2019 : Belle année pour Disney, retour de Tarantino, la fin des Avengers et des Skywalker

Avatar J_Cooper Liste de

514 films

par J_Cooper

! Record battu, 71 films de plus qu'en 2018 ! En avant pour 2020...

C'est la troisième année que je fais ce genre de liste où je regroupe l'ensemble des longs-métrages (courts-métrages, spectacles, documentaires) qui sont des découvertes pour moi, mais aussi certaines redécouvertes.
L'année dernière j'ai vu 443 films, alors évidemment mon but pour cette année 2019, c'est d'en voir plus ! Puis, chaque mois, je fais une petite comparaison avec le nombre de films du même moi de l'année précédente.

Janvier : 35 films (4 films de +)
Février : 45 films (10 films de +)
Mars : 43 films (5 films de +)
Avril : 41 films (8 films de +)
Mai : 39 films (5 films de +)
Juin : 47 films (2 films de +)
Juillet : 32 films (26 films -, les vacances!)
Août : 48 films (5 films de +)
Septembre : 43 films (15 films de +)
Octobre : 47 films (16 films de +)
Novembre : 53 films (23 films de +)
Décembre : 41 films (4 films de +)

Trier par : Tri par défaut
  • Tri par défaut
  • Date de sortie
  • Derniers ajouts
  • Note de l'auteur de la liste
  • Notes de mes éclaireurs
  • Note globale
  • Ordre alphabétique
  • Popularité
Croissant
  • Croissant
  • Décroissant
  • 1
    Bande-annonce

    La Reine des Neiges (2013)

    Frozen

    1 h 42 min. Sortie : . Aventure, jeunesse, musique, fantastique et comédie musicale.

    Long-métrage d'animation de Chris Buck et Jennifer Lee avec Kristen Bell, Idina Menzel, Josh Gad

    1 janvier

    Une œuvre devenue rapidement un emblème de Disney, "La Reine des Neiges" est pourtant loin de m’avoir réellement conquis. Rapidement, l’ennui s’est installé à cause d’un scénario d’une grande pauvreté. Bien que le thème enneigé du film, mélangé à la magie et à l’animation, soient ce qu’il y a de plus original, la trame scénaristique est conventionnelle et cousue de fil blanc. Un manque d’importance fait son apparition, le problème venant du manque d’un réel impact des enjeux du film. Le scénario est pauvre, d’ici, découle une histoire insipide mais pourtant dotée d’un potentiel intéressant qui ne sera pas exploiter à bon escient. Le film répond aux exigences du jeune public et, dans ses codes, capte l’essence du divertissement, trop enfantin malheureusement. Le côté musical est pénible la plupart du temps. Parfois lourd, parfois répétitifs, un bon rythme se fait ressentir mais un manque de recherche est à souligner. Les sons bénéficient d’une belle mélodie mais de paroles épuisantes. L’équilibre entre tous les éléments scénaristiques bascule donc et entraine avec lui le rythme, le rendant ennuyeux.
    Ce qui est le plus réussi, c’est évidemment une animation soignée, stylisée et globalement belle. Les idées visuelles sont présentes et s’orientent vers une originalité plaisante à voir. Le travail des couleurs et leur agencement, c’est un travail minutieux et pertinent, mais pourtant un manque de détail reste l’un des défauts de cette animation. Passant d’un humour très présent, jusqu’à un côté dramatique assez peu impactant, le film se positionne assez difficilement et n’est pas parvenu à me convaincre. Les personnages n’arrangeant rien, loin d’être attachants, seul Olaf garde une bonne place dans mon esprit.
    "La Reine des Neiges" souffre d’une médiocrité constante. Ce divertissement capte la féérie de son univers mais n’est pas sans grands défauts, ces derniers me laissant à part…

    5.5/10
  • 2
    Bande-annonce

    La Rafle (2010)

    1 h 55 min. Sortie : . Drame, historique et guerre.

