Je prépare l'agreg', et c'est quelque chose.

Avatar Neena Liste de

12 livres

par Neena
Trier par : Tri par défaut
  • Tri par défaut
  • Date de sortie
  • Derniers ajouts
  • Note de l'auteur de la liste
  • Notes de mes éclaireurs
  • Note globale
  • Ordre alphabétique
  • Popularité
Croissant
  • Croissant
  • Décroissant
  • Poésies (1989)

    Sortie : 1989. Poésie.

    Livre de André Chénier

    "Changeons en notre miel leurs plus antiques fleurs ;
    Pour peindre notre idée empruntons leurs couleurs ;
    Allumons nos flambeaux à leurs feux poétiques ;
    Sur des pensers nouveaux faisons des vers antiques."
  • Gargantua (1534)

    Sortie : 1534. Roman.

    Livre de François Rabelais

    "Je m'en voys pisser mon malheur."
  • Yvain, Le chevalier au lion (1176)

    Sortie : 1176. Roman.

    Livre de Chrétien de Troyes

    "je m'en vois parmi le voir'
  • Esther (1689)

    Sortie : 1689. Théâtre.

    Livre de Jean Racine

    "Tout respire ici Dieu, la paix, la vérité."
  • Athalie (1691)

    Sortie : . Théâtre.

    Livre de Jean Racine

    "Une Femme... Peut-on la nommer sans blasphème ?
    Une Femme... C'était Athalie elle-même."
  • L'Éducation sentimentale (1869)

    Sortie : 1869. Roman.

    Livre de Gustave Flaubert

    "Il croyait les avoir blessés, ne sachant pas quel large fonds d'indifférence le monde possède !"
  • L'usage du monde de Nicolas Bouvier (2015)

    Sortie : . Essai.

    Livre de Olivier Salazar-Ferrer

    "Revenir, mais surtout : creuser la terrifiante épaisseur de terre qui me sépare de tout cela. (Voilà aussi de l'archéologie ! chacun ses tessons et ses ruines, mais c'est toujours le même désastre quand du passé se perd.) /.../ Encore une fois, revenir à la fouille. Je revois cent détails mais rien ne bouge plus."
  • L'Acacia (1989)

    Sortie : . Roman.

    Livre de Claude Simon

    "/.../ ce même sourire amusé, prudent, derrière lequel il continuait à apprendre à cacher, gommer peu à peu le petit paysan rustaud, s'intégrant par degrés à cette sorte de clan, de caste, de secte : quelque chose comme un club, un cercle privé, un univers jalousement fermé et fonctionnant sur lui-même, avec son cérémonial, ses rites, comme un reliquat de barbarie recourt d'une sorte de vernis /.../ L'Etat qui l'entretenait passait pour ainsi dire avec lui un contrat à l'échéance duquel la seule chose qu'on lui demanderait en échange, une fois devenu insensible à la fatigue /.../ serait non pas tant de se battre, non pas tant de mourir que de le faire d'une certaine façon, c'est à dire /.../ patientant jusqu'à ce qu'un morceau de métal lui fasse éclater la cervelle."
  • Le Cul de Judas (1979)

    Os cus de Judas

    Sortie : 1979. Roman.

    Livre de António Lobo Antunes

    "On ne distinguait pas les fenêtres des tableaux : sur le carreau ou sur la toile les mêmes arbres d'octobre se recroquevillaient comme des bites transies après un bain de piscine, sur lesquels on aurait enroulé les serpentins déteints d'un carnaval défunt."
  • Fureur et mystère (1948)

    Sortie : 1948. Poésie.

    Livre de René Char

    "J'ai pesé de tout mon poids
    Sur ta beauté matinale
    Pour qu'elle éclate et se sauve."
  • Complaintes gitanes (2003)

    Romancero gitano

    Sortie : février 2003. Poésie.

    Livre de Federico García Lorca

    "La terre s'offre toute pleine
    de plaies devenues cicatrices,
    ou secouée par de pointues
    lueurs blanches qui cautérisent."
  • La Terre nous est étroite et autres poèmes

    Poésie.

    Livre de Mahmoud Darwich

    "Sur nos bras, un preux qui ne capitule pas (tatouage profond). Sur nos doigts, une vigne qui n'émigre pas (tatouage profond). /.../
    L'eau se retire et reste l'écho."