Vivez toutes les émotions du cinéma avec Orange

Bienvenue chez Flynn

Avatar gruute Liste de

51 jeux vidéo

par gruute

Dans la série "il n'est jamais trop tard pour bien faire", il est temps de non seulement redécouvrir les jeux d'arcade de mon enfance
(simplement évoqués ici : https://www.senscritique.com/liste/Les_jeux_d_arcade_de_ma_vie/1453231)
mais aussi de découvrir des pépites (ou pas ^^) qui me sont passées sous le nez. Pas de classement particulier, juste des chroniques au jour le jour.

Bien sûr, j'essaye aussi de les finir, hein ;)

Trier par : Tri par défaut
  • Tri par défaut
  • Note globale
  • Ordre alphabétique
  • Date de sortie
  • Notes de mes éclaireurs
  • Note de l'auteur de la liste
  • Derniers ajouts
  • 1
  • 2
  • Bande-annonce

    Black Tiger (1987)

    ブラックドラゴン [Black Dragon]

    Sortie : août 1987. Arcade, plateforme et action.

    Jeu vidéo de CAPCOM et U.S. Gold sur ZX Spectrum, Arcade, Commodore 64, Amstrad CPC, Amiga, Atari ST, Wii et Xbox 360

    On va commencer par un peu de Capcom, tiens (l'un de mes éditeurs préférés en arcade et un des plus prolifiques).

    Black Tiger est un run and gun médieval (un run & knife ? :). On pense forcément à Ghost'n Goblins (sorti en 1985), ou à Rygar (1986). Le jeu est plutôt joli et vraiment dur pour le coup (je l'ai trouvé plus dur qu'un Ghost'n Goblins, pourtant réputé en la matière).

    Par contre, faute de goût : le bruit du personnage qui chute est vraiment relou ^^ A voir sur la durée si le jeu confirme ses qualités.
  • Bande-annonce

    Commando : Wolf of the Battlefield (1985)

    戦場の狼 [Senjō no Ōkami]

    Sortie : mai 1985. Arcade et action.

    Jeu vidéo de CAPCOM, Atari, Inc., Activision sur PC, NES, ZX Spectrum, Arcade, Intellivision, MSX, Commodore 64, Amstrad CPC, Apple II, Amiga, Atari ST, Atari 7800, Atari 2600 VCS, Xbox 360, PlayStation 3 et Wii

    Titre phare de Capcom, référence du run and gun vertical, maintes fois copié (parfois sans talent, parfois avec, cf. Ikari Warrior en 1986). Graphiquement, c'est pas fou-fou (mais c'est assez propre pour l'époque quand même, hein !) mais c'est honteusement dur (encore un !). Le fait de ne pouvoir lancer ses grenades que devant soi y contribue pas mal...
  • Bande-annonce

    Ghosts'n Goblins (1985)

    Makaimura

    Sortie : 1985. Arcade, plateforme et action.

    Jeu vidéo de Tokuro Fujiwara, CAPCOM, Pacific Dataworks International sur Arcade, NES, PC, Game Boy Color, Game Boy Advance, ZX Spectrum, Commodore 64, Amstrad CPC, Amiga, Atari ST, iPhone, Xbox 360 et Wii U

    Un jeu génial ! Joli mais surtout doté de 3 qualités qui font la différence : un héros attachant (se retrouver en sous-vêtements crée des liens :D), une superbe musique (dont l'excellent thème principale composé par Ayako Mori) et surtout, une jouabilité exemplaire (et heureusement, vu la difficulté).

    Un sommet du jeu vidéo qui a fait date, souvent copié, rarement égalé.
  • Bande-annonce

    Avengers (1987)

    必殺 無頼拳 [Hissatsu Buraiken]

    Sortie : 1987. Beat'em up et action.

