Au cinéma en 2016 et ça continue en 2017 et 2018

Avatar Aurea Liste de

272 films

par Aurea

Allez, après 2015 une autre petite liste mémo, histoire de noter les films vus en salle pour l'instant : c'est au moins pratique à défaut d'être original.

http://www.senscritique.com/liste/Au_cinema_en_2015/117389

En couverture Elio et Oliver (Timothée Chalmet et Armie Hammer dans Call Me By Your Name, mon coup de coeur 2018)

Annotations à terminer

Trier par : Tri par défaut
  • Tri par défaut
  • Note globale
  • Ordre alphabétique
  • Date de sortie
  • Notes de mes éclaireurs
  • Note de l'auteur de la liste
  • Derniers ajouts
  • Bande-annonce

    Carol (2015)

    1 h 58 min. Sortie : . Drame et romance.

    Film de Todd Haynes avec Rooney Mara, Cate Blanchett, Kyle Chandler

    Séances de cinéma (1 salle)
    On reconnaît la patte de Todd Haynes (Far from Heaven, Mildred Pierce) dans cette histoire d'amour saphique, filmée avec une élégance raffinée sans jamais être mièvre.
  • Bande-annonce

    Les Innocentes (2016)

    1 h 55 min. Sortie : . Drame.

    Film de Anne Fontaine avec Lou de Laâge, Vincent Macaigne, Agata Buzek

    Séances de cinéma (1 salle)
    J'en attendais beaucoup : déçue de nouveau par le traitement superficiel qu'a choisi d'en faire Anne Fontaine, avec un Macaigne et sa voix de fausset, tout à fait hors de propos pour jouer les amoureux transis.
    On est bien loin du chef-d'oeuvre Nettoyage à sec !
  • Bande-annonce

    Le Garçon et la Bête (2015)

    Bakemono no Ko

    1 h 58 min. Sortie : . Aventure et animation.

    Long-métrage d'animation de Mamoru Hosoda avec Kumiko Asô, Lily Franky, Suzu Hirose

    Séances de cinéma (1 salle)
    Un voyage initiatique mouvementé et passionnant, un récit d'apprentissage où tolérance et humilité sont à l'honneur.
  • Bande-annonce

    Saint Amour (2016)

    1 h 41 min. Sortie : . Comédie dramatique.

    Film de Benoît Delépine et Gustave Kervern avec Gérard Depardieu, Benoît Poelvoorde, Vincent Lacoste

    Séances de cinéma (1 salle)
    Franchement déçue par le numéro salace de Poelvoorde qui fait dans la surenchère, équilibré, heureusement par un Depardieu, juste et sobre.
  • Bande-annonce

    Free Love (2016)

    Freeheld

    1 h 44 min. Sortie : . Drame.

    Film de Peter Sollett avec Ellen Page, Julianne Moore, Steve Carell

    Une histoire vraie, certes, mais un couple (Ellen Page et Julianne Moore) auquel je n'ai pas cru.
    Là encore, le "too much" tue l'émotion : trop de pathos, trop d'images "choc" malgré la qualité de l'interprétation.
  • Bande-annonce

    Médecin de campagne (2016)

    1 h 42 min. Sortie : . Comédie dramatique.

    Film de Thomas Lilti avec François Cluzet, Marianne Denicourt, Christophe Odent

    Séances de cinéma (1 salle)
    Plutôt une bonne surprise pour un film très honnête et un accord des plus sympathiques entre les deux comédiens : Marianne Denicourt joue avec une belle décontraction cette "stagiaire" déjà chevronnée dont Cluzet va finir par reconnaître la valeur.
  • Bande-annonce

    45 ans (2015)

    45 Years

    1 h 35 min. Sortie : . Drame.

    Film de Andrew Haigh avec Charlotte Rampling, Tom Courtenay, Dolly Wells

    Un film que j'ai trouvé assez "sinistre" : un "Nous vieillirons ensemble" qui ne fait vraiment pas envie et donne un sacré coup de vieux à Charlotte Rampling!
  • Bande-annonce

    Les Délices de Tokyo (2015)

    あん

    1 h 53 min. Sortie : . Drame.

