[Anime] Mes animes 2013

Avatar Skidda Liste de

38 séries

par Skidda

Une nouvelle fin d’année passée, il est l’heure de prendre le temps de regarder en arrière afin de réfléchir quelques instants à ce que l’on a fait ces douze derniers mois. L’occasion de déprimer, de rire et de passer à l’année suivante.

De même en terme d’animé, il nous revient de dresser un bilan. Plus que de parler du goût douteux de chacun, c’est surtout l’occasion de se rappeler et de partager un parcours personnel. Comme je le répète souvent, je n’ai pas la prétention d’être un guide en matière de séries animées : à regarder les sélections de chacun, j’observe des chemins différents, des approches étonnement variées, avec pour résultat des enthousiasmes tout aussi probants malgré les déceptions récurrentes.

J’ai vu une année 2013 commençant par une saison d’hiver extrêmement pauvre, mais portée par la continuation et l’escalade en puissance de Shin Sekai Yori, une perle rare de la science-fiction, guidé par un scénario hors pair et à l’impact final subtil mais retentissant. L’hiver était de plus l’occasion du grand retour de Chihayafuru, qui malgré ses lourdeurs en cours de route, n’a eu aucun mal à raviver notre affection pour tous ces joueurs passionnés de karuta.

Le printemps était la saison de l’énergie avec beaucoup de séries d’actions qui bien souvent ont échoué à atteindre l’excellence. Typiquement, Suisei no Gargantia a perdu son souffle en cours de route pour ne devenir qu’une série passable en fin de compte. Finalement, Shingeki no Kyojin a dominé cette période de l’année, malgré une bataille de Trost interminable. Seul Aku no Hana aura réussi à attirer également l’attention, bien souvent en mal de par son visuel, mais aussi par des avis plus favorables devant son caractère «unique» ainsi que pour nous avoir offert l’une des scènes les plus éblouissantes de l’année.

La saison estivale a été surprenante. Gin no Saji par le même auteur que Full Metal Alchemist s’inscrit dans un registre très différent mais toujours avec talent : c’est avec impatience que l’on attend Hachiken revenir pour continuer avec coeur de construire son futur dans son école d’agriculture. Uchouten Kazoku est une autre bonne surprise de cet été, une oeuvre qui nous transporte dans une ville de Kyoto remplie de folklore, d’humour et de personnages attachants. Plus controversé, Watamote offre une comédie singulière, imparfaite mais foutrement étonnante à bien des égards.

Enfin, la saison d’automne s’est illustrée par un grand nombre de projets attractifs. Si aucune série ne s’est imposée comme le fleuron à suivre par tous, bon nombre d’entre elles ont été plaisantes à suivre semaine après semaine, à l’image de Non non Biyori, petite série slice-of-life extrêmement sympathique, ou de la douloureuse romance de White Album 2, sans oublier le chimérique, très brillant et trop méconnu Kyousougiga. L’automne a été en outre la saison sous le signe du sport, avec des séries pour tous les goûts, amateurs de séries shônens ou admiratrices de jeunes sportifs. Pas de bilan pour ces dernières car elles continuent toutes en 2014, il sera intéressant de voir comment elles évoluent.

A travers cette année, une série particulière sera restée dans l’ombre, Uchuu Senkan Yamato 2199. Sûrement parce que les gens du net sont devenus des citoyens respectables et ne piratent plus autant. Ironie et facteurs extérieurs à part, cet anime s’impose comme mon anime préféré de cette année. Un superbe ouvrage qui témoigne de l’amour de ses artisans. Une aventure space-opera captivante, à la réalisation soignée et au rythme irréprochable.

Je préfère ne pas m’étendre au niveau des mangas et des films, mais je peux dire que 2013 semble avoir été une bonne année pour les longs-métrages et il me tarde de voir Kaguya hime no monogatari ainsi que Kaze Tachinu.

L’un dans l’autre, 2013 ne changera ni nos vies, ni nos habitudes. Un cycle qui se répète, avec ses noirceurs et ses éclats de génie, ses coups de gueule et ses coups de coeur. Pour ceux qui ne s’en sont pas encore lassés, joignez moi pour une nouvelle année. Il y a toujours de bonnes choses à découvrir.

