Entre partitions et pellicules, Yves Montand

Avatar Docteur_Jivago Liste de

27 films

par Docteur_Jivago

Chanteur et acteur français d'origine italienne, Yves Montand aura marqué le cinéma français des années 1940 jusqu'à sa mort en 1991, jouant avec talent et succès chez Costa-Gavras, Clouzot, Cukor, Melville ou encore Godard. Brillant acteur, il m'aura marqué pour ses rôles chez Costa-Gavras et plus particulièrement "L'Aveu" ainsi que lorsqu'il donne la réplique à De Funès ou lorsqu'il conduit le camion dans "Le salaire de la Peur". Connu aussi pour ses engagements de gauches, qu'il mettra en valeur à travers certains de ses rôles et son long mariage avec Simone Signoret.

Retour sur mon expérience avec son cinéma pour celui qui est l'un de mes acteurs fétiches et dont la seule présence au générique peut me suffire à voir un film. Prochaine vision espérée : "Le choix des Armes", "Vincent, François, Paul et les autres" et surtout "Etat de siège" que je cherche désespérément.

Il fait partis de ses acteurs qui m'ont marqué et il aura été parmi ceux qui ont marqué le début de ma passion pour le cinéma.

Trier par : Tri par défaut
  • Tri par défaut
  • Date de sortie
  • Derniers ajouts
  • Note de l'auteur de la liste
  • Notes de mes éclaireurs
  • Note globale
  • Ordre alphabétique
  • Popularité
Croissant
  • Croissant
  • Décroissant
  • Les Portes de la nuit (1946)

    1 h 46 min. Sortie : . Drame.

    Film de Marcel Carné avec Pierre Brasseur, Serge Reggiani, Yves Montand

    Sur un scénario de Jacques Prévert, Les Portes de la Nuit nous emmène avec mélancolie, fatalité et poésie dans une nuit où regret, amour, honte ou encore passé vont se croiser. Les personnages sont bien dépeints, en particulier celui de Jean Vilar, tandis que Marcel Carné se montre adroit derrière la caméra, sachant faire ressortir à la fois la poésie et la cruauté de cette histoire, où le casting brille particulièrement, Yves Montand et Serge Reggiani en tête, avec quelques séquences particulièrement mémorables.
  • Retour à la vie (1949)

    1 h 52 min. Sortie : . Sketches, drame et comédie.

    Film de André Cayatte, Henri-Georges Clouzot, Georges Lampin avec Bernard Blier, Héléna Manson, Jane Marken

    Henri-Georges Clouzot, André Cayatte, Georges Lampin et Jean Dréville proposent avec Retour à la Vie un film à sketches, avec un gros casting, pour évoquer le difficile retour de Guerre. Ils évoquent les changements de mentalités dû à la Seconde Guerre mondiale, notamment la vision de l'Allemand (le dernier segment est terrible à ce sujet). Tout n'est pas parfait, il manque de réelles sensations et émotions, mais l'ensemble reste de qualité, assez efficace et intéressant, en particulier le segment de Clouzot (avec une certaine intensité en plus), les comédiens sont bons et la musique de fond adéquate et bonne.
  • Bande-annonce

    Le Salaire de la peur (1953)

    2 h 28 min. Sortie : . Aventure, drame et thriller.

    Film de Henri-Georges Clouzot avec Yves Montand, Charles Vanel, Folco Lulli

    Clouzot livre-là une très grande œuvre, emmené par un immense Yves Montant et d'une richesse d'écriture éblouissante et dont la vision pessimiste de l'homme fait froid dans le dos...
    Complexe et brillant.
  • Marguerite de la nuit (1955)

    2 h 05 min. Sortie : . Drame.

    Film de Claude Autant-Lara avec Michèle Morgan, Pierre Palau, Jean-Francois Calvé

    Déçu et charmé à la fois, une oeuvre qui me laisse étrange un sentiment tant son début est excellent, où l'on est transporté dans le Paris des années folles avec un génial Yves Montand en diable, mais avec, par la suite, une décevante évolution du personnage de Faust, qui est en plus mal interprété.
  • Bande-annonce

    Les Sorcières de Salem (1957)

    2 h 25 min. Sortie : . Drame et historique.

