Guide de l'animation japonaise #1: Origines et décollage (Années 60-70)

Avatar Kolk-Os_ Liste de

30 séries

par Kolk-Os_

[Ce guide est consacré aux séries vu que SC ne tolère pas que les films, BD et séries se mélangent. J'essaie en parallèle de mettre en annotations les films/BD marquant.es]

Après la seconde guerre mondiale, qui avait vu naitre les premiers films d'animation japonais "grand budget", surtout a des fins de propagande militaire, les relations avec les USA et la lente amélioration du contexte économique permet la naissance de Toei animation, qui réalise plusieurs longs métrage puis passe aux séries a partir des années 60. Cette décennie sera marquée par une concurrence féroce entre deux grands studios: La Toei d'une part (qui survit encore de nos jours) et Mushi production d'autre part (Fondé par le "Dieu du manga" Osamu Tezuka, c'est ce dernier qui révolutionne les procédés d'animation avec Astro-boy notamment et qui produira de nombreuses séries et films. malheureusement Mushi production disparaitra en 1973 après une dernière trilogie de film pour adultes, dont le chef d’œuvre "Kareshi no belladonna").

Les années 60-70 sont marquées par de nombreuses transitions:
- Le format des séries prend son envol et devient largement pré-éminent sur les films d'animation
- Le style narratif des animes japonais se détache peu a peu de l'influence des Studios disney, très marquantes dans les débuts de la Toei comme dans les premières productions de Tezuka
- On assiste a la naissance des premières œuvres pensées pour un public plus féminin sous l'influence des mouvements féministes des années 70, bien que ce phénomène soit davantage cantonné aux œuvres graphiques ("Kareshi no belladonna", cité plus tot, est un bon exemple)
- La SF japonaise, notamment les thèmes de la robotisation, puis du space opéra un peu plus tard, se démocratise.
- Plus généralement, on se détache peu a peu des thématiques plus enfantines pour entrer dans des univers plus sombres, davantage pensés pour un public de jeunes adultes, bien que la transition ne sera complète que dans les années 80 a ce niveau.

////////////////////////
Pour aller plus loin sur l"histoire de l'animation et du manga japonais, deux excellents ouvrages de référence:
- "L'animation japonaise: Du rouleau peint aux pokémons"
- "Histoire(s) du manga moderne"

Pour une liste TRES complete sur la japanimation des années 70-2000: https://www.senscritique.com/liste/Les_annees_80_90_l_age_d_or_de_la_Japanimation_partie_1_les/494197#page-1/order-date_sortie/
////////////////////////

Trier par : Tri par défaut
  • Tri par défaut
  • Date de sortie
  • Derniers ajouts
  • Note de l'auteur de la liste
  • Notes de mes éclaireurs
  • Note globale
  • Ordre alphabétique
  • Popularité
Croissant
  • Croissant
  • Décroissant
  • Astro Boy (1963)

    Tetsuwan Atomu

    30 min. Première diffusion : . Science-fiction et animation.

    Anime

    Première série d'animation d'Osamu Tezuka, une révolution dans les procédés d'animation.
    C'est aussi l'irruption de la SF et les prémices du genre Mécha dans l'animation japonaise.
  • Bande-annonce

    Ken, l'enfant-loup (1963)

    Ookami Shônen Ken

    25 min. Première diffusion : . Aventure, action et animation.

    Anime de Sadao Tsukioka, Toei Animation Company et Toei Doga

    Série a succès de la Toei, sans doute inspirée du livre de la Jungle de Kipling, avant le célèbre film d'animation de Disney produit en 1967. A noter que tout comme la Toei et Mushi production s'inspirent beaucoup de Disney a leurs débuts, l'inverse est aussi vrai: Voir le lien entre "Le roi Léo" de Tezuka et "le roi Lion", ou encore plus tardivement le lien entre "Nadia et le secret de l'eau bleue" et "Atlantide, l'empire perdu".
  • Gigantor (1963)

    Tetsujin 28-go

    25 min. Première diffusion : . Animation, science fiction et mecha.