    Film de Naomi Kawase avec Kirin Kiki, Masatoshi Nagase, Kyara Uchida

    Séances de cinéma (1 salle)
    "Cette adaptation d'un roman de Durian Sukegawa ouvre un univers d'étonnants contrastes.
    Il y a la douceur presque sucrée de Tokue, tendre comme ses gâteaux. Mais aussi la ­douleur secrète qu'elle porte en elle et qui fait resurgir un passé tabou : l'époque où le Japon condamnait à l'enfermement les malades de la lèpre.
    Chaque existence est faite de blessures. Le vendeur de dorayakis en cache, lui aussi, plus banales, mais non moins lourdes à porter."
  • Bande-annonce

    The Assassin (2015)

    Nie Yinniang

    1 h 45 min. Sortie : . Arts martiaux et drame.

    Film de Hou Hsiao-Hsien avec Shu Qi, Chang Chen, Nikki Hsieh Hsin-Ying

    Séances de cinéma (1 salle)
    "Hou Hsiao-hsien fait du “cinéma”, retrouvant l’ADN originel du processus hypnotique qui caractérisait le cinéma à ses débuts, redonnant vigueur à des concepts aussi usés (et démonétisés à force d’usage) que l’art, la beauté, la poésie."

    C'est un beau spectacle visuel mais on ne peut se passionner, ni pour l'histoire, ni pour les personnages, trop peu incarnés.
  • Bande-annonce

    Ce sentiment de l'été (2016)

    1 h 46 min. Sortie : . Drame.

    Film de Mikhaël Hers avec Anders Danielsen Lie, Judith Chemla, Marie Rivière

    "Le film trace, en quelque sorte, les chemins de la mémoire. La géographie et le temps, le lieu et le moment, c'est la grande affaire de Mikhaël Hers, qui fait montre d'un réel talent à créer des échos, à réveiller des réminiscences.

    L'été est une saison riche d'ambivalences, de beauté à portée de main, mais aussi de vide, de manque, où la vie est désertée.
    Le cinéaste filme successivement Berlin, Paris et New York comme d'étranges lieux de villégiature, hors du temps. Pas si éloignés d'Annecy, où l'on passe quelques jours, avec Zoé et ses parents, au bord du lac."

    Un film sensible et délicat mais qui ne m'a pas vraiment touchée.
  • Bande-annonce

    Les Premiers les Derniers (2016)

    1 h 40 min. Sortie : . Comédie dramatique et policier.

    Film de Bouli Lanners avec Bouli Lanners, Albert Dupontel, Max von Sydow

    Séances de cinéma (1 salle)
    "Bouli Lanners délivre une belle ode aux marginaux. Leurs trajectoires éclectiques se croisent sous le vent et sous les ponts: un cerf, un Jésus SDF et flingueur, un couple de fugitifs simples d’esprit, une momie dans un entrepôt, un ancien croque-mort...

    Dans cette équation quasi-spirituelle, se côtoient l’étrange peur de la fin du monde et une course-poursuite à plusieurs qui se transforment en odyssée biblique. « Les premiers seront les derniers », les paroles du Christ lui-même selon Matthieu, est la seule morale de cette histoire, lancée un peu au hasard."

    En ce qui me concerne j'ai trouvé ce film d'une grande laideur visuelle : un univers qui n'engendre pas la joie mais dont la "poésie" très sombre, peut, semble t-il, séduire.
  • L'Avenir (2016)

    1 h 40 min. Sortie : . Drame.

    Film de Mia Hansen-Løve avec Isabelle Huppert, André Marcon, Roman Kolinka

    "Voici un couple d'intellectuels,des vrais, tous deux professeurs de philosophie, tous deux aimant leur métier, qu'ils exercent à Paris. Cet amour, la réalisatrice le rend d'emblée tangible, à travers l'attachement sensible aux livres (tout sauf accessoires, ici), les idées que le couple échange à table avec ses enfants, le cours que donne Nathalie dans sa classe de lycéens.

    Tout sonne juste, tout est fluide dans ce tableau culturel qui pourrait être idyllique s'il n'était troublé par un premier souci : la mère maniaco-dépressive de Nathalie (Edith Scob, fantasque à souhait), qu'un moment, agacée, elle n'hésite pas à qualifier de « folle ». Une mère angoissée, ­envahissante, complexe et drôle aussi, qui l'empêche souvent de vivre. A ce tourment s'ajoute une mauvaise nouvelle, soudaine, totalement imprévue..."

