"Comme un pistil de chair dans un lys douloureux"

Avatar Aurea Liste de

96 films

par Aurea

Toute la femme vibre et se concentre en lui
C'est la source du rut sous les doigts de la vierge
C'est le pôle éternel où le désir converge
Le paradis du spasme et le coeur de la nuit

Pierre Louÿs La Femme ( Poèmes érotiques)

Merci à Mr-Fox (Ziràn) pour ses conseils inspirés, à BlueMoon, Jambalaya, Audrey Anzu, Kenshin, SanFelice, éloch, Ochazuke, FeedMe, Kowalski (grâce à sa critique) Patrick Berger, Olivier-Vincent, Plume231, Kalopani, Taguzu, zombiraptor, No_Hell pour leurs propositions pertinentes ou leur simple participation.

Trier par : Tri par défaut
  • Tri par défaut
  • Date de sortie
  • Derniers ajouts
  • Note de l'auteur de la liste
  • Notes de mes éclaireurs
  • Note globale
  • Ordre alphabétique
  • Popularité
Croissant
  • Croissant
  • Décroissant
  • Bande-annonce

    L'Atalante (1934)

    1 h 29 min. Sortie : . Comédie, drame et romance.

    Film de Jean Vigo avec Dita Parlo, Jean Dasté, Gilles Margaritis

    "Ce film met en scène l'incandescence de l'amour charnel entre un mari et sa femme, écho homosexuel de ces caresses solitaires que chacun se donne."
  • Le Silence (1963)

    Tystnaden

    1 h 36 min. Sortie : . Drame.

    Film de Ingmar Bergman avec Ingrid Thulin, Gunnel Lindblom, Jörgen Lindström

    "Gunnel Lindblom, la femme en rut, a besoin qu'un homme la prenne, sans douceur inutile. Ingrid Thulin a aussi une scène de lit, mais c'est une masturbation, filmée elle aussi sans grande pudeur. Abîme de deux cœurs, de deux sexes séparés par la non-réciprocité du désir."
  • Bande-annonce

    Barbarella (1968)

    1 h 38 min. Sortie : . Aventure, comédie, fantastique et science-fiction.

    Film de Roger Vadim avec Jane Fonda, John Phillip Law, Anita Pallenberg

    "Dans ce film de Roger Vadim, l'actrice campe Barbarella, un agent envoyé en mission par le président de la Terre pour tenter de retrouver le savant Durand Durand, inventeur d'une arme destructrice. Capturée, elle est placée dans la machine excessive, conçue par le savant, censée la faire mourir de plaisir."
  • Bande-annonce

    Pulsions (1980)

    Dressed to Kill

    1 h 45 min. Sortie : . Thriller et Épouvante-horreur.

    Film de Brian De Palma avec Michael Caine, Angie Dickinson, Nancy Allen

    Séances de cinéma (1 salle)
    "Kate Miller est une femme au foyer qui s'ennuie mortellement. Toujours très belle et séduisante, remariée en secondes noces et mère d'un adolescent renfermé sur lui-même et sur ses activités de petit génie scientifique, elle est en quête de surprises et surtout d'excitation.
    Son esprit vadrouille souvent et, fortement déçue sexuellement par sa vie de couple, elle se laisse aller à des rêveries érotiques très réalistes - sous la douche en particulier - qui peuvent même parfois approcher d'un fantasme de viol."
  • Bande-annonce

    Les Anges déchus (1995)

    Do lok tin si

    1 h 36 min. Sortie : . Gangster, drame et romance.

    Film de Wong Kar-wai avec Leon Lai, Michelle Reis, Takeshi Kaneshiro

    "Même si les gunfights survoltés sur du trip-hop et la scène de masturbation de la star Michelle Reis sur la chanson de Laurie Anderson, "Speak My Language", sont devenus cultes, Les Anges Déchus n'a pas reçu le même accueil que Chungking Express, un certain sentiment de déjà-vu planant continuellement sur le film."
  • Bande-annonce

    Mulholland Drive (2001)

    Mulholland Dr.

    2 h 27 min. Sortie : . Drame, thriller et romance.

