Brassens, cet odieux misogyne

Avatar Nicolas_Zaural Liste de

34 morceaux

par Nicolas_Zaural

En cette période de chasse aux sorcier.e.s, n'en restons pas aux acteurs hollywoodiens, ce serait trop simple pour les agresseurs impunis qui restent tapis dans l'ombre (parfois de leur tombe, ces lâches !) en attendant que la tempête passe. Chez nous aussi, pauvres gaulois biberonnés aux gauloiseries de mauvais goût, il y a tant d'artistes du passé à épurer ! Brassens, par, exemple, derrière ses airs de libertaire anti-système, n'est bien sûr qu'un agent de la perpétuation du machisme patriarcal. C'est, nous allons le voir, ce que prouve une rapide analyse de son oeuvre réactionnaire, jalonnée de grossiers hymnes misogynes ne cherchant qu'à humilier le le sexe prétendument faible, dont certains font même l'apologie de la prédation sexuelle... Que le secrétariat à l'égalité entre les hommes et les femmes fasse son boulot, et débaptise les collèges, squares et rond-points Georges Brassens du territoire de la République !

Trier par : Tri par défaut
  • Tri par défaut
  • Date de sortie
  • Derniers ajouts
  • Note de l'auteur de la liste
  • Notes de mes éclaireurs
  • Note globale
  • Ordre alphabétique
  • Popularité
Croissant
  • Croissant
  • Décroissant
  • 1
  • 2
  • Écouter

    La Rose, la Bouteille et la Poignée de main (2001)

    4:55. Présent dans 11 albums.

    Morceau de Georges Brassens

    "Et je repris ma route et m'en allai quérir,
    Au p'tit bonheur la chance, un corsage à fleurir.
    Car c'est une des pir's perversions qui soient
    Que de garder une rose par-devers soi.

    La première à qui je l'offris
    Tourna la tête avec mépris,
    La deuxième s'enfuit et court
    Encore en criant "Au secours! "
    Si la troisième m'a donné
    Un coup d'ombrelle sur le nez,
    La quatrième, c'est plus méchant,
    Se mit en quête d'un agent."

    Pas dans la rue, on a dit ! Heureusement que les femmes de la chanson ont le courage de s'opposer à leur harceleur...
  • Écouter

    Les Casseuses (1991)

    3:38. Présent dans 9 albums.

    Morceau de Georges Brassens

    L'hymne misogyne ultime... Et on laisse encore les enfants trainer dans des parcs au nom de l'auteur de ces moyen-âgeries ?

    "Tant qu'elle a besoin du matou,
    Ma chatte est tendre comme tout,
    Quand elle est comblée, aussitôt
    Elle griffe, elle mord, elle fait l'gros dos.

    Quand vous ne nous les caressez
    Pas, chéries, vous nous les cassez. "
  • Écouter

    Le Parapluie (2000)

    2:31. Présent dans 16 albums.

    Morceau de Georges Brassens (stereo)

    "Il pleuvait fort sur la grand-route,
    Ell' cheminait sans parapluie,
    J'en avait un, volé sans doute
    Le matin même à un ami.
    Courant alors à sa rescousse,
    Je lui propose un peu d'abri
    En séchant l'eau de sa frimousse,
    D'un air très doux ell' m'a dit oui."

    Gros lourd dragueur, on avait dit pas dans la rue ! Profiter d'une position de force (un parapluie, symbole phallique de surcroit !) pour forcer la conversation à un femme, c'est circonstance aggravante...
    Brassens s'en tire avec seulement un carton jaune pour cette fois, car au moins il aura eu le réflexe de demander son consentement à cette pauvre innocente femme, qui au fond ne voulait qu'aller d'un point A à un point B...
  • Écouter

    Comme hier

    1:42. Présent dans 20 albums.

    Morceau de Georges Brassens

    "Va, comme hier ! comme hier ! comme hier !
    Si tu ne m'aimes point, c'est moi qui t'aim'rons. "
    Ah oui donc le consentement, on s'en fout ?