    Série de Dentsu

    Un des premiers "vrais" anime du genre mécha.
  • Le Roi Léo (1965)

    Janguru Taitei

    25 min. Première diffusion : . Animation et action.

    Anime de Osamu Tezuka

    Le roi léo vs Le roi lion.
    Tout le monde connait la polémique.
  • MiniFée (1966)

    Mahou Tsukai Sally

    20 min. Première diffusion : . Animation et jeunesse.

    Anime

    Titre original: Mahō Tsukai Sally

    Première série d'animation de type "Magical girl"
  • Princesse Saphir (1965)

    Ribbon no kishi

    25 min. Première diffusion : . Animation.

    Série de Osamu Tezuka, Kanji Akabori et Chikao Katsui

    Un des précurseurs du shojo, adapté d'un manga d'Osamu Tezuka.
    C'est l'une des inspirations de Riyoko ikeda pour son manga "la rose de versailles", connu chez nous surtout pour son adaptation anime: Lady oscar.
  • Cyborg 009 (1968)

    25 min. Première diffusion : . Science-fiction, fantastique, drame et animation.

    Série

    Une adaptation d'un manga phare de Shōtarō Ishinomori (Le voyage de Ryo).
    Souvent adapté, Cyborg 009 n'a jamais vraiment bénéficié d'un anime qui lui fasse véritablement honneur.
  • Sabu et Ichi (1968)

    Sabu to Ichi Torimono Hikae

    Première diffusion : . Arts martiaux.

    Anime de Rintaro

    Série en co-production entre les studios Mushi-production, et Toei animation.
    Introduit le thème de l’enquête, du fantastique et sur certains point de l'horreur dans l'animation japonaise (en utilisant par exemple les yokais, démons de la mythologie japonaise. On retrouvera cette tendance dans Dororo plus loin.)
  • Kamui Gaiden (1969)

    1 min. Première diffusion : . 1 saison. Historique, aventure, animation et action.

    Anime de Yonehiko Watanabe

    Adaptation du "gekiga" (manga pour public adulte) de Sanpei Shirato.
    Se déroulant dans le japon féodal, sur fond d'histoire de vengeance et de poursuite, il inspirera beaucoup le réalisateur Rintaro pour ses films, comme"l'épée de kamui", et peut etre aussi sur quelques aspects: Hi no tori: Houou hen"
  • Dororo to Hyakkimaru (1969)

    25 min. Première diffusion : . 1 saison. Épouvante-horreur, animation, action, aventure et fantastique.

    Anime de Osamu Tezuka

    Adaptation d'un manga de Tezuka, ayant fait l'objet d'un reboot récemment
  • Ashita no Joe (1970)

    25 min. Première diffusion : . Drame et animation.

    Anime de Mushi Production et Osamu Dezaki

    Tirée du cultissime manga du même nom, cette série est a l'époque un vrai phénomène social au Japon, a tel point que les manifestations étudiantes et des groupes terroristes d'Ultra-gauche comme l'armée rouge japonaise prennent le héros Joe Yabuki pour symbole. L'histoire de la production du manga et son arret sous la censure est une des plus grandes pages de l'histoire du manga.
    L’œuvre a sans conteste inspirée tout ce qui fait l'essence du shonen-nekketsu qui viendra plus tard avec Dragon ball et cie, marque l'histoire du gekiga (manga pour adulte de l'époque) par ses thèmes très sérieux et son dessin révolutionnaire pour l'époque, a sans conteste été massivement copiée pour donner le film "Rocky" de 1972.

