Vivez toutes les émotions du cinéma avec Orange

Aujourd'hui on apprend : le choix du noir et blanc

Avatar Ciné Water Liste de

23 films

par Ciné Water

Le noir et blanc est la base du cinéma, la couleur a été inventée très tôt avant son utilisation à grande échelle mais son coût était énorme.

Les productions ont imposées de plus en plus la couleur, comme le son en prétextant que c'était ce que voulait le public, la péloche était plus chère mais le profit apparaissait plus grand.
Si l'argument est réel, cela à limité des choix artistiques. Pourtant encore aujourd'hui certains films sont toujours tournés en noir et blanc soit pour une raison de coût en ce qui concerne la pellicule et/ou artistique. La photographie n/b existe toujours et nous touche toujours autant.

Le but de cette liste est d'abord de faire un bref historique sur ce point, en y intégrant les choix artistiques et/ou économiques suivant les différentes époques.

A NOTER : Aujourd'hui si vous prenez une photo en brut RAW (NEF chez Nikkon ou CRW, CR2 pour Canon) elle sera en réalité prise en couleurs. Le fait de garder en couleur et de faire un post traitement permet une plus large flexibilité dans les gammes de gris et de noirs. C'est identique en vidéo et cela explique pourquoi Hanneke a filmé Le ruban blanc en couleurs.

Trier par : Tri par défaut
  • Tri par défaut
  • Note globale
  • Ordre alphabétique
  • Date de sortie
  • Notes de mes éclaireurs
  • Note de l'auteur de la liste
  • Derniers ajouts
  • Becky Sharp (1935)

    1 h 28 min. Drame.

    Film de Lowell Sherman et Rouben Mamoulian avec Nigel Bruce, Frances Dee, Alison Skipworth

    Premier film totalement tourné en Technicolor. Point de repère historique.
  • Bande-annonce

    Psychose (1960)

    Psycho

    1 h 49 min. Sortie : . Épouvante-Horreur et thriller.

    Film de Alfred Hitchcock avec Anthony Perkins, Janet Leigh, John Gavin

    Choix du réalisateur : il avait peur que le film soit trop gore, le sang noir passerait mieux. Il est vrai qu'il faut relativiser la censure de l'époque qui était plus qu'idiote. Hitchcock jouait assez avec elle dans ce film pour la scène de la douche entre autre.
    Anecdote c'est le premier film où on filme des toilettes et c'était plutôt mal perçu pour certains.

    (Raison artistique et économique)
  • Bande-annonce

    C'est arrivé près de chez vous (1992)

    1 h 35 min. Sortie : . Comédie, policier et drame.

    Film de Rémy Belvaux, André Bonzel et Benoît Poelvoorde avec Benoît Poelvoorde, Jacqueline Poelvoorde-Pappaert, Nelly Pappaert

    Choix économique en premier lieu
  • Bande-annonce

    Ed Wood (1994)

    2 h 07 min. Sortie : . Biopic, comédie et drame.

    Film de Tim Burton avec Johnny Depp, Martin Landau, Bill Murray

    Choix de réalisation
  • Bande-annonce

    La Liste de Schindler (1993)

    Schindler's List

    3 h 15 min. Sortie : . Biopic, drame, historique et guerre.

    Film de Steven Spielberg avec Liam Neeson, Ben Kingsley, Ralph Fiennes

    Séances de cinéma (6 salles)
    Choix du réalisateur :

    Spielberg avait visionné nombreuses archives pour réaliser le film. Bien entendu la majorité d'entre elles étaient en couleurs. Pour lui la meilleure façon de rester fidèle et de retranscrire ces horreurs était de le faire en n/b. Beaucoup d'utilisation de caméra épaule pour la même raison.

    Plus que bankable tu meurs, on ne peut rien lui refuser à Steven.

    (Choix artistique)
  • Bande-annonce

    Clerks, les employés modèles (1994)

    Clerks

    1 h 32 min. Sortie : . Comédie.

    Film de Kevin Smith avec Brian O'Halloran, Jeff Anderson, Marilyn Ghigliotti

    Raison économique, le reste des films que Kevin Smith seront tous en couleurs.

    Pourtant c'est une des grandes raisons de son charme.
  • Bande-annonce

    Sin City (2005)

    2 h 04 min. Sortie : . Sketches, film noir et fantastique.

    Film de Robert Rodriguez, Frank Miller et Quentin Tarantino avec Mickey Rourke, Jessica Alba, Benicio Del Toro

    Choix des coréalisateur que sont Rodriguez et de Frank Miller
    Dont le dernier est l'auteur de la BD n/b dont est tiré le film.

    Quelques touches de couleur sont toutefois présentes, comme le rouge (le symbole du sang, de l’amour, de la passion et de l’érotisme), le vert (symbole du hasard et de la liberté), et le jaune (représentant la trahison, la richesse et la haine).

    (Choix artistique)
  • Bande-annonce

    Good Night, and Good Luck. (2005)

    1 h 33 min. Sortie : . Drame et historique.