    Jeu vidéo de CAPCOM sur Arcade

    Vous prenez le principe de Kung Fu Master (1984), à savoir coup de poing / coup de pied, des ennemis qui peuvent vous agripper pour vous délester de votre barre de vie, vous le mixez avec une vue à la Commando (1985) et vous obtenez Avengers (rien à voir avec Marvel). C'est plutôt marrant, original comme mélange mais vraiment très difficile, du coup.
  • Bande-annonce

    Carrier Air Wing (1990)

    Sortie : octobre 1990. Shoot'em up.

    Jeu vidéo de CAPCOM sur Arcade

    Joli p'tit shoot "réaliste" (entendez des avions plutôt que des vaisseaux) horizontal. Il m'a pas mal fait penser à un autre shoot de Capcom, Area 88 (U.N. Squadron chez nous) que j'avais pu essayer sur Super Famicom et vérification faite, il s'agit bien de sa suite !

    A noter que ce Carrier Air Wing propose des phases plutôt sympa où il faut se balader tantôt au dessus, tantôt en dessous d'autoroutes ou à travers des portions de montagne : ça varie les plaisirs...
  • Mega Twins (1990)

    Chiki Chiki Boys

    Sortie : 1990. Plateforme et action.

    Jeu vidéo de CAPCOM, Visco, SEGA sur Arcade, Megadrive, PC Engine Super CD, Atari ST, Atari 8-bit et PlayStation 3

    Très sympa ce Chiki Chiki boys, un bon petit jeu d'action plate-forme. On pense inévitablement à Wonder boy in Monster Land mais en version très cartoon.

    A noter que j'avais déjà aperçu ce jeu lors de sa conversation (très réussie, semble-t'il), sur Megadrive en 1993 sous le nom Mega twins...
  • Bande-annonce

    Pooyan (1982)

    Sortie : 1982. Action.

    Jeu vidéo de Tokuro Fujiwara, KONAMI, Hudson Soft sur TRS-80, NES, Arcade, MSX, Commodore 64, Atari 8-bit, Atari 2600 VCS, Wii et Wii U

    2 découvertes aujourd'hui : tout d'abord, un p'tit jeu mignon de Konami. Relecture du loup et des 3 petits cochons, ce jeu de précision propose une mécanique de jeu à la Game & Watch : https://www.youtube.com/watch?v=yrl-wxzON34.

    A noter que le chef de projet est Tokuro Fujiwara, simplement le mec qui part un an après chez Capcom, y créera Ghost'n goblins ou Bionic Commando et produira les Megaman, rien que ça (!).
  • Bande-annonce

    In the Hunt (1993)

    Kaitei Daisensou

    Sortie : avril 1993. Shoot'em up.

    Jeu vidéo de Irem, THQ et Imagineer sur PC, PSone, Saturn et Arcade

    Un gros morceau, celui-là ! C'est un jeu d'action magnifique de chez Irem où l'on est aux commandes d'un sous-marin (ce qui n'est pas très fréquent).

    Si vous voulez tout savoir sur ce jeu et ses géniteurs, je ne peux que vous conseiller la très bonne vidéo (et extrêmement détaillée) de WahWah : https://www.youtube.com/watch?v=YDXl1-tkUC0 (la 1ère partie de cette double vidéo sur Metal Slug aborde essentiellement In the hunt et un autre jeu Irem).
  • Splatterhouse (1988)

    Sortie : 1988. Action.

    Jeu vidéo de Namco sur Arcade

    Mon 1er (et seul) contact avec ce jeu était dans les tests de magazine de la version PC-Engine en 1990. Déjà à l'époque, je me disais : ouh là, grosse ambiance ce jeu avec son espèce de Jason Voorhees !

    De ce point de vue, je ne suis pas déçu : ça charcle, ça gicle, les monstres s'explosent sur les murs et les arrières-plan laissent découvrir des humains mutilés et enchaînés. C'est la fête à la tripaille mais sans Philippe (private joke :p)

    Graphiquement, je suis plus mitigé : si les couleurs sont naturellement ternes (ambiance oblige), je trouve que ça n'est pas très recherché, ça manque d'âme. Et la jouabilité ne m'a pas plus convaincu : c'est plat et sans éclat (même si le personnage répond au quart de tour).

