Horror punk qu'il est bien.

Avatar DBeatBat Liste de

26 albums

par DBeatBat

L'horror punk, sous-genre méconnu du punk. Mélange de punk (au sens large) et de doo-woop 50's, enrobé dans une imagerie horrifique mi-kitsch mi-sérieuse.
Créé de toutes pièces par les Misfits (USA) menés par Glenn Danzig à la fin des années 70 ; les héritiers de l'horror punk reprendront à leur compte le style Misfits, y injecteront une bonne grosse dose de The Damned et redécouvriront le doo-wop pour en faire ce qu'il est maintenant.
Voilà une bonne liste d'albums qui essaie au max d'éviter les nomrbeux clones de Misfits, et en essayant de se limiter à un disque par groupe (sauf pour les Misfits, parce que trop important). Woooo-ooooo-oooh.

Trier par : Tri par défaut
  • Tri par défaut
  • Note globale
  • Ordre alphabétique
  • Date de sortie
  • Notes de mes éclaireurs
  • Note de l'auteur de la liste
  • Derniers ajouts
  • Écouter

    Walk Among Us (1982)

    Sortie : mars 1982. Rock et punk. 13 morceaux.

    Album de Misfits

    La base du genre, à 200 %. Pas leur première release, et pas la première dans leur style particulier, mais du moins la plus importante, car celle qui les fera exploser et qui créera tout le genre. Indispensable, peu importe ce que vous aimez.
    Les Misfits cimentent ici leur imagerie si particulière, leur ambiance bien à eux, et leur mélange détonnant de punk, de metal grâce à l'arrivée de Doyle à la guitare, et bien sûr du doo-wop et du rock'n'roll 50's avec le chant de Glenn Danzig. La grande majorité des groupes d'horror punk tente d'émuler ce disque.
  • Earth A.D. / Wolfs Blood (1983)

    Sortie : . Rock, hardcore et punk. 9 morceaux.

    Album de Misfits

    La suite logique, avec un virage plus hardcore.
    ET NAN, Y'A RIEN APRES.
  • Écouter

    Static Age (1996)

    Sortie : . Rock et punk. 19 morceaux.

    Album de Misfits

    Le premier album, enregistré dans les 70's, mais pas sorti avant 1997. On en retrouvera cependant des morceaux sur plusieurs singles, et sur l'EP Beware, ainsi que le fameux Legacy Of Brutality (avec des parties réenregistrées sans l'avis des intéressés...).
    Pas encore dans leur style le plus connu, mais peut être leur meilleur disque, un album de punk unique, avec le chant superbe de Danzig déblatérant ses mélodies fifites sans jamais faillir. Et des paroles absolument immondes pour contraster avec ce punk léger et mélodique, découvrant l'autre facette de l'horror punk : l'horreur, la vraie, pas juste celle des films.
  • Beware (EP) (1980)

    Sortie : janvier 1980. Rock et punk. 7 morceaux.

    EP de Misfits

  • 3 Hits From Hell (EP) (1981)

    Sortie : avril 1981. Rock et punk. 3 morceaux.

    EP de Misfits

    Une sortie marquante du fait qu'elle a longtemps été la seule trace de ce qui aurait dû être le deuxième album des Misfits, celui où ils ont pour la première fois lancé le style qui fera leur réputation. London Dungeon est probablement un de leurs meilleurs titres.
  • Écouter

    Dance With Me (1981)

    Sortie : juin 1981. 11 morceaux.

    Album de T.S.O.L.

    Surnommé les "West Coast Misfits", T.S.O.L est un groupe de punk plus classique, mais qui a opté pour des ambiances glauques et horrifique, dépeignant des clichés de films d'horreur en plus de leur traditionnel ras-le-bol. Pas de l'horror punk à proprement parler (pas de choeurs doo-wop ou de chant de crooner) ; mais important pour les ambiances et le sérieux qu'il apporte.
  • Écouter

    Machine Gun Etiquette (1979)

    Sortie : . Rock et punk. 12 morceaux.