    Très agréablement surprise par ce film exempt de fausses notes, à l'inverse du Père de mes enfants qui ne m'avait pas du tout convaincue.
  • Bande-annonce

    Café Society (2016)

    1 h 36 min. Sortie : . Comédie, drame et romance.

    Film de Woody Allen avec Jesse Eisenberg, Kristen Stewart, Blake Lively

    Séances de cinéma (1 salle)
    "Chacun des personnages de Café Society court à l’échec.Les quelques années sur lesquelles se déploie le scénario suffisent à générer des vies entières de regrets et de remords. La société du titre n’est en fait que celle des humains, le temps de leur passage ici-bas."

    Film lumineux, ambiance jazzy que l'on regarde avec plaisir, en se souvenant que le vieil homme qui en est l'auteur, s'appelle Woody Allen
  • Bande-annonce

    Remember (2015)

    1 h 34 min. Sortie : . Thriller et drame.

    Film de Atom Egoyan avec Dean Norris, Christopher Plummer, Martin Landau

    "Surprise totale devant ce road movie où un survivant d'un camp de la mort prend la route pour retrouver son ancien tortionnaire parmi une liste de suspects. Qui se cache derrière le même nom allemand : un ancien nazi ou une ancienne victime ?"

    Personnellement j'ai plutôt bien accroché, trouvant le retournement complètement imprévisible : ce n'est pas forcément le cas, à ce que j'ai pu lire.
  • Bande-annonce

    Nahid (2016)

    1 h 44 min. Sortie : . Drame.

    Film de Ida Panahandeh avec Sareh Bayat, Pejman Bazeghi, Milad HasanPour

    Séances de cinéma (2 salles)
    "Une petite ville d'Iran au bord de la mer Caspienne. Un homme seul marche sur la plage sous un ciel gris. Soudain apparaît le visage d'une femme belle et volontaire. Nahid a l'air d'être libre, mais elle ne l'est pas.
    Jeune divorcée désargentée, elle vit seule avec son fils de 10 ans. Selon la tradition iranienne, les enfants sont confiés aux pères en cas de divorce.
    Si elle a pu garder son fils, c'est en jurant à son ex-mari de ne jamais se remarier. Pourtant, il y a cet homme, moderne et amoureux, qui l'attend sur la plage..."

    Belle figure de femme iranienne qui tâche de s'en sortir.
  • Bande-annonce

    Keeper (2016)

    1 h 31 min. Sortie : . Drame.

    Film de Guillaume Senez avec Kacey Mottet Klein, Galatea Bellugi, Laetitia Dosch

    "Maxime a 15 ans (26 en réalité !) et deux passions. Le foot, dont il aimerait faire son métier. Et sa petite amie, avec qui il vit pleinement le temps des premières fois. Jusqu'au jour où elle se découvre enceinte. Voici le point de départ de ce premier long."

    Pas du tout aimé ce film, qui par son style naturaliste est très proche du documentaire et se révèle souvent assez caricatural.
  • Bande-annonce

    Quand on a 17 ans (2016)

    1 h 56 min. Sortie : . Drame.

    Film de André Téchiné avec Sandrine Kiberlain, Kacey Mottet Klein, Corentin Fila

    "Au milieu des deux garçons, il y a aussi un portrait de femme.
    Ce n'est plus une adolescente comme dans Les Roseaux sauvages, j'avais envie d'un autre âge de la vie, justement. Et c'est le personnage de Sandrine Kiberlain, la mère, qui est au milieu de ces deux garçons. Le film raconte l'histoire d'un triangle et d'une initiation qui n'est pas seulement sexuelle mais affective et même morale."
    Propos d'André Téchiné

    Beau film qui ne cache rien de l'éveil de la sexualité et des tourments qu'elle engendre à l'adolescence.
  • Bande-annonce

    Happily Ever After (2016)

    1 h 23 min. Sortie : .

