Tu ne trouves pas Rien 100 rien de Jul ? C'est normal : nous rencontrons un petit problème avec la base de données Musique. On vous tient au courant.

2019 en musique

Avatar Dan Teodor Liste de

35 albums

par Dan Teodor

Une liste parfaitement classique des albums écoutés en 2019, avec une petite note histoire que ça ne perde pas totalement son intérêt.
Grosse prépondérance Metal Extrême (black), Dark Folk, Ambient, musique électronique et quelques exotismes nippons.

Trier par : Tri par défaut
  • Tri par défaut
  • Note globale
  • Ordre alphabétique
  • Date de sortie
  • Notes de mes éclaireurs
  • Note de l'auteur de la liste
  • Derniers ajouts
  • 1
  • 2
  • Écouter

    Whom the Moon a Nightsong Sings (2010)

    Sortie : . 21 morceaux.

    Compilation de Various Artists

    Neo Folk / Ambient.
    D'excellents morceaux, parfait en fond, mais une compilation (et comme c'est une compilation) souffrant d'unité et bien trop longue.
  • Patria (2012)

    Sortie : décembre 2012. Ethéré, néofolk et folk, country. 9 morceaux.

    Album de Tervahäät

    dark folk / ambient / spoken words.
    Album éthéré mais réellement bien construit et aux ambiances très suaves et sombres. ça prend son temps sans pour autant s'enliser. Les pistes sont uniques, désormais un tour de force dans le dark folk. Petit plus du finnois chanté.
  • To Await | To Expect (2018)

    Sortie : . 2 morceaux.

    Album de Voidsphere

    Black Metal.
    Un Darkspace avec un peu moins de génie mais en plus anxiogène. Mention aux claviers qui ajoutent une dimension malsaine palpable.
  • Vorweltschweigen (2010)

    Sortie : . Black metal et rock. 6 morceaux.

    Album de Rauhnåcht

    Pagan Black Metal Atmosphérique
    Ça sent fort le sapin et la brume. Et ça suffit.
  • 大勘定 (2002)

    Sortie : 2002. Rock, jazz, rock folk et musique improvisée. 7 morceaux.

    Album de Shoji Aketagawa, Kan Mikami et Toshiaki Ishizuka

    Blues improvisé japonais.
    Hormis le deuxième tiers qui passe (nettement) moins bien, le reste est énorme d'intensité en puissance. Bon, en même temps, je suis pas objectif, j'adore le travail de Mikami Kan.
  • Ancient Spells of Darkness… (2018)

    Sortie : . 12 morceaux.

    Album de Moenen of Xezbeth

    Black Metal (old school)
    Varathron qui aurait croupi dans une geôle depuis 1991.
  • Braided Paths (2014)

    Sortie : . 9 morceaux.

    Album de Sangre de Muerdago et novemthree

    Neo Folk.
    Poignant et sylvestre. Si la réputation de Sangre de Muerdago n'est plus à prouver (surtout depuis Noite), Novembthree est superbe, à l'instar d'un automne mourant.
  • The Drakksteim Sessions (2015)

    Sortie : . Black metal, rock et expérimental. 20 morceaux.

    Compilation de Vlad Tepes

    Black Metal.
    Un son plus puissant et retravaillé, des ambiances palpables. Quelques manques de titres cultes mais le compte est bon.
  • Anthologie noire (2013)

    Sortie : . Black metal et rock. 31 morceaux.

    Compilation de Vlad Tepes

    Black Metal.
    Une anthologie représentative de l'un des groupes français de black metal que j'apprécie le plus. Néanmoins, trop de titres sont inécoutables pour aller au-delà du 7 (c'est dire si j'aime ce groupe)
  • Alkemia (2015)

    Sortie : . Black metal et rock. 11 morceaux.

    Album de Hämys

    Black Folk Raw sans effet de manchette. De l'anti-Finntroll dans toute sa splendeur.
  • II (2005)

    Sortie : octobre 2005. Rock et black metal. 13 morceaux.

    Album de Vordr

    Black Metal Primitif.
    J'avais adoré le premier album, sorte de mix entre Vitsaus et Darkthrone avec un sentiment d'immédiateté palpable qui rappelle quant à lui Ildjarn. Des breaks simples, mais bien amenés, des vocaux originaux, ces zikos savent où ils vont. Un album de finnois en somme Ce deuxième album est tout aussi bon, et gagne en maîtrise ce qu'ils perdent en immédiateté. Une évolution fort intéressante.
  • L'âme du Mans (2002)

    Sortie : 2002. 32 morceaux.

    Album de Jean-Luc Le Ténia

    "Chanson française" / Anti-Folk
    J'ai écouté un paquet de trucs mais pas d'albums en particulier. Quel fatras ! Beaucoup d'ivraie pour peu de choses écoutables avec une production "direct to pc". Par contre, y a quelque chose de vraiment authentique et désespéré dans certains titres comme "l'âme du Mans", "Il faut que je parte du Mans", "seul de nouveau" ou "tous les matins". La voix n'est pas juste, les instruments sont aux fraises mais de temps en temps, ça fonctionne.
  • Darenier Hyver (2017)

    Sortie : . 7 morceaux.

    Album de Saturnales

    Dark Ambient / Folk / Néoclassique.
    L'hiver, toujours l'hiver... Un album classieux, sans fioritures, avec un petit peps "ritual" des plus bienvenues.
  • Language of Red Goats (2008)

    Sortie : février 2008. 3 morceaux.

