Jeux Vidéo en 2017 (avec commentaires)

Avatar CinemadePigalle Liste de

94 jeux vidéo

par CinemadePigalle

Des fois je termine mes jeux, des fois je les abandonne et des fois je les relance juste pour une session ou pour le multi. En général, je précise dans la description ce qu'il en est.
2014 : http://www.senscritique.com/liste/Joues_en_2014/925674
2015 : http://www.senscritique.com/liste/Joues_en_2015_avec_commentaires/924332
2016 : http://www.senscritique.com/liste/Joues_en_2016_avec_commentaires/1144077

Trier par : Tri par défaut
  • Tri par défaut
  • Note globale
  • Ordre alphabétique
  • Date de sortie
  • Notes de mes éclaireurs
  • Note de l'auteur de la liste
  • Derniers ajouts
  • Bande-annonce

    Orwell (2016)

    Orwell : Keeping an Eye On You

    Sortie : . Aventure et simulation.

    Jeu vidéo de Osmotic Studios et Surprise Attack sur Linux et PC

    Terminé.
    Sur le papier, ça partait super bien ! Un propos intelligent et un jeu d'enquête où il faut être attentif, tout lire, prendre des notes. Je me voyais déjà face à un nouveau Her Story mais à plus grande échelle.
    Dans les faits, le bilan est moins satisfaisant. J'ai le sentiment que c'est inabouti sur à peu près tous les plans. L'histoire, si elle est sympathique et prenante à suivre, ne va pas forcément au bout de ses idées et de son propos. Je n'ai jamais eu le sentiment que le titre me poussait à me remettre en question sur mes actions. Quant au gameplay, le jeu nous simplifie constamment la tâche en surlignant tout ce qui est digne d'intérêt sur une page. Le joueur n'a qu'à lire l'info et l'uploader dans la base Orwell (en la faisant glisser simplement sur l'écran de gauche). Ca tue un peu la magie mais surtout, il n'est jamais nécessaire de revenir à cette base Orwell pour voir de précédentes infos. L'histoire est linéaire et tout s'enchaîne sans vraiment pousser le joueur à se poser et réfléchir.
    Ça reste une aventure plutôt originale et au final la vraie force du titre est de réussir à nous faire croire en ses personnages, en leurs angoisses, leurs passés, etc.
  • Bande-annonce

    Ōkami HD (2011)

    Sortie : . Action et aventure.

    Jeu vidéo de Clover Studio et CAPCOM sur PC, Nintendo Switch, PlayStation 4, PlayStation 3 et Xbox One

    Terminé.
    Okami c'est un Zelda like à la patte graphique impeccable, une direction artistique de haute volée, des musiques enchanteresses et des donjons agréables à parcourir. C'est aussi un jeu dans lequel on peut naviguer sur la mer, rapetisser et découvrir un monde de liliputiens, aller dans le passé, aller dans le corps d'un Empereur... En gros, c'est un Zelda-like qui en fait peut-être plus que tous les Zelda. Et c'est super, c'est vraiment un jeu génial, extrêmement généreux, amusant, assez unique dans son ton, dans son ambiance avec des idées de gameplay originales (à commencer par le pinceau, jamais frustrant) et une tonne d'idées qui fonctionnent dans chaque nouvelles régions. Les combats sont funs, les phases de plateformes maitrisées, les énigmes malignes. Tout est nickel.
    Paradoxalement, face à tout ça, c'est aussi un jeu qui m'a épuisé. C'est difficile à exprimer mais j'ai vraiment eu le sentiment d'être parfois noyé sous un effet de "trop". Je l'ai terminé en 30 heures, ce qui n'est pas incroyable comme durée, et pourtant j'ai l'impression d'avoir joué à toute la saga Zelda d'un coup. C'est très très bien, mais c'est peut-être trop d'un coup. Ça reste étrange de s'en plaindre.
    Au final, les vrais petits défauts sont certains dialogues un peu interminables et globalement quelques longueurs (nous faire affronter Orochi 3 fois, ce n'était pas nécessaire) mais Okami est clairement un jeu unique auquel il faut jouer pour ses innombrables qualités et sa générosité.
  • Bande-annonce

    Yakuza 5 (2012)

    Ryu ga Gotoku 5

    Sortie : . Action-Aventure et beat'em up.