    Documentaire de Tatjana Božić avec Tatjana Božić

    Séances de cinéma (1 salle)
    "Happily Ever After, premier long-métrage de la réalisatrice:
    parce-que celle-ci ne parle pas ici des autres femmes mais d’elle-même et peut être vue dans cette « provincial girl » de Moscou et des autres pays où elle a vécu;
    parce-qu’elle ne cesse depuis de filmer sa vie, ses expériences de vie, principalement ses expériences amoureuses, et que la veine documentaire qui l’anime rejoint l’autofiction ;
    parce-qu’enfin ce film avait été co-réalisé avec son amoureux d’alors et que Happily Ever After constitue une suite de portraits de ses ex.
    Mais l’autoportrait dressé aujourd’hui n’a besoin de leur
    compagnonnage que pour pouvoir mieux s’affirmer soi-même."

    Un documentaire assez attachant
  • Bande-annonce

    Julieta (2016)

    1 h 39 min. Sortie : . Drame.

    Film de Pedro Almodovar avec Adriana Ugarte, Emma Suarez, Rossy de Palma

    Séances de cinéma (1 salle)
    "Après avoir croisé l’amie de sa fille, Julieta loue, à l’insu de son compagnon, ­Lorenzo, un appartement dans lequel elle a déjà vécu. Elle est aux aguets, comme si elle s’attendait à voir surgir un fantôme, et cette possibilité du fantastique resurgira à d’autres moments du film. Les déambulations de l’esseulée dans des lieux infestés de souvenirs cèdent bientôt la place à de longs
    flash-back."

    Entre regrets et souvenirs elle balance
  • Bande-annonce

    Alaska (2016)

    2 h 05 min. Sortie : . Drame.

    Film de Claudio Cupellini avec Elio Germano, Àstrid Bergès-Frisbey, Elena Radonicich

    "Pour Claudio Cupellini, Alaska est plus qu'une histoire d'amour entre deux êtres fragiles, c'est une observation de notre monde et de son obsession trompeuse pour la richesse, détenue par une petite part de la population. Fausto et Nadine représenteraient alors "ceux, nombreux, qui ne possèdent rien" et pour qui la seule façon d'être aimé serait de tenir "un objectif illusoire", selon le cinéaste."

    Un film qui peine à convaincre
  • Bande-annonce

    No Land's Song (2016)

    1 h 31 min. Sortie : . Drame, comédie musicale et biopic.

    Documentaire de Ayat Najafi avec Sara Najafi, Parvin Azimi, Sayeh Sodeyfi

    Séances de cinéma (1 salle)
    "En Iran, depuis la révolution de 1979, les femmes n’ont plus le droit de chanter en public en tant que solistes. Une jeune compositrice, Sara Najafi, avec l’aide de trois artistes venues de France (Elise Caron, Jeanne Cherhal et Emel Mathlouthi), va braver censure et tabous pour tenter d’organiser un concert de
    chanteuses solo."

    Un témoignage courageux et nécessaire pour faire un peu bouger les choses
  • Bande-annonce

    Elle (2016)

    2 h 10 min. Sortie : . Drame et thriller.

    Film de Paul Verhoeven avec Isabelle Huppert, Laurent Lafitte, Anne Consigny

    Séances de cinéma (1 salle)
    "Elle, c’est Michelle. Femme d’affaires dynamique et volontaire, elle dirige une entreprise de jeux vidéo.
    Elle incarne, mais de façon un peu tordue, tous les rôles assignés de la féminité : mère d’un jeune homme soumis à l’humeur de sa petite amie, divorcée d’un écrivain raté, maîtresse lassée du mari de son amie et associée, fille d’un assassin attendant la mort en prison et d’une nymphomane âgée redoutant la vieillesse.
    Michelle est victime d’une agression et d’un viol commis par un inconnu encagoulé (ce sont les premières images). Cette brutale entrée en matière semble, au premier abord, lui conférer la place d’une héroïne de thriller, victime angoissée par l’idée d’une récidive du criminel et en quête tâtonnante de l’identité d’un agresseur dont elle pense qu’il pourrait être un de ses proches..."

    Seule, Isabelle Huppert tire son épingle du jeu, perverse et glaçante, mention spéciale, toutefois, à sa "mère", excellente Judith Magre.
  • Bande-annonce

    Ma Loute (2016)

    2 h 02 min. Sortie : . Comédie.