    Album de The Damned

    Album d'horror punk qui s'ignore. The Damned est un des piliers du punk anglais, le vrai tout sale des origines. Sauf que Dave Vanian. Le chanteur légendaire et sa dégaine d'Elvis vampirique sera une influence majeure sur l'horror punk (sans parler de son chant de crooner zombifié, qu'il exploitera encore mieux dans son projet solo); cet album étant le meilleur exemple. Des choeurs presque doo-wop de "Love Song" aux paroles dégueu de Suicide, qui rappelle étrangement London Dungeon, on a là un album majeur du genre, même si il lui est rarement accollé.
    On peut citer d'autres disques comme l'excellent Grave disorder dans le même genre, mais celui là est à retenir en priorité.
  • Initium (1984)

    Sortie : août 1984. 9 morceaux.

    Album de Samhain

    On prend les Misfits, on y ajoute la lourdeur métallique de Black Sabbath et les ambiances sombres du deathrock... Le premier pas hors horror-punk de Danzig ; mais un incontournable du genre. Probablement à crédier pour le son de plus en plus metal dont va se parer l'horror punk plus tard.
  • Écouter

    Beyond the Darkness (2003)

    Sortie : . Rock et punk. 25 morceaux.

    Compilation de BALZAC

    L'autre méga-poids lourd du genre, le rouleau compresseur japonais de Balzac. Mélangeant les Misfits au punk metal déjanté de Gastunk (un groupe légendaire de la scène punk japonaise), mêlant les cris du hardcore aux choeurs du doo-woop, et des refrains toujours plus catchy, Balzac, c'est actuellement le monstre à quatre têtes qui porte le genre face à des Misfits décrépits et ridicules.
    Profitant de la mode du tout-jap pour exploser, leur musique n'est plus forcément aussi intéressante qu'avant, mais recèle toujours de surprise. Le groupe a désormais tendance à parer son punk de parties électro, pas souvent pertinentes, mais qui ont le mérite d'essayer de faire avancer le genre.
    Beyond The Darkness n'est pas le meilleur de leur longue discographie, mais est le meilleur pour commencer : il s'agit d'une compilation de leurs meilleirs titres, réenregistrés pour l'occasion, et ça envoie sec.
    Laissez vous avoir, ils le méritent.
  • Écouter

    Trace of a Stranger (2005)

    Sortie : 2005. Rock et punk. 13 morceaux.

    Album de Blitzkid

    Un poids lourd de la scène underground US. Purs héritiers des Misfits, mais avec un son reconnaissable entre mille. Blitzkid est très mélodique, même quand il s'aventure dans des morceaux hardcore rapides et plein de d-beats, mais tire sa force d'une mélancolie désuète, reposante, mais toujours terriblement catchy.
    Beaucoup de bonnes choses chez eux, mais ce Trace Of A Stranger est probablement leur meilleure offrande. Jetez-vous dessus les yeux fermés.
  • Écouter

    The Stillness Illness (2009)

    Sortie : 2009. 12 morceaux.

    Album de Nim Vind

    Groupe canadien, Nim Vind est parmi les tops de l'horror punk actuel. Au delà de la qualité de ses morceaux d'horror punk traditionnel, Nim Vind est peut être le groupe qui maitrise le mieux le mélange des genres, en arrivant à proposer des morceaux hardcore, poppy, acoustiques, voire dance-punk, tout en restant cohérent.
    Les deux albums sont fortement conseillés, celui-ci étant le meilleur des deux.
  • 1968 (2005)

    Sortie : 2005. 13 morceaux.

    Album de American Werewolves

    Du punk hardcore misfits-ien avec une grosse sensibilité doo-wop, mais qui se permet surtout de rajouter plein de clavier, violons... Une bonne surprise.
  • Écouter

    Gorgeous Frankenstein (2007)

    Sortie : . Heavy metal, rockabilly, rock et punk. 8 morceaux.

