Je lis trop de mangas

Avatar Mal Menor Liste de

44 bd

par Mal Menor

D'autant plus que la majorité sont atrocement nazes.
Du coup, une liste un peu provoc' (et aussi ouverte aux manhua / manwha) de ce que je peux trouver de plus haïssable dans le tas.

Trier par : Tri par défaut
  • Tri par défaut
  • Date de sortie
  • Derniers ajouts
  • Note de l'auteur de la liste
  • Notes de mes éclaireurs
  • Note globale
  • Ordre alphabétique
  • Popularité
Croissant
  • Croissant
  • Décroissant
  • 1
  • 2
  • Terra Formars, tome 1 (2013)

    Terafōmāzu

    Sortie : .

    Manga de Kenichi Tachibana et Yū Sasuga

    Non seulement la caractérisation des personnages est grotesque, la narration faiblarde, mais franchement, ce didactisme lourdaud, entre explicitation des pensées et mauvais cours de biologie, c'est vraiment la cerise sur le gâteau.
  • Re:Monster

    Manga de Haruyoshi Kobayakawa et Kogitsuneanekiru

    Une sordide histoire de level up et de grosbills pétés, comme il s'en fait de plus en plus, mais sans le prétexte MMORPG (même si les bulles relatives aux pouvoirs émulent celles d'un JRPG). Mais l'auteur n'oublie pas qu'il écrit un manga, et nous pond un harem complètement absurde. Oui, je spoile, mais franchement, c'est tout aussi prévisible que le reste.
  • Gantz (2000)

    Gantsu

    Sortie : .

    Manga de Hiroya Oku

    Le vrai sens du mot racoleur. Et moche, pour ne rien gâcher.
  • Holyland (2000)

    Sortie : 2000.

    Manga de Kouji Mori

    Je déteste les mangas didactiques. Alors en plus quand ça parle au premier degré de comment faire pour survivre dans une bagarre, avec des représentation type mannequin de bois...
    Et l'auteur a le syndrome "je dessine des gouttes sur le visage d'un personnage pour montrer qu'il a peur", histoire de rendre plus crédible le retour de courage qui ne manque pas de s'ensuivre. Sauf qu'ils continuent à ressembler à des navets hydrocéphales, tous autant qu'ils sont.
  • Franken Fran (2007)

    Sortie : 2007.

    Manga de Katsuhisa Kigitsu

    Je sais, ça se veut noir et subversif, mais je doit vraiment être trop bien-pensant / politiquement correct / SJW, parce que je trouve ça complètement putassier.
  • The Gamer (2013)

    Sortie : 2013.

    Webtoon de Sang-Ah et Sung Sang-Young

    Encore une sordide affaire de level-up, de dialogues pseudo-g33k et de persos OP mal dessinés. Et pas le moindre soupçon d'originalité pour sauver les meubles.
  • Dragon Zakura (2003)

    Sortie : 2003.

    Manga de Norifusa Mita

    Alors apparemment, l'auteur a la recette magique pour obtenir le concours d'entrée dans les grandes écoles japonaises. Dommage que ça ne donne pas un soupçon de début d'histoire, je trouvais franchement hilarant son dessin.
  • Wallman (2013)

    U~ōruman

    Sortie : juin 2013.

    Manga de Boichi

    Bon, le dessin de Boichi pète toujours autant la classe. Par contre, nous pondre une resucée de Sun-Ken-Rock, avec un côté pas-si-subtilement L'attaque des Titans, une narration faiblarde et une overdose de fanservice mal foutu (voire du pur hentai), je sais pas si il fallait vraiment.
  • Buster Keel ! (2012)

    バスターキール!

    Sortie : juin 2012.

    Manga de Kenshirô Sakamoto

    C'est gentillet, un peu comme ce gamin de 6 ans qui rate systématiquement sa bouche, mais ça doit être un des trucs les plus moche qui me soit passé sous les yeux.
  • Area D - Inou Ryouiki (2012)

    Sortie : 2012.

    Manga de Yang Kyung-Il et Kyouichi Nanatsuki

    Je garde un bon souvenir du Nouvel Angyo Onshi. Mais là, c'est d'une platitude intersidérale, une enfilade de tropes mal (a)menés, de caricatures de cliffhangers, de retournements de situation débiles et de charactérisation en papier-toilette.
  • Combat Continent

    Douluo Dalu

    Manga de Mu Feng Shun et Tang Jia San Shao

    Se référer à la critique.
  • Tales of Demons and Gods (2015)

    Yaoshenji

    Sortie : 2015.

    Manga de Jiang Ruotai et Mad Snail

    Il faut croire qu'il existe une forme de cahier des charges du webtoon perrave : un graphisme en phase terminale, des powerups (pratique, le coup de la réincarnation pour décrire tous les protagonistes et lvl-up pépouze), un univers que si tu appuies dessus avec le doigt tu passes au travers, des personnages archétypiques (plus dans le sens "clichés" que "canoniques"), une colorisation ms-paint.
    Là, le petit bonus réside dans le fait que les chapitres sont hyper-courts et séquencés n'importe comment.
  • Gamble Fish (2007)

    Sortie : 2007.

