Bilan réalisateur - John Boorman, force de la nature et roi de la rue (en cours)

Avatar KingRabbit Liste de

16 films

par KingRabbit

Dans l'oeuvre de Boorman, on peut distinguer deux obsessions, à travers l'utilisation de deux décors qui jouent un rôle central dans ses films :

- La Rue : la route qui sépare les bâtiments (en général délabrés) où cohabitent dans le foisonnement le plus complet des tonnes de personnages issus de milieux sociaux les plus variés. L'exemple le plus frappant c'est évidemment celui de "Leo the last" où Mastroianni observe tous ses voisins à la jumelle, mais également dans un film plus mineur comme "Tout pour réussir",

- La Nature : avec le fameux traitement du mythe du bon sauvage dans "Deliverance". Mais plus que cela, c'est un réalisateur qui donne un relief particulier à la nature dans tous ses films. Il filme les éléments comme personne, leur donne une importance cruciale dans le cadre et dans ses histoires : l'eau et son écoulement, les lacs, les forêts, les roches (jamais aussi prégnantes que dans Excalibur)...

C'est aussi un cinéaste de la mélancolie, tourné constamment vers une enfance magique mais perdue.
Cf son chef d'oeuvre "Hope and Glory", mais aussi "Le Général" qui ouvre sur un flash back sur la jeunesse d'un des plus grands voyous irlandais.

* Autres Bilans Réalisateur :

- Paul Verhoeven, la brute qui aimait les femmes
http://www.senscritique.com/liste/Bilan_realisateur_Paul_Verhoeven_la_brute_qui_aimait_les_fem/284409
- Les frères Coen, les meilleurs cinéastes contemporains ?
http://www.senscritique.com/liste/Bilan_realisateur_Les_freres_Coen_les_meilleurs_cineastes_co/317210
- Federico Fellini, le clown triste qui rêvait d'évasion
http://www.senscritique.com/liste/Bilan_realisateur_Federico_Fellini_le_clown_triste_qui_revai/331147
- Tim Burton, un génie en déclin ?
www.senscritique.com/liste/Bilan_realisateur_Tim_Burton_un_genie_en_declin_en_cours/374597
- Akira Kurosawa, les kimonos énervés, les aventures trépidantes et l'humanisme relou
http://www.senscritique.com/liste/Bilan_realisateur_Akira_Kurosawa_les_kimonos_enerves_les_ave/399112
- Brian de Palma, ou comment sublimer le vulgaire et la beauferie
http://www.senscritique.com/liste/Bilan_realisateur_Brian_de_Palma_ou_comment_sublimer_le_vulg/399328
- Terry Gilliam, ou le seul homme tué par Don Quichotte
http://www.senscritique.com/liste/Bilan_realisateur_Terry_Gilliam_ou_le_seul_homme_tue_par_Don/673361
- Alex de la Iglesia, ou l'art du comique glauque qui ne tient pas très bien la distance
http://www.senscritique.com/liste/Bilan_realisateur_Alex_de_la_Iglesia_ou_l_art_du_comique_gla/1045638
- Tarkovski aka le type le plus drôle du XXème siècle
http://www.senscritique.com/liste/Bilan_realisateur_Tarkovski_aka_le_type_le_plus_drole_du_XXe/1159953

Trier par : Tri par défaut
  • Tri par défaut
  • Date de sortie
  • Derniers ajouts
  • Note de l'auteur de la liste
  • Notes de mes éclaireurs
  • Note globale
  • Ordre alphabétique
  • Popularité
Croissant
  • Croissant
  • Décroissant
  • 1
    Bande-annonce

    Excalibur (1981)

    2 h 20 min. Sortie : . Aventure, drame, fantasy et romance.

    Film de John Boorman avec Nigel Terry, Helen Mirren, Nicholas Clay

    Le meilleur film d'heroic fantasy tout simplement. C'est juste génial, pour moi ça n'a pas vieilli, les armures qui scintillent en vert, je trouve ça énorme, les personnages sont profonds, les acteurs parfaits (putain ce casting)...