    Album de Gorgeous Frankenstein

    Le seul truc bien sorti des Misfits des années 90s, c'était Doyle, l'immense guitariste culturiste et ses guitares pleines de pics. Longtemps placé au rang de simple instrumentiste, il était pourtant devenu dès sont arrivée dans les Misfits une composante très importante de leur identité, avec son gros son et ses riffs de metalleux bas du front.
    Sur Gorgeous Frankenstein, il confirme qu'il n'était pas qu'un simple yes-man de Danzig et Only en nous livrant un album excellent d'horror punk métalisé, catchy et brutal, en se permettant de prendre avec lui des musiciens de session redoutables comme Argyle Goolsby (Blitzkid), Michale Graves (Misfits 90's) ou encore Alex Story (Cancerslug).
    Tourne maintenant sous le nom de Doyle, dans le même style. Un tueur.
  • Écouter

    Screams From the Cellar (2006)

    Sortie : 2006. 13 morceaux.

    Album de Horror of 59

    Le plus punk hardcore des groupes d'horror punk ; plus rapide et plus lourd que ses confrères, avec un double chant parfaitement catchy. Un des meilleurs chants de crooner du genre, et une identité forte.
  • Écouter

    Hollow Voices of a Dead Generation (2006)

    Sortie : 2006. 13 morceaux.

    Album de The Order of the Fly

    Le groupe le plus cramé du genre, peut être. S'il est profondément horror punk, The Order Of The Fly touche à beaucoup de genres selon les morceaux : du speed metal venomien (Rot), du néo régressif (The Unclean), du synthpunk kitschos (Breathing Liquid)... Un ovni, mais qui reste à jamais catchy et efficace. Unique dans le genre.
  • Écouter

    13 Halloweens (2005)

    Sortie : . Pop rock. 13 morceaux.

    Album de Calabrese

    Allez, on déconne plus là, voilà avec Balzac et Blitzkid le plus gros représentant actuel du genre. Un gros son, des mélodies de tueur, une variété comme c'est pas permis, Calabrese rend plus dépendant que le crack, quand on a écouté un album, on peut plus s'arrêter.
    Et le pire, c'est que les bougres progressent. De ce premier 13 Halloweens jusqu'à leur bombe Dayglo Necros, ça ne fait que progresser. Ca va plus vite, plus fort, plus varié, plus catchy... Seul le petit dernier, plus rock, est décevant, mais en dehors de ça, c'est du monstrueux.
    Je déconne pas, ça rend vraiment complètement accro. Si vous deviez en écouter qu'un (à part les Misfits), je vous tendrai un de leurs disques.
  • Écouter

    Tales of a Butcher (2009)

    Sortie : 2009. 28 morceaux.

    Album de Cancerslug

    On déconne vraiment plus, là. Qu'ils aillent tous se faire foutre, ces gamins maquillés comme pour Halloween, ou ses pseudos-greasers qui auraient trop fantasmé sur John Travolta, je vous rappelle que dans Horror Punk, y'a PUNK. Et Cancerslug, ils l'ont compris.
    Ca, c'est le meilleur groupe d'horror punk actuel. Ouais, je vais jusque là. Alors ouais, c'est pas le plus original (encore que leurs putains de parties death metal me font frissonner de plaisir, du jamais vu). Ouais, Alex Story chante pas toujours juste, c'est même des fois insupportable. Mais bordel, écoutez moi ces titres, ces riffs, cette voix, ces paroles... et cette poisse, cette saleté, ce malsain auhtentique, planqué derrière les belles crooneries doo wop... Laissez vous avoir par le punk dégueulasse, les explosions death metal, ce son de caveau toujours crade et terriblement punk... Pas de déguisement, pas de fioritures, juste du punk, et de l'horreur.
    Toute leur disco est disponible gratuitement sur leur site. Je conseille grandement ce Tales Of A Butcher et son intro death metal, avant de passer sur Pussytalk (le truc qui se rapproche le plus des Misfits des origines, en plus sale), Book Of Rats, ou The Beast With Two Backs.
    C'est sale, c'est moche, mais c'est mélodque et catchy. C'est Cancerslug.
  • We Are Who We Eat (2006)

    Sortie : . Cinéma & théâtre et rock. 13 morceaux.