    Film de David Lynch avec Naomi Watts, Laura Elena Harring, Ann Miller

    Séances de cinéma (1 salle)
    "La scène de la masturbation est effectivement exceptionnelle dans le sens ou sans un mot elle montre toute la détresse de Diane, et Naomi est tout simplement fantastique et d'une sensualité incroyable."
  • Bande-annonce

    Black Swan (2010)

    1 h 48 min. Sortie : . Drame et thriller.

    Film de Darren Aronofsky avec Natalie Portman, Mila Kunis, Vincent Cassel

    "Bien que filmée de manière assez pudique, cette scène, teintée de voyeurisme ne laisse pas indifférent.
    D'autant qu'à la fin de cette scène, le spectateur est tenté de partager le malaise du personnage face à ce qu'il devine."
  • Bande-annonce

    L'Empire des sens (1976)

    Ai no korîda

    1 h 45 min. Sortie : . Érotique et drame.

    Film de Nagisa Ôshima avec Eiko Matsuda, Tatsuya Fuji, Aoi Nakajima

    "Dans le Japon militariste de 1936, un couple défraya la chronique en vivant une passion charnelle extrême. L’ancienne geisha Sada Abe et son amant Kichizo sombrèrent dans une spirale érotique qui les coupa du monde extérieur."
  • L'Empire de la passion (1978)

    Ai no bôrei

    1 h 50 min. Sortie : . Drame.

    Film de Nagisa Ôshima avec Takuzo Kawatani, Masami Hasegawa, Sumie Sasaki

    "Ce conte fantastique traversé par des images d'une beauté hiératique et fulgurante est la suite de "L'Empire des sens", réalisé deux ans plus tôt."
  • Bande-annonce

    Bi, n'aie pas peur! (2010)

    Bi, dung so!

    1 h 32 min. Sortie : . Drame.

    Film de Dang Di Phan avec Thanh Minh Phan, Thi Kieu Trinh Nguyen, Ha Phong Nguyen

    Des images d'une sensualité crue et délicate à la fois qu'illustre bien cette glace qui désaltère et rafraîchit aussi les corps dans la moiteur des nuits de Hanoï, mais n'éteint pas le feu qui brûle la jeune amoureuse en proie à ses fantasmes dans son plaisir solitaire.
  • Bande-annonce

    La Pianiste (2001)

    2 h 11 min. Sortie : . Drame et thriller.

    Film de Michael Haneke avec Isabelle Huppert, Annie Girardot, Benoît Magimel

    "Très centré sur la psychologie du personnage, le film dresse le portrait d'une "vieille fille" sado-masochiste, dont le rapport (difficile, sinon ambigu, fantasmé!?) à la sexualité reflète un mal-être profond qui s'exprime dans une scène de masturbation où le plaisir le dispute à la douleur qu'elle s'inflige."
  • Bande-annonce

    Swimming Pool (2003)

    1 h 42 min. Sortie : . Thriller.

    Film de François Ozon avec Charlotte Rampling, Ludivine Sagnier, Charles Dance

    "Le fantasme fait partie de la création: dès qu’on imagine une histoire, elle puise dans nos fantasmes. Ce que disent par ailleurs les psychanalystes, c’est que les fantasmes sont pauvres. Quand on voit Ludivine Sagnier commencer à se masturber devant un beau mec qui se masturbe lui aussi, on est dans une image pas très éloignée de celles des films du dimanche soir sur M6."
  • Bande-annonce

    Antichrist (2009)

    1 h 48 min. Sortie : . Drame et Épouvante-horreur.

    Film de Lars von Trier avec Willem Dafoe, Charlotte Gainsbourg et Storm Acheche Sahlstrøm

    "Emasculation, excision, masturbation: Charlotte Gainsbourg se mue en une sorcière sado-masochiste dévorée par le remords, sous l'oeil averti de Lars von Trier.
    L'actrice assume clairement ses choix, dans un total abandon d'elle-même."
  • Bande-annonce

    Woody et les Robots (1973)

    Sleeper

    1 h 29 min. Sortie : . Comédie et science-fiction.

    Film de Woody Allen avec Woody Allen, Diane Keaton, John Beck

    "L'Orgasmatron, autre machine fantasque à fabriquer du plaisir apparaît dans le film de Woody Allen où ce dernier incarne Miles Monroe, un homme cryogénisé 200 ans auparavant, ramené à la vie par des scientifiques appartenant à un mouvement révolutionnaire. Un nouveau monde dans lequel les couples utilisent la machine qui provoque un orgasme en quelques secondes."
  • Emmanuelle (1974)

    1 h 45 min. Sortie : . Drame et Érotique.