    Film de Raymond Rouleau avec Simone Signoret, Yves Montand, Jean Debucourt

    En signant Les Sorcières de Salem, Raymond Rouleau s'attaque au maccarthisme via les procès pour sorcellerie dans la Nouvelle Angleterre du XVIIème siècle. Alors, le film est loin d'être irréprochable, avec un rythme mal géré, des personnages pas toujours bien dépeint ou encore un aspect historique mal exploité, et c'est dommage car il y a de bonnes choses et cette oeuvre aurait méritée mieux. Sans être extraordinaire, les comédiens sont eux plutôt bons, et arrivent à donner de la consistance à leur personnage.
  • Bande-annonce

    Le Milliardaire (1960)

    Let's Make Love

    1 h 58 min. Sortie : . Comédie romantique et comédie musicale.

    Film de George Cukor avec Marilyn Monroe, Yves Montand, Tony Randall

    George Cukor propose avec Le Milliardaire une oeuvre charmante et plutôt sympathique où Yves Montand donne la réplique à Marilyn Monroe. S'il n'y a rien de bien transcendant, ça se laisse tout de même gentiment regarder, avec quelques numéros mémorables et bien foutus.
  • Aimez-vous Brahms... (1961)

    Goodbye again

    2 h. Sortie : . Comédie dramatique.

    Film de Anatole Litvak avec Ingrid Bergman, Yves Montand, Anthony Perkins

    Un très bon film, abordant intelligemment et sans lourdeur les thèmes du couple, de l’infidélité et de l’amour, avec tout de même un peu de légèreté et d’humour, porté par un excellent trio d’acteurs.
  • Bande-annonce

    Le Joli Mai (1963)

    2 h 16 min. Sortie : .

    Documentaire de Chris Marker et Pierre Lhomme avec Chris Marker, Yves Montand et Simone Signoret

    "Tant que la misère existe, vous n'êtes pas riches. Tant que la détresse existe, vous n'êtes pas heureux. Tant que les prisons existent, vous n'êtes pas libres."

    Yves Montand raconte magnifiquement Le Joli Mai de Chris Maker, documentaire rendant vraiment justice à Paris et ses habitants, loin des cartes postales et avec une vraie authenticité. Aucun passage est inintéressant, tout fonctionne et on déambule dans Paris au gré de passionnantes rencontres, durant un mois, avec une voix-off en parfaite osmose avec les images, apportant de la réflexion, une touche de poésie et un peu de simplicité.

    C'est aussi intéressant de capter le contexte de l'époque, avec la fin de la Guerre d'Algérie, mais aussi le naturel des visages apparaissant à l'écran, à une ère où l'on n'était pas habitué à l'abondance des caméras.
  • Compartiment tueurs (1965)

    1 h 35 min. Sortie : . Policier, drame et thriller.

    Film de Costa-Gavras avec Catherine Allégret, Jacques Perrin, Simone Signoret

    Première oeuvre de Costa-Gavras qui trouve toujours le bon équilibre et dirige déjà Yves Montand pour un exercice de style, efficace, qui tient en haleine de bout en bout et bénéficie d'acteurs inspirés.
  • Bande-annonce

    Paris brûle-t-il ? (1966)

    2 h 55 min. Sortie : . Drame, historique et guerre.

    Film de René Clément avec Jean-Paul Belmondo, Charles Boyer, Leslie Caron

    René Clément propose avec Paris brûle-t-il ? une oeuvre chorale autour de la libération, s'appuyant sur un casting en or sans pour autant parvenir à offrir un film vraiment cohérent, et on se contentera surtout d'une suite, tout de même réussie, de séquences sans véritable lien, et finalement c'est déjà pas mal.
  • Bande-annonce

    Z (1969)

    2 h 07 min. Sortie : . Drame et historique.

    Film de Costa-Gavras avec Yves Montand, Irène Papas, Jean-Louis Trintignant

    Premier film d'une trilogie comprenant les brillants L'Aveu et État de Siège et étudiant les même thématiques autour de la politique et le totalitarisme, Z se révèle être du puissant cinéma engagé doublé d'un brillant thriller politique.
  • Bande-annonce

    Le Cercle rouge (1970)

    2 h 20 min. Sortie : . Policier, thriller et drame.

    Film de Jean-Pierre Melville avec Alain Delon, Bourvil, Gian Maria Volontè

    Melville sait de quoi il parle lorsqu'il évoque la guerre et il met ici en scène le destin de quelques "hommes de l'ombres", qui ne font pas dans l'héroïsme. Il dresse des portraits aussi réaliste que poignant, avec une ambiance cruelle et terrible où l'odeur de la mort et de l'horreur plane tout le long du récit. Lino Ventura, tout comme Simone Signoret et l'ensemble des interprétations, sont tout simplement remarquables.
  • Bande-annonce

    L'Aveu (1970)

    2 h 19 min. Sortie : . Drame et thriller.

