En 2016, je mange du film.

Avatar Twombly Liste de

363 films

par Twombly

Grand chantier en perspective. Héhé, pile 365 films, objectif d'un film découvert par jour en moyenne atteint !

> Janvier - 53 films
Coups de coeur : Il était une fois en Amérique, Freaks, Princesse Mononoké, Adaptation., 12 Angry Men, Le Congrès, Seul contre tous...
> Février - 39 films
Persona, Le Parrain I et II, Paprika, Memories of murder, JFK, The Chaser, Il était une fois dans l'Ouest, Anomalisa, Mysterious Skin...
> Mars - 28 films
Eyes Wide Shut, Les Moissons du Ciel, Man on the Moon, Barry Lyndon, Les Sept Samouraïs, Totoro...
> Avril - 19 films
Melancholia, Vertigo, Paris, Texas, Citizenfour, Dr. Folamour...
> Mai - 38 films
Fail Safe, Boyhood, Drive, Le château de l'araignée, La chasse, Mustang, Money Monster...
> Juin - 33 films
Her, La ligne rouge, La soif du mal, Les chiens de paille, The Neon Demon, Buena Vista Social Club, Punch, Drunk, Love...
> Juillet - 16 films
Hana-Bi, Annie Hall, Retour vers le futur...
> Août - 17 films
Casino, Eureka, The Strangers, Le Lauréat, Castaway on the moon...
> Septembre - 22 films
In the mood for love, To be or not to be, Nocturama, Sherlock Junior...
> Octobre - 31 films
Wake in Fright, Chungking Express, The Barber, Peppermint Candy, Rushmore...
> Novembre - 36 films
Le Trou, Une femme sous influence, Les Diables, A bout de course, Le Locataire, Wall-E, Sicario, Mademoiselle...
> Décembre - 34 films
Premier Contact, Body Double, Take Shelter, La porte du paradis, The act of killing, Polytechnique...

Trier par : Tri par défaut
  • Tri par défaut
  • Date de sortie
  • Derniers ajouts
  • Note de l'auteur de la liste
  • Notes de mes éclaireurs
  • Note globale
  • Ordre alphabétique
  • Popularité
Croissant
  • Croissant
  • Décroissant
  • Bande-annonce

    Le Mécano de la « General » (1926)

    The General

    1 h 18 min. Sortie : . Muet, action, aventure, comédie et drame.

    Film de Clyde Bruckman et Buster Keaton avec Buster Keaton, Marion Mack, Glen Cavender

  • Bande-annonce

    Ex Machina (2015)

    1 h 48 min. Sortie : . Drame, science-fiction et thriller.

    Film de Alex Garland avec Domhnall Gleeson, Oscar Isaac, Alicia Vikander

    La preuve que rien n'est plus riche que la science-fiction, Ex Machina est très bien inspiré.
  • Bande-annonce

    L'Aurore (1927)

    Sunrise: A Song of Two Humans

    1 h 34 min. Sortie : . Drame, romance et muet.

    Film de Friedrich Wilhelm Murnau avec George O'Brien, Janet Gaynor, Margaret Livingston

    Ah l'amour au cinéma. Avant tous ces clichés redondants des comédies romantiques US, quoi de plus parlant que cette merveille de film muet? L'amour ne m'a que rarement touché au cinéma et je m'y suis également peu intéressé mais je dois dire que l'histoire dépeinte ici est très belle. Ce que fait Murnau est tellement inventif tout au long-métrage (toutes les surimpressions que ce soit celles de la bourgeoise ou celles représentant la frénésie de la ville sont admirable) qu'il est impossible de ne pas suivre ce film jusqu'à l'aurore.
  • Bande-annonce

    Le Cabinet du docteur Caligari (1920)

    Das Cabinet des Dr. Caligari

    1 h 16 min. Sortie : . Muet, drame, thriller et Épouvante-horreur.

    Film de Robert Wiene avec Werner Krauss, Conrad Veidt, Friedrich Feher

    Beaucoup beaucoup de mal à rentrer dedans. L'absence de musique sur YouTube m'a plus que refroidi et je ne parvenais pas à me fixer sur l'écran. Le travail sur les décors et sur les couleurs est louable, il instaure une véritable ambiance que j'aurais voulu voir magnifiée par de la musique qui apparaît ici comme un réel manque à gagner.
  • Bande-annonce

    Les Fils de l'homme (2006)

    Children of Men

    1 h 49 min. Sortie : . Drame, science-fiction, thriller et action.