---

Note :

Cette liste est un récapitulatif de toutes les séries suivies durant l'année 2013. Elle n'est pas fixe et il est possible que j’ajoute par après de nouvelles séries.

Trier par : Tri par défaut
  • Tri par défaut
  • Date de sortie
  • Derniers ajouts
  • Note de l'auteur de la liste
  • Notes de mes éclaireurs
  • Note globale
  • Ordre alphabétique
  • Popularité
Croissant
  • Croissant
  • Décroissant
  • 1
  • 2
  • 1

    From the New World (2012)

    Shin Sekai Yori

    25 min. Première diffusion : . 1 saison. Fantastique, drame, animation, romance et aventure.

    Anime de YORI, Yusuke Kishi et Masashi Ishihama

    Voir critique.

    Meilleur scénario et meilleure science-fiction de l'année.
  • 2

    Uchuu Senkan Yamato 2199 (2012)

    Uchū Senkan Yamato 2199

    25 min. Première diffusion : . 1 saison. Animation, romance, guerre, aventure et action.

    Anime (OAV) de Leiji Matsumoto, Yoshinobu Nishizaki et Yutaka Izubuchi avec Daisuke Ono, Houko Kuwashima, Takayuki Sugō

    Voir critique.

    Meilleur space-opera de l'année.

    Kioku no Hikaru meilleur ending de 2013.
  • 3
    Bande-annonce

    Psycho-Pass (2012)

    Saiko Pasu

    25 min. Première diffusion : . 1 saison. Action, animation, policier, thriller et science-fiction.

    Anime de Katsuyuki Motohiro, Naoyoshi Shiotani et Akira Amano avec Tomokazu Seki, Kana Hanazawa, Ishida Akira

    (après l'avoir revu une deuxième fois en version "director's cut")

    Voir critique.
  • 4

    Victory Kickoff !! (2012)

    Ginga e Kickoff!!

    30 min. Première diffusion : . Sport et animation.

    Anime de Hiroto Kawabata

    Ginga e Kickoff est un anime pour enfants, supposément. La première chose à dire, c'est que j'aurais été bien content d'avoir cette série plutôt qu'Olive et Tom.

    Les personnages sont vraiment réussis, l'équipe principale est attachante, les personnages secondaires s'intègrent parfaitement. Les adultes sont loin d'avoir un rôle marginal, tout en laissant les enfants exprimer leur autonomie.

    Le sport dans toute sa joie de vivre et une série très réussie.
  • 5

    Kyousogiga (2013)

    Kyōsōgiga

    25 min. Première diffusion : . 1 saison. Animation, comédie, fantastique et action.

    Anime de Rie Matsumoto et Izumi Todo avec Rie Kugimiya, Ken'ichi Suzumura, Aya Hisakawa

    Critique à venir dans un avenir incertain. Cette série fait partie de mon top de 2013. Un excellent anime, original, imaginatif, beau et intelligent.

    Meilleure série originale (ni adaptation, ni remake) de 2013. Aussi la série la plus créative.

    Parmi les meilleures soundtracks (ost préférée, et meilleur thème principal avec City of Eternity)
  • 6

    White Album 2 (2013)

    25 min. Première diffusion : . 1 saison. Romance, musique, drame et animation.

    Anime de Masaomi Ando, Numata Seiya et Takeshi Nakamura

    Voir critique.

    Meilleure romance de cette année. Meilleur drama également.
  • 7
    Bande-annonce

    The Eccentric Family (2013)

    Uchōten Kazoku

    25 min. Première diffusion : . 1 saison. Animation, fantastique et comédie.

    Anime de Masayuki Yoshihara

    Voir critique.
  • 8
    Bande-annonce

    Silver Spoon (2013)

    Gin no Saji

    25 min. Première diffusion : . 1 saison. Animation, drame et comédie.

    Anime de Hiromu Arakawa et Tomohiko Itou

    Position après sa première saison.

    Voir critique.
  • 9

    Watamote (2013)

    Watashi ga Motenai no wa Dou Kangaete mo Omaera ga Warui!

    25 min. Première diffusion : . 1 saison. Animation et comédie.