    Film de Just Jaeckin

    "Emmanuelle se caresse en repensant à une de ses torrides expériences sexuelles : la fameuse scène de sexe dans un avion de ligne."
  • Intimité (2001)

    Intimacy

    2 h. Sortie : . Drame.

    Film de Patrice Chéreau avec Alastair Galbraith, Philippe Calvario, Marianne Faithfull

    "On y retrouve un couple adultérin. Lui, célibataire, elle mariée. Pas de sentiment au début de leur relation, il s'agit seulement de se retrouver, un jour donné, pour du sexe (à noter, la très belle mise en scène de Chéreau, et la caméra qui va au plus près des corps sans jamais céder au pornographique ou au spectaculaire américain)."
  • Bande-annonce

    9 Songs (2004)

    1 h 11 min. Sortie : . Drame, comédie musicale, romance et Érotique.

    Film de Michael Winterbottom avec Kieran O'Brien, Margo Stilley, Huw Bunford

    "Comblée, l'Américaine crée elle-même du danger afin de se réapproprier son corps : furtivement d'abord avec une jeune femme dans un bar ; de façon plus revendicatrice plus tard, en jouissant de son sextoy, pas même cachée, tandis que lui prépare le repas puis assiste, pétrifié, à sa jouissance solitaire."
  • Bande-annonce

    9 semaines 1/2 (1986)

    Nine 1/2 weeks

    1 h 57 min. Sortie : . Drame.

    Film de Adrian Lyne avec Mickey Rourke, Kim Basinger, Margaret Whitton

    "La scène de plaisir solitaire de Kim Basinger est celle où son visage semble le plus marqué par la violence de son irrépressible désir.
    La caméra donne l'impression qu'elle va montrer des détails mais sans vraiment passer à l'acte. Tout est suggéré. "
  • Choses secrètes (2002)

    1 h 55 min. Sortie : . Drame.

    Film de Jean-Claude Brisseau avec Roger Mirmont, Blandine Bury, Olivier Soler

    "Dans une ambiance clair-obscur, Nathalie est assise sur une chaise, dos caméra. Cet intense moment de solitude est pourtant dominé par la jeune femme qui, se couchant sur le sol, révèle des talons aiguilles qui ont ici valeur de phallus, ce qui lui octroie une force virile que sa fragile nudité ne parvient pas à ébranler. Elle commence à se masturber avec frénésie, son corps se cambre et c’est alors que la caméra nous révèle l’artifice de la scène. L’orgasme était une duperie en vue de satisfaire le voyeurisme de quelques spectateurs rassemblés autour de la scène."
  • Bande-annonce

    Les Jours et les Nuits de China Blue (1984)

    Crimes of Passions

    1 h 50 min. Sortie : . Comédie dramatique.

    Film de Ken Russell avec Kathleen Turner, John Laughlin, Bruce Davison

    Les Jours et les Nuits de China Blue va rendre hommage à l'une des phrases cultes de Woody Allen : " Ne vous moquez pas de la masturbation!"
  • Bande-annonce

    Crash (1996)

    1 h 40 min. Sortie : . Drame et thriller.

    Film de David Cronenberg avec James Spader, Holly Hunter, Elias Koteas

    Séances de cinéma (5 salles)
    "C'est un film d'épouvante sur l'amour fou. Dérangeant. Effrayant. Bouleversant aussi. Comme dans tous les films de Cronenberg, il y est question de la progression d'une maladie, d'une mutation soudaine, dont les personnages acceptent les effets, jusqu'à l'extrême limite. Mais, cette fois, plus d'effets spéciaux spectaculaires sur des corps contaminés ­ juste quelques images de prothèses médicales ­, puisqu'il s'agit de la maladie d'aimer."
  • Bande-annonce

    Elles (2012)

    1 h 36 min. Sortie : . Drame.