    Film de Bruno Dumont avec Fabrice Luchini, Juliette Binoche, Valéria Bruni-Tedeschi

    Burlesque, drame, fantastique mâtiné de cannibalisme, Dumont réunit tout ça dans une grande marmite, touille et laisse mijoter.
    A son rythme, plutôt lent, comme celui du comique très sonore de Jacques Tati, auquel on pense lorsque le bibendum Machin (c'est ­ainsi que le policier se nomme !) fait des roulés-boulés dans les dunes.
    Par la même occasion, Dumont revisite aussi le cinéma muet, celui des chutes, des culbutes et des envols, dans des paysages du littoral magnifiés, rendus à leur sauvagerie lumineuse. Fait rare à mentionner : il n'y a pratiquement aucune musique, sinon celle des accents (discriminants) et des voix, instruments composant des mélodies tantôt discordantes, tantôt harmonieuses."

    Un OFNI assumé où Luchini, méconnaissable, est hilarant
  • Bande-annonce

    Vendeur (2016)

    1 h 29 min. Sortie : . Comédie dramatique.

    Film de Sylvain Desclous avec Gilbert Melki, Pio Marmaï, Sara Giraudeau

    Séances de cinéma (1 salle)
    « Tout est affaire de décor / Changer de lit changer de corps /A quoi bon puisque c'est encore / Moi qui moi-même me trahis » : c'est au poème d'Aragon Est-ce ainsi que les hommes vivent ? que l'on pense dans les meilleurs moments de ce premier film, qui enseigne, avec une jolie mélancolie, qu'il ne faut pas toujours régler son pas sur celui de son père.
    Mais si Vendeur est accrocheur, c'est surtout grâce à un pro : Gilbert Melki, trop peu vu ces derniers temps, qui donne à son personnage un blues, presque un mystère, plus sexy que pathétique.
    Guillemette Odicino

    Beaucoup aimé le "père", Gilbert Melki, très charismatique et à l'aise, beaucoup moins le "fils" Pio Marmaï à peu près transparent,sans doute mal à l'aise dans son personnage.
  • Bande-annonce

    Tempête (2016)

    1 h 29 min. Sortie : . Drame.

    Film de Samuel Collardey avec Dominique Leborne, Matteo Leborne, Mailys Leborne

    Séances de cinéma (1 salle)
    Un récit touchant avec des acteurs non professionnels dans leur propre rôle.

    Pas très fan, d'ordinaire : le film a certes beaucoup de défauts et de maladresses, mais il est sincère, d'où mon 7 d'encouragement
  • Bande-annonce

    Apprentice (2016)

    1 h 36 min. Sortie : . Drame.

    Film de Boo Junfeng avec Firdaus Rahman, Wan Hanafi Su, Mastura Ahmad

    Séances de cinéma (1 salle)
    "A sa façon de filmer une exécution, on devine l'opinion du jeune réalisateur sur la peine de mort qui semble être allègrement pratiquée dans son pays : à Singapour, un simple trafic de stupéfiants, en effet, peut mener droit à la potence.

    Il saisit avec ferveur la ­solitude du condamné, souvent abandonné par les siens et dont seul ­l'exécuteur finit par prendre soin. Appren­tice ne se veut pas pour autant un pamphlet comme André Cayatte en signait, jadis (Nous sommes tous des assa­ssins) ou comme en interprétait Sean Penn, plus récemment (La Dernière Marche, de Tim Robbins).

    C'est aussi un film sur la faute et le regret. Car la mort ne quitte pas la vie du héros et de sa soeur aînée, qui tentent de la rejeter, chacun à sa façon : elle en suivant en Australie l'étranger qui la lui fera oublier. Lui en s'en rapprochant au plus près, au contraire, avec une répulsion mêlée de fascination... Devenir bourreau pour expier un péché peut devenir une sorte de rédemption. Avec ferveur et rigueur, Boo Junfeng filme un piège qui se referme. Un innocent dans un cul-de-sac."
    Pierre Murat

    Beaucoup aimé cette sobriété, qui rend le film d'autant plus intense, pour aborder la peine de mort et surtout la "belle ouvrage" du bourreau qui tente d'exercer son "métier" en toute humanité : très intrigant.
  • Bande-annonce

    La Forêt de Quinconces (2016)

    1 h 49 min. Sortie : . Comédie dramatique.