    Film de Alfonso Cuarón avec Clive Owen, Julianne Moore, Clare-Hope Ashitey

    Coup de Coeur pour les plans-séquence magistraux et Caine en hippie sans peur.
    Pour le reste j'ai trouvé le sujet mal exploité, le film trop imprécis et la fin rapide et décevante. Dommage..
  • Bande-annonce

    Freaks - La Monstrueuse Parade (1932)

    Freaks

    1 h 04 min. Sortie : . Drame et thriller.

    Film de Tod Browning avec Wallace Ford, Leila Hyams, Olga Baclanova

    oh putain
  • Bande-annonce

    12 hommes en colère (1957)

    12 Angry Men

    1 h 36 min. Sortie : . Policier et drame.

    Film de Sidney Lumet avec Henry Fonda, Lee J. Cobb, Ed Begley

    12 Angry Men ne peut donc que faire l'unanimité. La mise en scène et le placement des personnages, leurs déplacements dans l'espace qui est juste parfaitement occupé, tous ces éléments sont aussi précis que les détails de l'affaire qui sont abordés par les protagonistes. C'est un film d'orfèvre. C'est un merveilleux huis-clos, avec 12 acteurs qui sont pour une large majorité excellents. Et les thèmes abordés sont judicieux, nécessaires et universels.
    9-10, ça se joue vraiment à très peu de choses.
  • Bande-annonce

    L’Étreinte du serpent (2015)

    El abrazo de la serpiente

    2 h 05 min. Sortie : . Aventure.

    Film de Ciro Guerra avec Nilbio Torres, Jan Bijvoet, Antonio Bolivar

    Cinéma.

    J'ai l'impression d'avoir louper quelque chose, je ne saurais dire si j'ai aimé ou non, c'est assez nouveau comme sentiment..
  • Bande-annonce

    Full Metal Jacket (1987)

    1 h 56 min. Sortie : . Drame et guerre.

    Film de Stanley Kubrick avec Matthew Modine, Arliss Howard, Vincent D'Onofrio

    Phase n°1 des films sur la guerre du Vietnam

    Kubrick maîtrise toujours ce qu'il fait et la première partie du film est tant géniale dans sa capacité à exposer la monstruosité de la formation des soldat US à travers Gomer Pyle tant dans l'exagération du jeu des soldats et de leur formateur. L'absurdité de la célébration finale a rattrapé la seconde partie du film, selon moi bien plus faible au niveau de cette dénonciation qu'on attend forcément d'un film à ce sujet.
  • Bande-annonce

    A Most Violent Year (2014)

    2 h 05 min. Sortie : . Drame, film noir et gangster.

    Film de J.C. Chandor avec Oscar Isaac, Jessica Chastain, David Oyelowo

    De vraies bonnes surprises que sont ce film qui tient en haleine, avec une réalisation très propre (peut-être trop), et cet Oscar Isaac qui est vraiment excellent. Avec son rôle dans Ex Machina, il confirme selon moi un réel talent.
    Et puis Jessica Chastain. <3
  • Bande-annonce

    Un chien andalou (1929)

    16 min. Sortie : . Fantastique et Épouvante-horreur.

    Court-métrage de Luis Buñuel avec Simone Mareuil, Pierre Batcheff, Luis Buñuel

    Un oeil sectionné, des livres qui se changent en armes à feu, une aisselle féminine poilue qui se change en oursin, de l'accordéon, et un couple enterré à la plage.
    ça vaut bien 8 tout ça. Et c'est loin d'être tout...
  • Bande-annonce

    Les Sentiers de la gloire (1957)

    Paths of Glory

    1 h 28 min. Sortie : . Drame et guerre.

    Film de Stanley Kubrick avec Kirk Douglas, Ralph Meeker, Adolphe Menjou

    Très bon Kubrick encore une fois.. Et ça m'étonnerait que ses films que je n'ai pas encore vus me déçoivent au vu de cette constante qualité.
    Les acteurs sont gigantesques, j'ai spécialement aimé le jeu et la voix du général Miraud, et bien sûr la prestation de Kirk Douglas qui transpire l'espoir dans ce film. L'espoir, c'est qu'il en ressort malgré le fait qu'il dépeigne une grande partie du temps une cruauté limite affligeante.
  • Bande-annonce

    Beasts of No Nation (2015)

    2 h 13 min. Sortie : . Drame et guerre.