    Anime de Shin Oonuma et Nico Tanigawa avec Kitta Izumi, Yuichi Nakamura, Kana Hanazawa

    Voir critique.

    Meilleure comédie de l'année (???).
  • 10

    Chihayafuru (2011)

    25 min. Première diffusion : . 1 saison. Sport, shōjo, animation, drame et comédie.

    Anime de Morio Asaka avec Asami Seto, Mamoru Miyano, Yoshimasa Hosoya

    Concerne la deuxième saison.

    Voir deuxième partie de ma critique.

    Meilleure série sportive de l'année.
  • 11

    Space Brothers (2012)

    Uchuu Kyoudai

    25 min. Première diffusion : . 1 saison. Science-fiction, comédie et seinen.

    Anime de Ayumu Watanabe

    Série en hiatus depuis Printemps 2014, voir critique.

    Position décidée selon les épisodes vus jusque fin 2013.

    Après avoir gagné la première place de la liste de 2012, on pourrait croire que cette retombée est le signe d'une catastrophe. Ce n'est pas vraiment le cas, Uchuu Kyoudai reste une belle série de cette année.

    Mais si certains arcs atteignent l'excellence de ses débuts, la qualité a été globalement moins constante. La série s'est de plus perdue dans l'élargissement de son casting, introduisant personnage après personnage, oubliant qu'Uchuu Kyoudai est avant tout l'aventure de Nanba Mutta. Rien d'irrémédiable, Nanba est toujours bien présent quand il le veut, mais j'espère que la suite arrivera de nouveau à m'impressionner.
  • 12
    Bande-annonce

    Jojo's Bizarre Adventure (2012)

    JoJo no Kimyou na Bouken

    24 min. Première diffusion : . 1 saison. Fantastique, aventure, action, drame et animation.

    Anime de Ken'ichi Suzuki avec Takehito Koyasu, Ayako Kawasumi, Takuya Satou

    Je n'aime pas ce genre d'anime en général mais il faut avouer que ce fut divertissant et Joseph était extra.

    Voir la critique de Virevolte pour comprendre tout l'enthousiasme que cet anime peut, à juste titre, provoquer.

    La meilleure série d'action de cette année.
  • 13
    Bande-annonce

    Non Non Biyori (2013)

    25 min. Première diffusion : . 1 saison. Animation, comédie et seinen.

    Anime de Kawatsura Shinya et Atto avec Kotori Koiwai, Rie Murakawa, Kana Asumi

    Voir critique.

    Meilleur pur slice of life de l'année.
  • 14
    Bande-annonce

    L'Attaque des Titans (2013)

    Shingeki no Kyojin

    25 min. Première diffusion : . 1 saison. Animation, aventure, fantasy, action et shōnen.

    Anime de Tetsurō Araki avec Yūki Kaji, Yui Ishikawa, Marina Inoue

    Voir critique.

    Meilleur opening de l'année avec Guren no Yumiya.
  • 15

    My Teen Romantic Comedy SNAFU (2013)

    Yahari Ore no Seishun LoveCome wa Machigatte Iru.

    25 min. Première diffusion : . 1 saison. Animation, comédie, drame et romance.

    Anime de Ai Yoshimura, Wataru Watari et Ponkan8 avec Takuya Eguchi, Saori Hayami, Nao Toyama

    Voir critique.

    Meilleure romcom de cette année.
  • 16

    Gargantia on the Verdurous Planet (2013)

    Suisei no Gargantia

    25 min. Première diffusion : . 1 saison. Animation, comédie, drame, seinen et science-fiction.

    Anime de Kazuya Murata, Gen Urobuchi et Naruko Hanaharu avec Kaito Ishikawa, Hisako Kanemoto, Shizuka Ito

    Bravo pour ton titre Gargantia, tu mérites amplement d’être ma plus grosse déception de 2013. Avec un départ flamboyant, des graphismes superbes, une très bonne musique et un monde fascinant, tu avais en main toutes les cartes pour être une excellente série.

    Cependant les défauts sont devenus de plus en plus apparents au fil du temps : sa bêtise insultante, ses épisodes remplis de dignité juxtaposés à d'autres bien plus sots, et voir Pinion, cet andouille peu sympathique devenir le personnage principal pendant un temps, ont été difficile à digérer.