    Film de George Clooney avec David Strathairn, George Clooney, Frank Langella

    Séances de cinéma (1 salle)
    Pour parler du maccarthysme, Clooney choisit le noir et blanc.

    La décision de tourner Good Night, and Good Luck. en noir et blanc s'explique par le fait que de vraies images du sénateur Mc Carthy ont été incorporées au film. De même que Joe Wershba, interprété par Robert Downey Jr., a été effacé et remplacé par une incrustation de l'acteur dans les images d'actualité. Afin d'être cohérent avec les images de l'époque et de coller au plus près aux années 50, l'équipe du film a décidé de ne pas utiliser la couleur.

    (Choix artistique)
  • Bande-annonce

    The Good German (2007)

    1 h 45 min. Sortie : . Romance, guerre et thriller.

    Film de Steven Soderbergh avec George Clooney, Cate Blanchett, Tobey Maguire

    L'utilisation du noir et blanc marque le désir de retour aux films classiques hollywoodiens, en s’inspirant des méthodes réelles de tournage de l’époque (lumière naturelle de Los Angeles, et lampes à incandescence uniquement). Ainsi, ce n'est pas un hasard si l’affiche rappelle celle de Cassablanca de Michael Curtiz, le film lui est un hommage.

    (Choix artistique)
  • Bande-annonce

    Tetro (2009)

    2 h 07 min. Sortie : . Drame.

    Film de Francis Ford Coppola avec Vincent Gallo, Alden Ehrenreich, Maribel Verdu

    Mélange de noir et blanc et de couleurs.

    Le choix est en contrepoint des habitudes car le présent est en n/b et les souvenirs en couleurs.
  • Bande-annonce

    The Artist (2011)

    1 h 40 min. Sortie : . Comédie, drame, romance et muet.

    Film de Michel Hazanavicius avec Jean Dujardin, Bérénice Bejo, John Goodman

    Choix artistique :

    Surfer sur la vague du "C'était mieux avant" et de nos envies actuelles du retour dans le passé. C'était quand même une meilleure idée qu'un film sur les ch'tis...

    Film muet d'époque entend film en noir et blanc
  • Le Dernier Combat (1983)

    1 h 32 min. Sortie : . Science-fiction.

    Film de Luc Besson avec Pierre Jolivet, Jean Bouise, Fritz Wepper

    Choix artistique et économique
  • Bande-annonce

    Coffee and Cigarettes (2004)

    1 h 36 min. Sortie : . Sketches et comédie dramatique.

    Film de Jim Jarmusch avec Roberto Benigni, Steven Wright, Joie Lee

    Séances de cinéma (1 salle)
    Choix purement esthétique fréquent chez Jarmusch
  • Bande-annonce

    Pi (1998)

    1 h 24 min. Sortie : . Drame, science-fiction et thriller.

    Film de Darren Aronofsky avec Sean Gullette, Mark Margolis, Ben Shenkman

    Choix économique
  • Bande-annonce

    The Barber, l'homme qui n'était pas là (2001)

    The Man Who Wasn't There

    1 h 56 min. Sortie : . Film noir et drame.

    Film de Joel Coen et Ethan Coen avec Billy Bob Thornton, Frances McDormand, James Gandolfini

    Quoi de mieux que le noir et blanc pour un film noir ? Inspirés par le romancier James M. Cain et donc par des classiques des années 40 tirés de son œuvre (Assurance sur la mort, Le Facteur sonne toujours deux fois), les frères Joel et Ethan Coen se sont tournés naturellement vers la pellicule noir et blanc pour cet hommage au genre. Leur directeur photo, Roger Deakins, avait lui aussi potassé ses classiques avant le tournage, notamment Tueur à gages de Frank Tuttle et Le Dahlia bleu de George Marshall.

    (Choix artistique)
  • Bande-annonce

    La Haine (1995)

    1 h 38 min. Sortie : . Drame.

    Film de Mathieu Kassovitz avec Vincent Cassel, Hubert Koundé, Saïd Taghmaoui

    TF1, co-producteur, d'office n'en voulait pas de ce noir et blanc.
    Kassovitz a insisté et le film passant tout de même au ciné avec succès la chaine a accepté sa diffusion sans couleurs.

    (Choix artistique)
  • Bande-annonce

    Manhattan (1979)

    1 h 36 min. Sortie : . Comédie, drame et romance.

    Film de Woody Allen avec Woody Allen, Diane Keaton, Michael Murphy

    En 1979, pour Manhattan, son neuvième film, Woody Allen passe au noir et blanc. Pour lui il s’agit plus de poésie. Il évoque alors la possibilité de transmettre les émotions de ses personnages à travers les dégradés infinis de gris. Le résultat a beau compter parmi les chefs-d’œuvre du cinéma, Woody Allen a détesté son travail sur ce film. Il réiterera l'expérience du noir et blanc à plusieurs reprises, notamment pour Stardust Memories, Ombres et brouillard et Celebrity, en 1998. Les personnages de cette comédie de mœurs souhaitant accéder à la célébrité font référence à multiples reprises à de grands classiques du cinéma : Naissance d'une nation, Duel au soleil, Un Tramway nommé désir...