    "L'un tient le couteau, l'autre la cuiller: "
    Les femmes à la cuisine et l'homme à la chasse ?? C'est quoi ces préjugés misogynes ?

    "La vie, c'est toujours les mêmes chansons."
    On explique à ce ringard macho que les rapports de genre sont intégralement construits socialement ?!

    Bon ok c'est un poème de Paul Fort, mais on reconnait les machos à leurs goûts...
  • Écouter

    La Marine (1991)

    2:27. Présent dans 14 albums.

    Morceau de Georges Brassens

    "On accoste, vite un bec,
    Pour nos baisers, l'corps avec !"
    Un trou c'est trou, on connait la rengaine des "Don Juan" prédateurs...
  • Écouter

    Le gorille (1952)

    Le Gorille

    Présent dans 16 albums.

    Morceau de Georges Brassens (stereo)

    "C'est à travers de larges grilles,
    Que les femelles du canton,
    Contemplaient un puissant gorille,
    Sans souci du qu'en-dira-t-on;
    Avec impudeur, ces commères
    Lorgnaient même un endroit précis
    Que, rigoureusement ma mère
    M'a défendu d'nommer ici..."

    Comme toujours, la sexualité féminine est tournée en ridicule, délégitimée par un gros misogyne qui n'a rien de mieux qu'une insulte - "commère" - pour montrer tout le mépris qu'il porte aux femmes !
  • Écouter

    La Chasse aux papillons

    2:02. Présent dans 41 albums.

    Morceau de Georges Brassens

    ... ou la légitimation de la prédation sexuelle !

    Evidemment le jeune prédateur est peint positivement, entre hommes on se soutient...
    "Un bon petit diable à la fleur de l'age,
    La jambe légère et l'œil polisson"

    Et c'est à la 3e strophe que le scandale arrive ! En gros le jeune dégeulasse lui fout la main sur les seins, sans qu'elle ait donné son consentement explicite ! Désolé mais "only yes means yes"

    "Quand il se fit tendre, ell' lui dit: « J' présage
    Qu' c'est pas dans les plis de mon cotillon,
    Ni dans l'échancrure de mon corsage,
    Qu'on va-t-à la chasse aux papillons. »
    Sur sa bouche en feu qui criait: « Sois sage ! »
    Il posa sa bouche en guis' de bâillon"

    Et bien sûr, la chanson finit par une insupportable acceptation par la victime de l'agression sexuelle, voire disons le du viol qu'elle vient de subir, comme James Bond et ses odieux baisers forcés:

    "Un volcan dans l'âme, ils r'vinrent au village,
    En se promettant d'aller des millions,
    Des milliards de fois, et mêm' d'avantage,
    Ensemble à la chasse aux papillons."

    On reconnaîtra le syndrome de Stockholm au passage, qui on le sait tous permet aux prédateurs d'arriver à dormir la nuit...
  • Écouter

    Hécatombe (1966)

    1:58. Présent dans 6 albums.

    Morceau de Georges Brassens

    "Au marché de Briv'-la-Gaillarde
    A propos de bottes d'oignons,
    Quelques douzaines de gaillardes
    Se crêpaient un jour le chignon"

    Encore une fois, le fantasme masculin des femmes qui se battent entre elles ... évidemment pour des brouettes, hein, car des femmes matures, qui assument des responsabilités, ça on en trouvera pas beaucoup dans la chanson française ! Ben y'a du bouleau...
  • Écouter

    Brave Margot (2002)

    3:24. Présent dans 33 albums.

    Morceau de Georges Brassens

    "Quand Margot dégrafait son corsage
    Pour donner la gougoutte à son chat,
    Tous les gars, tous les gars du village,
    Etaient là"

    Gros pervers va !
    Et d'ailleurs, pourquoi on lui fouterait pas la paix, à cette Margot ? #FreeTheNipple
  • Écouter

    Une jolie fleur (dans une peau d'vache) (2000)

    Une jolie fleur (dans une peau de vache)

    2:42. Présent dans 13 albums.