    Le manque de direction rend l'appréciation difficile, et sa courte durée n'arrange pas les choses. La série n'accomplit que très peu, n'exploite pas assez le monde qu'elle introduit à mon sens, ni ne développe suffisamment certains de ses personnages.

    Impossible de donner un score plus bas, vu sa beauté graphique, la qualité d'exécution de certains épisodes (une petite moitié quand même), et la présence de Chamber. Suisei no Gargantia n'est pas une mauvaise série dans son ensemble, mais une oeuvre qui m'a quand même laissé un sale arrière-goût en le finissant.

    A voir si la suite, supposée, comblera les manques.
  • 17

    Servant × Service (2013)

    25 min. Première diffusion : . 1 saison. Animation et comédie.

    Anime de Yasutaka Tsutsui, Takatsu Karino et Kento Shimoyama

    Une série de comédie classique mais avec quasiment que des adultes, dans le domaine de l’animation ce n’est pas rien ! Les interactions entre les personnages sont très bonnes et il y a une belle brochette de seiyuu. Pas une série exceptionnelle ni spécialement hilarante mais qui donne toujours le sourire.

    J’ai bien aimé mais les épisodes sont inégaux et il faut avouer que Servant x Service sera vite oublié à moins d'une (improbable) suite.
  • 18
    Bande-annonce

    Tamayura : More Aggressive (2013)

    Première diffusion : . Animation.

    Série de Junichi Sato

    Voir critique.
  • 19

    Red Data Girl (2013)

    25 min. Première diffusion : . 1 saison. Animation et fantastique.

    Série de P.A. Works, Noriko Ogiwara et Toshiya Shinohara

    Voir critique.
  • 20

    The Pet Girl of Sakurasou (2012)

    Sakurasou no Pet na Kanojo

    25 min. Première diffusion : . 1 saison. Animation, drame, comédie et romance.

    Anime de Hajime Kamoshida et Keeji Mizoguchi avec Ai Kayano, Mari Nakatsu, Yoshitsugu Matsuoka

    Voir critique.
  • 21

    Ace of Diamond (2013)

    Dia no Ace

    25 min. Première diffusion : . 2 saisons. Animation, comédie, sport et shōnen.

    Anime de Masuhara Mitsuyuki et Terajima Yuji avec Takahiro Sakurai, Ryōta Ōsaka, Yūki Kaji

    Continue en 2014, place décidée suite aux douze premiers épisodes :

    Le début a surtout été une mise en place, très longue et sans aucun véritable match.

    Néanmoins le rythme est consistant et plus encore, le potentiel de cette série est très bon. Déjà le travail pour développer les nombreux personnages de l'équipe s'est avéré probant (Chris). Le casting est vaste mais son étendue est pertinente vu l'angle d'attaque de la série : l'équipe et la concurrence interne pour participer aux matchs s'avèrent les deux moteurs centraux de l'intrigue jusqu'à présent, donnant des scènes touchantes, et des élans de virilité explosifs.

    La patte Madhouse/I.G est également un plus agréable, même si j'avoue que l'action n'est pour le moment pas très impressionnante.

    A voir la suite.
  • 22
    Bande-annonce

    Gingitsune (2013)

    24 min. Première diffusion : . 1 saison. Animation, fantasy, fantastique et comédie.

    Anime de Sayori Ochiai

    Dans Gingitsune, on suit les tracas quotidiens de la jeune Makoto, et l’aide qu’elle peut apporter aux gens qui l’entourent. Sa relation avec Gintarou, ce mentor bougon à l'allure de gros nounours, est attendrissante, surtout lorsque la série aborde la question de la séparation inévitable entre la jeune mortelle et cette créature presque immortelle. Des moments touchants même si trop rares.

    Il faut attendre un bon moment avant que la série ne devienne confortable avec son environnement. Après avoir introduit tous les personnages secondaires, variés en plus d'être réussis, et en avoir fini avec son drama peu convaincant, Gingitsune devient une joie simple et immense à regarder lors de sa dernière ligne droite.

    Une série Shinto sympathique, mais sera vite oublié.

