Documentaires japonais

Avatar Zìrán Liste de

49 films

par Zìrán

Cinéma japonais : http://sens.sc/18F3QVK

Trier par : Tri par défaut
  • Tri par défaut
  • Date de sortie
  • Derniers ajouts
  • Note de l'auteur de la liste
  • Notes de mes éclaireurs
  • Note globale
  • Ordre alphabétique
  • Popularité
Croissant
  • Croissant
  • Décroissant
  • 1
  • 2
  • Une rue a Tokyo (1898)

    Sortie : 1898.

    Documentaire de Tsunekichi Shibata

    1898

    6/10

    Un quartier d'affaires dans le Tokyo de la fin du XIXe

    http://bit.ly/1CXqYh0
  • Bande-annonce

    La Danse du lion (1936)

    Kagamijishi

    24 min. Sortie : .

    Court-métrage de Yasujirō Ozu avec Onoe Kikugoro IV

    1936

    5/10

    Une représentation du plus grand acteur de Kabuki, Kikugoro Onoe VI, dans la danse réputée comme étant le summum de la difficulté : la Danse du lion.

    http://bit.ly/1vm1DWi
  • Bande-annonce

    Nanking (1938)

    56 min. Sortie : .

    Documentaire de Ken Akimoto

    1937

    Film de propagande tourné juste à la fin de la bataille de de Nanking (1937), remportée par les Japonais lors de la Seconde Guerre sino-japonaise (1937-1945).

    http://bit.ly/1D7h8t5
  • Les Soldats au combat (1939)

    Tatakau heitai

    1 h 05 min. Sortie : 1939. Guerre.

    Documentaire de Fumio Kamei

    1939

    Ce film de Fumio Kamei, pacifiste intransigeant, illustre les difficultés rencontrées par les réalisateurs avec les autorités de la censure pendant la guerre. Il sera interdit par l’état major de l’armée de terre qui reproche au réalisateur d’avoir montré des soldats non pas « au combat » mais « fatigués ». Fumio Kamei sera arrêté quelque temps après.

    http://bit.ly/1zaMvwq
  • Bande-annonce

    Hokusai (1953)

    23 min. Sortie : 1953.

    Documentaire de Hiroshi Teshigahara

    1953

    7/10

    Hokusai à travers ses œuvres et ses écrits.

    http://bit.ly/1AdI5uL
  • Bande-annonce

    Les enfants dans la classe (1954)

    Kyoshitsu no Kodomotachi

    30 min.

    Documentaire de Susumu Hani

    1954

    6/10

    Le réalisateur installe sa camera dans une classe. Les enfants l'oublient très vite. Sans scénario, l’équipe filme les enfants en classe, en recréation, sur le chemin de l’école.

    http://bit.ly/19cdPEq
  • Bande-annonce

    Ikebana (1956)

    32 min. Sortie : 1956.

    Documentaire de Hiroshi Teshigahara

    1956

    6/10

    Un résumé de l'histoire de l'Ikebana, art millénaire japonais de l'arrangement floral, à travers plusieurs œuvres marquantes.

    http://bit.ly/1FAPfYu
  • Bande-annonce

    Les enfants qui dessinent (1956)

    E o kaku kodomatachi

    38 min.

    Documentaire de Susumu Hani

    1956

    6/10

    L’équipe suit une classe de première année d’école primaire de la rentrée scolaire à la sortie des classes, neuf mois plus tard. Elle s’intéresse particulièrement a la classe de dessin

    http://bit.ly/16XZOZK
  • Tokyo 58 (1958)

    24 min. Sortie : 1958.

    Court-métrage de Kyushiro Kusakabe, Sadamu Maruo, Zenzô Matsuyama

    1958

    5/10

    Huit cinéastes collaborent avec Teshigahara pour dépeindre, sous forme d'actualités, le Tokyo de 1958.

    http://bit.ly/1DHPEZX
  • Bande-annonce

    The Weavers of Nishijin (1962)

    25 min.