    Morceau de Georges Brassens

    "Un' jolie fleur dans une peau d' vache
    Un' jolie vache déguisée en fleur
    Qui fait la belle et qui vous attache
    Puis, qui vous mène par le bout du cœur."
    Classique misogyne: la femme fatale manipulatrice. Ah bah oui, toujours pareil: dès qu'une femme a un peu de personnalité, tout de suite c'est une dominatrice !!

    "Elle n'avait pas de tête, elle n'avait pas
    L'esprit beaucoup plus grand qu'un dé à coudre
    Mais pour l'amour on ne demande pas
    Aux fille d'avoir inventé la poudre."
    Niveau mépris des femmes et de leur intelligence, difficile de faire pire !!..
  • Écouter

    Je suis un voyou « La Tramontane » (2001)

    Je suis un voyou

    2:41. Présent dans 10 albums.

    Morceau de Georges Brassens

    "C'était une fille sage,
    A « bouch', que veux-tu ? »
    J'ai croqué dans son corsage
    Les fruits défendus...
    Ell' m'a dit d'un ton sévère:
    « Qu'est-ce que tu fais là ? »
    Mais elle m'a laissé faire,
    Les fill's, c'est comm' ça...
    Puis, j'ai déchiré sa robe,
    Sans l'avoir voulu... "

    No means no !!
    C'est moi ou je suis le seul à y voir un viol ?! Pas étonnant qu'à la fin de la chanson la victime parte avec "un triste bigot", sans doute moins violent que ce voyou criminel ! Le pire ça reste le "elle m'a laissé faire, les filles c'est comme ça": c'est sûr qu'avec des raisonnement comme ça, les prédateurs peuvent se passer de consentement pour violer qui bon leur semble !
  • Écouter

    P… de toi (1966)

    P... de toi

    2:43. Présent dans 17 albums.

    Morceau de Georges Brassens

    "Le comble enfin, misérable salope.
    Comme il n' restait plus rien dans le garde-manger,
    T'as couru sans vergogne, et pour une escalope,
    Te jeter dans le lit du boucher !"

    Combo femme vénale + adultère / tentatrice + insulte "salope" rimée avec escalope !
  • Écouter

    Le Mauvais Sujet repenti

    2:28. Présent dans 9 albums.

    Morceau de Georges Brassens

    ... ou comment rendre sympathique un salaud de maquereau !

    Petite prime avec, sans honte aucune, le grand préjugé classique des machos, la femme décervélée:

    "On s'aida mutuellement,
    Comm' dit l' poète.
    Elle était l' corps, naturell'ment,
    Puis moi la tête..."
  • Écouter

    Le Pornographe (2003)

    3:42. Présent dans 9 albums.

    Morceau de Georges Brassens

    "Ma femme est, soit dit en passant,
    D'un naturel concupiscent
    Qui l'incite à se coucher nue
    Sous le premier venu...
    Mais m'est-il permis, soyons sincère,
    D'en parler au café-concert
    Sans dire qu'elle a, suraigu,
    Le feu au cul ?"

    où Brassens, cocu, nage en complet délire, en accusant évidemment sa femme d'être nymphomane ! Bah remets-toi un peu en cause, mon petit gars, les femmes aussi ont leur sexualité, il va falloir s'y habituer on est en 2018 merde !!
  • Écouter

    À l’ombre du cœur de ma mie (mono version) (2003)

    À l'ombre du cœur de ma mie

    2:55. Présent dans 16 albums.

    Morceau de Georges Brassens (mono version)

    "A l'ombre du cœur de ma mi' (bis)
    Un oiseau s'était endormi (bis)
    Un jour qu'elle faisait semblant
    D'être la Belle au bois dormant.
    Et moi, me mettant à genoux, (bis)
    Bonnes fé's, sauvegardez-nous ! (bis)
    Sur ce cœur j'ai voulu poser
    Une manière de baiser."

    Il faut lui expliquer combien de fois qu'un baiser volé, c'est du harcèlement sexuel ?
  • Écouter

    Le Cocu (2003)

    3:32. Présent dans 9 albums.

