👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

2022 : du cinéma avant qu'il ne soit trop tard

Objectifs de l'année :

- 150 films au cinéma // actuellement : 74
- Finir plusieurs filmographies // Tarkovski
- Voir quelques courts-métrages // actuellement : 7
- Voir des films d'origines géographiques différentes

Origine des films vus en 2022 ...

Afficher plus

Liste de

168 films

créee il y a 5 mois

 · 

modifiée il y a 4 jours

Element of Crime
6.5

Element of Crime (1985)

Forbrydelsens element

1 h 44 min. Sortie : 30 janvier 1985 (France). Policier, Drame, Thriller

film de Lars von Trier avec Michael Elphick, Esmond Knight, Me Me Lai

pirawatt a mis 7/10.

Annotation :

01/01 - Danemark

Un film fort honnête, bien que je regrette le manque de force dans le scénario. La fin arrive comme un cheveu, et elle aurait pu tomber au bout de 10 minutes comme 5h40. C'est le genre d'oeuvre dont on se rappelle pour l'ambiance plutôt que pour ses scènes ou des plans spécifiques, mais ça ne m'a pas dérangé, on a pas mal de mise en scène, c'est agréable à suivre, et j'suis love de ses fondus au Lars.

Tromperie
5.7

Tromperie (2021)

1 h 45 min. Sortie : 29 décembre 2021. Drame, Romance

film de Arnaud Desplechin avec Denis Podalydès, Léa Seydoux, Emmanuelle Devos

pirawatt a mis 7/10.

Annotation :

02/01 - France (C)

Mise en scène et direction d'acteurice : bieeeen
Scénario : je m'en fous un peu trop souvent.

La Chambre du fils
7.4

La Chambre du fils (2001)

La stanza del figlio

1 h 39 min. Sortie : 18 mai 2001 (France). Drame

film de Nanni Moretti avec Nanni Moretti, Laura Morante, Jasmine Trinca

pirawatt a mis 7/10.

Annotation :

02/01 - Italie

Le film, bien que vague et mou, développe un deuil palpable auquel on croit aisément, duquel se dégage un vide terrible et asphyxiant. En témoigne cette fin où la famille endeuillées marche dans le sable, sans but ni plans pour la journée à venir, encore une autre.
J'imagine que ce film cueille Nanni Moretti à l'un des virages de sa carrières où la question de la fin, de la mort et des déceptions se met peu à peu à contaminer les espoirs et quêtes de jeunesse. Un réalisateur passionnant à suivre, car même lorsqu'il est un peu en-dessous, il est au-dessus des autres.

Hors Satan
6.7

Hors Satan (2011)

1 h 50 min. Sortie : 19 octobre 2011 (France). Drame

film de Bruno Dumont avec David Dewaele, Alexandra Lematre, Christophe Bon

pirawatt a mis 6/10.

Annotation :

03/01 - France

Je pense que Bruno Dumont n'est pas un réalisateur que j'aime plus que de raison. Il pratique un cinéma que je trouve passionnant, mais que je préfère lorsqu'il est habité. La vie de Jésus, France, Hadewijch me sont plus chers parce qu'ils sont parlés et racontés, le point d'attache au monde humain se fait plus naturellement. Ici, l'abstraction est peut-être trop forte pour moi ? Bien évidemment, je reconnais l'intérêt de cette abstraction, la beauté de ces vides sonores et géographiques, cette description par le geste uniquement... mais je n'ai pas embarqué. Peut-être qu'au prochain visionnage, la grâce me touchera !

The Cloud in Her Room
6

The Cloud in Her Room (2020)

Ta fang jian li de yun

1 h 41 min. Sortie : 22 décembre 2021 (France). Drame

film de Xinyuan Zheng Lu avec Zhou Chen, Ye Hongming, Jin Jing

pirawatt a mis 7/10.