    Jeu vidéo de Ryû ga Gotoku Studio et SEGA sur PlayStation 3

    Terminé l'année dernière.
    Relancé pour le plaisir de la balade en attendant le Zero. Les différentes villes ont toujours un charme fou et les activités annexes beaucoup trop nombreuses (en plus d'être pour la plupart super funs).
    D'ailleurs, alors que je l'avais longtemps snobé, je me suis enfin intéressé au "job" de Shinada au batting center. Si c'est clairement le moins bon de tous, j'ai quand même eu un certain plaisir à le faire. De même pour les quelques annexes à terminer avec ce personnage.
    Bref, toujours 10/10.
  • Bande-annonce

    Steep (2016)

    Sortie : . Snowboard, sport, ski et aventure.

    Jeu vidéo de Ubisoft Annecy et Ubisoft Entertainment sur PlayStation 4, Xbox One et PC

    Abandonné.
    J'attendais une sorte de nouvel SSx. Bon bah non. Pour commencer, le jeu ne fait aucun choix. Il propose au joueur tous les défis d'un coup, lui dit "tu peux te téléporter partout si tu veux et changer l'heure de la journée". Je ne demande ni trame principale ni carrière dirigiste mais je veux bien un minimum pour nous motiver à jouer quand même.
    Mais le vrai souci, c'est quand même le gameplay vide de toute forme de sensations. Snowboard, skis, tous les sports proposés manquent totalement de feeling. On sent que les développeurs n'ont pas su choisir entre gameplay arcade et simulation et ont donc opté pour le néant (typical Ubisoft).
    Par contre la neige est magnifique et sa déformation au passage du joueur (en particulier à pieds) est parfaite. C'est tout.
  • Bande-annonce

    Watch Dogs 2 (2016)

    Sortie : . Action-Aventure, aventure et action.

    Jeu vidéo de Ubisoft Montréal, Ubisoft Entertainment, Ubisoft Paris sur PlayStation 4, Xbox One et PC

    Abandonné.
    On me dit que c'est surement le meilleur travail d'Ubi depuis des années, que l'écriture médiocre offre malgré tout quelques moments amusants, que la ville est cool,... Tout ça je le crois mais vraiment je n'y arrive pas.
    J'ai vraiment le sentiment de jouer à quelque chose sans âme ni sensation. Tu peux te téléporter partout, tu peux voler toutes les caisses du mondes, hacher tous les passants, tout ça, c'est super mais ça n'a aucune conséquence. Il n'y a rien dans ce titre qui me donne l'impression de prendre un risque, de faire un choix de joueur, tout ceci est tellement vide. C'est vraiment sans âme.
    Malgré tout, on est quand même dans le haut du panier face à Steep.
  • Bande-annonce

    Mortal Kombat XL (2016)

    Sortie : . Combat.

    Jeu vidéo de NetherRealm Studios et Warner Bros. Interactive Entertainment sur Xbox One et PlayStation 4

    Joué en multi.
    Toujours amusant de le ressortir quand des amis passent à la maison. C'est accessible, fun et franchement riche tant en terme de mouvements que de contenu.
    Pas grand chose à ajouter, c'est un bon cru.
  • Bande-annonce

    Yakuza : Ishin ! (2014)

    Ryū ga Gotoku Ishin!

    Sortie : . Action-Aventure.