    Manga de Hiromi Aoyama et Kazutoshi Yamane

    Encore une fois, je dois être trop bien-pensant pour trouver super-classe des histoires de triche. Mais là, le harem bien bas du front, l'incroyable nullité des artifices des différents joueurs et l'emphase forcée sur la classe du héro, c'est trop pour moi. On notera une enième apparition d'Obama (alors qu'il me semble n'avoir vu Bush Jr que dans un arc de Baki).
    Le méchant aurait pu être génial dans son exagération absolue, poussée quasiment jusqu'au burlesque, mais vu le niveau de l'ensemble, j'ai bien peur que ce ne soit qu'un heureux hasard, et non une trace de talent chez l'auteur.
  • Panlong

    Manga

    Tout comme les autres webtoons que j'ai listé plus haut, sauf que là l'usage de la couleur atteint vraiment des sommets d'amateurisme mâtiné de mauvais goût.
  • Dendrobates (2006)

    Sortie : .

    Manga de Akihiro Yamane et Yoji Ishiwata

    Alors là on surjoue vraiment la figure du anti-héro, sauf que ça rate lamentablement, du genre phrases-gimmick, sourire trop maléfique et prouesses sans attraits.
  • Shigurui (2007)

    Sortie : 2007.

    Manga de yamaguchi takayuki, Norio Nanjo et Yamaguchi

    L'esthétique (racoleuse, bancale et chemo) de la cruauté.
  • The Qwaser of Stigmata (2009)

    Sortie : 2009.

    Manga de Ken'etsu Satō et Hiroyuki Yoshino

    Parfois, un pitch de manga s'avère trop japonais pour moi. Je vous laisse chercher pourquoi c'est le cas ici.
  • Makenki (2007)

    マケン姫っ!

    Sortie : .

    Manga de Hiromitsu Takeda

    Fan-service de l'extrême.
  • Murciélago (2013)

    Sortie : .

    Manga de Yoshimurakana

    Vraiment grotesque, dans une tentative complètement foirée de faire un personnage d'antihéro dark sur fond de fanservice bien racoleur et lourdaud. Il suffit pas de faire du trash pour obtenir un résultat intéressant.
  • Deathtopia (2014)

    Sortie : 2014.

    Manga de Yoshinobu Yamada

    Nous faire croire que ce manga comporte des enjeux et une ambiance dark, c'était bien essayé, mais malheureusement démenti par un rythme placide, un dessin inapte à rendre le mouvement et des pages d'introduction aux chapitres complètement fanservice.
  • Tenkamusou Edajima Hirayatsuden (2003)

    天下無双 江田島平八伝

    Sortie : 2003.

    Manga de Akira Miyashita

    La relecture historique au prisme des actions d'un personnage over-the-top aurait pu être marrante, mais là c'est trop. Sans enjeu ni suspens, moche, assez grotesque dans le déroulement de l'action et la caractérisation des personnages, un mauvais ersatz des Otokujuku du même auteur, qui s'avéraient eux assez hilarants tout en partant de la même recette.
  • Keijo!!!!!!!!

    Manga de Daichi Sorayomi

    Ouais, bon. Des filles en maillot de bain qui se battent avec leurs fesses (et occasionnellement leurs seins), c'est objectivement marrant et complètement japonais. C'est assez bien mené, avec vite fait de l'idée dans les 'pouvoirs'. Mais il me reste un fond de sens commun qui me fait classer ce manga dans cette liste.
  • Ultimate Path Private High School (1979)

    Shiritsu Kiwamemichi Koukou

    Sortie : 1979.

    Manga de Akira Miyashita

    ULTRAVIOLENCE ! TROP VIRIL POUR MOI !
  • VS Earth (2015)

    Sortie : .

    Manga

    Rolalala le niveau zéro, dessin, imagination et narration. C'est pas détestable non plus, juste nul.
  • Monster Musume No Iru Nichijou (2012)

    Sortie : 2012.

    Manga de Okayado

    Je suppose que j'aurais pu trouver ça sympathique et inoffensif, si je n'étais pas complètement allergique au syndrome harem / fanservice.
  • Defense Devil

    Manga de Yang Kyung-Il et Youn In-Wan

    Non mais alors non, pourquoi se sont-ils abaissés à un tel niveau de médiocrité, scénaristique (le gimmick initial de l'enquête qui disparaît pendant les 4/5 ° du manga, les plot twists perraves), narratif (des personnages en carton-pâte, un découpage de l'action assez catastrophique) et graphique (Idamaria est vraiment à des lieux de la capacité du dessinateur à dépeindre des personnages féminins).
  • Freezing (2010)

    Sortie : .

    BD de Kim Kwang-hyun et Lim Dall-young

  • SWOT

    スウォット

    Manga de Sugita Naoya

    Cf. critique.
  • Big Order (2013)

    Sortie : .

    Manga de Sakae Esuno

  • Wolf Guy (2007)

    Wolf Guy - Ookami no Monshou

    Sortie : 2007.

    Manga de Kazumasa Hirai, Yuuki Yugo, Ayumi Izumitani

    Le dessin était intéressant, l'histoire sans plus mais passable, et il a fallu que l'histoire débouche sur une interminable scène de viol bien racoleuse. Beurk beurk beurk.
  • 1
  • 2