Annotation :

04/01 - Chine (C)

Un très chouette film, qui ne pêche pas tant par son abstraction comme le signalait les Cahiers, mais plutôt par une inégalité de valeur des sujets à l'image. J'entends par là que le morceau le plus brillant du film demeure les scènes où la fille et le garçon partagent le cadre, notamment où elle fait la visite guidée de son ancien appart, et que ça cut et qu'ils baisent (scène qui dure un peu, c'est cool), cut puis ils sont sur le lit posés. Donc on a ça puis après il vont au karaoké et puis les scènes sont vraiment intéressantes, ça m'accroche. Sur la fin, ça redevient expé (les plans dans la piscine, très beau mais so what ?) et ça me gêne, d'autant plus que ça me donne l'impression que le film parlait d'une chose que je n'ai pas saisi. Mais de quoi parle ce film d'ailleurs ? Bonne question.

En fait, ce que j'ai adoré, c'est l'évolution de l'amour chez cette nana, qui si j'ia bien compris, est vierge, son père veut un fils, et elle tombe love d'un inconnu, ils baisent, après ils s'embrassent et on a un effet toooooo much qui met l'image en négatif pour signifier le changement, et après elle s'amuse dans sa baignoire avec ses poils, chose qui aurait été impossible auparavant... non c'était trop bien cette partie !

Licorice Pizza
7.2

Licorice Pizza (2021)

2 h 13 min. Sortie : 5 janvier 2022 (France). Comédie dramatique, Romance

film de Paul Thomas Anderson avec Alana Haim, Cooper Hoffman, Sean Penn

pirawatt a mis 9/10 et a écrit une critique.

Annotation :

05/01 - États-Unis (C : 2 fois)

Et bien chacal, ça c'est du pur cinéma américain.
Second visionnage : toujours aussi bieeeeen.

Jane par Charlotte
6.5

Jane par Charlotte (2021)

1 h 30 min. Sortie : 12 janvier 2022. Portrait, Art

film de Charlotte Gainsbourg avec Jane Birkin, Charlotte Gainsbourg, Jo Attal

pirawatt a mis 1/10.

Annotation :

05/01 - France (C)

Les frères Lumière n'avaient pas prévu un tel ramassis de journal familial pornographique (par sa volonté de montrer une pseudo pudeur) dans un cinéma à un public.

Red Rocket
6.7

Red Rocket (2021)

2 h 8 min. Sortie : 2 février 2022 (France). Comédie, Drame

film de Sean Baker avec Simon Rex, Bree Elrod, Brenda Deiss

pirawatt a mis 5/10.

Annotation :

06/01 - États-Unis (C)

Je développerai mon avis mais ça ne marche pas selon moi : tous les personnages se retrouvent être d'immondes connards ou connasses sauf la p'tite Strawberry (?). Des retournements de situation absurdes : pourquoi la dealos se met à protéger la famille de Lex ? on les a vu discuter une fois ensemble ; pourquoi on lui vole son argent ? parce qu'il a dealé avec les gars de l'usine ? on l'a entendu une fois et sans explication... bref, ce sont des ficelles scénaristiques et elles m'étranglent et donc je ne passe pas un bon moment. Puis l'humour est pas terrible et se dissipe au bout d'un moment alors que la situation ne devient pas glauque, elle l'est depuis le départ. Et ces zooms de caméra, c'est inutile, ça ne signifie rien. Pas assez de plans sur la zézétte d'ailleurs. Mais la musique Timberlake like, c'est po mal. Dommage.

Europe 51
7.5

Europe 51 (1952)

Europa '51

1 h 58 min. Sortie : 15 avril 1953 (France). Drame

film de Roberto Rossellini avec Ingrid Bergman, Alexander Knox, Ettore Giannini

pirawatt a mis 10/10.