    Jeu vidéo de Ryû ga Gotoku Studio et SEGA sur PlayStation 4 et PlayStation 3

    Terminé.
    Bon, outre le fait que ce soit un produit fan service absolument parfait, que ce soit drôle, bien écrit, émouvant, intense, beau et que le gameplay soit vraiment bien pensé, c'est aussi et peut-être surtout un jeu auquel je n'avais jamais joué. C'est à dire : un jeu de samouraï qui se base sur des faits historiques qui me sont inconnus. Plus qu'un Yakuza, c'est avant tout un titre très original...
    Bon mais c'est aussi un Yakuza et comme d'habitude la mise en scène est parfaite, les personnages ont globalement tous leur importance (pari risqué tant leur nombre est conséquent) et le joueur est investi dans l'histoire que ce soit avec un grand H ou non.
    Les à côtés valent aussi le détour, en particulier, l'entretien de sa maison et de son jardin avec Haruka mais aussi les quêtes annexes amusantes, le karaoké, le craft, la danse,...
    Bref, une vraie surprise. Je suis très heureux d'avoir réussi à dépasser la barrière de la langue grâce aux sites de traduction et vidéos traduites.
  • Bande-annonce

    Yakuza Zero (2015)

    Ryu ga Gotoku Zero : Chikai No Basho

    Sortie : . Action-Aventure et beat'em up.

    Jeu vidéo de Ryû ga Gotoku Studio et SEGA sur PlayStation 4, PlayStation 3 et PC

    Terminé.
    Yep, yep, yep. Encore un 10. Je n'y peux rien, c'est leur faute. Yakuza Zero, c'est à la fois une excellente prequelle, un titre fan-service jouissif, et un épisode qui reprend le meilleur des autres.
    Le scénario est une vraie bonne surprise. Plus dans la lignée des deux premiers, avec un ton et une ambiance sombre et violente, moins de retournements de situation absurdes mais des enjeux prenants et haletants. L'aventure n'hésite pas à sacrifier des personnages qu'on aura fini par apprécier (ce que la saga a toujours hésité à faire à partir du 3) tout en mettant plus en valeur d’autres qu'on ne croisait que dans le premier. On pense évidemment à Nishiki dont on peut enfin voir l'amitié sincère avec Kyriu, mais aussi Kashiwagi, Sera, Dojima,... Bref, une très très bonne histoire, en particulier du côté de Majima. Côté Kyriu, j'ai aussi beaucoup apprécié mais on trouve moins de chapitres marquants sur le début.
    Cet épisode, c’est aussi l’occasion de voir nos deux héros d’une nouvelle façon. Ainsi, on verra une facette inédite de la personnalité de Majima. Quant à Kyriu, on sera heureux de le voir démarrer comme un protagoniste arrogant et violent pour finalement devenir petit à petit le Dragon de Dojima que l’on connait. De même, redécouvrir le quartier de Kamurocho (acteur à part entière de la série) dans les années 80 est un vrai bonheur. Chercher ce qui a changé, retrouver mes marques, ou non, et profiter de cette ambiance folle et insouciante de ces années m’a procuré un véritable plaisir, même si l’on peut regretter que le scénario principal n’utilise pas plus que ça son contexte eighties.
    La suite ici : https://www.senscritique.com/jeuvideo/Yakuza_0/critique/78563241
  • Bande-annonce

    Ghost Recon : Wildlands (2017)

    Sortie : . Action, tactique et aventure.

    Jeu vidéo de Ubisoft Paris, Red Storm Entertainment et Ubisoft Entertainment sur PlayStation 4, Xbox One et PC

    Joué à la bêta.
    Après deux sessions, je suis très mitigé. Les sensations de jeu ne sont pas formidable et le titre souffre de la comparaison avec MGS V quand on tente l'infiltration et celle de GTA V lors de l'utilisation des véhicules ou dans l'exigence demandée pour la coop'. Ceci étant, on constate un certain potentiel lorsqu'on réussi à nettoyer une base en coop' totalement discrètement en se coordonnant bien entre amis. De même, il y a tout un système d'armes et d'upgrades à obtenir que je n'ai fait qu'effleurer.
    Pas fantastique, pas horrible non plus, l'état de la bêta ne rassure cependant pas sur la stabilité du jeu qui sort dans un mois. Les bugs étaient très problématiques sur la première session.
  • Bande-annonce

    Resident Evil 7 (2017)

    Biohazard 7

    Sortie : . Action-Aventure, réalité virtuelle et FPS.