    Et j'ai rarement vu un film réussir à faire croire au vieillissement de ses personnages sur toute la durée à ce point. On a vraiment l'impression de les vivre ces dizaines d'années qui s'écoulent. Et on y croit car l'évolution des personnages est passionnante, riche et crédible.

    Un peu comme dans "Le Parrain" de Coppola, où l'on assistait à la naissance d'Al Pacino qui prenait une dimension hallucinante au fur et à mesure de l'écoulement du film, ici c'est Nigel Terry qui passe du statut d'écuyer un peu con, à celui du roi le plus charismatique de la galaxie.

    Et puis bon l'usage de la musique de Wagner est ultime quoi. Les batailles sont dantesques, poisseuses, hardcores, Merlin est énorme, Helen Mirren également.... Enfin bref, c'est génial.
  • 2
    Bande-annonce

    Hope and Glory (1987)

    1 h 53 min. Sortie : . Comédie dramatique.

    Film de John Boorman avec Sebastian Rice-Edwards, Geraldine Muir, Sarah Miles

    Vraisemblablement l'ultime chef d'oeuvre de Boorman. Son Amarcord à lui, il raconte sa jeunesse dans un quartier londonien pendant le Blitz, et c'est juste absolument formidable, drôle et enchanteur.
  • 3
    Bande-annonce

    Zardoz (1974)

    1 h 45 min. Sortie : . Drame, fantasy et science-fiction.

    Film de John Boorman avec Sean Connery, Charlotte Rampling, Sara Kestelman

    Tout est dans Zardoz.
  • 4
    Bande-annonce

    Délivrance (1972)

    Deliverance

    1 h 50 min. Sortie : . Drame, aventure et thriller.

    Film de John Boorman avec Jon Voight, Burt Reynolds, Ned Beatty

    Un film formidable pour tous les fans de balade en canoë, de gorges, et de rapides.

    Jon Voight n'a jamais été aussi cool de sa vie, et puis merde la gestion du rythme du film est extraordinaire quand on rentre dans le pur survival.
    Extrêmement prenant.
  • 5
    Bande-annonce

    Léo le dernier (1970)

    Leo the Last

    1 h 44 min. Sortie : mars 1970. Comédie dramatique.

    Film de John Boorman avec Marcello Mastroianni, Billie Whitelaw, Calvin Lockhart

    Hallucinant et frénétique melting pot de blues, jazz, musiques en tous genres, images psychédéliques, réalisation virtuose, et l'empreinte si particulière de John Boorman. Seule déception le film finit dans une hystérie un poil fatigante malgré de très beaux élans poétiques, et quelques séquences incroyables.
  • 6
    Bande-annonce

    Duel dans le Pacifique (1968)

    Hell in the Pacific

    1 h 43 min. Sortie : . Drame et guerre.

    Film de John Boorman avec Lee Marvin et Toshirō Mifune

    Le concept du film est assez génial, simple et hyper efficace. Un américain et un japonais perdus ensemble sur une île déserte qui vont lutter, puis devoir survivre en apprenant à se connaître, dans une sorte de guide du survivant koh lanta avant la lettre.
    La réalisation est brillantissime, l'ambiance soignée à souhait, la nature mise en valeur comme toujours avec Boorman, après c'est peut-être un peu long, parfois un peu répétitif, et cette fin (non voulue par Boorman) est tout de même un peu frustrante...
    A voir notamment pour les prestations de Mifune et de Marvin, qui n'hésitent pas à en faire des caisses.
  • 7

    Le Général (1998)

    The General

    2 h 04 min. Sortie : . Biopic, policier, drame et thriller.