Annotation :

06/01 - Italie (C)

Mon premier 10 de l'année, trop de choses à dire, entre cette sanctification sur deux heures, cette critique politique de la bourgeoisie, ces scènes instantanément marquées à jamais dans ma rétine, je bande grave.
La tension créée par ce petit qui ne va définitivement pas bien, celle où Irène apprend sa mort, la prise de conscience chez la famille avec beaucoup d'enfants et où on joue de la guitare, et puis toutes ses scènes en milieu pauvre, à la plage, en raccompagnant les enfants, en découvrant la mère fantastique qui les élève, le sacrifice d'Irène d'aller à l'usine pour qu'elle aille voir son man, quand elle est dans l'usine façon film des Lumière, quand elle choisir le cinéma plutôt que le théâtre, quand elle aide le délinquant à s'enfuir, quand elle se rend compte au commissariat qu'elle avait bien fait, cette ultime séquence à l'hôpital où l'on montre que la bourgeoisie continue de protéger ses pairs en disant que le problème ne vient pas d'elle et qu'elle n'est pas responsable de sa folie (alors qu'elle est atteinte de conscience sociale), ce plan final aux barreaux de la fenêtre avec ses proches les vrais qui la pleurent....

En fait, ce film, Voyage en Italie et Jeanne au bûcher, c'est un triptyque personnel dans mon coeur qui montre que Rossellini filme comme personne le bouleversement irréversible qu'est la prise de conscience d'une idée absolue, de sa propre vie, du monde, de l'existence, peu importe.

Neige
6.6

Neige (1981)

1 h 30 min. Sortie : 20 mai 1981. Drame

film de Juliet Berto et Jean-Henri Roger avec Juliet Berto, Jean-François Stévenin, Robert Liensol

pirawatt a mis 7/10.

Annotation :

07/01 - France (C)

C'est trop dommage parce que c'est loin d'être nul, la mise en scène rend le film tout à fait agréable... mais c'est un film qui se situe entre les fragments d'une vie et un film à scénario. La mort de Bobby arrive bien et fait tenir le tout, mais l'arrivée du toxico me semble être un prétexte pour faire survivre ce film plus qu'une idée de cinéma, on ne s'intéresse toujours que partiellement à cette personne qui aurait pu être tellement profonde... Pareil pour les autres au final...

Belle de jour
7.3

Belle de jour (1967)

1 h 40 min. Sortie : 24 mai 1967 (France). Drame, Romance

film de Luis Buñuel avec Catherine Deneuve, Jean Sorel, Michel Piccoli

pirawatt a mis 7/10 et a écrit une critique.

Annotation :

07/01 - France (C)

Jeanne la Pucelle I - Les Batailles
6.6

Jeanne la Pucelle I - Les Batailles (1994)

2 h 40 min. Sortie : 9 février 1994 (France). Biopic, Drame, Historique

film de Jacques Rivette avec Tatiana Moukhine, Sandrine Bonnaire, Jean-Marie Richier

pirawatt a mis 9/10.

Annotation :

08/01 - France

Franchement, entre Sandrine, et les scènes de batailles GÉNIALES, j'adore quoi. La longueur ajoute tout plein de choses au film, le rend génial et palpable. Envie de déblatérer pendant des heures sur comment Jeanne d'Arc est présentée comme une personne ferme en plus de son assurance, comme quelqu'un qui a pris la religion par un angle mort et qui, couplé à sa foi inébranlable et un concours de circonstances exceptionnel, est devenu une figure mythique de l'histoire de France. Bref, Jeanne sous Rivette et Bonnaire est entre de bonnes mains.

La Cigarette
6.7

La Cigarette (1919)

51 min. Sortie : 1919 (France). Drame

film de Germaine Dulac avec Andree Brabant, Jules Raucourt, Gabriel Signoret

pirawatt a mis 7/10.

Annotation :

08/01 - France (CM)

C'est quand même incroyable comme ce muet reste tout aussi puissant en 2022. Comme quoi, l'argument du vieillissement des films, c'est pour les nazes qui assument pas.
Le film est merveilleusement mis en scène, avec ce mari qui semble avoir envie de mourir de bout en bout, mais aussi à l'aide d'un parallèle fait avec une ancienne reine égyptienne et pleins de rebondissements à l'idée poétique de suicide que ce mari se propose... délicieux, à voir !!

Une Histoire d'eau
6.4

Une Histoire d'eau (1958)

12 min. Sortie : 1958 (France).

film de François Truffaut et Jean-Luc Godard avec Caroline Dim, Jean‐Claude Brialy

pirawatt a mis 8/10.