    Album de The Other

    Grosbill de l'Horror Punk allemand. Comme leurs compatriotes des Crimson Ghosts, The Other était un tribute band aux Misfits qui a fini par devenir un groupe à part entière. Gros son, grosse compos, grosse imagerie; une bonne porte d'entrée dans l'horror punk européen.
  • Écouter

    Over Your Dead Body (2001)

    Sortie : 2001. 19 morceaux.

    Album de Mister Monster

    Peu de groupes d'horror punk se focalisent sur les éléments Doo Wop du genre. Mister Monster, par contre, c'est leur atout principal, au point qu'ils ont rebaptisé leur musique en "Boo Wop" (booooooouh, fantôme tout ça).
    Un côté punk à minettes pour Halloween assumé et des chanteurs pas toujours justes...Mais le Boo Wop, bah ça marche carrément ! Un disque bourré de tubes.
  • Écouter

    Raise Your Spirits (2003)

    Sortie : 2003. 12 morceaux.

    Album de The Rosedales

    Dans la même veine très Doo Wop que Mister Mosnter, The Rosedales a une sensibilité plus pop, qui me rappelle étrangement beaucoup les BO de Buffy... Un disque reposant, et une bonne entrée dans le genre aussi.
  • 8 Hits From Hell (2003)

    Sortie : 2003. Rock et punk. 8 morceaux.

    Album de Plan 9

    J'avais dit que j'essayais de pas mettre de clones/tributes aux Misfits ? Bah euh, flûte. Plan 9 est exactement un clone de Misfits période Danzig, ça va même très loin (matos, son, imagerie, voix...)... sauf que c'est tellement bien foutu et assumé qu'on a l'impression d'entendre des bonnes chutes de Walk Among Us. Pas la meilleure démarche du monde, mais putain qu'est ce que c'est bon !
  • It's Monster Rock (2001)

    Sortie : 2001. 11 morceaux.

    Album de Shadow Reichenstein

    On s'éloigne un peu de l'horror punk et on franchit les frontières du gothabilly, du deathrock, et de tous ces styles de punk-meets-americana dont les US nous abreuvent... mais SR reste horror punk dans l'esprit. RIen à voir avec un quelconque Misfits ou un Damned, que de la pure folie.
  • Écouter

    Bride of the Monster (2005)

    Sortie : 2005. 16 morceaux.

    Album de Horror Story

    Ils sont ridicules, putain mais qu'ils sont ridicules... Mais ils sont bons bordel, ils sont bons... Ne regardez jamais un de leurs clips.
    Peu de moyens, mais une passion et un vrai talent pour le songwriting, les néo-zélandais pondent pépite sur pépite, rendant leur hommage personnel aux Misfits, en l'habillant d'un son agressif et d'un chanteur excellent.
    A écouter absolument, mais sans voir un seul clip (Immortal, c'est du Akerlund à côté).
  • Écouter

    Abominator (2013)

    Sortie : . 11 morceaux.

    Album de Doyle

    Suite logique de Gorgeous Frankenstein. Doyle donne toujours dans son horror punk metallisé groovy à souhait, et se paie le luxe d'avoir Alex Story de Cancerslug au chant. Pas le meilleur disque d'horror punk mais putain ça fait plaisir de voir un ex-Misfits faire encore des trucs décents.
  • Écouter

    A Dream Not Quite Remembered (EP) (2012)

    Sortie : . 5 morceaux.

    EP de Argyle Goolsby

    Le bassiste de feu Blitzkid qui faisait crier les minettes fait du solo, et c'est vachement bon, tout aussi bon que Blitzkid. Comme son grand frère, c'est vocalement que c'est intéressant, super accrocheur et tubesque, avec un côté un poil plus sombre et moins pop ceci dit.
  • Smells Like the Dead (2008)

    Sortie : 2008. 12 morceaux.

    Album de The Lurking Corpses

    Mélange étrange de thrash/death et de vocaux à la Danzig. C'est parfois un peu bancal mais globalement assez bien foutu et comme d'hab assez accrocheur pour passer un bon moment. Pour l'accro.