    Film de Rose Bosch avec Jean Reno, Mélanie Laurent, Gad Elmaleh

    1 janvier

    J'ai un avis un peu mitigé à propos de ce film. Le sujet m'intéresse beaucoup car tout ce qui touche à la Seconde guerre mondiale me plait fortement, et ce que raconte ce métrage est très intéressant. De plus, l'émotion marche bien et certains membres du casting sont bons, et d'autres un peu moins (désolé mais je déteste Mélanie Laurent, je la trouve en surjeu constant et pas du tout crédible). La réalisation est trop simple et n'apporte rien au film, tout comme la musique qui est oubliable. Enfin, le long-métrage souffre de quelques petites longueurs. En bref, je suis un peu déçu par ce film qui comporte un sujet qui m'intéresse beaucoup mais qui n'a pas su me convaincre.

    5.5/10
  • 3
    Bande-annonce

    The Old Man & the Gun (2018)

    1 h 33 min. Sortie : . Biopic, comédie, policier, drame et romance.

    Film de David Lowery avec Robert Redford, Casey Affleck, Sissy Spacek

    2 janvier

    Après le très bon A Ghost Story, Lowery débarque avec un long-métrage qui est plus tout publique que son précédent, mais dans l'ensemble moins bon. Malgré cela, pour son dernier film Robert Redford livre une performance honorable en interprétant un personnage bien écrit, que l'on aime suivre dans une histoire à l'efficace tenant son récit correctement pendant les 1h30 de film. La réalisation est très simple mais bonne dans l'ensemble, et les seconds rôles tels que Casey Affleck et Sissy Spacek s'en sortent très biens. Un film basique, bon et sans prétention, The Old Man & the Gun n'en pas l'un des meilleurs films de l'année, ni l'un des plus mauvais, il se situe entre les deux et il vaut le détour pour sa sympathie.

    7/10
  • 4
    Bande-annonce

    Amore (2010)

    Io sono l'Amore

    2 h. Sortie : . Drame et romance.

    Film de Luca Guadagnino avec Tilda Swinton, Flavio Parenti, Edoardo Gabbriellini

    3 janvier

    5.5/10
  • 5
    Bande-annonce

    Le crime était presque parfait (1954)

    Dial M for Murder

    1 h 45 min. Sortie : . Policier et thriller.

    Film de Alfred Hitchcock avec Ray Milland, Grace Kelly, Robert Cummings

    3 janvier

    Encore un très bon film d'Alfred Hitchcock, toujours aussi bien écrit et réalisé. Même si le scénario est un peu compliqué par moment et qu'il n'est pas toujours facile à cerné, il arrive à garder une certaine tension et un suspense constant, jusqu'à la fin. La musique joue une nouvelle fois sur l'ambiance du métrage. De plus, les acteurs sont très bons. J'ai eu un peu de mal au début, mais au fil des minutes j'ai réussi à entrer dedans. Je n'ai rien de plus à dire, pas son meilleur pour moi, mais c'est très bon quand même.

    7.5/10
  • 6
    Bande-annonce

    La Belle et la Bête (2017)

    Beauty and the Beast

    2 h 10 min. Sortie : . Fantastique, comédie musicale et romance.

    Film de Bill Condon avec Emma Watson, Dan Stevens, Luke Evans

    4 janvier

    C’est avec ce long-métrage que je découvre l’histoire de La Belle et la Bête car je n’ai pas vu les précédents films, et je dois dire que j’ai trouvé l’histoire plutôt bonne mais le film est vraiment moyen.
    Je ne me suis pas spécialement ennuyé devant, car le film a un bon rythme et comme j’ai dit précédemment, l’histoire est bonne. C’est un jolie compte, avec sa dose d’émotion et d’humour, ses enjeux et sa fin joyeuse… comme Disney faisait souvent à ses débuts. La réalisation est simpliste mais elle n’en reste pas moins bonne sans être magnifique et les effets spéciaux sont bons, à part pour certaines scènes où ce n’est pas le cas. De même pour les acteurs qui sont bons pour la plupart, avec tout un casting caché derrière les objets, et qui prête leur voix au film. Mais je dois bien vous avouer que je ne suis pas du tout fan d’Emma Watson et que j’ai beaucoup de mal avec elle, donc la voir dans le rôle principal n’a rien arrangé… Enfin, je n’ai pas du tout accroché aux musiques, et notamment aux paroles que j’ai trouvé trop enfantines, et sans belles mélodies mais je pense que venant de Disney, c’est normal en ce qui concerne les paroles. Donc j’ai trouvé ce film moyen, et même oubliable.