Annotation :

09/01 - France (CM)

Revu, c'est génial hihi

Twist à Bamako
6.1

Twist à Bamako (2021)

2 h 9 min. Sortie : 5 janvier 2022. Drame, Historique

film de Robert Guédiguian avec Stéphane Bak, Alice Da Luz, Saabo Balde

pirawatt a mis 6/10.

Annotation :

00/01 - France (C)

M'ouais, j'ai bien aimé la première partie du film, tout à fait sympathique, jamais dans la représentation mais bien foutue. Puis ça reste peut-être un poil trop académique. Mon souvenir du film ne sera pas inébranlable.

Charlotte et son Jules
6.3

Charlotte et son Jules (1961)

13 min. Sortie : 3 mars 1961 (France). Comédie

film de Jean-Luc Godard avec Jean-Paul Belmondo, Anne Collette, Gérard Blain

pirawatt a mis 10/10.

Annotation :

09/01 - France (CM)

Définitivement le best of la Nouvelle Vague

La Folie du docteur Tube
6.2

La Folie du docteur Tube (1915)

14 min. Sortie : 1915 (France). Muet, Fantastique

film de Abel Gance avec Albert Dieudonné, Severin Mars

pirawatt a mis 6/10.

Annotation :

09/01 - France (CM)

M'ouais why not

Macbeth
7.4

Macbeth (1948)

1 h 47 min. Sortie : 23 juin 1950 (France). Drame

film de Orson Welles avec Orson Welles, Jeanette Nolan, Dan O'Herlihy

pirawatt a mis 6/10.

Annotation :

09/01 - États-Unis

C'est fou comme je trouve le film magnifique en terme de décors et de costume et comme, tout en même temps, le film m'est passé dessus sans que je n'en retienne rien. Trop deg

Œdipe roi
6.7

Œdipe roi (1967)

Edipo re

1 h 44 min. Sortie : 1968 (France). Drame, Péplum

film de Pier Paolo Pasolini avec Silvana Mangano, Franco Citti, Alida Valli

pirawatt a mis 7/10.

Annotation :

10/01 - Italie

Le Pasolini est définitivement un grand réalisateur de chevet. Le début de son film est IMMENSE : le regard caméra de la mère m'a littéralement fait rater ma fourchette (je mange devant du Paso et je t'emmerde). C'est génial. Et puis ces décors, le désert, la chanson, le silence, l'absence de dialogue surtout. Il y a une idée derrière cette modernisation d'un mythe à travers l'image qui fait qu'on peut se passer de la voix, et ajouter quelques intertitres... mais ça fait que j'aime moins la fin, beaucoup moins puissante que ce à quoi on est habitué, un poil plus blablatée.

L'Homme qui aimait les femmes
7.4

L'Homme qui aimait les femmes (1977)

2 h. Sortie : 27 avril 1977 (France). Comédie dramatique, Romance

film de François Truffaut avec Charles Denner, Brigitte Fossey, Nelly Borgeaud

pirawatt a mis 5/10.

Annotation :

11/01 - France

Un Truffaut tout ce qu'il y a de plus truffaldien mais dont le style a indéniablement vieilli (filmer ces jambes en fondu avec la route, ces culs de dos... ça aurait été un exemple pertinent pour parler de merguez chère Iris Brey....) et dont le scénario est beaucoup trop huilé : je saute d'une fille à une autre, j'écris un livre dont la V1 est beaucoup trop bien, je meurs de la maladie d'amour... et puis que toutes les femmes le désirent au final... ça me parle pas moi malheureusement ! Mais obligé que Truffaut était un peu comme ça, d'où la moyenne, et puis quelques scènes sont pas si mal : celle avec le silence soudain, l'enterrement et les jambes qui repartent, un peu calqué sur La comtesse aux pieds nus, quelques dialogues...

Une sale histoire
7.7

Une sale histoire (1977)

50 min. Sortie : 9 novembre 1977. Comédie dramatique

film de Jean Eustache avec Michael Lonsdale, Douchka, Laura Fanning

pirawatt a mis 5/10.