    Morceau de Georges Brassens

    "Comme elle n'aime pas beaucoup la solitude,
    Cependant que je pêche et que je m'ennoblis,
    Ma femme sacrifie à sa vieille habitude
    De faire, à tout venant, les honneurs de mon lit."

    La femme nympho, bis !
  • Écouter

    Comme une sœur (2003)

    2:38. Présent dans 15 albums.

    Morceau de Georges Brassens

    "Comme une sœur, tête coupée, tête coupée
    Elle ressemblait à sa poupée, à sa poupée,
    Dans la rivière, elle est venue
    Tremper un peu son pied menu, son pied menu.
    Par une ruse à ma façon, à ma façon,
    Je fais semblant d'être un poisson, d'être un poisson.
    Je me déguise en cachalot
    Et je me couche au fond de l'eau, au fond de l'eau.
    J'ai le bonheur, grâce à ce biais, grâce à ce biais,
    De lui croquer un bout de pied, un bout de pied.
    Jamais requin n'a, j'en réponds,
    Jamais rien goûté d'aussi bon, rien d'aussi bon."

    où l'on voit que les femmes ne seront JAMAIS tranquilles, il y aura toujours un prédateur pour venir les emmerder, voire pire !
    Et évidemment la victime finira la chanson en embrassant son agresseur... C'est quand même bien ancré dans les cerveaux machos ce mythe, merde !
  • Écouter

    Le Père Noël et la petite fille (1991)

    2:14. Présent dans 15 albums.

    Morceau de Georges Brassens

    Brassens reste quand même bien ambigu sur cette histoire de Sugar Daddy ("il avait nom Papa Gâteau")!

    Il t'a prom'née dans un landau,
    En route pour la vie d'château,
    La belle vie dorée sur tranche,
    Il te l'offrit sur un plateau.

    Il a mis du grain dans ta grange,
    Il a mis les mains sur tes hanches.

    Toi qui n'avais rien sur le dos,
    Il t'a couverte de manteaux,
    Il t'a vetue comme un dimanche,
    Tu n'auras pas froid de sitôt."
  • Écouter

    L’Orage (1991)

    L'Orage

    3:22. Présent dans 28 albums.

    Morceau de Georges Brassens

    "Par un soir de novembre, à cheval sur les toits,
    Un vrai tonnerr' de Brest, avec des cris d' putois,
    Allumait ses feux d'artifice.
    Bondissant de sa couche en costume de nuit,
    Ma voisine affolé' vint cogner à mon huis
    En réclamant mes bons offices."

    Vieux fantasme masculin: la petite chose féminine a peur, de l'orage, et vient se réfugier dans les bras de l'homme, bien fort, apaisant et viril comme il faut !
  • Écouter

    La Fille à cent sous (1991)

    2:21. Présent dans 14 albums.

    Morceau de Georges Brassens

    "Du temps que je vivais dans le troisièm' dessous,
    Ivrogne, immonde, infâme,
    Un plus soûlaud que moi, contre un' pièc' de cent sous,
    M'avait vendu sa femme."

    Alors maintenant on achète des femmes ?! Mais c'est la préhistoire cette histoire ou quoi ?
  • Écouter

    Vénus callipyge (album version) (1991)

    Vénus callipyge

    3:43. Présent dans 13 albums.

    Morceau de Georges Brassens (album version)

    "Que jamais l'art abstrait, qui sévit maintenant
    N'enlève à vos attraits ce volume étonnant
    Au temps où les faux culs sont la majorité
    Gloire à celui qui dit toute la vérité"

    La femme encore et toujours objectivée, qui ne vaudrait que pour son boule ! Quelle filiation entre Brassens et les goujats contemporains, Booba & co.
  • Écouter

    Le Mouton de Panurge (1966)

    3:27. Présent dans 12 albums.

    Morceau de Georges Brassens

    "Si quiconque peut, sans ambages,
    L'aider à dégrafer sa robe,
    C'est parce qu'ell' veut être à la page,
    Que c'est la mode et qu'elle est snob."