    5/10
  • 7
    Bande-annonce

    Aquaman (2018)

    2 h 23 min. Sortie : . Action, aventure, fantastique et science-fiction.

    Film de James Wan avec Jason Momoa, Amber Heard, Willem Dafoe

    5 janvier

    Aquaman était la dernière chance que je donnais à l’univers cinématographique DcComics. Il était, par ailleurs, l’une de mes grosses attentes de 2018 et je dois dire que j’ai passé un vrai bon moment devant le long-métrage.
    Aquaman essai de trouver un nouveau ton entre le sombre, qui n’a pas vraiment plu, des précédents films DcComics et le côté léger des films Marvel qui deviennent trop classiques, et il réussit plutôt bien. Le scénario est une origin story du personnage, et c’est une nouvelle fois très simpliste. Malgré cela, j’ai aimé suivre cette histoire, et cette univers, qui peut paraitre assez ridicule à première vue, mais que James Wan embellit pour en faire un récit grandiose, tel un spectacle monumental, d’une grande intensité. On voit qu’il prend du plaisir à faire ce long-métrage, notamment dans la réalisation qui est un gros point fort du film. Elle est magnifique, il y a une recherche au niveau des mouvements de caméras, l’utilisation de plans-séquence est assez fréquente, certaines scènes sont comme des tableaux (l’entrée dans les abysses avec les monstres) et les scènes d’actions sont superbes, que ce soit au niveau de la réalisation et de la chorégraphies des combats. Les effets spéciaux sont très réussis, toutes les scènes sous l’eau sont belles à voir, les décors sont beaux… De plus, les acteurs sont très bons. Jason Momoa colle parfaitement au rôle d’Aquaman, et le méchant interprété par Patrick Wilson, sans être extraordinaire, marche vraiment bien. L’OST est très diversifiée et elle passe par différents styles de musiques qui collent à chaque fois avec ce que l’on voit à l’écran. Pour finir, il y a quand même quelques petits défauts scénaristiques, notamment avec les impacts émotionnels qui sont inexistants et l’humour qui est bon mais qui n’a pas trop marché sur moi.
    Donc Aquaman est une magnifique surprise, qui relance bien le DCEU.

    8.5/10
  • 8
    Bande-annonce

    The House That Jack Built (2018)

    2 h 35 min. Sortie : . Drame et thriller.

    Film de Lars von Trier avec Matt Dillon, Uma Thurman, Siobhan Fallon Hogan

    5 janvier

    The House That Jack Built est le nouveau film du réalisateur controversé Lars Von Trier, et évidemment il fait une nouvelle fois parler de lui. Malgré cela, il était l’une de mes grosses attentes de l’année et je ne suis pas du tout déçu mais il me faudra tout de même un second visionnage !
    Avec ce film, Lars Von Trier est à son meilleur. Il nous livre une histoire bien plus intelligente que l’on ne croit. Le film n’est pas juste de la violence gratuite, et l’écriture de ses victimes fait que l’on a de l’empathie pour le personnage principal, tellement ils sont naïfs, détestables… Même si c’est un tueur en série, on a envie de le voir réussir et cela est dû aussi au jeu de Matt Dillon qui livre une performance extraordinaire. De plus, le film est chapitré selon certains meurtres que Jack commet et qui le font évoluer, bien comme mal, dans son parcours de tueur. Au fil du long-métrage, on comprend qu’il souffre autant que ses victimes, il en devient lui-même une de son œuvre à vouloir la faire trop parfaite. Ces moments de narration avec Verge joué très bien par Bruno Ganz n’est pas sans rappeler Nymphomaniac du même réalisateur. La réalisation est aussi excellente avec essentiellement de la caméra épaule qui fait trembler l’image très souvent sans être dérangeant. Le montage est aussi très riche avec des zooms, des accélérés et des photos, des flashbacks, des vidéos… pendant le dialogue entre les deux personnages. Le long-métrage contient aussi des scènes marquantes comme celles de la chasse, qui est l’une de mes favorites. Pour finir, j’ai eu du mal avec l’épilogue au début mais avec réflexion je le trouve très bon. Il témoigne de la descente en enfer de Jack et cette dernière scène est sa chute définitive. Je termine juste sur la représentation de « La Barque de Dante » qui est incroyablement belle. Pour conclure, ce nouveau Lars Von Trier est mon préféré du cinéaste et j’ai hâte de le revoir !

