Hommage aux insoumis / Carrefour des mauvaises têtes

Avatar steka Liste de

33 livres

par steka

Cette liste rend hommage à quelques individualités à fort caractère qui, selon l’expression consacrée, ne s’en laissèrent pas conter. Tous avaient une conception appuyée de ce qu’est la liberté et n’avaient nullement l’intention de l’abandonner, quelques soient les circonstances qu’on leur ferait. Nombre d’entre eux eurent donc à faire avec ce que l’on appelle, fort indument le plus souvent, la justice ; je veux dire les représentants du système dominant, son bras armé. Ce qui les réunit également, c’est qu’aucun d’entre eux n’avait, par son action, le sentiment de défendre seulement son intérêt privé mais bien la liberté de tous. Ils se retrouvèrent donc presque toujours au cœur de la question sociale, plus ou moins consciemment ; certains comme participants directs d’affrontements historiques majeurs, d’autres ayant eu à faire sans puisque l’histoire réelle est souvent fâcheusement absente. On trouvera certainement nombres de reproches à formuler à leur encontre mais l’on remarquera qu’aucun ne fit carrière, ne devint homme d’État, ni ne devint riche au sens économique du terme. On ne s’étonnera pas non plus que la plupart soient forts méconnus aujourd’hui, puisque aucun système de domination ne pourra jamais reconnaitre la forme de leur caractère d’exemplarité, préférant ne voir en eux que de simples criminels (presque tous connurent la prison ou le bagne, certains l'échafaud ou les nervis du système).
Quelques autres, de l’autre coté, qui voient les choses tout autrement, reconnaitront peut-être leurs mérites et verront même quelque honneur à se retrouver en aussi mauvaise compagnie.

Image: Prisons de Piranèse

Trier par : Tri par défaut
  • Tri par défaut
  • Date de sortie
  • Derniers ajouts
  • Note de l'auteur de la liste
  • Notes de mes éclaireurs
  • Note globale
  • Ordre alphabétique
  • Popularité
Croissant
  • Croissant
  • Décroissant
  • 1
  • 2
  • Oeuvres (1991)

    Sortie : novembre 1991.

    Livre de François Villon

    François Villon - Né à Paris en 1431 - Disparu sans laisser de traces en 1463. Beaucoup prétendent admirer sa poésie tout en prenant des pincettes pour parler de sa forme d'existence; comme si cette poésie n'était pas précisément l'expression de cette existence là.
  • Tuer n'est pas assassiner (1657)

    Killing no murder

    Sortie : 1657. Essai.

    Livre de Edward Sexby

    Edward Sexby
    Le colonel Sexby fut officier dans l'armée que le Parlement d'Angleterre leva pour la guerre civile contre le roi. Lorsque le peuple, l'armée révolutionnaire et le commandement s'affrontèrent sur ce qu'allait être le résultat social de leur victoire, Sexby fut du parti des "Niveleurs", qui mettait en cause la propriété existante, en exigeant pour tout anglais le droit de s'auto-gouverner. Au "Débat de l'Armée", tenu à Putney en octobre-novembre 1647, en tant que délégué d'un régiment, il fut de ceux qui s'opposèrent le plus violemment à Cromwell: " Il y a beaucoup de gens sans propriétés qui, honnêtement, ont autant de droit à disposer de cette franchise du choix que tous ceux qui ont de grandes propriétés".
    "On nous avait appelés pour le service du royaume, nous avons risqué notre vie pour que soient rétablis nos droits innés. Plusieurs milliers de nous autres, soldats, sont morts pour cela. Et voici qu'à présent on nous dit que l'homme qui n'est pas propriétaire n'a aucun droit dans ce royaume. Je m'étonne qu'on nous ait trompés à ce point là." Et montrant du doigt Cromwell et son gendre: " Mais on a tous les mêmes droits de naissance que ces deux-là, qui se prennent pour des législateurs."
  • Sade vivant (2013)

    Sortie : . Biographie.

    Livre de Jean-Jacques Pauvert

    ""Ma façon de penser, dites-vous, ne peut être approuvée. Et que m'importe. Bien fou est celui qui adopte une façon de penser pour les autres! Ma façon de penser est le fruit de mes réflexions : elle tient à mon existence, à mon organisation. Je ne suis pas le maître de la changer ; je le serais, que je ne le ferais pas. Cette façon de penser que vous blâmez fait l'unique consolation de ma vie ; elle allège toutes mes peines en prison, elle compose tous mes plaisirs dans le monde et j'y tiens plus qu'à la vie."
  • Mémoires (1836)

    Sortie : 1836.