    Dommage, il y avait un gros potentiel.
  • Bande-annonce

    Bomb Jack (1984)

    Sortie : 1992. Arcade et action.

    Jeu vidéo de Tehkan, Paradox Development Studio, Infogrames sur Game Boy, ZX Spectrum, Arcade, Commodore 64, Amstrad CPC, Amiga et Atari ST

    Je possédais la version Amstrad CPC 464 (écran vert, s'il vous plait ^^) et j'aimais beaucoup ce jeu. Autant dire que de retrouver ces sensations sur ce titre a de quoi me refiler le frisson de ma jeunesse. Le jeu est, du coup, plus joli (normal) mais je le trouve encore plus dur, c'est fou !

    Entendons-nous bien : il est facile d'accès si on ramasse simplement les bombes. Mais à partir du moment où l'on tente le scoring (et donc les ramasser dans un ordre bien précis), là, ça devient très très chaud (et gratifiant quand on y arrive) !
  • Haunted Castle (1988)

    Akumajou Dracula

    Sortie : 1988. Plateforme et action.

    Jeu vidéo de KONAMI sur Arcade

    Ah tiens, je ne savais pas qu'un Castlevania était sorti en arcade ! 1 an après le Simon's Quest sur NES, débarquaient Haunted Castle (4e rejeton de la famille). Alors, le gros point fort de ce jeu est clairement la musique : elles sont vraiment très chouettes (même techniquement).

    On ne peut pas en dire autant du graphisme : si les personnages, sont plutôt sympas (et pas mal animés), les décors bénéficient souvent d'une palette de couleurs de mauvais goût, malgré le niveau de détails par moments : la partie de nuit du niv. 1 est déjà particulière mais le niv. 2 est vraiment d'une laideur incroyable, de la part de Konami ! Un ghouls'n ghosts, sorti la même année, a une plastique autrement plus réussie.

    Ajoutez à cela une difficulté pas très bien dosée (cela veut souvent dire élevée ^^) et vous obtenez un 1er faux pas pour moi chez Konami arcade.
  • Parodius (1990)

    Parodius Da!

    Sortie : 1993. Shoot'em up.

    Jeu vidéo de KONAMI sur Super Nintendo, NES, PlayStation, Saturn, PC Engine, MSX, Game Boy et Arcade

    Eh, mais je ne savais pas que l'excellent Parodius que j'avais sur ma Super Nintendo était une adaptation d'une version arcade 3 ans auparavant !!

    C'est tout aussi bon, je n'ai pas décelé de différences majeurs entre ces versions (il semble qu'un niveau en plus se balade sur console, si j'ai bien compris) : c'est toujours aussi loufoque, joli graphiquement, les réinterprétations des musiques "classiques" sont géniales, la jouabilité (reprise de gradius) est au top.

    Ce jeu, c'est de l'or en barre, croquez-en (mais faites gaffe aux dents !).
  • Bande-annonce

    1942 (1984)

    Sortie : décembre 1984. Arcade et shoot'em up.

    Jeu vidéo de CAPCOM et Elite Systems sur PSone, Game Boy Color, NES, ZX Spectrum, Arcade, MSX, Commodore 64, Amstrad CPC et MSX 2

    Aujourd'hui, on attaque une grande saga de Capcom, qui lui a permis de se faire un nom en arcade, j'ai nommé la série des "194x".

    En 1984, sort 1942, le 1er opus créé par Yoshiki Okamoto. Les bases sont là : les salves d'avions ennemis, le survol de l'océan, le bonus "ailiers", etc. Techniquement, le jeu est plutôt bon (pour l'époque, évidemment) mais la musique est très limitée et vite relou (la faute à la puce sonore de ce système Z80 based ? Commando qui sort l'année suivante sur le système du même nom bénéficie d'une puce Yamaha et la différence est violente !)
    Un bon 1er essai, qui va se transformer 3 ans plus tard...
  • Bande-annonce

    1943 (1987)

    1943: ミッドウェイ海戦 [1943 : Midway Kaisen]

    Sortie : 1987. Shoot'em up.