    8.5/10
  • 9
    Bande-annonce

    It Comes At Night (2017)

    1 h 37 min. Sortie : . Épouvante-Horreur et thriller.

    Film de Trey Edward Shults avec Joel Edgerton, Riley Keough, Christopher Abbott

    6 janvier

    7/10
  • 10
    Bande-annonce

    The Rover (2014)

    1 h 40 min. Sortie : . Drame et road movie.

    Film de David Michôd avec Guy Pearce, Robert Pattinson, Scoot McNairy

    8 janvier

    6.5/10
  • 11
    Bande-annonce

    N.W.A - Straight Outta Compton (2015)

    Straight Outta Compton

    2 h 27 min. Sortie : . Biopic et comédie musicale.

    Film de F. Gary Gray avec O'Shea Jackson Jr., Corey Hawkins, Jason Mitchell

    9 janvier

    7.5/10
  • 12
    Bande-annonce

    My Beautiful Boy (2019)

    Beautiful Boy

    2 h 01 min. Sortie : . Drame.

    Film de Felix van Groeningen avec Steve Carell, Timothée Chalamet, Maura Tierney

    11 janvier

    "My Beautiful Boy" est une magnifique histoire sur la dépendance à la drogue mais le film est avant tout, une histoire sur la relation entre un père et un fils. Cette dernière adopte le point de vue du père concernant la situation et pose alors un regard à la fois extérieur mais aussi intérieur sur les conséquences des actes du fils. Le long-métrage est constamment dans une belle justesse de son propos et le travail avec régularité dans la façon de parler de l’addiction à la drogue. En ne tombant jamais dans le larmoyant, le film sait comment impacter et use habilement des émotions qu’il renvoie. Néanmoins, la fin manque d’une certaine force émotionnelle, suffisamment adéquat pour équilibrer le tout. Le film est, cependant, très bon au niveau de son récit, qui passe sans longueur et qui se compose d’une écriture suffisamment raffinée pour être fin concernant son sujet, mais aussi brutal par moments. Certaines scènes prennent le spectateur, tant elles sont difficiles. L’écriture y a alors une place importante dans ce processus.
    Le cinéaste signe une réalisation en accord avec son thème. Il y confère un certain réalisme dans sa mise en scène. Le travail du réalisateur reste légèrement simpliste mais pas moins efficace. Le film possède alors un esthétique très beau, en plus d’une photo correcte. Ce long-métrage repose essentiellement sur les performances de son duo d’acteurs et de l’excellente alliance entre Steve Carell et Timothée Chalamet. Les deux se complètent et passent par des émotions très différentes chacun. Dans ce drame d’une grande authenticité, le film marque un équilibre entre la réussite et la chute. Cet équilibre se montre, parfois plus ou moins lourd, mais toujours dans une vision touchante et sincère.
    "My Beautiful Boy" est un objet cinématographique d’une grande authenticité, qui touche l’écriture et qui se voit marquée par des performances impeccables. Une très belle œuvre.

    7.5/10
  • 13
    Bande-annonce

    Coexister (2017)

    1 h 30 min. Sortie : . Comédie.

