bande-annonce

    Six Pieds sous Terre (2001)

    Six Feet Under

    55 min. Première diffusion : . 5 saisons. Drame.

    Série de Alan Ball avec Peter Krause, Michael C. Hall, Frances Conroy

    Série terminée

    Ce matin, je me sens extrêmement bizarre. Comme si j’avais pleuré toute la nuit. Pourtant ce n’est pas le cas, mais suite au visionnage des quatre derniers épisodes de la série hier soir, je n’ai fait que ressasser ce que je venais de voir et ça m’a plongé dans une profonde tristesse mais aussi procuré un sentiment doux-amer. Je pense que cette série va laisser une trace indélébile sur moi, comme elle l’a fait auparavant sur beaucoup de gens. Le dernier épisode est sans doute le plus beau qu’il m’ait été donné de voir pour une série achevée, avec celui de The Leftovers. Arriver à un tel niveau d’émotions dans cette série, et je ne parle pas que du final, relève du génie et fait que SFU dépasse le rang de simple fiction puisqu’elle a un impact dans la vraie vie.
    Je me souviendrai toujours de Nate, David, Keith, Ruth, Claire, Federico et tous les autres car ces personnages sont tous profondément humains, avec leurs qualités et leurs défauts, donc extrêmement attachants, et constituent la pierre angulaire de la série. Cette série est d’un réalisme absolument impressionnant, toutes les situations, les dialogues, les personnages semblent plus réels que la réalité elle-même, et en cela on peut dire qu’avant d’être une série sur la mort et sur le deuil, SFU est une série sur la vie et tous ses aléas. Absolument tout sonne juste dans SFU, j’ai du mal à lui trouver un défaut, à la limite la vision du couple assez négative proposée par Alan Ball, puisque les tromperies sont nombreuses dans la série, mais finalement ce n’est que le reflet de la triste réalité de l’époque. On ne regarde pas SFU pour s’évader, on la regarde pour comprendre la vie et faire miroiter sa propre existence dedans. Les identifications aux personnages ou aux situations peuvent être nombreuses, surtout quand on est en couple ou qu’on a connu des deuils dans sa famille. Mais cette série ne fait pas que saper le moral, elle procure également des moments de joie intenses, et l’humour est d’ailleurs très présent et fait beaucoup de bien.

    Merci à SC qui me raccourcit mon annotation.
  • Bande-annonce

    Legion (2017)

    50 min. Première diffusion : . 2 saisons. Science-fiction, drame et action.

    Série de Noah Hawley avec Dan Stevens, Aubrey Plaza, Jean Smart

    Saison 2 terminée.

    J'ai moins apprécié que la saison 1, je trouve que scénaristiquement ça tourne en rond et que la réalisation nous en met toujours plein la vue pour masquer les défauts d'écriture. L'intrigue avance si lentement que l'ennui est parfois présent, sans parler du manque de charisme des personnages à qui on a du mal à s'attacher. Alors, certes, il y a quelques épisodes magnifiques et des choix visuels et musicaux excellents qui justifient cette bonne note, mais c'est tout de même la déception qui ressort après la claque prise lors de la saison 1.
  • Bande-annonce

    Westworld (2016)

    1 h. Première diffusion : . 2 saisons. Science-fiction, western, drame et action.

    Série de Jonathan Nolan et Lisa Joy avec Evan Rachel Wood, Jeffrey Wright, Anthony Hopkins