    Jeu vidéo de Tiertex Design Studios, Probe Software, CAPCOM sur PlayStation, NES, ZX Spectrum, Arcade, Commodore 64, Amstrad CPC, Amiga, Atari ST et Xbox 360

    Le voilà, le seul, le vrai, 1943.

    3 ans après son 1er essai, Yoshiki Okamoto rédicive et passe à la vitesse supérieure. Le jeu bénéficie évidemment du nouveau système arcade Commando de Capcom et en tire pleinement parti : graphisme, ambiance sonore et musique (surtout !) et Yoshiki n'oublie pas d'ajouter des raffinements au niveau gameplay (une poignée de nouveaux tirs dont le fameux en diagonal, boss qui prennent la forme de bateaux...).

    Un grand jeu, mythique et tout.
  • 1941 : Counter Attack (1990)

    Sortie : 1990. Shoot'em up.

    Jeu vidéo de CAPCOM et Hudson Soft sur Arcade et Super GrafX

    1941 ou le retour des ailiers ! (je ne crois pas les avoir vu sur 1943).

    Gros boost graphique pour ce 3e volet (CP System), avec quelques animations de fond en prime, le jeu ajoute également la possibilité de volet à très basse altitude, ce qui peut obliger à zigzaguer entre des parois de montagne, par ex.
  • Bande-annonce

    19XX : The War Against Destiny (1995)

    Sortie : décembre 1995. Shoot'em up.

    Jeu vidéo de CAPCOM sur Arcade

    Un épisode de rupture : fini la période de la seconde guerre mondiale, on est en terrain beaucoup plus moderne (et cela perd de son charme). Okamoto n'est plus producteur, ceci explique peut-être cela...

    Le jeu tire partie du CP System II, en particulier au niveau sonore (merci le QSound !) : les musiques sont superbes et sonnent vraiment bien.
    L'autre défaut que j'ai ressenti sur cet opus est le rendu des sprites qui semblent (pour les avions, du moins) être basé sur des rendus en CGI : j'avoue que le syndrome Donkey Kong Country n'est pas là et je ne suis pas fan (les bateaux ne semblent pas frappés par ce choix esthétique).
  • Bande-annonce

    1944 : The Loop Master (2000)

    Sortie : . Shoot'em up.

    Jeu vidéo de Raizing, Eighting et CAPCOM sur Arcade

    Ah, retour de la période WWII (malgré quelques machines uchroniques, dignes de Metal Slug) et retour d'un rendu + proche de la 2D. Du coup, j'aime mieux ! :)
  • Bande-annonce

    R-Type (1987)

    Sortie : 1987. Arcade, shoot'em up et action.

    Jeu vidéo de Irem, Factor 5, SEGA sur Commodore 64, Game Boy, Master System, Arcade, PC Engine, Amstrad CPC, Amiga, Atari ST et Wii U

    Petite soirée shoot aujourd'hui, avec du classique pas jeune et de l'encore moins jeune XD

    On commence par un roi du genre, le très célèbre R-Type d'Irem. Fidèle à sa réputation (le jeu n'est pas très facile, sauf les boss, et c'est quelque chose de très étonnant !), le jeu est le 1er (il me semble) à permettre d'avoir un bonus sous la forme d'un module complémentaire, qui sert à la fois d'arme supplémentaire mais également de bouclier. Ajoutez à cela la charge du tir, la possibilité d'envoyer ce module vers les ennemis, de se l'accrocher dans le dos (manœuvre délicate à réaliser, malgré tout) ou de le laisser vagabonder sur l'écran, de beaux graphismes, une ambiance sonore de qualité et vous obtenez un classique du genre.
  • R-Type II (1989)

    Sortie : 1989. Shoot'em up.