    Album de Halo Manash

    Ritual Dark Ambient.
    Minimaliste, angoissant, profond, beau, non-beau, ailleurs, ici. Quand une utilisation systématique et ultra réverbérée de percussions sur une heure permet de se rendre compte de la richesse de ce qu'il y a de caché. Magistral.
  • Écouter

    The Vision (2016)

    Sortie : . 9 morceaux.

    Album de Psychedelic Witchcraft

    ça fait partie du trop-plein stoner occulte en vogue depuis quelques années. C'est une tentative pas finaude de reprendre Coven à son compte. Y en a plein comme ça. Mais bon... l'ambiance est communicative, c'est prenant et ça fonctionne quand même !
  • Land of Mystery (1985)

    Sortie : 1985. 7 morceaux.

    Album de Black Hole

    Doom/Heavy/Psychédélique.
    L'Italie a eu une scène doom d'importance dès les années 1970 avec un proto-doom directement héritée d'une scène prog horrifique très influencée par le cinéma de genre comme les gialli d'Argento. C'est pas forcément beau, c'est même assez kitch, mais le charme opère sous le poids des ambiances.
  • ...de cheminements et de batailles... (2018)

    Sortie : . 9 morceaux.

    Album de Gargoylium

    Dungeon Synth.
    Rien de particulier à noter, c'est du classique. Mais le niveau est élevé et l'inspiration est là. Cela fait aisément penser à du Erang ou du Lord Lovidicus.
  • Écouter

    The Door to Doom (2019)

    Sortie : . 12 morceaux.

    Album de Candlemass

    LE RETOUR !!!
  • Ofring i Sverige (EP) (2017)

    Sortie : . 6 morceaux.

    EP de Offermose

    Une louche de dungeon synth dans un pot de berlin school. Si on retrouve pas tout à fait la richesse des monstres sacrés teutons des années 1970, on en palpe toutefois l'ambiance rythmée. Court mais joliment équilibré.
  • Écouter

    Moondawn (1976)

    Sortie : . Electronique, ambient, rock et berlin school. 2 morceaux.

    Album de Klaus Schulze

    Un absolu chef d’œuvre (mais Mirage est au dessus)
  • III (2008)

    Sortie : 2008. Rock et black metal. 14 morceaux.

    Album de Vordr

    Black metal
    Aussi bon que le précédent, voire même plus abouti.
  • Quand les vents tournent (1997)

    Sortie : 1997. 11 morceaux.

    Album de Vae Victis

    Rock français typé RIF.
    Je suis le premier à déplorer la pauvreté du RIF mais cet album sent plus le rock français que la oï mongoloïde et plus le chouchen que la bière dont le nom finit en "brau" à moins de 5€ les 24 bouteilles. Des accents celtiques, des voix féminines et une ambiance de petit festival breton. Malgré la production parfois plus que limite, une colère fièrement communicative.
  • Bitter Reflection In Luminous Shadows (2017)

    Sortie : . 2 morceaux.

    Album de Sanguine Relic

    Raw Black Metal.
    Poussif et sans intérêt.
  • Écouter

    Starspawn (2016)

    Sortie : . 5 morceaux.

    Album de Blood Incantation

    Un album qui surprends par sa première impression "Immolation/Incantation" de bonne facture sans être original mais qui laisse rapidement place à des ambiances et un travail sur l'écriture incroyables. Un Death technique avec des accents limite prog à la production impeccable.
  • Écouter

    “X” (1978)

    Sortie : septembre 1978. Electronique, ambient, expérimental et musique classique contemporaine. 6 morceaux.

    Album de Klaus Schulze

    Un classique, mais une première partie que j'ai trouvé un peu moins prenante que sur "Moondawn" par exemple.
  • Écouter

    Hemispheres (1978)

    Sortie : novembre 1978. Rock, prog rock et hard rock. 4 morceaux.

    Album de Rush

    Immense album de prog/rock démentiel mixé avec un hard rock direct mais courtois. Riche sans être poussif, coloré sans être sirupeux, ni trop long, ni trop court.
  • Reign in Supreme Darkness (2019)

    Sortie : . 8 morceaux.

    Album de Vargrav

    On est resté bloqué en 1994 à l'époque du meilleur de la première période d'Emperor mais l'hommage est terriblement sincère. Strictement rien de nouveau mais une "copie" qui sent la sincérité. Un Vargrav qui mérite son titre
  • King of Nothing, Slave to No One (2017)

    Sortie : . 13 morceaux.

    Album de Erang

    Très très clairement un des meilleurs albums de Dungeon Synth, équilibré, mélodique et prenant. Le genre a beau être très codifié (et ce même dès sa naissance) un vent de fraîcheur plane sur l'ensemble de la discographie d'Erang. C'est sur cet album que j'ai ressenti l'ambiance la plus "Nobuo Uematsu" (la bande originale des dix premiers Final Fantasy).
    Un must-have
  • The Furnaces of Palingenesia (2019)

    Sortie : 2019. 11 morceaux.

    Album de Deathspell Omega

    La note, c'est pas du tout une appréciation objective. Le fans le trouveront génial, et certainement que la note est méritée. Pour ma part, j'ai désormais beaucoup de mal à me retrouver dans leurs plans incroyablement perchés et à prendre la motivation nécessaire pour digérer un tel truc.
  • Life Metal (2019)

    Sortie : . 4 morceaux.

    Album de Sunn O)))

    Un très bon SunnO))) (et ça faisait longtemps !). Pas le génie du White One, mais au dessus de Kannon. L'album affiche une homogénéité et un travail sur la densité que très peu de groupes de drone ont. Et après autant d'années et de hype, c'est déjà très bien.
  • 1
  • 2