    Film de Costa-Gavras avec Yves Montand, Simone Signoret, Gabriele Ferzetti

    Costa-Gavras signe avec L'Aveu une grande œuvre à la fois poignante et intelligence, d'une puissance et efficacité politique juste et très forte où l'on se retrouve immergé avec sensation dans le calvaire d'un homme, remarquablement joué par Yves Montand.
  • Bande-annonce

    La Folie des grandeurs (1971)

    1 h 53 min. Sortie : . Comédie, historique et aventure.

    Film de Gérard Oury avec Louis de Funès, Yves Montand, Alice Sapritch

    Gérard Oury réunit Louis de Funès et Yves Montand pour une mémorable comédie, avec un contexte fort intéressant, une inventivité dans l'humour ainsi que deux remarquables comédiens dont l'alchimie fonctionne parfaitement.
  • Tout va bien (1972)

    1 h 35 min. Sortie : . Comédie dramatique.

    Film de Jean-Luc Godard et Jean-Pierre Gorin avec Yves Montand, Jane Fonda, Vittorio Caprioli

    Jean-Luc Godard propose une œuvre politique plutôt intéressante avec un constat social de l'après 1968 du point de vue d'une usine. Tout n'est pas parfait, notamment dans le rythme et la pertinence des propos, mais Tout Va Bien reste captivant et surtout portés par d'excellents Yves Montand et Jane Fonda.
  • Bande-annonce

    César et Rosalie (1972)

    1 h 50 min. Sortie : . Drame et romance.

    Film de Claude Sautet avec Yves Montand, Romy Schneider, Sami Frey

    Claude Sautet est un cinéaste de la vie, des sentiments et de l'humain et il le montre merveilleusement avec César et Rosalie, où il fait preuve d'une incroyable justesse et intelligence pour étudier mais surtout nous faire vivre, avec passion, déchirure et bouleversement, la complexité et la richesse des émotions.
  • Bande-annonce

    État de siège (1972)

    2 h. Sortie : . Drame et thriller.

    Film de Costa-Gavras avec Yves Montand, Renato Salvatori, O. E. Hasse

    Avec État de siège, Costa-Gavras nous immerge au cœur des rouages politiques d'une dictature d'Amérique Latine pour livrer une oeuvre qui prend place aux côtés de Z et l'Aveu, engagée, intelligente, passionnante et faisant froid dans le dos.
  • Vincent, François, Paul et les autres... (1974)

    1 h 53 min. Sortie : . Comédie dramatique.

    Film de Claude Sautet avec Yves Montand, Michel Piccoli, Serge Reggiani

    C'est au coeur d'une bourgeoisie en crise que Claude Sautet livre une touchante, intense et douce fresque sur la vie, ses aléas, moments de bonheur ou malheur, questionnements et où les personnages (avec une formidable troupe d'acteurs, tous d'une incroyable justesse et sachant retranscrire la vie à l'écran) devront faire face à une bien difficile adversité.
  • Bande-annonce

    Le Sauvage (1975)

    1 h 47 min. Sortie : . Aventure, comédie, drame et romance.

    Film de Jean-Paul Rappeneau avec Yves Montand, Catherine Deneuve, Luigi Vannucchi

    Jean-Paul Rappeneau réunit Yves Montand et Catherine Deneuve pour une très agréable comédie tournant autour d'une mystérieuse et précipitée rencontre. Le film est bien construit, on découvre peu à peu qui sont les protagonistes et on se laisse facilement embarquer sur cet île paradisiaque. Le cadre est sympathique, tout comme le scénario est efficace et les comédiens impeccables, de quoi passer un vrai bon moment.
  • Bande-annonce

    Police Python 357 (1976)

    2 h 01 min. Sortie : . Policier, drame et thriller.

    Film de Alain Corneau avec Yves Montand, François Périer, Simone Signoret

    Alain Corneau propose avec Police Python 357 une passionnante plongée dans l'univers d'un flic qui va voir l'étau se resserrer autour de lui. La tension est là, tout comme la passionnante psychologie des personnages, alors que l'oeuvre est parfaitement bien ficelée et maîtrisée.
  • Bande-annonce

    La Menace (1977)

    1 h 51 min. Sortie : . Thriller et drame.