    Film de Cary Joji Fukunaga avec Idris Elba, Abraham Attah, Emmanuel Nii Adom Quaye

    Un film violent, une violence sans doute nécessaire mais par moments quasi insoutenable. L'enfant qui joue Agu est poignant et joue en grande partie dans mon appréciation du film. Il a l'air perdu, ne sachant plus qui croire ou suivre, déchiré par cette guerre à laquelle il ne comprend rien. Cette réalité des enfants soldats reste à appréhender et ce film y participe grandement.
    J'en attendais plus d'Idris Elba, je l'ai trouvé trop linéaire, dans ce rôle de prétendu chef de la milice bien qu'il campe un accent africain assez subtil.
  • Bande-annonce

    La Face cachée de Margo (2015)

    Paper Towns

    1 h 49 min. Sortie : . Drame et romance.

    Film de Jake Schreier avec Nat Wolff, Cara Delevingne, Austin Abrams

    Un grand et beau film sur l'espoir, l'amitié, le voyage.. En fait non c'est une merde mais les personnages reprennent à un moment le générique de Pokémon.

    Allez, fini l'auto-flagellation...
  • Bande-annonce

    Duel (1971)

    1 h 30 min. Sortie : . Action, thriller et road movie.

    Téléfilm de Steven Spielberg avec Dennis Weaver, Jacqueline Scott, Eddie Firestone

    Le scénario devait tenir sur un post-it, il offre au final un nombre incalculable de possibilités (bien que les multiples dépassements frôlent le lassant à un certain moment) pour nous quitter sur du vide dans tous les sens du terme. Allez, c'était bien pendant 1h27 et quelques secondes...

    C'est vraiment dommage, parce que pour son premier film, Spielberg offre une réalisation léchée avec un montage nerveux quand il le faut. L'acteur principal/le seul acteur quasiment est brillant. J'ai été happé par ce duel qui aurait mérité un bien meilleur dénouement à mon sens.
  • Bande-annonce

    Au nom du père (1993)

    In the Name of the Father

    2 h 13 min. Sortie : . Biopic, drame et thriller.

    Film de Jim Sheridan avec Daniel Day-Lewis, Pete Postlethwaite, Emma Thompson

    Le genre d'histoire qui fonctionne au cinéma, avec cette histoire vraie du personnage typique au mauvais endroit, au mauvais moment. La nécessité politique des policiers anglais de désigner des coupables pour rassurer l'opinion publique et l'injustice la plus totale qui s'abat sur ces 4 jeunes personnes et la famille de Day-Lewis en prime. Un film touchant, avec une équipe d'acteurs qui fait preuve tout au long d'une film d'une justesse de jeu, un Day-Lewis qui ne peut être que plaint, son père qui émeut à chaque scène un peu plus et cette avocate jouée par Emma Thompson qui y met toute ses convictions.
    Un beau film, bien que l'univers carcéral est plutôt régi par les clichés du genre (que je ne nie pas comme les luttes ethniques et l'évasion par la prise de drogues mais qui peuvent devenir rébarbatifs).
  • Bande-annonce

    Wrong Cops (2013)

    1 h 23 min. Sortie : . Comédie et policier.

    Film de Quentin Dupieux (Mr. Oizo) avec Mark Burnham, Éric Judor, Steve Little

    Dupieux fait du Dupieux (le genre de phrase détestable) dans ce film qui se révèle assez jouissif. La panoplie de rôles est déjantée (Wareheim je t'aime) et même si les personnages n'ont pas vraiment de personnalité, cela s'inscrit bien dans ce film à sketches.
    C'est très drôle la plupart du temps, pas spécialement lourd à mon sens, et la musique vient se poser là-dessus avec cette violence propre à l'électro de Mr Oizo. Dupieux fait tout sur ce film, mais en fait justement trop en s'auto-citant ; l'extrait de Rubber, le fait que les personnages qualifient toujours sa musique (de manière très positive quasi tout le temps) réduisent mon appréciation du film.

    Mais un bon moment.
  • Bande-annonce

    Le Voyage de Chihiro (2001)

    Sen to Chihiro no Kamikakushi

    2 h 05 min. Sortie : . Animation, aventure et fantasy.