    (Choix artistique)
  • Bande-annonce

    Elephant Man (1980)

    The Elephant Man

    2 h 04 min. Sortie : . Biopic et drame.

    Film de David Lynch avec Anthony Hopkins, John Hurt, Anne Bancroft

    On doit le noir et blanc d’Elephant Man à Mel Brooks, producteur exécutif du film, qui avait choisi David Lynch comme réalisateur. Il avait alors défendu ce choix auprès de la Paramount jusqu’à ce que le studio cède. Garant de la liberté du réalisateur, il a toujours soutenu David Lynch dans ses choix, jusqu’au montage en s’opposant à certaines coupes. Son abnégation pour le film a été jusqu’à retirer son nom du générique, trop lié selon lui à la comédie. On peut également penser que l’utilisation du noir et blanc a facilité la crédibilité du maquillage extrêmement impressionnant sur le visage de John Hurt.

    (Choix artistique)
  • Bande-annonce

    Raging Bull (1980)

    2 h 09 min. Sortie : . Biopic, drame et sport.

    Film de Martin Scorsese avec Robert De Niro, Cathy Moriarty, Joe Pesci

    Martin Scorsese explique (dans les bonus dvd) qu’avant le tournage, il avait fait des essais en Super 8 de Robert De Niro sur un ring. Lorsqu’il les a projeté, quelque chose le gênait. C’est son mentor Michael Powell qui mis le doigt sur cette gêne : le rouge des gants de boxe qui emplissait l’écran. C’est pourquoi Martin Scorsese décida de tourner en noir et blanc à l’exception des films amateurs de Jack La Motta, tournés, eux en couleur, pour deux raisons : les faire ressortir du reste du film, et accentuer l’effet de réel, les caméras Super 8 amateur étant très populaires à cette époque. Enfin, pour arriver à la teinte parfaite du sang sur la pellicule noir et blanc, celui-ci fut remplacé par... du chocolat !

    (Choix artistique)
  • Bande-annonce

    Persepolis (2007)

    1 h 36 min. Sortie : . Animation, biopic, drame et guerre.

    Long-métrage d'animation de Marjane Satrapi et Vincent Paronnaud (Winshluss) avec Chiara Mastroianni, Catherine Deneuve, Danielle Darrieux

    Séances de cinéma (1 salle)
    Depuis Persepolis, on sait que dessin animé n’est pas synonyme de couleurs criardes et d’histoires enfantines. Pour Marjane Satrapine Satrapi, le noir et blanc est une histoire d’universalité... et de bon goût : "Avec les images réelles, ça devient tout de suite l'histoire de gens qui vivent loin, dans un pays étranger, qui ne sont pas comme nous. C'est au mieux une histoire exotique, et au pire une histoire de "tiers-mondiste ! Si les albums ont aussi bien marché partout, c'est que l'abstraction du dessin - qui plus est, du dessin en noir et blanc - a permis à chacun de s'identifier totalement. Que ce soit en Chine, en Israël, au Chili, en Corée... Cette histoire est universelle. Il ne faut pas oublier non plus qu'il y a aussi dans Persepolis des moments oniriques, et qu'on n'allait pas faire tout à coup un film de science-fiction ! Le dessin nous permet de garder une cohérence, une unité. Le noir et blanc – j'ai toujours peur du côté vulgaire que peut avoir la couleur – participe à cela également."

    (Choix artistique)
  • Bande-annonce

    Le Ruban blanc (2009)

    Das Weiße Band

    2 h 24 min. Sortie : . Drame.

    Film de Michael Haneke avec Christian Friedel, Ernst Jacobi, Leonie Benesch

    N’oublions pas que la Palme d’or 2009 était noire et blanche. Le sujet du film, qui relate une série d’accidents étranges qui secouent un petit village d’Allemagne en 1913, explique certainement ce choix. Il a pourtant été tourné entièrement en couleur avant d'être travaillé en noir et blanc en post-production, afin de maîtriser au mieux les lumières (Michael Haneke souhaitait un film extrêmement sombre, quasiment éclairé à la bougie) et les teintes de gris. Christian Berger, le chef opérateur, dit s’être inspiré du travail de Sven Nykvist sur les films d’Ingmar Bergman.

    (Choix artistique)
  • Bande-annonce

    Control (2007)

    2 h 02 min. Sortie : . Biopic, drame et comédie musicale.

    Film de Anton Corbijn avec Sam Riley, Samantha Morton, Alexandra Maria Lara

  • Bande-annonce

    Pleasantville (1998)

    2 h 04 min. Sortie : . Comédie, drame et fantastique.

    Film de Gary Ross avec Tobey Maguire, Reese Witherspoon, Jeff Daniels