    Film de Fabrice Eboué avec Fabrice Eboué, Ramzy Bédia, Guillaume de Tonquédec

    12 janvier

    Un bon film français. Parfois dans le cliché, parfois dans l'excès, Coexister souffre de quelques défauts d'écriture malgré un scénario bien trouvé et amusant. L'histoire est bonne, classique dans sa construction et n'invente rien d'original mais vaut le détour. L'humour marche, ce n'est pas toujours le cas, mais globalement elle est réussie, surtout grâce au casting qui est bon. Chaque acteurs livre une performance sympathique dans son personnage, et je retiens surtout Guillaume de Tonquédec et Jonathan Cohen, très bon dans leur rôle. Donc Coexister est un petit film, sans prétention, mais qui vous fera passer 1h30 de bonne comédie.

    6.5/10
  • 14
    Bande-annonce

    Creed II (2019)

    2 h 10 min. Sortie : . Drame et sport.

    Film de Steven Caple Jr. avec Michael B. Jordan, Sylvester Stallone, Tessa Thompson

    12 janvier

    Etant un grand fan de la saga Rocky, et ayant beaucoup aimé le précédent opus de Creed, j’attendais avec grande impatience ce deuxième film. Même si j’ai trouvé le premier légèrement meilleur, Creed II m’a beaucoup plu. Pour commencer, malgré la tournure scénaristique classique, le film est coupé en deux parties distinctes et assez différentes. J’ai trouvé les 15/20 premières minutes excellente, je suis directement entré dans le long-métrage avec ce côté film d’auteur, qui présente la famille Drago dans des scènes très calmes. Puis j’ai un peu décroché les 40 minutes qui suivent mais toujours en appréciant ce qu’il y avait à l’écran. Puis dès que le premier combat entre Creed/Drago arrive, toute la deuxième heure prend une tournure différente et c’est à ce moment que j’ai adoré le film. La première se concentre plus sur le développement des personnages et de leur vie, ainsi que des enjeux. La deuxième, quant à elle, nous montre la chute et la renaissance de Creed. Les dialogues sont toujours aussi bien écrits donnant de vraies leçons de vie, et l’écriture est toujours aussi touchante. En ce qui concerne la réalisation, elle est moins marquante que celle de Ryan Coogler dans le premier (avec l’utilisation des plans-séquence), mais elle n’en reste moi belle, lisible et efficace. La BO du film est très bonne et pour finir, le casting est toujours aussi bon. Que ce soit Michael B.Jordan qui signe une nouvelle fois une très belle performance, la famille Drago et notamment le fils qui s’en sort bien, mais aussi Sylvester Stallone qui m’a moins parlé que dans le premier, mais qui est toujours excellent avec son personnage de Rocky à l’écriture encore une fois belle et juste. Pour conclure, je suis convaincu par cette suite et ce film prouve une nouvelle fois que cette saga est une leçon de vie.

    8.5/10
  • 15
    Bande-annonce

    Oldboy (US) (2013)

    Old Boy

    1 h 44 min. Sortie : . Action, drame et thriller.

    Film de Spike Lee avec Josh Brolin, Elizabeth Olsen, Sharlto Copley

    13 janvier

    6.5/10
  • 16
    Bande-annonce

    This is England (2007)

    1 h 41 min. Sortie : . Policier et drame.

    Film de Shane Meadows avec Thomas Turgoose, Stephen Graham, Jo Hartley

    13 janvier

    Le réalisateur porte un regard assez différent de celui déjà porté au cinéma sur le mouvement skinheads. Loin des stéréotypes et de toutes absurdités ou rabaissements à leur égard, il peint un film intelligemment écrit et d’une grande force. La violence du long-métrage ne se retrouve pas dans les images mais dans les mots. Le réalisateur présente ainsi une vision scindée en deux, d’une Angleterre des années 80, tiraillé entre des partis politiques différents et des manières de penser éloignées. C’est par le biais de deux protagonistes et d’un juste milieu qui est le personnage principal, que l’on voit la réelle face du mouvement. Il aborde également d’autres thèmes assez impactant, qui sont le père et le deuil, notamment quand l’on est enfant. Il approche ces derniers avec justesse et cela est d’autant mieux traité, qu’il arrive à donner de l’empathie à ses personnages. On comprend plus ou moins leurs motivations et comment ils en sont arrivés là, comment ils vivent au cœur de ce paysage anglais qui se déforme peu à peu. Le réalisateur arrive à retranscrire leurs doutes, leurs peurs, leurs colères ou leurs malaises, pour ainsi permettre aux spectateurs d’avoir de l’affection pour les personnages. D’autant plus par ce casting très fort, principalement composé d’acteurs très peu connus mais impeccables. De plus, dans le style visuel, l’excellente mise en scène de Meadows, même le style vestimentaire ou les musiques qui transcendent les scènes, en plus de retranscrire quasiment parfaitement l'Angleterre des année 80, on a vraiment l'impression d'être devant un film de cette époque.
    "This is England" est un film impactant comme on en voit rarement. J’aime autant ce film pour sa vision d’une jeunesse influençable mais surtout, d’une jeunesse libre. Le long-métrage pourrait s’apparenter à un documentaire sur une bande de skinheads des années 80, effet accentué par les images d’archives.