Annotation :

12/01 - France (CM)

C'est franchement dommage ce court-métrage divisé en deux parties : je n'y vois aucun intérêt à éprouver la deuxième version jouée par des acteurs et actrices, ça n'apporte vraiment rien. L'histoire est délicieuse si non, mais une fois.

Vitalina Varela
7

Vitalina Varela (2019)

2 h 4 min. Sortie : 12 janvier 2022 (France). Drame

film de Pedro Costa avec Vitalina Varela, Isabel Cardoso

pirawatt a mis 4/10.

Annotation :

13/01 - Portugal (C)

Flemme.

Monsieur Hire
6.8

Monsieur Hire (1989)

1 h 20 min. Sortie : 24 mai 1989 (France). Policier, Drame, Romance

film de Patrice Leconte avec Michel Blanc, Sandrine Bonnaire, Luc Thuillier

pirawatt a mis 7/10.

Annotation :

14/01 - France

Mercé la Cinetek, Mercé Bonnaire, Mercé Grégoire

Scream
5.1

Scream (2022)

1 h 54 min. Sortie : 12 janvier 2022 (France). Épouvante-Horreur, Thriller

film de Matt Bettinelli-Olpin et Tyler Gillett avec Neve Campbell, Courteney Cox, David Arquette

pirawatt a mis 7/10.

Annotation :

15/01 - États-Unis (C)

Allez, je m'emballe, et je mets un petit 7 !!
Le film est clairement le seul genre de suite qu'il était possible de faire après le décès de Wes Craven. Après la purge du 4ème opus vraiment débile et infantilisant envers ses nouveaux personnages, on retrouve une chiée de gosses qui ont tous l'air d'avoir 24 ans, et on cherche le tueur. Sauf que le film est dépassé, en reprenant le concept méta des Scream : ce n'est pas une suite mais un legacyquel, donc faut revenir aux origines (comme le fait le titre de ce présent film) mais aussi chercher à comprendre et dépasser cet héritage. Et en ce sens, on va autant questionner les thématiques contemporaines (le manque d'idée à Hollywood, ok c'est pas audacieux, mais c'est posé) que les anciennes et plus classiques.
Et puis dans la mise en scène, ça s'amuse un poil : (SPOILER) la scène de mort de Dewey (même si tuer tous les anciens "for Wes" aurait été génial à mon goût), la scène où le personnage Wes incarné par le man de 13RW met la table, avec ce sound design beaucoup trop fort et ses fausses tensions à répétition, l'esthétisation de Ghostface que je trouve très bonne, on retrouve ce visage pendouillant, ce corps maladroit et difforme, franchement j'ai bien aimé, et puis cette scène d'ouverture-hommage, qui propose de laisser survivre le personnage pour établir l'histoire... et bien j'accepte !

Ça aurait évidemment pu être un grand film s'ils avaient décidé de faire du cinéma, mais je me contenterai de ce film chouette et j'irai chercher du grand cinéma ailleurs !

Esther Kahn
7

Esther Kahn (2000)

2 h 22 min. Sortie : 4 octobre 2000. Drame, Romance

film de Arnaud Desplechin avec Summer Phoenix, Ian Holm, Fabrice Desplechin

pirawatt a mis 7/10.

Annotation :

16/01 - France

Vu en deux fois, dont les deux premières heures en VF, alors que le film est en langue anglaise, un peu envie de die.
C'est très long et cette longueur devient compréhensible et pertinente au bout de deux heures je dirais, donc je suis un peu perdu sur ce que j'ai pensé de ce film, d'autant plus que j'ai bien aimé la première partie, modérément en raison des doublages DE MERDE. Donc... malgré tout, chaque étape du récit est excellente indépendamment des autres (dans sa famille, quand elle apprend à jouer, avec le critique, la scène qu'elle joue à la fin, quand elle comprend que ça y est, elle est actrice et quelque chose a changé à tout jamais en elle), mais le film amène à voir un empowerment plutôt bien vu au final, donc ça reste un bon film. Mais 2h40 quoi...