    Jeu vidéo de CAPCOM sur PlayStation 4, Xbox One et PC

    Terminé.
    Très bonne surprise, ce RE7 fait du neuf avec du vieux. Ainsi, le joueur pourra sentir l'influence de l'évolution des jeux horrifiques de ces dernières années, que ce soit Outlast ou Alien Isolation, sauf qu'il n'oublie jamais d'être un Resident Evil. Et c'est clairement ce dernier aspect qui est réjouissant. L'aventure utilise intelligemment son backtracking ainsi que son inventaire limité.
    Mais surtout, RE7 sait varier ses ambiances. On alterne régulièrement entre ambiances malsaines, phases de jumpscare, phases d'action, le tout parfois entrecoupé de moments d'humour noir sale qui détend un peu l'atmosphère.
    C'était bien et c'était prenant, difficile de le lâcher une fois lancé alors qu'à la base, vraiment, je ne suis pas fan des titres horrifiques.
    Petit regret sur certains derniers niveaux qui ont tendance à tomber dans l'action un peu bête alors que globalement on sent que le moteur de jeu n'est pas pensé pour (on a souvent le sentiment de déplacer un 3,5 tonnes).
  • Bande-annonce

    Nioh (2017)

    Ni-Oh

    Sortie : . Jeu de rôle et action.

    Jeu vidéo de Team Ninja et Koei sur PC et PlayStation 4

    Abandonné.
    Je me suis déjà exprimé sur tout ce que je n'aimais pas dans le jeu, quelques heures plus tard, mon avis n'a pas changé.
    Beaucoup d'ennui sur ce titre et les quelques sessions faites avec un ami après l'écriture de ces lignes n'ont pas forcément arrangé les choses. Le multi est fonctionnel et enlève une grosse part de rage, mais au final on s'en lasse très rapidement.

    https://cinemadepigalle.wordpress.com/2017/02/19/je-nai-pas-termine-nioh-mais-jai-quand-meme-des-choses-a-dire/
  • Bande-annonce

    Night in the Woods (2017)

    Sortie : . Aventure et plateforme.

    Jeu vidéo de Infinite Fall et Finji sur Nintendo Switch, PlayStation 4, Xbox One, PC, Mac et Linux

    Terminé.
    Je ne savais pas dans quoi je me lançais, je me suis retrouvé devant un titre qui n'a cessé de faire penser à Scott Pilgrim, que ce soit dans son ton, son ambiance et évidemment son écriture.
    Ecriture des dialogues assez parfaite, à la fois très drôle par moment et très mélancolique dans d'autres situations.
    Les personnages sont attachants, aucun des principaux n'est négligé et beaucoup de séquences m'ont décroché un sourire un peu ému.
    Je suis plus mitigé quant à "l'enquête" qui arrive assez tardivement et dont la résolution ne me semble pas vraiment au niveau.
  • Bande-annonce

    NieR : Automata (2017)

    NieR 2

    Sortie : . Action-Aventure, beat'em up et jeu de rôle.

    Jeu vidéo de PlatinumGames et SQUARE ENIX sur PlayStation 4 et PC

    Terminé.

    Pff, à l'époque, j'ai hésité entre mettre 7 ou 8 au premier Nier. J'ai fini par mettre 7 pour aujourd'hui le changer en 8. Pour Automata, c'est peut être l'inverse qui va se passer, je ne sais pas. Je met 8, parce que je suis encore sous le coup de l'émotion, parce que je regrette terriblement mon dernier choix et que j'en suis aussi très heureux. Parce que ces 10 dernières minutes...pfouah !
    Malheureusement, je trouve encore Automata assez bancal. Le premier run est assez lourd et reprend les mécaniques originales du 1er en en abusant complètement. Toutes les phases différentes m'ont paru trop longues et pas forcément malignes là où le premier les utilisait à cause de contraintes budgétaires ou juste le temps d'une petite séquence. Que ce soit les phases de shoot'em up ou même les phases en 2D, c'est trop long. De la même façon, le second run obligatoire n'est vraiment pas nécessaire et ce qu'il ajoute en terme de scénar' aurait pu être mis dans le 1er.
    Ce sont des erreurs comme ça qui m'énervent, idem pour le propos du jeu terriblement lourd dans le premier run. Bref, il y a plein de moment où j'ai juste eu l'impression que le jeu faisait comme Nier, juste pour faire comme Nier, parce que ça avait plu mais sans forcément comprendre ce qui faisait son charme.