    Documentaire de Toshio Matsumoto

    1962

    7/10

    Documentaire sur la fabrication de kimono à Kyoto

    http://bit.ly/1B0dsIP
  • Bande-annonce

    Le chant des pierres (1963)

    Ishi no uta

    24 min.

    Documentaire de Toshio Matsumoto

    1963

    7/10

    Le village de Agi, à Shikoku, est entouré de carrières de granit.

    http://bit.ly/1vG2wPb
  • Bande-annonce

    Tokyo Olympiad (1965)

    Tôkyô orimpikku

    2 h 50 min. Sortie : .

    Documentaire de Kon Ichikawa

    1965

    Jeux olympiques d'été de 1964 à Tokyo.

    http://bit.ly/1AdIDAI
  • L'Évaporation de l'homme (1967)

    Ningen jôhatsu

    2 h 10 min. Sortie : .

    Documentaire de Shôhei Imamura avec Yoshie Hayakawa, Shôhei Imamura et Shigeru Tsuyuguchi

    1967

    La disparition soudaine d’un homme pourtant parfaitement intégré à la société.
  • Histoire du Japon racontée par une hôtesse de bar (1970)

    Nippon Sengoshi - Madamu onboro no Seikatsu

    1 h 45 min. Sortie : .

    Documentaire de Shôhei Imamura

    1970

    Shohei Imamura filme et interroge une Japonaise, patronne d'un bar, sur sa vie, son histoire, en la mettant en parallèle avec les événements qui ont secoué le Japon de l'immédiate après-guerre jusqu'à la fin des années 1960.
  • Minamata (1971)

    2 h 03 min. Sortie : .

    Documentaire de Noriaki Tsuchimoto

    1971

    Premier film a rendre compte du drame de Minamata. Depuis longtemps, une grosse usine de produits chimiques de la société Chisso est installée dans cette ville située sur l’île de Kyushu, au sud du Japon. Les premiers cas de la maladie de Minamata sont enregistres en 1956 et de nombreux enfants naissent mal-formés.
  • Bande-annonce

    Les Pirates de Bubuan (1972)

    Bubuan no kaizoku

    46 min. Sortie : 1972.

    Documentaire de Shôhei Imamura

    1972

    5/10

    En se rendant dans l'archipel des Philippines, Imamura va à l'encontre de peuples vivant dans une extrême précarité sur dans des baraquements de fortune sur des simples bancs de sable. Il découvre très vite, que certaines communautés sont livrées à la merci d'impitoyables pirates fortement armés. Imamura s'en va également retrouver ces hommes pour comprendre leur position
  • Goodbye CP (1972)

    1 h 22 min.

    Documentaire de Kazuo Hara

    1972

    Dans le Japon des années 70, les handicapés sont des marginaux ignorés du reste de la société.

    http://bit.ly/1E2PpGT
  • Sanrizuka – Le Village de Heta (1973)

    Sanrizuka – Heta buraku

    2 h 26 min. Sortie : 1973.

    Documentaire de Shinsuke Ogawa

    1973

    Des agriculteurs entament un bras de fer avec le gouvernement contre la construction de l'aéroport international de Narita.
  • Summer Storm (1973)

    Natsu no arashi

    1 h 11 min. Sortie : 1973.

    Documentaire de Misao Arai

    1973

    Dernière représentation de la troupe de Tatsumi Hijikata, créateur du style de danse butô.
  • Extreme Private Eros : Love Song 1974 (1974)

    Gokushiteki erosu : Renka 1974

    1 h 38 min. Sortie : 1974.

    Documentaire de Kazuo Hara

    1974

    Hara poursuit à la fois son travail de sape de la société japonaise tout en retournant la lame de sa caméra contre lui-même, exposant sa vie tout en en faisant un objet politique. Sollicité par son ex-femme, Takeda Miyuki, enceinte, il lui rend plusieurs visites sur l’île d’Okinawa où elle réside. Une vieille promesse échangée du temps de leur histoire se cache derrière cette demande : enregistrer sur pellicule son accouchement à venir.
  • Karayuki-san - Ces dames qui vont au loin (1975)

    Karayuki-san

    1 h 15 min. Sortie : 1975.

