Dario Argento

Avatar Tibère Lechat Liste de

7 films

par Tibère Lechat

Top ordonné, of coursse.

Prochain sur ma liste : Phenomena.

Trier par : Tri par défaut
  • Tri par défaut
  • Date de sortie
  • Derniers ajouts
  • Note de l'auteur de la liste
  • Notes de mes éclaireurs
  • Note globale
  • Ordre alphabétique
  • Popularité
Croissant
  • Croissant
  • Décroissant
  • 1
    Bande-annonce

    Suspiria (1977)

    1 h 38 min. Sortie : . Fantastique, thriller et Épouvante-horreur.

    Film de Dario Argento avec Jessica Harper, Stefania Casini, Flavio Bucci

    LA LA LA li LA LA LA la la la la la la la ...
    ("suspiriaaaaaaa ...")

    Chef-d'oeuvre d'esthétique art nouveau/expressionniste allemande, qui se paye en plus le luxe d'avoir quelques fils thématiques assez denses et une héroïne assez attachante.
  • 2
    Bande-annonce

    Quatre mouches de velours gris (1971)

    Quattro Mosche di Velluto Grigio

    1 h 44 min. Sortie : . Thriller.

    Film de Dario Argento avec Michael Brandon, Mimsy Farmer, Jean-Pierre Marielle

    Il se traîne une réputation assez passable, pourtant je le trouve vraiment excellent. C'est une sorte de prédécesseur des Frissons de l'Angoisse, avec cette même focalisation sur les thèmes de la féminité, mais en plus maîtrisé ; le rythme du film est, chose rare chez l'ami Dario, très soutenu, il y a quelques plans d'anthologie, et le film se paie le luxe d'être souvent assez drôle. Peut-être pas le meilleur Argento, mais définitivement le plus accessible et le plus agréable à regarder.
  • 3
    Bande-annonce

    Inferno (1980)

    1 h 47 min. Sortie : . Épouvante-Horreur.

    Film de Dario Argento avec Leigh McCloskey, Irene Miracle, Eleonora Giorgi

    MATER !
    SUS-PI-RIARUM ! LA-CRY-MA-RUM ! TENE-BRA-RUM !

    Un OFNI aussi unique qu'abstrait : plus encore que dans Suspiria, on est moins dans un film que dans une espèce de succession de tableaux impressionnistes et baroques. Si l'on juge le film en fonction de sa cohérence narrative, c'est un naufrage - pas de héros, pas d'antagoniste, rien - ; mais il s'en dégage malgré tout quelque chose de fascinant.
    Objectivement, c'est loin d'être le meilleur Argento, mais je dois bien avouer que c'est un de mes préférés, et un de ceux qui montrent le mieux toute la richesse et la spécificité du cinéma de son auteur.
  • 4
    Bande-annonce

    Les Frissons de l'angoisse (1975)

    Profondo rosso

    2 h 06 min. Sortie : . Thriller et Épouvante-horreur.

    Film de Dario Argento avec David Hemmings, Daria Nicolodi, Gabriele Lavia

    Largement trop long (cela dit, vu en version longue, donc...) , mais largement plus subtil que la plupart des autres en terme d'écriture et de profondeur de personnages ; le twist de fin est génialissime, et il y a au moins deux séquences anthologiques noyées malheureusement dans un océan de dialogues pas toujours passionnants
  • 5
    Bande-annonce

    Le Chat à neuf queues (1971)

    Il Gatto a nove code

    1 h 55 min. Sortie : . Policier.

    Film de Dario Argento avec Rada Rassimov, Pier Paolo Capponi, Aldo Reggiani

    De tous les films d'Argento, c'est probablement le plus proche du polar traditionnel, et le plus sobre et épuré en terme de mise en scène. Après, c'est pas forcément un mal : les personnages sont considérablement plus attachants que dans beaucoup de ses films, il y a un vrai travail sur les décors qui annonce ses futurs Suspiria ou Inferno, et le rythme est assez bien géré. Un giallo plutôt très solide donc, même s'il lui manque le propos métatextuel caractéristique des meilleurs Argento (à noter d'ailleurs que le meurtrier est du sexe opposé à celui de tous ses autres méchants).
  • 6
    Bande-annonce

    L'Oiseau au plumage de cristal (1970)

    L'Uccello dalle piume di cristallo

    1 h 38 min. Sortie : . Drame et thriller.

    Film de Dario Argento avec Tony Musante, Suzy Kendall, Enrico Maria Salerno

    Un bon Argento, à la mise en scène impeccable. Après, le héros est franchement désagréable, et les thématiques du film seront reprises et améliorées dans ses films suivants (le twist est très proche de celui du bien meilleur Quatre Mouches de Velours Gris ; le personnage du meurtrier ressemble beaucoup à celui des Frissons de l'Angoisse) ; le film est aussi un peu trop premier degré, moins métatextuel que certains des autres gialli du maître (en même temps, c'est son premier film ...), avec des personnages féminins plats comme des carpettes. Malgré tout, ça reste un très bon exemple du genre, avec des touches d'absurde et d'humour fort bienvenues.
  • 7
    Bande-annonce

    Ténèbres (1982)

    Tenebre

    1 h 41 min. Sortie : . Thriller et Épouvante-horreur.

    Film de Dario Argento avec John Saxon, Anthony Franciosa, Daria Nicolodi

    Je pense que c'est le film qui commence à amorcer le déclin de son auteur - il accumule beaucoup trop de facilités, notamment au niveau scénaristique, pour qu'on s'y investisse beaucoup, et le twist de fin est visible à vingt kilomètres. Cela dit, il contient quand même au moins deux séquences de tension assez magistrales, et a un propos métafictionnel sur la violence et sur la carrière d'Argento en général que je trouve assez fascinant.