    Livre de Pierre-François Lacenaire

    Pierre-François Lacenaire - Né à Lyon, en 1803, guillotiné le 9 janvier 1836 à Paris -
    "Il est malheureux pour un enfant que les premiers faits qui viennent se présenter à son intelligence le frappent de la conviction de l'injustice de ceux qui l'entourent; et, qu'on ne s'y trompe pas, il n'y a personne pour se connaître en injustice mieux qu'un enfant.
    Dès lors, l'éducation ne put rien faire pour moi : ce fut moi qui fis mon éducation morale; c'est moi qui me suis fait ce que je suis aujourd'hui. Cessez donc, ô moralistes, d'accuser la philosophie du dix-huitième siècle de ce que vous appelez ma démoralisation. Apprenez que lorsque je lus, pour la première fois, Helvétius, Diderot, Volney et Rousseau, il me sembla que je les lisais pour la seconde fois, ou du moins, que je retrouvais chez eux une partie de mes idées; et j'avais alors douze ans.
    Gare à toi, quand tu n'auras plus rien, la société te repoussera de tous les cotés. Cela m'arrivait à la lettre. Enfin, j'en fus réduit, au bout de quelques jours, à être sur le point de mourir de faim. Dès ce moment je devins voleur, et assassin d'intention.
    Je me résolus à devenir le fléau de la société ... "
  • Recherches sur l'art de parvenir (1868)

    Sortie : 1868. Essai.

    Livre de Maurice Joly

    Maurice Joly 1829-1878
    La publication de son "Dialogue aux enfers" lui vaudra deux années d'emprisonnement en 1864.
    "Ce qu'il y a d'impuissance et même de niaiserie chez la plupart des hommes de la démagogie européenne. Ces tigres ont des âmes de mouton, des têtes pleines de vent ; il suffit de parler leur langage pour pénétrer dans leur rang."
  • Ni dieu, ni maître

    Essai.

    Livre de Auguste Blanqui

    Suggéré par Mr_Tanaka
    Louis-Auguste Blanqui, surnommé « l’Enfermé », né le 8 février 1805 à Puget-Théniers (Alpes-Maritimes) et mort le 1er janvier 1881 à Paris.
  • Étatisme et anarchie (1873) (1967)

    Sortie : 1967. Essai.

    Livre de Mikhail Bakounine

    Michel Bakounine (Mikhaïl Aleksandrovitch Bakounine) 1814-1876
  • Eugène Varlin, chronique d'un espoir assassiné (1991)

    Sortie : novembre 1991. Biographie.

    Livre de Michel Cordillot

    Eugène Varlin - Né le 5 octobre 1839 à Claye (Seine-et-Marne) - lynché et fusillé par les Versaillais le 28 mai 1871
  • Rimbaud Révolution (2019)

    Sortie : . Histoire, poésie et essai.

    Livre de Frédéric Thomas

    L'éphémère Commune de Paris (18 mars-29 mai 1871) revêt aux yeux de Marx comme de Rimbaud une importance capitale. Elle fut "la forme politique enfin trouvée", pour le premier, le joint de jonction de la poésie de l'Avenir pour le second, le point de levier pour renverser le vieux monde, faire émerger les germes d'une société nouvelle, régénérer les êtres et le monde, pour tous les deux.
  • Louise Michel (2009)

    Sortie : février 2009. Biographie.

    Livre de Claire Auzias

    Louise Michel, alias « Enjolras », née le 29 mai 1830 à Vroncourt-la-Côte, morte le 9 janvier 1905 à Marseille. Une des grandes figures de la Commune de Paris. Emprisonnée pendant 20 mois puis déportée en Nouvelle-Calédonie de 1873 à 1880. De nouveau condamnée à la prison de 1883 à 1886 pour "excitation au pillage". Prison de même en 1890 puis de 1896 à 1899.
  • Voleurs ! (2005)

    Sortie : . Roman.

    Livre de Georges Darien

    Georges Darien (1862-1921)
    ""Libéré ! Ce mot me fait réfléchir longuement, pendant cette nuit où je me suis allongé, pour la dernière fois, dans un lit militaire. Je compte. Collège, caserne. Voilà quatorze ans que je suis enfermé. Quatorze ans ! Oui, la caserne continue le collège... Et les deux, où l'initiative de l'être est brisée sous la barre de fer des règlements, où la vengeance brutale s'exerce et devient juste dès qu'on l'appelle punition - les deux sont la prison - Quatorze années d'internement, d'affliction, de servitude - pour rien..."
    "Je suis un voleur, c’est vrai. Mais j’ai assez de philosophie pour me rendre compte de la signification des mots et pour ne leur attribuer que l’importance qu’ils méritent. Dans l’état naturel, le voleur, c’est celui qui a du superflu, le riche; dans l’état social actuel, le voleur c’est celui qui rançonne le riche. Quel bouleversement d’idées, ainsi qu’on l’a dit avant moi. Mais qu’importe, l’erreur n’a qu’un temps…"
  • A bas les chefs !