    Documentaire de Shôhei Imamura

    1975

    Au début du XXème siècle, il y avait environ 2000 prostituées japonaises dans les pays d'Asie du Sud-Est. Cette époque correspond au développement industriel du Japon vers ces pays. Considérées comme "produits japonais exportés", ces femmes ont rapporté quelques centaines de millions de yen au Japon. La plupart d'entre elles, d'origine très modeste, ont été kidnappées, forcées de travailler dans des conditions misérables. Imamura s’intéresse à l’une d’entre elles.
  • Kenji Mizoguchi ou la Vie d'un artiste (1975)

    Aru eiga-kantoku no shogai

    2 h 12 min. Sortie : .

    Documentaire de Kaneto Shindô avec Takako Irie, Daisuke Itô (1), Kyôko Kagawa

    1975

    Évocation de la vie et de l'oeuvre de Mizoguchi
  • Bande-annonce

    Godspeed You! Black Emperor (1976)

    ゴッド・スピード・ユー! BLACK EMPEROR

    1 h 30 min. Sortie : 1976.

    Documentaire de Mitsuo Yanagimachi

    1976

    Le Japon des années 1970 a connu une forte augmentation de gangs de bikers, appelés Bōsōzoku, qui ont attiré l'attention des médias. Le film raconte les exploits d'un gang de biker japonais, les Black Emperors, et montre les relations qu'entretient un membre du gang avec ses parents après avoir eu des problèmes avec la police.

    http://bit.ly/1KSp5By
  • Bande-annonce

    Budo (1979)

    1 h 41 min. Sortie : 1979.

    Documentaire de Masayoshi Nemoto avec Harry J. Quini

    1979

    Compilation de diverses manifestations d'arts martiaux japonais par plusieurs instructeurs célèbres tels que Gozo Shioda, Taizaburo Nakamura et Teruo Hayashi.

    http://bit.ly/17gOE2e
  • I Lived, But... - A Biography of Yasujiro Ozu (1983)

    Ikite ha mita keredo - Ozu Yasujirô den

    2 h 03 min. Sortie : .

    Documentaire de Kazuo Inoue avec Ineko Arima, Chikage Awashima, Shôhei Imamura

    1983

    Documentaire sur les méthodes de travail du cinéaste.
  • Antonio Gaudi (1984)

    1 h 12 min. Sortie : 1984.

    Documentaire de Hiroshi Teshigahara

    1984

    Documentaire sur les œuvres de l'architecte.

    http://bit.ly/1pEaxLX
  • L'armée de l'empereur s'avance (1988)

    Yukiyukite shingun

    2 h 02 min. Sortie : . Guerre.

    Documentaire de Kazuo Hara avec Kenzo Okuzaki, Riichi Aikawa, Masaichi Hamaguchi

    1987

    Près de 40 ans après la fin de la guerre du Pacifique, les atrocités de l'Armée Impériale Japonaise demeurent taboues.
  • Sakura-tai Chiru (1988)

    1 h 53 min. Sortie : .

    Documentaire de Kaneto Shindô

    1988

    L’histoire vraie d’une troupe de théâtre qui disparût dans le bombardement d’Hiroshima.
  • Kyoto my Mother's Place (1991)

    50 min. Sortie : 1991.

    Documentaire de Nagisa Ôshima avec Nagisa Ôshima

    1991

    5/10

    Le film se révèle, sous couvert d’un documentaire en hommage à sa ville natale, un pamphlet au vitriol contre les conformismes de la société japonaise.
  • August Without Him (1994)

    Kare no inai hachigatsu ga

    1 h 17 min. Sortie : août 1994.

    Documentaire de Hirokazu Kore-eda avec Hirata Yutaka

    1994

    Documentaire sur Yutaka Hirata, le premier homme au Japon à reconnaître publiquement être malade du SIDA à cause de rapports homosexuels.

    http://bit.ly/1vm1XUO
  • 1
  • 2