    En termes d'animation, c'est le point de départ d'une très fructueuse collaboration entre Dezaki et Sugino, un duo sorti de Mushi production et destiné a marquer l'histoire de l'animation japonaise, notamment avec leur utilisation de "L'harmony cell", ce moment ou l'action d'un dessin animé se fixe pour devenir un crayonné, procédé très utilisé a l'époque pour économiser sur l'animation. Le duo fait de ce procédé a but économique un véritable moyen d'expression artistique, qui devient leur signature informelle marquant toutes leurs productions.

    A noter que cette adaptation est en deux parties, sans doute du fait de l'arret brusque du manga. La première partie est produite en 1970, la deuxième plus de 10 ans plus tard.
  • Edgar de la Cambriole (1971)

    Lupin Sansei

    25 min. Première diffusion : . 1 saison. Policier, arts martiaux, aventure, action et comédie.

    Anime de Kazuhiko Kato, Isao Takahata, Hayao Miyazaki

    Titre original: Lupin III

    Incontestablement inspirée par la vague des films d'espionnage a la James Bond, cette série est un des premiers succès d'animation pensé pour un public plus adulte.
    Son succès se perpétue de nos jours avec l'adaptation de nombreuses série. A noter que le premier film d'animation réalisé par Miyazaki, "Le chateau de Cagliostro", est aussi une adaptation de lupin III.
  • Mazinger Z (1972)

    Mazinger-Z

    30 min. Première diffusion : . Action, science-fiction et shōnen.

    Anime de Tomoharu Katsumata

    Un autre géant du manga, Go Nagai, fait son entrée dans le monde de l'animation, bien que ses œuvres soient très variées en matières de thèmes et que les adaptations animées ne lui rendent pas toujours honneur. On en a un bel exemple juste en dessous.
    A noter que cette oeuvre est la pionnière du genre "Super-robot".
  • Devilman (1972)

    25 min. Première diffusion : . 1 saison. Action, animation, Épouvante-horreur et fantastique.

    Anime de Tomoharu Katsumata

    En 1972 sort le manga papier "Devilman", suivi simultanément de son adaptation animée.
    Et la ou le manga se posait comme une œuvre visionnaire, extrêmement violente et crue pour l'époque, abordant des thèmes difficile et se finissant en une véritable apocalypse résumant toutes les angoisses des années 70, la série animée en a fait un simple anime ou un super héros combat des monstres. Dommage. Mais c'est un témoin de l'esprit de l'époque: Les œuvres pour adultes se démarquent lentement, mais les vielles habitudes ont la vie dure.
  • Candy (1972)

    Candy Candy

    25 min. Première diffusion : . Jeunesse, drame et animation.

    Anime de Hiroshi Shidara et Tetsuo Imazawa

    Bon ok, quand j'étais gosse je fuyais cet anime.
    Mais de 1 si on est dans le mood quelques épisodes en délire ca passe et historiquement il est important.
  • Jeu, set et match ! (1973)

    Ace o Nerae!

    25 min. Première diffusion : . 1 saison. Romance, sport, drame et animation.

    Anime de Osamu Dezaki

    Dezaki et Sugino qui refont équipe.
    A noter qu'il existe un film d'animation très bien sur cet anime sorti en 79, avec une deuxième série sortie un an avant en 78.
  • Vic le Viking (1974)

    Chîsana baikingu Bikke

    25 min. Première diffusion : . 1 saison. Comédie, animation et action.

    Série de Runer Jonsson, Chikao Katsui et Hiroshi Saitô avec Wolfgang Hess, Yôko Kuri, Kôichi Kitamura

    Cette série a inspiré le jeune Eiichiro Oda pour la création du célébrissime One pièce, qui débarquera plus de 20 ans plus tard.
  • Heidi (1974)

    Arupusu no Shōjo Haiji

    24 min. Première diffusion : . 2 saisons. Action, animation et drame.