    Jeu vidéo de Irem sur Android, PC Engine, Game Boy, Arcade, Amiga, Atari ST, Wii et Wii U

    On continue avec la suite de R-Type (étonnamment appelée R-type II ! ^^) 2 ans plus tard. Le jeu bénéficie d'un système arcade différent (M82 au lieu du M72) mais dont les caractéristiques ne semblent pas très différentes.

    Pour autant, le jeu est nettement plus fouillé graphiquement (décors, sprites), la musique est superbe (le thème principal est top) et le jeu est plus varié (niveau aquatique, 2e niveau de charge du module, etc.).
    Par contre, il est encore plus dur, je me fais rétamer au début du niveau 2, c'est chaud :)
  • Bande-annonce

    Darius (1986)

    Sortie : 1986. Arcade et shoot'em up.

    Jeu vidéo de Taito Corporation sur Arcade

    Voilà un autre classique du genre, j'ai nommé la saga ichtyenne (https://fr.wiktionary.org/wiki/ichtyen) Darius ! J'avoue que je ne la connaissais que de nom et je n'avais jamais eu l'occasion de mettre mes mains dessus. C'est joli, avec une gestion des armes (tir frontal / missiles au sol) à la Scramble (https://www.senscritique.com/jeuvideo/Scramble/40638), avec un chouette bouclier d'énergie (très bien rendu) mais malheureusement, je n'ai pas la possibilité d'y jouer dans les conditions optimales.

    En effet, il faut savoir que les bornes Darius ont pour particularité de disposer de 3 écrans pour un affichage panoramique de fou, voyez Pluto... Non, pas le chien de Mickey ! :D
    Regardez moi cette borne de ouf : https://youtu.be/Kyd1NJ4udqw?t=136
    Du coup, non, je n'ai pas une borne triple écrans à dispo :D et je dois donc choisir entre afficher les 3 écrans sur 1 (donc tout est tout petit), ou afficher l'écran 1, 2 ou 3, au choix (mais sans voir ce qui arrive devant ou derrière, selon l'écran choisi). J'avoue que cela pèse forcément sur ma note (qui monterait probablement à 7, voir + si j'avais un jour l'occasion d'y jouer de cette façon).

    Et si ce shoot permet, bien évidemment, 2 joueurs sur un tel affichage, l'un des derniers Darius (Dariusburst) permet carrément de jouer à 4 : ça doit donner !
  • TwinBee (1985)

    Sortie : 1985. Shoot'em up.

    Jeu vidéo de KONAMI et Nintendo sur NES, Famicom Disk System, Game Boy Advance, Arcade, MSX, Wii et Wii U

    La seule raison pour laquelle je connaissais (vaguement) ce jeu était que le vaisseau était un de ceux du génial Parodius (https://www.senscritique.com/jeuvideo/Parodius/critique/91293562) et quelques images de Pop'n Twinbee aperçues sur des tests Super NES.

    Voici donc un shoot vertical de 1985 de l'excellent éditeur Konami et... ben j'ai vraiment pas accroché : graphiquement, c'est assez pauvre (très peu de couleurs, une direction artistique plutôt moche), le vaisseau se traîne, la gestion des tirs au sol (une bonne idée en soi) est inexistante (ah ben non) puisque automatique à proximité d'un ennemi.

    J'avoue, pour le coup, une vraie déception... (à confirmer ou pas avec Twin bee Yahhoo!, qui semble joli (1995 aussi !).
  • Bande-annonce

    Galaxian (1979)

    Arcade et shoot'em up.

    Jeu vidéo de Namco et Atari, Inc. sur PC, NES, ZX Spectrum, Arcade, Famicom Disk System, MSX, Commodore 64, Colecovision, Apple II, Atari 8-bit, Atari 2600 VCS et Atari 5200

    En 1979, Taito bouleverse le monde de l'arcade avec son Space Invaders. 1 an plus tard, Namco lui emboîte le pas et sort l'une des inspirations les plus inspirées de ce shoot : Galaxian.