    8.5/10
  • 17

    Vol 93 (2006)

    United 93

    1 h 51 min. Sortie : . Action, drame et thriller.

    Film de Paul Greengrass avec J.J. Johnson, Gary Commock, Polly Adams

    16 janvier

    6.5/10
  • 18
    Bande-annonce

    Le Dernier Maître de l'air (2010)

    The Last Airbender

    1 h 43 min. Sortie : . Fantasy, aventure et action.

    Film de M. Night Shyamalan avec Noah Ringer, Dev Patel, Nicola Peltz

    18 janvier

    3.5/10
  • 19
    Bande-annonce

    Les Frères Sisters (2018)

    The Sisters Brothers

    2 h 02 min. Sortie : . Western.

    Film de Jacques Audiard avec John C. Reilly, Joaquin Phoenix, Jake Gyllenhaal

    18 janvier

    Ce n’est pas l’américanisation du cinéma de Jacques Audiard qui va lui faire défaut. En effet, il traite dans son histoire, la relation fraternel dans un contexte western se déroulant au 19e siècle. Au cœur de ce récit filmant les splendides décors du far-ouest, on y retrouve son style scénaristique plongeant son histoire dans un cinéma d’auteur tout à fait étonnant pour ce genre d’œuvre. Il traite des sujets forts et assez inhabituels pour un western. La relation de ses personnages, deux frères plus exactement, leur écriture, leur rapport à la violence et la marginalité qu’ils peuvent entretenir avec la société, font des deux protagonistes, des personnages développés, ayant un fond et une âme. Cela les rend donc plus attachants, pour un récit davantage plaisant à suivre. De plus, on retrouve les codes du western, toujours en y gardant en son cœur l’aspect cinéma d’auteur qui forme avec le genre du western, un mélange savoureux. Ainsi s’offre à nous une aventure qui devient un pur régal à vivre et à suivre, ayant de petites longueurs certes, mais qui ravi le genre et qui propose une épopée excellente dans son ensemble.
    Derrière la caméra, le cinéaste prend du plaisir à filmer les magnifiques et vastes paysages américains. La photographie s’inscrit dans une continuité de beauté puisqu’en plus d’embellir le visuel, elle fait vivre le film et lui confère un réalisme savoureux. Également dans la continuité, la réalisation d’Audiard est assez intelligente et maitrisée. Un sens du détail y est apporté, aussi bien au niveau mise en scène, que scénaristiquement mais retranscrit en image avec panache. Finir le film en beauté, c’est ce que fait Audiard en y montrant le fondement du métrage, et ce qu’il a voulu retranscrire au travers de son œuvre, la famille et la relation fraternel.
    "Les Frères Sisters" est un magnifique mélange entre une épopée de cow-boys et une film traitant de relations fraternelles. Une BO d’Alexandre Desplat pour magnifier le tout et un excellent casting devant la caméra, ce film est aussi beau que passionnant.

    8/10
  • 20
    Bande-annonce

    Io (2019)

    1 h 36 min. Sortie : . Aventure, drame, romance et science-fiction.

    Film de Jonathan Helpert avec Margaret Qualley, Anthony Mackie, Danny Huston

    19 janvier

    5.5/10
  • 21
    Bande-annonce

    Glass (2019)

    2 h 09 min. Sortie : . Thriller et fantastique.