    Long-métrage d'animation de Hayao Miyazaki avec Rumi Hiiragi, Miyu Irino, Mari Natsuki

    Un 7 qui reflète une légère déception. J'en attendais beaucoup de mon premier Miyazaki, et il m'a apporté des choses mais pas tant qu'escompté. J'ai adoré l'univers dépeint dans Chihiro, ce monde de démons est d'une richesse ahurissante avec un inlassable enchaînement d'apparitions toutes plus créatives les unes que les autres (mention spéciale pour le Sans-Visage). Je n'ai pas repéré tous les messages sous-jacents du film, telles que la critique du monde du travail par l'annulation de l'identité de Chihiro notamment. Peut-être qu'un second visionnage me donnera tort mais je n'ai pas trouvé ces dénonciations assez évidentes (suis-je bête?), se noyant dans un un tout qui m'a semblé plus enfantin que je l'attendais.
  • Bande-annonce

    Carnage (2011)

    1 h 20 min. Sortie : . Comédie dramatique.

    Film de Roman Polanski avec Jodie Foster, Kate Winslet, Christoph Waltz

    Un coup de cœur pour l'interprétation des acteurs, Waltz en tête mais je ne peux m'empêcher d'adorer ce mec (à part dans Zero Theorem, faut pas déconner). Et John C. Reilly, avec Magnolia vu dernièrement, commence à bien me plaire également.

    Hormis cela, le film reste intéressant mais un peu longuet, et il fait pourtant moins d'une heure et demie. La faute à un débat qui se noie dans l'alcool (et le vomi accessoirement) pour laisser place à une joute verbale confuse où les conflits s'entre-croisent. Pas de vrai carnage au tableau, mais un film qui se regarde avec un sourire en coin face à certaines situations (l'histoire du hamster ou les appels incessants sur le portable de Waltz).
  • Bande-annonce

    Les 8 Salopards (2015)

    The Hateful Eight

    2 h 47 min. Sortie : . Thriller et western.

    Film de Quentin Tarantino avec Samuel L. Jackson, Kurt Russell, Jennifer Jason Leigh

    Cinéma.

    Plus j'y repense, et plus j'adore ce Tarantino. Le film a vite été considéré comme un Reservoir Dogs version western enneigé mais ce rapprochement ne tient pour moi que dans la première partie bavarde (et un peu lassante sur le tard) des 8 Salopards. Puis vient le ragoût. Puis vient la sauce. La deuxième partie est excellente de bout en bout, et les 2h47 passent finalement assez vite.
    Je trouve que Tarantino prend ici son temps, et il a bien raison car j'ai trouvé les passages auto-référencés (ah les effusions de sang) mieux amenés que jamais. La 1ère collaboration avec Morricone est efficace, avec un thème principal qui reste dans les esprits longtemps après la séance. Le scénario (bien qu'empreint de ses anciens films dans sa structure) est construit de manière très judicieuse, avec une intervention de narrateur (j'ai cru entendre Tarantino) absolument géniale. Le jeu des salopards est de qualité, certains acteurs se démarquent selon moi avec Jennifer Jason Leigh en prisonnière survoltée et Goggins en shérif absolument immoral et hilarant.
    Donc ouais, c'était plutôt grandiose.
  • Bande-annonce

    L'Échelle de Jacob (1990)

    Jacob's Ladder

    1 h 49 min. Sortie : . Drame et Épouvante-horreur.

    Film de Adrian Lyne avec Tim Robbins, Elizabeth Peña, Danny Aiello

    Un film à la structure assez floue au début, qu'on comprend au fil de l'action et qui engendre un nombre assez inédit de twists pas aussi évidents les uns que les autres. L'explication finale est tordue et un peu dommageable, car je me suis accroché de bout en bout à ce délire hallucinatoire, qui m'a beaucoup plu dans son originalité à enfermer le personnage dans une escalade dans l'horreur ininterrompue. Du début à la fin, Jacob n'est jamais vraiment tranquille, le réalisateur ne le laisse pas respirer et le spectateur non plus du coup. La dénonciation des travers psychologiques qu'entraîne la guerre est assez efficace, seulement elle l'est grâce à cette explication un peu incohérente.
  • Bande-annonce

    The Thing (1982)

    1 h 44 min. Sortie : . Épouvante-Horreur et science-fiction.

