Inventaire à livre ouvert

Avatar SpiralPad Liste de

310 livres

par SpiralPad

"J'avais trouvé ma religion : rien ne me parut plus important qu'un livre. La bibliothèque, j'y voyais un temple."
Jean-Paul Sartre, Les Mots
--
Liste des livres trônant plus ou moins fièrement dans ma bibliothèque, rangés par ordre alphabétique des noms d'auteur.

Une partie des œuvres de cette liste sont agrémentées d'une petite critique, souvent écrite à chaud, provenant des listes de mes lectures annuelles :
https://www.senscritique.com/liste/2017_Lectures_et_p_tit_avis_en_prime/1570374
https://www.senscritique.com/liste/2018_Lectures_agrementees_d_un_avis_tout_personnel/1982581
https://www.senscritique.com/liste/2019_Lectures_et_p_tite_critique_en_sus/2301484
https://www.senscritique.com/liste/2020_Lectures_et_finies_les_ch_tites_critique_en_bonus/2579723

Trier par : Tri par défaut
  • Tri par défaut
  • Date de sortie
  • Derniers ajouts
  • Note de l'auteur de la liste
  • Notes de mes éclaireurs
  • Note globale
  • Ordre alphabétique
  • Popularité
Croissant
  • Croissant
  • Décroissant
  • Qui a peur de Virginia Woolf ?

    Who's Afraid of Virginia Woolf ?

    Sortie : . Théâtre.

    Livre de Edward Albee

    ​La pièce de théâtre formidable d'Edward Albee.
    Ça date des années 60, mais c'est encore terriblement actuel dans le thème et l'écriture. Un vieux couple va se déchirer sous les yeux d'un jeune couple, mettant aussi par là en relief leurs propres défauts. C'est un jeu super cruel que dessine Albee, les répliques fusent comme des uppercuts, ça oscille entre tragédie ou farce cruelle, et ça révèle tout le côté misérable de l'être humain.
    C'est vraiment une grande pièce de théâtre, je peux que la conseiller.
    Ah et ici aussi, à l'instar du titre original de "Blade Runner", j'avais jamais pigé le titre. Il s'avère que c'est juste un jeu de mots intraduisible en français, avec la phrase prononcée plusieurs fois "Who's afraid of Virginia Woolf" à la place de "Who's afraid of big bad wolf" (peur du grand méchant loup).​ Voilà voilà...
  • Fondation - Le Cycle de Fondation, tome 1

    Foundation

    Sortie : 1951. Science-fiction et roman.

    Livre de Isaac Asimov

    ​Ultra-classique de la SF, qui manquait alors à mon tableau de chasse.
    Le livre a pour moi parfaitement tenu son rang, notamment quand on prend en compte l'imagination déployée par Asimov à propos d'un genre qui n'avait alors qu'une petite partie des codes qu'il a désormais.
    Malgré un refus de l'action au sein du roman, qui privilégie bien plus l'aspect psychologique, on ne s'ennuie pas une seconde, et cela donne furieusement envie de lire la suite !
    Seul petit bémol : je n'ai pu m'empêcher de comparer ce bouquin à "Hypérion" de Simmons, auquel je trouve un petit supplément d'âme, avec un aspect moins froid et moins clinique.
  • Fondation et Empire - Le Cycle de Fondation, tome 2

    Foundation and Empire

    Sortie : 1952. Science-fiction et roman.

    Livre de Isaac Asimov

    ​Dans la droite lignée du 1er tome : un livre de science-fiction brillant, avec un quasi-refus du spectaculaire, mais qui n'en emporte pas moins très facilement ses lecteurs.
    L'imagination d'Asimov fait toujours autant merveille, que ce soit dans le jeu militaro-politique (la première nouvelle du tome) ou la nouvelle d'aventures (la seconde, d'après moi la meilleure).
    Encore une fois, cela appelle à lire la suite avec impatience !
  • Orgueil et Préjugés

    Pride and Prejudice

    Sortie : 1813. Roman et romance.

    Livre de Jane Austen

    Je tente de rattraper mon retard dans la littérature romantique anglaise, et ce livre en est un passage obligé.
    Premier vrai contact avec Jane Austen, et son charme a fonctionné sur moi : sous couvert d'une histoire de famille, elle signe une charge de la société bourgeoise anglaise, de leurs conventions, et de la mentalité de l'époque.
    Diablement bien écrit et pensé, malgré le propos forcément daté.
  • Cité de verre (1987)

    City of Glass

    Sortie : 1987. Roman.

    Livre de Paul Auster

  • Revenants (1986)

    Ghosts

    Sortie : 1986. Roman.

    Livre de Paul Auster

  • La Chambre dérobée (1986)

    The locked room

    Sortie : 1986. Roman.

    Livre de Paul Auster

  • Moon Palace

    Sortie : février 1989. Roman.

    Livre de Paul Auster

  • Le Passe-Muraille

    Sortie : 1943. Science-fiction et recueil de nouvelles.

    Livre de Marcel Aymé

  • Ravage (1943)

    Sortie : 1943. Roman et science-fiction.

    Livre de René Barjavel

    Une société tombe dans l'anarchie totale suite à des déréglements électriques qui plongent tout dans le chaos...
    J'ai (trop) peu lu de Barjavel, mais force est de constater que sa qualité d'écriture est irréprochable. Si l'on prend en compte que ce livre est l'un des premiers du genre à développer cette idée de trame "post-apocalyptique", c'est impressionnant tout ce qu'a pu imaginer Barjavel.
    J'ai néanmoins l'impression que la formule a été améliorée depuis, mais le bouquin reste très puissant, notamment par le pessimisme dans lequel il est plongé.
  • La Nuit des temps (1968)

    Sortie : 1968. Roman et science-fiction.