    Film de Grégoire Leprince-Ringuet avec Grégoire Leprince-Ringuet, Pauline Caupenne, Amandine Truffy

    "Un conte romantique écrit pour moitié en vers. Une fable enfiévrée, bizarroïde et sensuelle, habitée par l'engagement sans faille, la jeunesse et le charme de ses interprètes : autour du scénariste-­réalisateur-acteur (définitivement au centre du quinconce), Amandine Truffy et Pauline Caupenne, un amour qui s'achève, un autre qui pourrait naître.

    La principale réussite du film tient à la façon dont il abandonne de manière fluide et répétée le réalisme pour basculer ailleurs, verbalement et visuellement : une longue séquence quasi onirique de voyage en métro ­aérien qui s'achève par un très beau moment chorégraphié."
    Aurélien Ferenczy

    De très beaux passages en vers, et une vraie poésie malgré les maladresses et les défauts d'une première fois.
  • Bande-annonce

    Dans les forêts de Sibérie (2016)

    1 h 45 min. Sortie : . Aventure.

    Film de Safy Nebbou avec Raphaël Personnaz et Evgeniy Sidikhin

    Séances de cinéma (1 salle)
    "Pari audacieux de Safy Nebbou : adapter le récit de Sylvain Tesson (prix Médicis essai 2011), parti plusieurs mois en ermite dans une cabane isolée en Sibérie.
    Fidèle à cette quête de pureté, le cinéaste tourne le dos au sensationnalisme : sa mise en scène, modeste, est centrée sur cette nature inhospitalière qu'il faut apprivoiser jour après jour, geste après geste.
    Pour éviter un trop grand silence, il invente un ami russe, braconnier et fugitif, mais les plus belles séquences restent celles où Raphaël Personnaz marche dans la forêt ou glisse sur le lac gelé avec le plaisir d'une innocence retrouvée.
    Grâce à cet acteur au jeu sobre et sincère et à la belle lumière du chef opérateur, Gilles Porte, cette odyssée devient une ode à l'humilité des vrais aventuriers."
    Guillemette Odicino

    Très belle adaptation bien servie par Raphaël Personnaz juste et habité
  • Bande-annonce

    Tout de suite maintenant (2016)

    1 h 38 min. Sortie : . Drame.

    Film de Pascal Bonitzer avec Isabelle Huppert, Lambert Wilson, Vincent Lacoste

    "Tout de suite maintenant délaisse d’emblée la voie de la farce pour une adaptation d’Hansel et Gretel au CNIT de la Défense. On y suit ainsi Agathe Bonitzer, working girl déterminée, s’extirpant du piège carriériste qui se referme sur elle comme une maison de pain d’épice, avant de tomber amoureuse de son collègue (Vincent Lacoste, très bien), alléché lui aussi par l’hameçon sucré d’une vie de golden boy."

    Un film qui ne nous apprend rien et surtout manque un peu de chair: Bacri est un peu là pour ça, mais reste à l'arrière plan.
  • Bande-annonce

    Soleil de plomb (2016)

    Zvizdan

    2 h 03 min. Sortie : . Drame et sketches.

    Film de Dalibor Matanic avec Tihana Lazovic, Goran Markovic, Nives Ivankovic

    "Trois étés, trois époques (1991, 2001, 2011), trois histoires d'amour contrariées par la guerre et la haine interethnique dans un coin de paradis, au bord d'un lac yougoslave.

    Dans chaque segment, elle est serbe, il est croate et leurs personnages sont interprétés par les mêmes jeunes acteurs, débutants et incandescents, Tihana Lazovic et Goran Markovic.

    Une très belle idée, qui apporte unité et continuité à ces couples déchirés. Le procédé a, aussi, l'avantage de rendre homogène ce film à sketchs. Tous sont passionnants, même si l'on peut préférer la deuxième idylle, dont la moiteur et la tension sexuelle évoquent un Tennessee Williams des Balkans."

    Un film vrai et puissant