    Film de John Carpenter avec Kurt Russell, T.K. Carter, Wilford Brimley

    Je n'ai jamais entendu une telle bande-originale. Il y en a sans doute de plus belles, des plus poignantes ou complexes, mais jamais une musique ne m'a fait autant m'investir dans un long-métrage. Son empreinte est palpable, elle nous tient du début jusqu'au générique de fin, et on l'entend même lorsqu'elle ne résonne pas. J'ai su que j'allais aimer le film alors que l'écran était encore noir mais à l'écoute des premières notes de cette création de Morricone.
    Hormis cet élément qui est pour moi plus que jamais constitutif de l'ambiance qui règne dans The Thing, j'ai trouvé le reste quasi parfait. Les plans nocturnes sur la station polaire sont géniaux, la tension provoquée par ce huis-clos et la réalisation de Carpenter que j'ai trouvé très dynamique m'ont scotché. Kurt Russell en cow-boy héroïque de l'Antarctique est géant.
    Je pense que la réussite et le consensus critique qui sont ressortis de ce film sont surtout dus à cette solitude extrême qui entraînent des questionnements incessants du spectateur et entre les personnages quant à l'identité du ceux qui sont infectés.
    La raison pour laquelle je n'ai pas mis 10, c'est d'abord pour le côté plastique dégueulasse de la Chose qui ne manque pas de charme, mais qui freine le côté terrifiant qu'un bon film d'épouvante se doit de remplir. Cette ambiance rétro ne m'a gêné que dans la représentation du mal, car j'ai beaucoup aimé la frontière entre l'ambiance détendue des 30 premières minutes du film et l'enfer qui se profile ensuite devant les protagonistes.
    C'était une nécessité de le voir, cela en devient encore plus une de le voir un jour au cinéma, je veux entendre cette musique dans une salle noire s'il vous plaaaaaaaaaît.
  • Bande-annonce

    Kill Bill : Volume 2 (2004)

    Kill Bill: Vol. 2

    2 h 17 min. Sortie : . Action et arts martiaux.

    Film de Quentin Tarantino avec Uma Thurman, David Carradine, Lucy Liu

    Cinéma.

    Les deux volets vus en séance unique "exceptionnelle".
    Un univers jouissif, on sent à chaque seconde l'amusement qu'a dû ressentir Tarantino sur ces deux films, où il lâche tout pour accoucher d'une oeuvre complètement décalée et pourtant cohérente. Les voir à la suite font ressortir ce côté déjanté du premier volet, et le deuxième est plus sérieux et sobre. Deux films complémentaires qui ne font que renforcer mon amour pour le cinéma de Tarantino, avec sa somme importante de scènes et répliques cultes, de personnages extraordinaires (Gogo dans le 1er pour sa voix et cette scène de combat qui marque, Paï Meï et Bill dans le deuxième, l'un pour son apport humoristique et pour le jeu de l'acteur, l'autre pour son apport dramatique et pour le jeu de Carradine qui pète l'écran).
    Et puis Uma Thurman est forcément à citer, car elle porte par son énergie dégoulinante une partie du succès que ces films ont rencontré.
    Un peu plus de 4h qui sont finalement passées à vitesse grand V, hormis un début d'ennui sur la fin des déclarations de Bill, et l'impression d'avoir assister à un beau moment de cinéma.
  • Bande-annonce

    Boulevard de la mort (2007)

    Death Proof

    1 h 54 min. Sortie : . Action et thriller.

    Film de Quentin Tarantino avec Kurt Russell, Zoë Bell, Rosario Dawson

    En s'auto-citant plus que jamais, Tarantino signe ici son film le plus mauvais à mon sens. C'en est déjà trop du sifflement de Kill Bill repris en sonnerie de téléphone, et des couleurs de cette même oeuvre qui apparaissant de manière clairement marquée, on a en plus le droit à des dialogues typiques chez Tarantino, qui ici n'en finissent jamais de nous lasser (l'histoire du fossé est ridicule et inutile). Il mise donc sur des bombasses, une lapdance, un BO coolos et un Kurt Russell qui tient la baraque comme il peut. Ce n'est pas sa faute s'il est né avec ce regard glacial et glaçant.
    J'ai plutôt apprécié le jeu de Zoé Bell également, qui me paraît représentatif du film dans sa totalité ; elle se fout de tout, regarde partout et nulle part à la fois tout en se permettant d'inspirer (très) longuement avant de prendre la parole. Et le film paraît s'en foutre un peu de lui, avec un scénario inexistant et une fin assez gênante de vide.
    Boulevard de la Mort par l'ennui.
  • Bande-annonce

    Watchmen : Les Gardiens (2009)

    Watchmen

    2 h 42 min. Sortie : . Action, drame et science-fiction.