    Essai.

    Livre de Joseph Déjacque

    Joseph Déjacque 1821-1865
    Son premier recueil de poésies, « Les Lazaréennes, fables et poésies sociales», le fera condamner à deux ans de prison en 1851 par le gouvernement du futur Napoléon III
    "A bas les chefs" paru seulement en 1912 est disponible ici : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k819699
  • L'impérialisme, le spectre du XXème siècle (2008)

    Sortie : octobre 2008. Essai.

    Livre de Shûsui Kotoku

    Shūsui Kōtoku
    Après s'être fait renvoyé de la Faculté de médecine à Tokyo pour "activités politiques" , Kôtoku devient journaliste en 1893 et sera à l'origine de nombreuses publications s'opposant à l'impérialisme et à la militarisation du Japon. Après un emprisonnement consécutif à son opposition à la guerre russo-japonaise, il séjourne fin 1905 aux États-Unis prenant contacte avec les milieux anarcho-syndicalistes et notamment les "Industrial Workers of the World".
    De retour au Japon en 1906, il prononce un discours qui fit grand bruit sur les illusions d'une pseudo-démocratie dans une structure étatique. Le gouvernement japonais montera de toute pièce un complot fictif contre l'empereur et fera condamné à mort Kôtoku et 23 autres sympathisants de la mouvance anarchiste japonaise. Kōtoku est pendu avec dix autres condamnés le 24 janvier 1911.
    voir aussi http://www.senscritique.com/bd/Au_temps_de_Botchan/393592#
    (ce tome 4 étant essentiellement consacré à Shūsui Kōtoku)
  • Alexandre Marius Jacob, voleur et anarchiste (2015)

    Sortie : . Histoire et biographie.

    Livre de Jean-Marc Delpech

    Alexandre Marius Jacob -Marseille, 29 septembre 1879 – Reuilly, 28 août 1954
    Alexandre Marius Jacob fut ce que l'on appelle un anarchiste illégaliste. Il servit fort probablement de modèle à l'Arsène Lupin de Maurice Leblanc.
    Ses nombreux cambriolages servirent, notamment, à apporter des fonds à la presse anarchiste de l'époque et à alimenter le réseau de solidarité de ce milieu. Roi du déguisement, Marius Jacob était également réputé pour son sens de l'humour au cœur même de ses très illégales activités.
    Condamné au bagne, il arrive à Cayenne début 1906 d'où il ne tentera pas moins de 18 évasions. Libéré en 1927, il trouvera encore le moyen d'apporter son soutien à Sacco et Vanzetti ainsi qu'à Durutti, alors menacé d'extradition par la France.
    Alexandre Marius Jacob, Pourquoi j'ai cambriolé (1/2) :
    http://www.dailymotion.com/video/x7n4rn_alexandre-marius-jacob-pourquoi-j-a_news
    aussi , un blog consacré au personnage : http://www.atelierdecreationlibertaire.com/alexandre-jacob/
  • L'Homme hérissé (2009)

    Sortie : . Récit et roman.

    Livre de Yves Pagès

    Jean-Jacques Liabeuf - né le 11 janvier 1886 à Saint-Étienne, guillotiné à Paris le 2 juillet 1910
    Accusé fort injustement de proxénétisme par ce que l'on appellerait aujourd'hui des flics ripoux, Liabeuf, ouvrier cordonnier de son état, fut condamné sans preuves à la prison. A sa sortie, il décida de se venger des ses accusateurs. Protégé par des brassards hérissés de pointes acérées, il tuera un policier et en blessera quatre autres. Le jour de son exécution, le 1er juillet 1910, Paris verra en son honneur, une de ses plus belles scènes insurrectionnelles, aux cris de "Vive Liabeuf et mort aux vaches !"
  • L'Enfer du bagne (2009)

    Sortie : mars 2009. Récit.

    Livre de Paul Roussenq

    Paul Roussenq, l'Incorrigible, né le 18 septembre 1885 à Saint-Gilles-du-Gard, mort le 3 août 1949 à Bayonne.
  • Ecrits choisis (2006)

    Sortie : octobre 2006. Essai.