    Livre de René Barjavel

  • Soie

    Seta

    Sortie : 1996. Roman.

    Livre de Alessandro Baricco

    ​Roman déniché au hasard chez mon libraire :​ je n'en avais jamais entendu parler, et encore moins de son auteur.
    Une histoire à l'allure de conte philosophique, volontairement simple (ce qui n'est pas un défaut), avec de très jolis moments d'écriture. Un peu frustré néanmoins par les derniers chapitres, qui terminent cette aventure de façon presque trop abrupte selon moi.​
  • Peter Pan (1911)

    Peter and Wendy

    Sortie : . Jeunesse et roman.

    Livre de James Matthew Barrie

  • Le Secret de la manufacture de chaussettes inusables

    The Truth According to Us

    Sortie : .

    Livre de Annie Barrows

  • Le Jardin des Finzi-Contini

    Il Giardino dei Finzi Contini

    Sortie : 1962. Roman.

    Livre de Giorgio Bassani

  • Le vilain petit Qatar

    Sortie : . Essai.

    Livre de Nicolas Beau et Jacques-Marie Bourget

  • Les Fleurs du mal (1857)

    Sortie : . Poésie.

    Livre de Charles Baudelaire

  • Le Deuxième Sexe, I (1949)

    Sortie : 1949. Essai et philosophie.

    Livre de Simone de Beauvoir

  • En attendant Godot (1952)

    Sortie : 1952. Théâtre.

    Livre de Samuel Beckett

  • La Case de l'oncle Tom

    Uncle Tom's Cabin

    Sortie : 1852. Roman.

    Livre de Harriet Beecher-Stowe

  • Histoire de ta bêtise (2019)

    Sortie : . Essai.

    Livre de François Bégaudeau

  • Windows on the World

    Sortie : 2003. Roman.

    Livre de Frédéric Beigbeder

  • Un roman français

    Sortie : août 2009. Roman.

    Livre de Frédéric Beigbeder

  • Le Grand Paris

    Sortie : . Roman.

    Livre de Aurélien Bellanger

  • "Arrête avec tes mensonges"

    Sortie : . Roman.

    Livre de Philippe Besson

    ​Un court (150 pages) mais bien beau roman, possiblement (probablement même) autobiographique, qui décrit en grande partie la passion vécue par deux lycéens dans les années 80, et l'acceptation de leur homosexualité.
    Moi qui suis habituellement assez rétif au style "blanc" ou volontairement dépouillé de certains auteurs, force est d'avouer que celui de Besson se prête admirablement au propos et ne fait qu'en renforcer la portée émotionnelle.
    En résumé : un succès critique et public auquel je ne peux qu'adhérer...
  • Psychanalyse des contes de fées (1976)

    The Uses of Enchantment

    Sortie : 1976. Essai et culture & société.

    Livre de Bruno Bettelheim

  • Les Détectives sauvages

    Los detectives salvajes

    Sortie : 1998. Roman.

    Livre de Roberto Bolaño

  • Fictions (1944)

    Ficciones

    Sortie : 1944. Recueil de nouvelles.

    Livre de Jorge Luis Borges

    ​​Ah, "Fictions", sa moyenne sur ce site et sa réputation me laissaient présager une lecture d'exception. Ce fut le cas en quelque sorte, puisque c'est probablement le livre qui m'a le plus blasé jusqu'alors cette année.
    Je n'ai jamais été trop fan des recueils de nouvelles, il y a souvent trop de disparités de qualité entre celles-ci​, et les moins bonnes éclipsent souvent les meilleures dans mon esprit.
    Cela n'a pas raté ici : à côté de quelques écrits magistraux (tant dans le style que l'imagination), combien de pages ai-je parcouru avec un sentiment profond d'ennui ? Je suis peut-être passé à côté de quelque chose, je n'étais possiblement pas dans le bon état d'esprit, que sais-je ?
    Ce n'est pas moi qui le conseillerai en tout cas.
  • Le Maître et Marguerite (1940)

    Мастер и Маргарита

    Sortie : 1940. Roman.

    Livre de Mikhaïl Boulgakov

    Gros coup de cœur (et entrée direct dans mon top Livres Sens Critique) pour ce livre.

    Le bouquin est très dur à résumer. Pour faire quand même brièvement cet effort, on a deux histoires principales intimement liées : une histoire d'amour maudite entre les deux personnages éponymes, et une histoire où le Diable en personne et sa clique viennent foutre le boxon dans le Moscou des années 30, en plein stalinisme.

    Ajoutons à cela un pourceau volant, la vraie histoire de Jésus et de Ponce Pilate (si si), un chat noir doué de paroles, un bal des damnés ohé ohé, et vous obtenez un livre qui mélange super habilement fantastique et réel. Et derrière cette histoire somme toute fort divertissante, l'auteur a quand même inclus des réflexions (et une charge) à propos de la censure, la corruption, l'URSS, le mysticisme... Sachant que le bouquin a été écrit durant le régime de fer de Staline, on se dit que c'est quand même assez couillu.

    Donc un livre qui ne ressemble à pas beaucoup d'autres, et c'est ça qui fait aussi sa force. On ne peut qu'être emporté dans ce joyeux fourbi où le Diable est presque sympathique quand il vient à briser la rigueur soviétique.
    Dernier argument : y a un joli chat sur la première de couverture, et c'est cool les chats.
    Alors hop, on se bouge et on le lit !

    PS : pour l'anecdote, le premier chapitre m'a terriblement rappelé la chanson "Sympathy for the Devil" des Stones, et Wikipedia vient de m'apprendre que c'était pas une coïncidence, Jagger s'en serait en effet inspiré pour écrire la chanson. Étonnant non ? Non ? Ok...