    Le papa de Makoto obtient le titre du père de l'année 2013 en série animée pour ma part.
  • 23

    Yowamushi Pedal (2013)

    25 min. Première diffusion : . 1 saison. Comédie, sport, drame et animation.

    Anime de Osamu Nabeshima avec Daiki Yamashita, Yonaga Tsubasa, Jun Fukushima

    Continue en 2014, place décidée suite aux douze premiers épisodes :

    Un animé de sport très simple sur le cyclisme. Même s'il l'ignore, le héros principal a un don pour le vélo et finit par se faire remarquer par d'autres élèves.

    Yowamushi Pedal pourrait être une série insignifiante mais échappe à la médiocrité grâce à une personnalité bien réelle, crée par petites touches. Les dialogues sont efficaces, l'aspect sportif du cyclisme est largement mis à l'honneur et le jeune héros a une bonne dynamique avec les autres personnages qui l'entourent(la façon dont il réagit à la gentillesse des autres est révélateur).

    Yowamushi Pedal n'a pas d'énorme potentiel mais je ne me suis pas ennuyé jusqu'à présent. Une série prenante, mais qui risque d'être bientôt répétitive.
  • 24
    Bande-annonce

    Kuroko no Basket (2012)

    Kuroko's Basket

    25 min. Première diffusion : . 1 saison. Animation, comédie, shōnen et sport.

    Anime de Shunsuke Tada avec Kensho Ono, Yuki Ono, Chiwa Saitou

    Continue en 2014, place suite à la première moitié de la saison :

    La première saison était un divertissement solide et globalement cette suite reste dans la même veine.

    Un peu trop même, non seulement n'offre rien de nouveau mais surtout est bien parti pour empirer avec la surenchère dont il fait preuve. Le match contre une équipe de tricheur (et le drama complètement immoral qui l'accompagne), est non seulement cliché mais un mauvais signe pour la suite.
  • 25

    Stella Jogakuin Koutouka C3-bu (2013)

    特例措置団体ステラ女学院高等科C3部 (Tokurei Sochi Dantai Stella Jo-Gakuin Kōtō-ka C3-bu)

    25 min. Première diffusion : . 1 saison. Comédie, action et animation.

    Anime de Tomomoka Midori et Ikoma

    Voir critique.

    Place surtout justifiée par Yura Yamato, probablement mon personnage préféré de cette année pour son développement quasiment tout le long de la série.

    Pour le reste, une série des plus ennuyeuses.

    Bonne soundtrack pour ses morceaux jazzy.
  • 26

    Hajime no Ippo: The Fighting! : Rising (2013)

    Hajime no Ippo : Rising

    25 min. Première diffusion : . 1 saison. Animation, action, sport et comédie.

    Anime de George Morikawa et Jun Shishido

    Continue en 2014, place suite aux dix premiers épisodes :

    Hajime no Ippo est une excellente série, l'une des plus longues que j'ai suivi jusqu'à présent.

    Pourquoi cette place alors ? Parce qu'en repensant aux événements de ces dix derniers épisodes, j'ai eu du mal à me souvenir de quoi que ce soit : rien de mémorable ne s'est encore passé.

    Spoiler : le début de l'année 2014 a complètement rectifié le tir avec un excellent match contre Sawamura.
  • 27
    Bande-annonce

    Little Busters ! (2012)

    25 min. Première diffusion : . 1 saison. Animation, drame et comédie.

    Anime de Yoshiki Yamakawa

    Alors c’était ça l’histoire du VN légendaire dont tout le monde réclamait l’adaptation ?

    D’accord je peux voir en quoi cette oeuvre est intéressante mais quel calvaire pour arriver à la seule bonne partie du scénario. En arrivant à ces quelques épisodes de fin, j'étais si peu connecté à son humour, si peu pris par les différents arcs, que l'impact final du "secret du monde" ne m’a pas fait l’effet qu’il aurait dû. Peu impressionné dans l’ensemble et un peu déçu de ne pas avoir trouvé mon bonheur avec cette série.