    Saison 2 terminée

    Malgré un début poussif trop orienté action à mon goût et un arc qui suit Dolores assez décevant (du moins avant le dernier épisode), la saison 2 de Westworld est d'excellente facture et parvient presque à égaler la saison 1, qui a tout de même ma préférence. Les épisodes 4, 8 et surtout le 10 qui conclue magistralement la saison font partie des meilleurs de la série à mon goût. Tout est absolument maîtrisé de A à Z dans cette série, que cela soit la grande complexité de ses différentes timelines et de son scénario dans lequel on aime se perdre pour ensuite retomber sur nos pattes, l'acting, la photographie souvent sublime, la réalisation aux petits oignons et une bande originale plus qu'à la hauteur. Tout devient limpide au fur et à mesure, même si je ne suis pas sûr d'avoir tout compris, mais qu'importe : c'est du génie. Je suis définitivement un énorme fan des personnages de Maeve et Bernard, qui bénéficient tous deux d'un excellent développement dans cette saison, à l'inverse de certains nouveaux personnages secondaires. On pourra regretter l'intervention de quelques deus ex machina, et quelques légères incohérences sur l'utilisation du pouvoir de Maeve mais globalement, et ce au bout de seulement 2 saisons, la série s'impose définitivement comme un incontournable du petit écran.
  • Bande-annonce

    Atlanta (2016)

    30 min. Première diffusion : . 2 saisons. Comédie et drame.

    Série de Donald Glover (Childish Gambino) avec Donald Glover (Childish Gambino), Lakeith Stanfield, Brian Tyree Henry

    Série mise en pause pour le moment (saison 2 en cours).
  • Bande-annonce

    The Handmaid’s Tale (2017)

    55 min. Première diffusion : . 1 saison. Drame.

    Série de Bruce Miller avec Elisabeth Moss, Max Minghella, Yvonne Strahovski

    Saison 2 terminée.

    Du même niveau que la saison 1 pour moi, une grande intensité dramatique et des acteurs plus qu'au niveau pour confirmer toute l'horreur de la société mise en place dans la saison 1.
  • Bande-annonce

    Wild Wild Country (2018)

    1 h 05 min. Première diffusion : . 1 saison. Documentaire.

    Série de Chapman Way et Maclain Way avec Osho Rajneesh

    Série terminée
  • Bande-annonce

    Mad Men (2007)

    50 min. Première diffusion : . 7 saisons. Drame.

    Série de Matthew Weiner avec Jon Hamm, Elisabeth Moss, Vincent Kartheiser

    Saison 1 en cours
  • Bande-annonce

    Sur écoute (2002)

    The Wire

    1 h. Première diffusion : . 5 saisons. Action, thriller, policier et drame.

    Série de David Simon avec Dominic West, John Doman, Deirdre Lovejoy

    Série abandonnée au bout de 3 épisodes. Pas le temps et pas assez de motivation, j'y reviendrai peut-être un jour.
  • Bande-annonce

    Maniac (2018)

    40 min. Première diffusion : . 1 saison. Science-fiction, mini-série, comédie et drame.

    Série de Patrick Somerville et Cary Joji Fukunaga avec Jonah Hill, Emma Stone, Justin Theroux

    Série terminée
  • Bande-annonce

    The Deuce (2017)

    1 h. Première diffusion : . 2 saisons. Drame.

    Série de David Simon avec James Franco, Maggie Gyllenhaal, Gbenga Akinnagbe

    Saison 2 en cours
  • Bande-annonce

    The Little Drummer Girl (2018)

    1 h. Première diffusion : . 1 saison. Thriller, mini-série, policier et drame.

    Série de Park Chan-wook avec Florence Pugh, Alexander Skarsgård, Michael Shannon

    Série terminée

    Le seul regret que j'ai concernant cette série c'est qu'elle ne comporte que 6 épisodes. Car au niveau de la qualité de cette fiction, on est sur du très lourd. Park Chan Wook est vraiment un as de la réalisation, on est bien au-dessus de ce qui se fait habituellement dans une série de ce côté là. L'intrigue est captivante et très bien ficelée, c'est un thriller d'espionnage assez classique , à la Homeland, mais la série tient en haleine du début à la fin et on a vraiment hâte d'en connaître le dénouement. Les acteurs sont vraiment bons, je suis toujours autant fan de Michael Shannon qui habite littéralement tous les personnages qu'il joue et dans The Little Drummer Girl il tire bien son épingle du jeu. Alexander Skarsgard, toujours dans le registre qu'on lui connait, et Florence Pugh, que je découvre mais que j'espère revoir ailleurs, sont aussi excellents.