    Film de M. Night Shyamalan avec James McAvoy, Bruce Willis, Samuel L. Jackson

    19 janvier

    Glass est un excellent film et il m’a beaucoup plu ! Le film est en deux parties, une première qui nous remet dans le contexte et représente les deux personnages de Kevin et David. Elle dure environ 35/40 minutes, et même si elle est en dessous de la deuxième, elle reste bonne ! La seconde partie se déroule principalement dans l’hôpital, elle met un peu de temps à réellement commencer mais elle est excellente ! Le scénario est écrit intelligemment, et les dialogues sont très bons. La fin m’a convaincu, et c’est grâce au fait que c’est possible, que Shyamalan n’en fait pas trop dans son écriture et qu’elle n’est pas abusive, que j’y ai cru de bout en bout. Après, je trouve que la fin manque un peu d’épique, surtout quand la bête et David se battent. Les trois personnages ont droit chacun à leur moment, mais on voit que le réalisateur aime le personnage de Kevin car il vole la vedette aux deux autres et apparait plus souvent, mais cela est aussi dû à l’interprétation de James McAvoy, qui est incroyable. Samuel L.Jackson et Bruce Willis sont très bons eux aussi mais légèrement en retrait pour la raison que j’ai évoqué avant, surtout Mr. Glass, sur qui le film est censé être consacré. Enfin, Sarah Paulson s’en sort très bien face aux trois autres grands acteurs. Visuellement, c’est une réussite, que ce soit la réalisation et la photographie, qui contribue beaucoup à l’ambiance du métrage, tout comme les musiques, qui sont très bonne.
    Pour conclure, Shyamalan arrive encore à me surprendre et j’ai beaucoup apprécié cette suite et cette conclusion.

    9/10
  • 22
    Bande-annonce

    All Is Lost (2013)

    1 h 46 min. Sortie : . Drame et aventure.

    Film de J.C. Chandor avec Robert Redford

    20 janvier

    7/10
  • 23
    Bande-annonce

    Money Monster (2016)

    1 h 35 min. Sortie : . Policier, drame et thriller.

    Film de Jodie Foster avec George Clooney, Julia Roberts, Jack O'Connell

    20 janvier

    6/10
  • 24
    Bande-annonce

    Ordure ! (2013)

    Filth

    1 h 37 min. Sortie : . Comédie, policier et drame.

    Film de Jon S. Baird avec James McAvoy, Jamie Bell, Jim Broadbent

    21 janvier

    7.5/10
  • 25
    Bande-annonce

    The Disappearance of Eleanor Rigby (2014)

    2 h. Sortie : . Drame.

    Film de Ned Benson avec James McAvoy, Jessica Chastain, Nina Arianda

    23 janvier

    5.5/10
  • 26
    Bande-annonce

    Guy (2018)

    1 h 41 min. Sortie : . Comédie, drame et comédie musicale.

    Film de Alex Lutz avec Alex Lutz, Tom Dingler, Pascale Arbillot

    23 janvier

    8/10
  • 27
    Bande-annonce

    Climax (2018)

    1 h 35 min. Sortie : . Épouvante-Horreur et expérimental.