    Film de John Boorman avec Brendan Gleeson, Adrian Dunbar, Sean McGinley

    Pas mal mais pas transcendant. J'en attendais un peu plus de Boorman, ça fait un peu film britannique fauché sans grande ambition, ni vrai style.
    En plus sans le savoir, j'avais déjà vu le remake "Ordinary Decent Criminal" et je connaissais l'histoire qui me passionne pas des masses.
    Mais bon Brendan Gleeson porte le film sur ses larges épaules.
    Le scénario est parfois un peu confus, avec beaucoup de personnages mal utilisés, et une succession de séquences parfois peu lisibles.
  • 8
    Bande-annonce

    La Forêt d'émeraude (1985)

    The Emerald Forest

    1 h 54 min. Sortie : . Action, aventure et drame.

    Film de John Boorman avec Powers Boothe, Meg Foster, Yara Vaneau

    Le message écoloniais est épais. Y a un côté "un indien dans la ville" assez désagréable. Le fils Boorman ressemble au footballeur Dirk Kuyt et je ne le supporte pas.
    Powers Boothe n'a clairement pas les épaules pour son rôle de père éploré à la recherche de son fils, et a un manque de charisme affolant, il est plus convainquant en grosse brute sans subtilité.
    Les danses des guaranis possédés, au bout de la 15ème fois ça commence à bien faire.
    La photo de Rousselot est un peu terne. Le scenar est simpliste, avec ce duel bonne tribu/vs mauvaise tribu alliée à des méchants blancs + gunfight final à la limite du ridicule.
    Par contre les scènes d'actions sont réussies, prenantes, immersives, et l'ambiance est là. Pas fan du tout, mais ça se regarde comme un simple divertissement qui ne vole pas très haut.
  • 9
    Bande-annonce

    Le Point de non-retour (1967)

    Point Blank

    1 h 32 min. Sortie : . Thriller, drame et film noir.

    Film de John Boorman avec Lee Marvin, Angie Dickinson, Keenan Wynn

    Un polar somme toute assez vieillot et un peu ringardisé, mais pas du tout antipathique. Un petit Boorman.
    Cela dit, pour nuancer y a de bonnes choses.
    J'aime beaucoup l'idée de remonter une organisation sans jamais retrouver le commanditaire, et y a quelques audaces de montages assez intéressantes, et qui donnent au film un aspect très nouvelle vague. Mais paradoxalement, ce sont ces audaces qui le vieillissent le plus.
  • 10
    Bande-annonce

    Le Tailleur de Panama (2001)

    The Tailor of Panama

    1 h 49 min. Sortie : . Comédie, drame et thriller.

    Film de John Boorman avec Pierce Brosnan, Geoffrey Rush, Jamie Lee Curtis

    Mystère.
    J'ai dû voir le film 4 ou 5 fois, être extrêmement intrigué par son atmosphère, son scénario d'espionnage anti james bondien (normal John Le Carré), le charisme de Pierce, la BO qui était extrêmement réussie...
    Mais sinon, je n'en ai pratiquement aucun souvenir, et je crois que je n'ai jamais véritablement réussi à comprendre le sens du film à l'époque.
    Ca m'avait paru très bordélique.

    A revoir...
  • 11

    Rangoon (1995)

    Beyond Rangoon

    1 h 40 min. Sortie : . Action, aventure et drame.

    Film de John Boorman avec Patricia Arquette, U Aung Ko, Frances McDormand

    Boorman réalise un film de divertissement à l'américaine, ultra simpliste sur un sujet sérieux.
    Assez surprenant de sa part, je m'attendais pas à tant de mièvrerie, avec cette horreur des flash backs traumatiques du perso de Patricia Arquette, la musique dégoulinante, la mort de son petit garçon...
    Et qui va finir par se ressourcer en Birmanie en pleine guerre civile, au milieu d'innocents massacrés, avec un sourire de ravie de la crèche, on est à la limite de l'indécence.

    Mais ce qui fonctionne bien dans cet aspect très américain, très spectaculaire, c'est l'action. Le film est très simple : il s'agit d'une poursuite entre des méchants militaires, et des gentils paysans, mais Boorman a du métier et sait rendre la traque un tant soit peu captivante.