    Anime de Isao Takahata avec Françoise Faucher, Andrée Lachapelle, Ève Gagnier

    Première série d'Isao takahata et Hayao Miyazaki (co-créateurs du studio Ghibli en 1985) qui fait suite a leur premier film d'animation "Horus le prince du soleil" (1968), lequel a marqué un tournant dans la liberté de création des auteurs. Leur collaboration suivra avec d'autres séries comme "Marco" et "Akage no Ann", et se poursuivra jusqu’à la réalisation de "Nausicaa et la vallée du vent" puis la fondation du célèbre studio qui reste aujourd'hui leur marque de fabrique.
  • Yamato (1974)

    Uchū Senkan Yamato

    25 min. Première diffusion : . 3 saisons. Science-fiction et animation.

    Série de Noboru Ishiguro et Leiji Matsumoto

    Entrée en fanfare de Leiji Matsumoto (futur créateur d'Albator et consorts) dans l'univers de l'animation. Une nouvelle étape est franchie dans la prédominance de la SF dans l'animation japonaise. cette oeuvre aux multiples adaptations (séries, films) est considérée comme l'oeuvre phare du boom de l'animation japonaise du milieu des années 70.

    A noter que cette série a fait en 2012 l'objet d'un remake (c'est a la mode en ce moment et tant mieux) sous le nom de Uchuu senkan yamato 2199, et c'est de grande qualité.
  • Bande-annonce

    Goldorak (1975)

    UFO Robo Grendizer

    25 min. Première diffusion : . 3 saisons. Science-fiction et animation.

    Anime de Gô Nagai, Masayuki Akehi, Tomoharu Katsumata

    Un des premiers animes (et le plus connu) du genre "Super-robot", c'est a dire un univers ou le fait d'avoir un robot géant est exceptionnel et assez inspiré du concept de super héros de comics, contrairement au genre plus tardif du "real-robot" (voir plus loin avec Gundam).
  • Marco (1976)

    Haha wo tazunete sanzenri

    26 min. Première diffusion : . Historique, drame et aventure.

    Anime de Isao Takahata

    Une autre collaboration de Takahata et Miyazaki.
    A noter que cet anime, comme Dororo ou Heidi et bien d'autres, font partie d'un large projet qui s'étale sur des décennies et continue de nos jours: Les World Masterpiece Theater.
    Le principe est que chaque année ou presque sort une adaptation en anime de classiques de la littérature pour enfants, souvent tirés de la littérature occidentale. Ce projet est très présent dans le milieu des années 70 et jusqu’au années 90, ce qui explique les nombreuses oeuvres devenues cultes de l'époque prenant leur place dans un univers européen "a l'ancienne" un peu fantasmé. parmi les séries célèbres du projet, on peut compter de nombreux noms familiers: Princesse sarah, Anette une fille des alpes, Un chien des flandes, le petit lord, Tom sawyer, les quatre filles du docteur march...
  • Bande-annonce

    Rémi sans famille (1977)

    Ie Naki Ko

    25 min. Première diffusion : . 1 saison. Animation, historique et aventure.

    Anime de Osamu Dezaki

    Une autre collaboration de Dezaki et Sugino.
    (Et non: je surnote pas, c'est le public qui ose sous noter ce chef d'oeuvre sous prétexte que ce qu'ils mataient avant l'age de 12 ans est forcément moins bien)
  • Conan, le fils du futur (1978)

    Mirai Shounen Conan

    25 min. Première diffusion : . 1 saison. Romance, aventure, science-fiction, action et comédie.

    Anime de Hayao Miyazaki

    La première série originale de Hayao Miyazaki. Dans cette série, on retrouve en germe tous les thèmes de ses futures oeuvres (écologie, pacifisme, humanisme, technologie, place des femmes...)
  • L'île au trésor (1978)

    Takarajima

    25 min. Première diffusion : . 1 saison. Action, animation, drame et historique.