    Galaxian (pour ne pas faire trop "plagiat" ?) abandonne le concept des boucliers mais ajoute de la couleur et remplace les sortes d'aliens par des insectes, qui descendent de temps en temps en escadrille (ou en solo) pour venir nous botter les réacteurs.

    Ce shoot résolument rétro est bien cool et on se prend vite au jeu à tenter des highscores.
  • Bande-annonce

    Galaga (1981)

    Sortie : 1981. Shoot'em up.

    Jeu vidéo de Namco, Bandai et BANDAI NAMCO Games sur NES, Arcade, Atari 7800, FM-7, MSX, SG-1000, Xbox One, Wii, Wii U, Nintendo 3DS et Xbox 360

    Galaga est la suite de Galaxian, sorti 2 ans plus tôt.

    Le jeu est plus joli et surtout beaucoup plus rapide : les ennemis arrivent par paquets, virevoltent dans tous les sens, notre vaisseau est nettement plus maniable (même si toujours limité au bas de l'écran mais... patience :).

    L'une des bottes secrètes de ce jeu et la possibilité de jouer avec 2 vaisseaux côte à côte. Je vous laisse consulter la page wiki (ou pas !) qui explique cette technique.

    Un excellent shoot, tout simplement.

    > https://fr.wikipedia.org/wiki/Galaga
  • Gaplus (1984)

    Sortie : 1984. Shoot'em up.

    Jeu vidéo de Namco sur Arcade et Wii

    Suite de Galaga, cet opus (au fond plus coloré et animé) nous permet de se déplacer librement à l'écran (à vos risques et périls !). Il permet également de se faire accompagner d'ailiers en capturant des vaisseaux ennemis pour les faire sien !

    Encore un chouette shoot de Namco.
  • Bande-annonce

    Space Invaders (1978)

    Supēsu Inbēdā

    Sortie : 1978. Arcade et shoot'em up.

    Jeu vidéo de Tomohiro Nishikado, Taito Corporation, Atari, Inc. sur PC, Game Boy Color, Game Boy, Game Boy Advance, Saturn, NES, ZX Spectrum, Arcade, MSX, WonderSwan, Virtual Boy, Atari 8-bit, Atari 2600 VCS et Atari 5200

    Ben oui, il fallait quand même que je le teste, celui par lequel tout a commencé !

    1er de son genre, le jeu reste très sympa à jouer (malgré les dizaines de clones qui ont suivi) et a pas mal de concepts originaux dans sa manche : les boucliers qui se détruisent peu à peu (sous les tirs ennemis ET les nôtres !), les ennemis qui descendent lentement mais sûrement vers le bas de l'écran, avec le son bien flippant qui accélère, etc.

    Un jeu qui a vraiment fait date (également car il fut, et je ne le savais pas, le 1er jeu entièrement électronique !) et fit de Taito un très bon éditeur qui, même s'il n'était pas aussi prolifique que des Capcom ou des Konami, a quand même sorti du lourd (Qix, Bubble bobble, plagié à fond également !, Operation Wolf, Puzzle Bobble...).
  • Gradius (1986)

    Sortie : . Shoot'em up.

    Jeu vidéo de KONAMI sur NES, Wii, Wii U, Nintendo 3DS, PlayStation 3, PlayStation 4 et Nintendo Switch

    Aaaah, Gradius, je ne l'ai pas découvert en arcade à l'époque et même pas sous ce nom-là : j'ai eu la chance de tâter du MSX (et du TO7 et MO5 aussi ^^) au centre social Hoche de Coudekerque dans les années 80 (je devais avoir 10 ans) et je me souviens effectivement avoir joué à Nemesis (son nom japonais).