    Balayer d'un revers de main des décennies de combat pour la libération sexuelle, en se moquant des femmes qui choisissent leur sexualité... Brassens est décidémment bien l'idiot utile du machisme patriarcal !
  • Écouter

    La Route aux quatre chansons (1991)

    2:53. Présent dans 16 albums.

    Morceau de Georges Brassens

    "Je me suis fait fair' prisonnier,
    Dans les vieilles prisons de Nantes,
    Pour voir la fille du geôlier
    Qui, paraît-il, est avenante. "

    Monsieur vient jusqu'à Nantes pour chiner des geôlières qui ne lui ont rien demandé, alors qu'il ne nous demande pas de compatir avec ses problèmes de couple à la quatrième strophe !
  • Écouter

    La Fessée (1991)

    4:24. Présent dans 12 albums.

    Morceau de Georges Brassens

    On nous apprend ici qu'il faudrait corriger les femmes... Betrand Cantat likes this ! Révoltant.
  • Écouter

    Concurrence déloyale (1991)

    3:42. Présent dans 11 albums.

    Morceau de Georges Brassens

    "Ell's ôtent le bonhomm' de dessus
    La brave horizontal' déçue,
    Ell's prennent sa place.
    De la bouche au pauvre tapin
    Ell's retirent le morceau de pain,
    C'est dégueulasse."

    Message: une femme à la sexualité libérée est une prostituée. Eh ben bravo !
  • Écouter

    Le Moyenâgeux (1991)

    4:55. Présent dans 9 albums.

    Morceau de Georges Brassens

    "Troussant la gueuse et la forçant
    Au cimetière des Innocents,
    Mes amours de ce siècle-ci
    N'en aient aucune jalousie...

    J’eusse aimé le corps féminin
    Des nonnettes et des nonnains
    Qui, dans ces jolis temps bénis,
    Ne disaient pas toujours "nenni" "

    Voilà encore une fois une vision du consentement très particulière ! Evidemment que les gros porcs regrettent le "temps béni" des siècles passées où les femmes se faisaient exploitées et subissaient le droit de cuissage sans que personne ne puisse rien dire !!
  • Écouter

    Misogynie à part (1991)

    3:45. Présent dans 11 albums.

    Morceau de Georges Brassens

    "Misogynie à part, le sage avait raison
    Il y a les emmerdant's, on en trouve à foison
    En foule elles se pressent
    Il y a les emmerdeus's, un peu plus raffinées
    Et puis, très nettement au-dessus du panier
    Y a les emmerderesses
    La mienne, à elle seul', sur tout's surenchérit
    Ell' relève à la fois des trois catégories
    Véritable prodige
    Emmerdante, emmerdeuse, emmerderesse itou
    Elle passe, ell' dépasse, elle surpasse tout
    Ell' m'emmerde, vous dis-je"

    Sans commentaire ! Les femmes qui ne feraient qu'emmerder les hommes.. Machisme ordinaire.
  • Écouter

    La Religieuse (1991)

    4:52. Présent dans 9 albums.

    Morceau de Georges Brassens

    Fantasmer sur des religieuses c'est tout ce qu'il vous reste, les obsédés ?
  • Écouter

    Fernande (1991)

    3:40. Présent dans 18 albums.

    Morceau de Georges Brassens

    "La bandaison Papa
    Ca ne se commande pas"

    Ouais ouais, on me la fait pas celle-là, c'est ce que commencent à dire tous les violeurs devant le Juge !
  • Écouter

    La Princesse et le Croque-Notes (1991)

    La Princesse et le Croque-notes

    4:20. Présent dans 16 albums.

    Morceau de Georges Brassens

    Cette chanson coupablement ambiguë a sans doute été écrite en solidarité avec ce porc de Roman Polanski...
    Brassens nous cacherait-il un passé de gros porc semi-pédophile ? Quelle Ninon, Denise ou autre Monique se feindra d'un tweet vengeur pour révéler le côté sombre du poète misogyne ?
  • 1
  • 2