    Anime de Osamu Dezaki (Matsudo Kan) avec Marie-Laure Dougnac, Laurent Hilling, Robert Bazil

    Adaptation du classique de Robert Louis Stevenson.
    Je vous ai déjà parlé de Dezaki et Sugino?
  • Bande-annonce

    Albator 78 (1978)

    Uchuu Kaizoku Captain Harlock

    20 min. Première diffusion : . 1 saison. Animation, guerre, action, aventure et science-fiction.

    Anime de Leiji Matsumoto et Rintarô avec Makio Inoue, Thierry Bourdon, Claude Chantal

    THE consécration de Leiji matsumoto.
    On ne compte plus les adaptations de son univers en anime.
  • Galaxy Express 999 (1978)

    Ginga Tetsudou 999

    25 min. Première diffusion : . Action, science-fiction et aventure.

    Anime de Leiji Matsumoto

    Leiji Matsumoto continue son chemin.
  • Anne, la maison aux pignons verts (1979)

    Akage no An

    25 min. Première diffusion : . 1 saison. Drame, animation, jeunesse et aventure.

    Anime de Isao Takahata avec Pierre Chagnon, Johanne Léveillé, Gilbert Lachance

    Nouvelle série de Takahata. A noter qu'il existe un film d'animation récapitulatif.
  • Bande-annonce

    Lady Oscar (1979)

    Berusaiyu no bara

    25 min. Première diffusion : . 1 saison. Animation, drame, shōjo et historique.

    Dessin animé de Osamu Dezaki et Riyoko Ikeda avec Miyuki Ueda, Reiko Tajima, Katsunosuke Hori

    Dezaki et Sugino subliment l’excellent manga de Riyoko Ikeda, représentante officielle des femmes-mangakas de la génération des années 70 avec tout le crew de celles qu'on nommera plus tard "le groupe de l'an 24" nommé ainsi parce qu'il regroupe des femmes nées autour de 1949, soit l'an 24 de l'ère Showa au japon, et désignant la nouvelle génération de jeunes autrices.
    Première œuvre a très grand succès écrite par une femme abordant les thèmes politiques propre aux luttes des années 70, la notoriété de cette oeuvre a depuis longtemps dépassé le territoire de l’archipel. A noter que Riyoko Ikeda et le duo Dezaki/Sugino vont collaborer de nouveau sur l'adaptation d'un autre manga de l'auteur: Oniisama e/Très cher frère. Un autre chef d’œuvre.
  • Les misérables - Jean Valjean Monogatari (1979)

    Première diffusion : 1979.

    Série

    Dans la lignée des adaptations de classiques de la littérature occidentale.
  • Mobile Suit Gundam (1979)

    25 min. Première diffusion : . 1 saison. Action, animation, drame et science-fiction.

    Anime de Yoshiyuki Tomino avec Shûichi Ikeda et Tôru Furuya

    Surfant sur l'univers de Star Wars, alors en plein boom suite au succès de la saga de Georges Lucas, cette série prend appui sur les séries précédentes traitant de SF, remanie le space opéra tout en s'inspirant de l'histoire et du contexte socio-politique d'avant guerre, et invente le genre "Real robot"(*) pour créer une des grandes œuvres phares de l'animation japonaise. De nos jours encore, la production de série d'animation (et films) tirés de la franchise Gundam se poursuit, avec un succès assez aléatoire mais toujours de (très) belles surprises (récemment: Thunderbolt, the origin, Unicorn).

    Avec tous ces succès et la mise en place d’œuvres pour un public plus mature, qui grandi par ailleurs en même temps que la japanimation évolue, nous entrons dans l'ère encore considéré comme l'age d'or de l'animation japonaise. L'histoire se poursuit.

    (((((((((*Real Robot: En opposition au super robot, ou le fait de posséder un robot géant est exceptionnel, le Real robot est un univers ou avoir un robot est courant. Les séries de Real robot se veulent plus réalistes et abordent le combat et la guerre de manière plus froide et sérieuse. Elles s'imposeront très largement dans les années 80 avec de multiples séries a succès))))))))