    Alors Nemesis, c'est cool (même si graphiquement, c'est pas dément) et on y trouve tout ce que Parodius a repris par la suite : la chouette musique, les niveaux où l'on peut monter ou descendre (scrolling vertical qui boucle sur lui-même), la gestion du tir frontal et des missiles au sol (énorme : je n'avais pas fait le rapprochement avec Scramble... de Konami également ! Du coup, Scramble est presque considéré comme Nemesis 0 !!) et surtout, surtout, le système de power-up très tactique. En gros, une barre en bas avec différents power-up dans des cases, chaque "capsule" gagnée (sur certains types d'ennemis) illumine une case, puis la suivante, etc. et on valide donc le bonus que l'on souhaite et cela repart à zéro : du coup, on cherche forcément à prendre les bonus les plus loin dans la barre, et parfois, dans le feu de l'action, on se plante ^^
  • Bande-annonce

    Scramble (1981)

    Sortie : mars 1981. Shoot'em up.

    Jeu vidéo de Digital Eclipse, GCE, KONAMI sur Arcade, Vectrex et Xbox 360

    Un shoot de mon enfance (https://www.senscritique.com/liste/Les_jeux_d_arcade_de_ma_vie/1453231), avec des graphismes très colorés, et des mécaniques de jeux vraiment nouvelles pour l'époque : ennemis dans les airs et sur la terre avec donc gestion du tir frontal et de missiles air-sol et nécessité de détruire des réserves de carburant pour continuer à voler !

    De très bons souvenirs de cette époque (et des sensations que j'ai donc retrouvé !).
  • Life Force : Salamander (1987)

    Salamander

    Sortie : 1987. Shoot'em up.

    Jeu vidéo de KONAMI sur NES, MSX, Amstrad CPC, PC Engine, Wii, Wii U, PlayStation 4 et Nintendo 3DS

    Celui-là, j'y ai joué sur mon amstrad il y a fort, fort longtemps.
    Alors Salamander/Lifeforce est un spin-off de Gradius/Nemesis, sorti 1 an auparavant. Graphiquement, je trouve ça déjà plus intéressant : ça n'est pas toujours de bon goût mais le côté organique permanent est plus stylé et rompt clairement avec l'ambiance de son aîné.

    On perd par contre le système de bonus en file indienne (les armes, modules ou bouclier arrivent tout prêt à la mort des ennemis) mais on voit arriver un mode 2 joueurs et La mise en scène est également plus travaillée : on a des niveaux en mode shoot vertical, les décors comportent des dangers également (éruption de flammes, etc.).

    Une ambiance très différente (seul le vic-viper, et ses types d'armes sont toujours de la partie) pour un résultat très sympa également.
  • Vulcan Venture (1988)

    Gradius II : Gofer no Yabô

    Sortie : . Shoot'em up.

    Jeu vidéo de KONAMI sur NES, PC Engine Super CD, Saturn, Wii et PlayStation 4

    Bon, un Gradius II étant sorti sur MSX (mais inadapté à une borne d'arcade), Konami sort un Gradius II "spécial arcade" (qui sera porté ensuite sur les autres machines).

    Alors Vulcan Venture (!) nous propose pas mal de nouveautés (grâce à l'influence du spin-off Salamander ?) : déjà, graphiquement, c'est plus travaillé, plus contrasté, on peut choisir 5 types de barre de power-up, et la mise en scène est vraiment classe par moment (ce passage où l'on slalome entre des étoiles d'où surgissent des dragons de flammes, c'est très, très classe !).

    Voilà une suite qui confirme tout le bien que l'on peut penser de cette saga.
  • Bande-annonce

    Gradius III (1990)

    Gradius III: From Legend to Myth

    Sortie : . Shoot'em up.

    Jeu vidéo de KONAMI sur Super Nintendo et Wii

    Je n'ai pas constaté grand chose de nouveaux sur cet opus, on reste sur les qualités de l'épisode II.
    Ah si, on peut désormais personnaliser chaque case de la barre de power-up en bas (et non plus choisir parmi 5 profils complets).

    J'avoue que je me suis rapidement fait botter les fesses sur ce volet donc je n'en ai pas encore vu grand chose mais déjà, le 1er niveau ensablé avec ses lions et dragons de sable, ça rend bien.

    A confirmer ! (mais ça sent quand même la non-prise de risque)
  • 1
  • 2