    Livre de Errico Malatesta

    Errico Malatesta (1853-1932)
    "Nous sommes, tous sans exception, obligés de vivre, plus ou moins, en contradiction avec nos idées ; mais nous sommes socialistes et anarchistes précisément dans la mesure que nous souffrons de cette contradiction et que nous tâchons, autant que possible, de la rendre moins grande. Le jour où nous nous adapterions au milieu, nous n’aurions plus naturellement l’envie de le transformer et nous deviendrions de simples bourgeois ; bourgeois sans argent peut-être ; mais non moins bourgeois pour cela dans les actes et dans les intentions. "
  • De l'amour et des bombes (2011)

    Sortie : . Récit.

    Livre de Emma Goldman

    Emma Goldman (1869-1940)
    "Il en va de même de tous les pouvoirs, que ce soit celui des privilèges, de l'argent, du prêtre, du politicien ou de la soi-disant démocratie. Peu importe le caractère spécifique de la coercition. Le pouvoir corrompt et dégrade aussi bien le maître que l'esclave.Mais le pouvoir d'une classe est plus pernicieux encore que celui du dictateur, et rien n'est plus terrible que la tyrannie de la majorité."
  • Psychanalyse et révolution (2011)

    Sortie : . Essai.

    Livre de Otto Gross

    Otto Gross (1877-1920)
    "C'est pourquoi - il n'est rien que nous haïssions plus du plus profond de notre nature -, aucune politique organisée ne nous parait plus corruptrice et plus dangereuse que la politique actuelle du compromis, ce socialisme réaliste des masses trop nombreuses qui a cherché à établir pour le prolétariat et pour la bourgeoisie un fond d'adaptation commune - adaptation commune à l'esprit de ce qui a été jusqu'ici, en échange de possibilités matérielles de s'en sortir, une manière d'emporter avec soi l'essentiel de l'ordre ancien : et même maintenant avec un peu moins d'envergure les idées capitalistes, la réalisation de masses moyennes en tout et dans tout, mais fondée comme par le passé sur l'évidence du pouvoir et de la domination entre tous, et autour de chaque individu la solitude infinie. "
  • Le Chemin vers le bas (1961)

    Sortie : 1961. Essai.

    Livre de Franz Jung

    Franz Jung
    voir mon commentaire sur ce livre
  • Lettres de prison (1992)

    Sortie : novembre 1992.

    Livre de Rosa Luxemburg

    Rosa Luxembourg
  • Un rebelle dans la revolution (1988)

    Sortie : 1988. Récit.

    Livre de Max Hölz

    Max Hölz (ou Hoelz) - né en Saxe allemande, le 14 octobre 1889 dans une famille d'ouvriers agricoles - mort le 15 septembre 1933
  • La Communauté par le retrait (2008)

    Sortie : novembre 2008. Essai.

    Livre de Gustav Landauer

  • Révoltée (1931)

    Sortie : 1931. Récit et roman.

    Livre de Evguenia Iaroslavskaïa-Markon et E. Iaroslavskaia-Markon

    Eugénie Markon (1902-1931)
    "La classe à laquelle j'appartiens, selon moi, est celle de tous les déclassés, aussi bien les criminels de droit commun que les intellectuels asociaux, et, en règle générale, tous ceux qui méprisent l'opinion publique, la provoquent et luttent avec franchise pour affirmer leur individualité dans tout son éclat."
  • Cahiers de la Kolyma (1998)

    Sortie : mai 1998. Poésie.

    Livre de Varlam Chalamov

    Varlam Chalamov
  • Au pays de la cloche fêlée (2013)

    Sortie : . Récit.

    Livre de Ngo Van

    Ngo Van
  • Makhno, une épopée (1972)

    Sortie : 1972. Histoire.

    Livre de Malcolm Menzies

    Nestor Makhno, protagoniste légendaire et damné de la guerre civile qui suit la révolution russe de 1917, déclenche un mouvement insurrectionnel autonome en organisant des paysans d’Ukraine qui brandissent bien haut le drapeau noir de l’anarchie. La « Makhnovchtchina » comptera jusqu’à 25 000 partisans et la fulgurance de son action n’aura d’égal que son courage à livrer bataille : contre les armées blanches, contre les nationalistes ukrainiens et finalement contre l’Armée rouge. C’est cette épopée grandiose qui nous est racontée ici.
  • Sabaté (2011)

    Sortie : . Histoire.

    Livre de Antonio Tellez Sola

    Francisco Sabaté
    "Beau comme un western ou comme l'Iliade" disait Guy Debord.
    Guérilla urbaine en Espagne (1945-1960), Toulouse, Repères-Silena, 1990 .
  • Propos d'un agitateur (2008)

    Sortie : . Histoire et essai.

    Livre de Ricardo Flores Magon

    suggéré par Jean-Baptiste_D
  • 1
  • 2