    Film de Gaspar Noé avec Sofia Boutella, Romain Guillermic, Souheila Yacoub

    24 janvier

    Je suis le premier déçu par mon avis sur ce film qui m’attirait beaucoup étant donné que j’aime le cinéma de Gaspar Noé, mais mon visionnage a été très dur et je n’ai pas du tout aimé Climax.
    Quoi que l’on puisse dire, le film est visuellement magnifique, de part sa mise en scène avec toujours l’utilisation de long plans et de plans-séquence, souvent caméra épaule, qui joue dans l’immersion du spectateur, mais aussi par sa photographie et son code couleur très beau, dans les teintes de couleurs rouge foncé. De plus, les scènes de danse sont magnifiquement bien chorégraphiées et filmées, mais elles sont tout de même un peu longues…, et la BO est aussi un point fort du long-métrage. En ce qui concerne le reste, je n’ai pas du tout accroché. Le film débute sur des dialogues interminables, puis se poursuit sur les scènes de danse assez longue, pour se diriger vers la partie où la fête tourne mal… et c’est long, malsains, gênant et inutile car le film ne raconte rien, ne transmet rien aux spectateurs. Noé commence son film par quelque chose de beau pour en faire un vrai cauchemar. Certains scènes m’ont énervé, comme celle où Sophia Boutella se roule par terre en n’arrêtant pas de crier, d’autres m’ont mis mal à l’aise comme avec la femme enceinte… Puis, le casting devient très vite insupportable avec des personnages peu attachants et inintéressants.
    Avec Gaspar Noé, soit on aime, soit on déteste et j’ai aimé Irréversible et Enter the Void mais Climax, c’est loin d’être le cas. A revoir avec un deuxième visionnage mais j’avoue ne pas en avoir envie.

    3/10
  • 28
    Bande-annonce

    Green Book : Sur les routes du sud (2019)

    Green Book

    2 h 10 min. Sortie : . Drame, biopic et road movie.

    Film de Peter Farrelly avec Viggo Mortensen, Mahershala Ali, Linda Cardellini

    Séances de cinéma (14 salles)
    25 janvier

    Inspiré d’une histoire vraie, le film nous raconte l’histoire d’un pianiste noir et de son chauffeur et garde du corps, dans ce magnifique road movie d’une manière forte, avec une belle histoire, écrite avec justesse et qui laisse sortie une bonne dose d’humour, pas trop abusive, et qui marche bien ! Le long-métrage est bien rythmé, il n’y a aucun temps mort et on ne s’ennuie pas. Il est porté par deux acteurs excellents et qui méritent les Oscars dans les catégories où ils sont nommés. Les personnages qu’ils incarnent sont opposés, celui de Viggo Mortensen est loin de ce qu’il fait d’habitude, plus décontracté, moins sérieux… mais il s’en sort à merveille. De même pour Mahershala Ali qui incarne un personnage avec des règles, bien éduqué et profondément en retrait à cause du fait qu’il ne trouve pas sa place. Les deux protagonistes forment un duo qui marche vraiment bien, et qui se complète, et on aime les suivre dans leur aventure dans le sud des Etats-Unis. Enfin, après de multiples comédies avec son frère, Peter Farrelly se retrouve seul derrière la caméra, et il s’en sort admirablement bien, même si la mise en scène est simple, elle reste bonne !

    8.5/10
  • 29
    Bande-annonce

    A Star Is Born (2018)

    2 h 15 min. Sortie : . Drame, comédie musicale et romance.

    Film de Bradley Cooper avec Lady Gaga, Bradley Cooper, Sam Elliott

    26 janvier

    Pour une première fois derrière la caméra, Bradley Cooper s'en sort bien. Certes, c'est classique scénaristiquement avec une histoire d’amour, et la naissance d’une star de la chanson, sans grande originalité au niveau de l’écriture, mais également au niveau de la mise en scène avec des plans et des mouvements de caméras très basiques. Mais malgré son côté simple, le film n’en reste pas moins efficace, bien qu’un peu long parfois. La performance de Bradley Cooper est une nouvelle fois excellente et c’est l’une de ses meilleures prestation devant la caméra. En ce qui concerne Lady Gaga, pour son premier grand rôle elle est tout aussi excellente. Elle est juste dans son jeu, mais également très touchante et je pense qu’elle est capable de recevoir l’Oscar pour son rôle. Enfin, l’OST du long-métrage est magnifique, notamment avec deux ou trois morceaux qui sortent du lot.
    Pour conclure, malgré son côté très simpliste, A Star Is Born nous livre un beau film avec une histoire d’amour touchante entre deux personnages admirablement bien interprété. Très bon film !

    7/10
  • 30
    Bande-annonce

    Hallelujah bordel ! (2013)

    1 h 51 min. Sortie : .

    Spectacle de Jérémy Ferrari avec Jérémy Ferrari

    27 janvier

    7/10