    Little Busters n'est pas à jeter purement et simplement, mais tombe tellement à plat avant d'avoir pu briller qu'il est difficile de lui tendre la main.
  • 28
    Bande-annonce

    Beyond The Boundary (2013)

    Kyoukai no Kanata

    25 min. Première diffusion : . 1 saison. Comédie, drame, romance, fantastique et animation.

    Anime de Nagomu Torii avec Minori Chihara, Tatsuhisa Suzuki, Taneda Risa

    C'est une surprise mais l'histoire a du sens étonnement, si on met de côté les points qui sont restés dans l'ombre et le fait que pas mal d'explications sont bien vites expédiés. En terme d'exécution, d'interaction entre personnages et des personnages en eux-même, j'ai trouvé ça très très moyen. Le fait que c'est visuellement superbe donne l'impression d'une oeuvre superficielle et plate, la fin ne faisant que confirmer une déception, aggravée par le fait que Kyoukai no Kanata va rester le projet le plus inventif du studio pendant un bon bout de temps quand on voit que se profile le retour Chuunibyou, Tamako Market et Free pour les saisons suivantes.

    Au moins c'est très beau à regarder. Visuellement la plus belle série de l'année je pense (Uchuu senkan yamato triche un peu), avec Kyousogiga.
  • 29

    Yama no Susume (2013)

    15 min. Première diffusion : . 2 saisons. Animation.

    Anime de Shiro

    Yama no Susume est une série courte de 12 épisodes (+1 bonus en blu-ray) avec plus ou moins 3 minutes par épisode. Un format qui ne lui convient pas visiblement et certaines activités, pourtant très courte, doivent prendre plusieurs épisodes.

    En dehors de ça, le titre est explicite et l'amateur d'anime saura si ce genre lui convient : des gentilles mesdemoiselles pratiquant une activité gentillette en dehors de l'école, ici la randonnée en montagne. Bref, c'est simple, c'est doux et c'est charmant.

    La présentation de l'activité est correcte, un côté passionné un peu amateur. Ca check ses destinations, ça achète ses équipements, etc.

    Si la présentation est attrayante, l'activité en elle-même reste très mince, puisque on doit davantage parler de randonnée en colline que haute montagne, avec quelques épisodes sur d'autres activités comme un pique-nique près d'une rivière. Pas d'expédition compliquée ou autre.

    Yama no Susume est donc avant tout un slice of life, avec un enrobement léger de randonnée comme thème. Pas mauvais pour autant si vous savez à quoi vous attendre, et la deuxième saison promet de mieux exploiter l'idée avec des épisodes plus longs.
  • 30
    Bande-annonce

    Aku no Hana (2013)

    25 min. Première diffusion : . 1 saison. Animation, drame et romance.

    Anime de Hiroshi Nagahama avec Mariya Ise, Shinichiro Ueda et Yōko Hikasa

    Indifférent devant Aku no Hana pratiquement tout du long. Pas besoin de faire tout un foin sur les graphismes : soit on abandonne la série au bout d’un ou deux épisodes soit on finit par ne plus y faire attention. J’ai du mal à défendre l’idée que c’était pour le réalisme quand on continue de balancer des têtes qui n’ont aucun sens (comme la fille-mec avec des tresses) par contre. Le rythme très lent et les scènes longuettes participent à l’atmosphère pesante et accompagnent la déconstruction du personnage principal à merveille, j’ai personnellement bien aimé cet aspect. Maintenant les personnages ? Si la descente aux enfers et le changement progressif de Kasuga sont intéressants à regarder, les personnages en eux-mêmes non. A quoi bon regarder ce développement s'il l'on ne trouve pas le personnage d'abord intéressant ou attachant ? A quoi bon regarder une telle déconstruction quand elle se structure autour d'une trame générique ? L'histoire est bien peu engageante jusqu’à présent et le manque de suite (probablement) ne pourra pas me faire changer d’avis. Il reste donc le manga, que je n’ai pas vraiment envie de lire...

    Une série spéciale, loin d'être catastrophique, que certaines personnes apprécient. Je ne la déconseille donc pas. Mais reste légèrement en dessous de la moyenne pour ma part.

    Offre la meilleure scène de l'année en revanche, ceux qui auront regardé la série savent de quoi je parle.
  • 1
  • 2