    Film de Zack Snyder avec Malin Åkerman, Billy Crudup, Matthew Goode

    Beaucoup, beaucoup trop de choses, j'ai vu la version longue en plus. C'était pas mal n'importe quoi mais du coup plutôt marrant en tout cas je n'ai pas vu le temps passer. C'est positif en général mais ça ressemblerait presque à une escroquerie à mon avis, j'essaierais de me refaire l'autre version.
    Par contre niveau interprétation, Malin Akerman que je ne connaissais pas est vide et Patrick Wilson est trop mauvais, il a un panel d'émotions qu'on peut compter sur les doigts d'une main, il est horrible. Et puis ça reste un hibou dans le film..
  • Bande-annonce

    Forrest Gump (1994)

    2 h 22 min. Sortie : . Drame et romance.

    Film de Robert Zemeckis avec Tom Hanks, Gary Sinise, Robin Wright

    Enfin rattrapé ce cultissime film qu'est Forrest Gump et malgré un avis positif à la fin du visionnage, il me reste une mauvaise impression. L'impression d'un film finalement trop positif au scénario qui finit par le desservir à mon sens. Même si Forrest pose à plusieurs reprises des interrogations logiques sur la société américaine et que c'est le parti pris du film que de lui faire absolument tout réussir, cela m'a gêné de ne plus y croire à force.

    Sinon, Tom Hanks est d'une justesse dans ce rôle, il porte quasi intégralement le film même si cela fait plaisir de voir Gary Sinise avant tout dans un autre rôle que celui d'un certain chef de police, mais surtout dans ce rôle absolument déjanté de général estropié.
  • Bande-annonce

    Persepolis (2007)

    1 h 35 min. Sortie : . Animation, biopic, drame et guerre.

    Long-métrage d'animation de Marjane Satrapi et Vincent Paronnaud (Winshluss) avec Chiara Mastroianni, Catherine Deneuve, Danielle Darrieux

    Que ça fait plaisir de voir l'animation utile à autre chose que le contentement des enfants. Non pas que je ne les aime pas mais l'animation vient ici renforcer le propos de base qui est assez inexploité au cinéma. L'Iran, d'une dictature à l'autre, suivi de près ou de loin par Marjane Satrapi qui en abordant sa jeunesse brasse bien plus de sujets, notamment au travers de son passage en Europe.
    Certains transitions me restent à l'esprit, autant que l'utilisation du noir et blanc qui magnifie l'animation et sert certains partis pris bien sentis.
  • Bande-annonce

    Mad Max (1979)

    1 h 33 min. Sortie : . Action, aventure, thriller et road movie.

    Film de George Miller avec Mel Gibson, Joanne Samuel, Hugh Keays-Byrne

    Mel Gibson est plus Max que Mad. Et plus angelot et naïf que je ne l'attendais. Pas héros pour un sou non plus.
    Pour ce qui est censé planter une saga "mythique", je m'attendais à un peu plus fort et à un prétendu héros plus et mieux mis en valeur.
    L'ambiance post-apocalyptique est par contre bien plantée, et avec une subtilité appréciable, bien que les principaux éléments qui permettent de comprendre cette situation restent la bande de motards dégénérés qui ne jurent que le viol et le meurtre.

    Mouais.
  • Bande-annonce

    La Vie d'Adèle : Chapitres 1 et 2 (2013)

    2 h 59 min. Sortie : . Drame et romance.

    Film de Abdellatif Kechiche avec Adèle Exarchopoulos, Léa Seydoux, Salim Kechiouche

  • Bande-annonce

    Le Congrès (2013)

    The Congress

    2 h 02 min. Sortie : . Animation, science-fiction et drame.

    Long-métrage d'animation de Ari Folman avec Robin Wright, Harvey Keitel, Jon Hamm

    J'ai hésité à mettre 10 pour l'admiration que j'ai face à une telle créativité. Un film moitié animé qui en a énormément sous le capot, que ce soit en termes de messages ou de trouvailles avec cette superposition animé/réel vraiment ingénieuse.
    J'ai presque envie de le revoir tout de suite pour tenter de mieux l'analyser et comprendre plus en détail ce dont il regorge. Mais c'est magnifique ! En plus la fin c'est un peu une machine de guerre émotionnelle.