    Film de Malgorzata Szumowska avec Juliette Binoche, Anaïs Demoustier, Joanna Kulig

    "Ce drame sans tabou ni concession, interdit aux moins de 12 ans, offre quelques scènes particulièrement crues, et notamment une séquence dans laquelle le personnage de la journaliste se livre à une intense masturbation..."
  • Bande-annonce

    La nuit nous appartient (2007)

    We Own the Night

    1 h 57 min. Sortie : . Policier, drame et thriller.

    Film de James Gray avec Joaquin Phoenix, Mark Wahlberg, Eva Mendes

    "Dans la scène d’ouverture, Eva Mendes, lascive, se caresse sur un canapé. Le rythme trépidant des premiers plans laissait présager des sommets. L’univers de la fête et des clubs dans le New-York des années 80 est parfaitement reconstitué avec la musique de Blondie en prime."
  • Bande-annonce

    Année Bissextile (2010)

    Año bisiesto

    1 h 34 min. Sortie : . Drame et romance.

    Film de Michael Rowe avec Monica Del Carmen, Gustavo Sanchez Parra, Armando Hernández

    Laura, déprimée, se livre à une séance de plaisir solitaire tout en épiant le bonheur conjugal de ses voisins
  • Bande-annonce

    Pleasantville (1998)

    2 h 04 min. Sortie : . Comédie, drame et fantastique.

    Film de Gary Ross avec Tobey Maguire, Reese Witherspoon, Jeff Daniels

    "Pleasantville, c’est l’immixion de la sexualité dans le politiquement correct : la scène où Jennifer explique à sa mère la sexualité, masturbation comprise, avant que celle-ci ne passe à l’acte, renverse toutes les barrières morales de ce qui semble être au premier abord un gentil film sirupeux comme seuls les Etats-Unis savent les faire."
  • Bande-annonce

    Oh my God ! (2011)

    Hysteria

    1 h 39 min. Sortie : . Comédie romantique.

    Film de Tanya Wexler avec Hugh Dancy, Maggie Gyllenhaal, Jonathan Pryce

    "Au XIXe siècle l’orgasme féminin devient un business très lucratif pour les médecins et tout le monde y trouve son compte. Mais cette pratique est très laborieuse, et c’est avec joie que les médecins accueillent l’arrivée du vibromasseur, qui fut quand même le 5ème appareil de l'histoire à bénéficier de l'électricité ! Révolution dans les cabinets médicaux : l’objet transporte les patientes au 7e ciel en moins de dix minutes, contre une heure avec la méthode manuelle."
  • Bande-annonce

    L'humanité (1999)

    2 h 28 min. Sortie : . Drame.

    Film de Bruno Dumont avec Emmanuel Schotté, Séverine Caneele, Philippe Tullier

    Séverine Caneele, debout, dans une scène de masturbation, face à Emmanuel Schotte
  • Bande-annonce

    Turn Me On ! (2012)

    Få meg på, for faen

    1 h 16 min. Sortie : . Comédie.

    Film de Jannicke Systad Jacobsen avec Helene Bergsholm, Malin Bjørhovde, Beate Støfring

    "Un "teen movie" qui ouvre sur une scène de masturbation ? Il ne s'agit pas d'"American Pie" mais de "Turn me on !", une comédie norvégienne intelligente qui met en scène l'imagination débordante d'une jeune fille en proie à la découverte de sa sexualité."
  • Rendez-vous (1985)

    1 h 30 min. Sortie : . Drame.

    Film de André Téchiné avec Lambert Wilson, Juliette Binoche, Wadeck Stanczak

    "Une dizaine de minutes après le début, Caroline Faro, dans un théâtre porno, se caresse sur scène en robe d'époque (retroussée)."
  • Bande-annonce

    In the Cut (2003)

    1 h 42 min. Sortie : . Thriller.

    Film de Jane Campion avec Jennifer Jason Leigh, Meg Ryan, Michael Nuccio

    "Meg Ryan est très loin des rôles de comédies romantiques dans lesquels on a l’habitude de la voir. Les personnages parlent de manière crue à la fois de violence et de sexualité.
    Jane Campion filme de vrais corps. Frannie, d’abord un peu coincée à la manière des personnages qu’interprétait Diane Keaton chez Woody Allen, apprend progressivement à se mettre en valeur. Le personnage est entier. On la voit se masturber, se saouler quand les choses ne vont pas."