    Par contre on retombe dans des clichés de cinéma ridicules : Patricia Arquette joue une médecin, et évidemment, son premier réflexe lorsque un type s'est pris une balle, c'est de la lui retirer, alors qu'ils sont sur un radeau pourri et dans des conditions sanitaires déplorables, et bien évidemment une fois la balle retirée, le type se sent soudainement mieux alors qu'il vient de se faire 10 fois plus charcuter pour un résultat en pratique dérisoire.
  • 12

    Tout pour réussir (1990)

    Where the Heart Is

    1 h 47 min. Sortie : . Comédie dramatique.

    Film de John Boorman avec Dabney Coleman, Uma Thurman, Joanna Cassidy

    Délire bobo de Boorman, où l'on reconnait ça et là son style néanmoins.
    La relecture d'une imagerie mythologique transcendée par l'art, le retour final à la nature, la vie fourmillante des quartiers.
    Sinon c'est le bordel, trop de personnages jamais vraiment traités, et qui n'existent pas, aucun enjeu un tant soit peu intriguant/intéressant.
    Pourtant y a de sacrés acteurs (Crispin Glover, Dabney Coleman, Uma Thurman, Suzy Amis), mais aucun ne trouve sa place dans un grand barnum qui ne mène à rien. On peut dire que c'est une purge.
    La zik est pas mal, mais contribue à l'empreinte bobo esthétisante, cheap, chic, un peu exaspérante aux entournures.
  • 13
    Bande-annonce

    Queen and Country (2014)

    1 h 45 min. Sortie : . Drame.

    Film de John Boorman avec Callum Turner, Caleb Landry Jones, Pat Shortt

    Au contraire de Jodo, Boorman vieillit mal. Il a repris tout l'univers d'Hope and Glory, mais pour le rendre totalement insipide, chiant et plat.
    C'est pratiquement 1h45 sur une horloge qui a été volée par deux troufions de l'armée, une histoire d'amour complètement ratée et vieillotte, écrite à l'arrache, vaguement incompréhensible... C'est globalement assez mal écrit (trop écrit, même, ça manque cruellement de naturel).
    Grosse déception...
  • 14
    Bande-annonce

    L'Exorciste 2 : L'Hérétique (1977)

    Exorcist II : The Heretic

    1 h 57 min. Sortie : . Épouvante-Horreur.

    Film de John Boorman avec Linda Blair, Richard Burton, Louise Fletcher

    Ben j'aime bien ce ptit film de Boorman.
    J'ai l'impression qu'on retrouve le syndrome De Palma pour "Wise Guys", c'est-à-dire un film bashé parce qu'il est réalisé par un grand nom. En l'occurrence c'est surtout parce qu'on a la suite d'un film trop emblématique, et que les spectateurs s'attendaient à autre chose qu'un délire mystique sur la traque de Pazuzu en éthiopie avec des mages africains et des sauterelles diaboliques.

    Y a un onirisme fascinant là-dedans, le film a par moments une sacrée gueule, on ressent la patte Boorman, on voit déjà les prémices du futur excalibur, avec cette représentation de la nature sauvage, ces rocs de pierre, ces caméras volantes en steady cam.

    J'aime bien aussi la mise en scène des séquences d'hypnose collective, avec ce travail sur le bruitage étourdissant, ces lumières stroboscopiques, ces effets de transparences entre différents plans, les échos, les correspondances.

    Bref un film psychédélique assez sympa, avec des FX qui envoient parfois du pâté (mais à d'autres moments assez vilains, notamment les plans où l'on suit le point de vue d'une sauterelle).
    Richard Burton a l'air complètement perdu par contre, et il fait un peu de peine, et puis bon 2h10 c'est un peu long pour ces conneries tout de même.
  • 15

    In My Country (2004)

    Country of My Skull

    1 h 45 min. Sortie : . Drame et romance.

    Film de John Boorman avec Samuel L. Jackson, Juliette Binoche, Brendan Gleeson

    A voir
  • 16

    The Tiger's Tail (2006)

    1 h 47 min. Sortie : . Comédie, policier et thriller.

    Film de John Boorman avec Brendan Gleeson, Kim Cattrall, Ciarán Hinds

    A voir