Le Bernard l'ermite
7.2

Le Bernard l'ermite (1929)

14 min. Sortie : 1 février 1929. Expérimental

film de Jean Painlevé

pirawatt a mis 8/10.

Annotation :

16/01 - France (CM)

trop chouettosse

L'Amour c'est mieux que la vie
4.6

L'Amour c'est mieux que la vie (2021)

1 h 55 min. Sortie : 19 janvier 2022. Comédie dramatique, Musique, Romance

film de Claude Lelouch avec Sandrine Bonnaire, Gérard Darmon, Ary Abittan

pirawatt a mis 1/10.

Annotation :

17/01 - France (C)

No comment.

Los Lobos
6.6

Los Lobos (2019)

1 h 35 min. Sortie : 19 janvier 2022 (France). Drame

film de Samuel Kishi Leopo avec Martha Reyes Arias, Maximiliano Nájar Márquez, Leonardo Nájar Márquez

pirawatt a mis 7/10.

Annotation :

19/01 - Mexique (C)

Un grand scénario qui passe à deux doigts du très grand film. C'est simple comme bonjour : elle est venue aux US pour trouver de meilleures conditions de vie pour élever ses deux p'tits loups, et elle se retrouve dans une situation indécente, sans crèche, dans un taudis, à espérer accumuler un brin d'argent pour s'offrir une misère moins misérable. L'histoire du capitalisme par en bas. Mais pire encore que cette mère, ces enfants qui doivent attendre que la journée passe et qui sont heureux de revoir leur mère qui ne désire que dormir pour recommencer.
De là, on a plein d'idées de mise en scène : le dessin notamment, qui d'un passe-temps devient un lieu de représentation du monde extérieur, extérieur que ces enfants ne peuvent découvrir que partiellement depuis leur fenêtre, la relation entre les deux frères, les directions opposées qui sont prises lorsque l'un, plus vieux, commence à recevoir le discours de la violence par les autres enfants, la rue, le passé de papa... Bref, le film tient de belles scènes et se finit dans une moyenneté terrible : ni Disney ni la fin du monde, un parc d'attraction pas ouf, mais suffisant pour créer une journée de souvenirs. Je crois que c'est ce que j'aime le plus dans ce film, l'idée de montrer comment on est obligé à accepter la pire misère décente, comment on peut repousser les limites de l'inhumain, sans que cela ne le devienne réellement. La mère joue d'ailleurs très bien.
J'ai plein de scènes qui me restent en tête : l'humiliation pour la mère de devoir aller chercher l'argent qu'un petit aurait volé, cette étrange communauté où le fantôme rend l'argent à Halloween (scénario ou bribe d'espoir ? la réponse se cache elle-aussi sous le drap), les motifs d'action des enfants pour aller dehors (le premier parce que maman respecte pas les règles, le second parce qu'un "méchant mange la voisine", enfin elle baisait quoi), l'idée du dictaphone... J'aurais aimé que toutes les scènes soient aussi tenues et parviennent à effacer ce scénario qui résiste à l'estompe par endroit.

Babi Yar. Context

Babi Yar. Context (2021)

2 h. Sortie : 14 septembre 2022 (France). Historique

film de Sergeï Loznitsa

pirawatt a mis 8/10.

Annotation :

20/01 - Ukraine (C)

Un film somme, dont on ressort épuisé, lessivé, anéanti. Comme si on avait vu l'horreur d'un point de vue qu'on pensait inimaginable (comment se fait-il que cela ait été filmé ? est la question qui revient sans cesse à l'esprit).
Il rentre au panthéon des grands films sur l'histoire de l'humanité.

Nightmare Alley
6.7

Nightmare Alley (2021)

2 h 30 min. Sortie : 19 janvier 2022 (France). Drame, Thriller, Film noir

film de Guillermo del Toro avec Bradley Cooper, Cate Blanchett, Rooney Mara

pirawatt a mis 2/10.

Annotation :

22/01 - États-Unis (C)

C'est vraiment NUL.