    Film de Alain Corneau avec Yves Montand, Carole Laure, Marie Dubois

    Retrouvant Yves Montand pour un polar comme il peut si bien les faire, Alain Corneau propose avec La Menace une oeuvre particulièrement bien ficelée et captivante. L'intrigue est tordue et, à travers une enquête pour un meurtre, des machinations vont apparaître, alors qu'au milieu un couple va tenter de s'en sortir. Les enjeux sont bien menés, les personnages intéressants et le suspense sur la finalité total. Parfois intense, l'atmosphère est toujours prenante, avec un savoir-faire efficace de Corneau, une bande-originale aux petits oignons ou encore de très bons comédiens.
  • Bande-annonce

    Clair de femme (1979)

    1 h 45 min. Sortie : . Drame.

    Film de Costa-Gavras avec Yves Montand, Romy Schneider, Romolo Valli

    Après avoir longtemps œuvré dans le thriller politique, Costa-Gavras se montre d'une grande justesse et sensibilité pour traiter du deuil, de l'amour et de la souffrance humaine. Un drame fort et touchant, porté par deux acteurs, une fois de plus, exceptionnels.
  • Bande-annonce

    Le Choix des armes (1981)

    2 h 15 min. Sortie : . Policier et drame.

    Film de Alain Corneau avec Yves Montand, Gérard Depardieu, Catherine Deneuve

    Sans concession, Alain Corneau marche sur les pas de Jean-Pierre Melville pour proposer Le Choix des Armes, oeuvre lui permettant de mettre en place une ambiance dramatique, sombre et mélancolique, s'appuyant sur de grands comédiens pour mieux refermer sur eux un étau violent et fataliste.
  • Tout feu tout flamme (1982)

    1 h 47 min. Sortie : . Action, comédie et drame.

    Film de Jean-Paul Rappeneau avec Yves Montand, Isabelle Adjani, Lauren Hutton

    En signant Tout feu tout flamme, Jean-Paul Rappeneau propose une petite comédie plutôt sympathique, bien que jamais transcendante, et valant surtout le coup pour les numéros des comédiens, Yves Montand en tête, dans un type de personnage qu'il connaît par cœur, ainsi que la belle Adjani ou encore Souchon et surtout Jean-Luc Bideau dans des seconds rôles. Quelques idées sont bonnes, et on se laisse facilement entraîner dans cette aventure mêlant escroquerie et relation père-fils.
  • Bande-annonce

    Garçon ! (1983)

    1 h 42 min. Sortie : . Comédie dramatique.

    Film de Claude Sautet avec Yves Montand, Jacques Villeret, Nicole Garcia

    Si Garçon ! n'est pas forcément un film majeur de l'immense Claude Sautet, il n'en reste pas moins une oeuvre très appréciable, notamment pour sa façon de filmer la vie, toujours remarquable et d'une grande justesse et intelligence, ici emmené par un Yves Montand à son aise, comme souvent.
  • Bande-annonce

    Jean de Florette (1986)

    2 h. Sortie : . Drame.

    Film de Claude Berri avec Yves Montand, Gérard Depardieu, Daniel Auteuil

    Dès les premières secondes on comprend toute l'envie de Claude Berri de nous faire ressentir l'atmosphère du sud de la France avec les garrigues, les accents ou ces superbes paysages, qu'il sublime très bien d'ailleurs. L'histoire est intéressante, les personnages aussi, à défaut d'être attachants, on comprend, via eux, plusieurs facettes de l'âme humaine que ce soit la naïveté, presque touchante, via Depardieu ou Auteuil, ou la fourberie et l'égoïsme à l'image d'un grand Yves Montand. Sinon, Berri exploite bien les décors, se montre efficace derrière la caméra, exploitant aussi bien la bande-originale.
  • Bande-annonce

    Manon des sources (1986)

    1 h 53 min. Sortie : . Drame.

    Film de Claude Berri avec Yves Montand, Daniel Auteuil, Emmanuelle Béart

    Cette suite directe du grand succès de Marcel Pagnol présente une parfaite cohésion avec Jean de Florette. On retrouve les mêmes qualités, avec ici la jeune Emmanuelle Béart apportant une nouvelle touche. Claude Berri se montre à nouveau efficace, notamment pour ce qui est de l'exploitation des décors et, de manière générale, du cadre du Sud de la France. Les comédiens sont très bons, à l'image du toujours parfait Yves Montand, et le final particulièrement réussi.