    Le troisième run (et ses trois fins) sauve quand même le tout. Il fait clairement avancer le scénario, pose des enjeux plus fort, se démarque du premier jeu et maîtrise mieux son rythme.
    Globalement, ce qui le sauve aussi c'est aussi son originalité, ses mécaniques intelligentes (le système de puces), sa fluidité, ses animations, sa musique et sa DA (que j'ai pris beaucoup de temps à apprécier). Bon, ok, ce n'est plus un sauvetage, c'est une réussite.
    Bref, c'était quand même franchement... Voilà.

    Edit : Après un second run (un vrai second run, repris de zéro, fini au maximum), j'ai encore plus apprécié l'aventure. Un point en plus pour les quêtes annexes qui, si elles sont laborieuse à accomplir, apportent pas mal d'éléments en terme d'écriture.
    Mais plus globalement, c'est un point en plus parce que je n'ai pas réussi à m'oter le jeu de mes pensées pendant ces deux dernières semaines. Les personnages, l'aspect méta et bien sur les musiques, tout reste en tête.
  • Bande-annonce

    Pikmin 3 (2013)

    Pikumin Surī

    Sortie : . Aventure.

    Jeu vidéo de Nintendo EAD et Nintendo sur Wii U

    En pause.
    On va laisser "en pause" parce que j'aurai surement envie de le relancer un jour mais ce n'est pas forcément le cas là tout de suite.
    Plein de bons points dans ce Pikmin 3 et n'ayant joué qu'au premier, ça m'a rendu vraiment heureux de retrouver la recette des années plus tard et de constater qu'elle fonctionnait toujours très bien. Les maps sont extrêmement jolie et les "énigmes" à résoudre à l'aide des Pikmin sont souvent intelligentes. Il y a un vrai savoir faire dans la façon de guider le joueur sans pour autant être trop explicite et en donnant une semi-illusion de liberté.
    On progresse avec plaisir, sans crier au chef d'oeuvre mais toujours avec le sourire envers ces petites créatures très serviables (sauf quand elles se bloquent dans un mur random à cause du pathfinding pas toujours au top).
    Par contre, je ne suis pas du tout fan de ce système des trois personnages (en plus du design que je n'aime pas). Le jeu nous pousse un peu à les séparer sans pour autant nous donner le moyen de bien le faire. On a beau jouer sur Wii U, on ne regarde qu'un seul écran, et passer d'un perso à l'autre n'est pas agréable.
    Autre point un peu étrange, l'absence du côté urgent du premier. Ça enlève une sacrée pression mais ça tue aussi un peu l'intérêt d'avoir des journées qui passent aussi vite. La journée qui se termine interrompt juste notre progression sans réelle raison.
    En dehors de ces points, ça reste un jeu très agréable et une licence Nintendo vraiment originale.
  • Bande-annonce

    Snipperclips : Les deux font la paire (2017)

    Snipperclips - Cut it out, together!

    Sortie : . Puzzle game.

    Jeu vidéo de SFB Games et Nintendo sur Nintendo Switch

    Joué en multi.
    C'est tout mignon et très rigolo. Une petite surprise qui offre de vrais bons puzzles à résoudre en coopération. Si les premiers niveaux sont un peu trop simples, les joueurs se retrouvent rapidement à élaborer des stratégies bien plus complexe que ce qui est demandé. Sur deux heures de jeu, les puzzles réussissaient à se renouveler et n'ont jamais lassé. Et puis bien sur, on se retrouve à crier des phrases qui peuvent avoir un tout autre sens hors contexte, ce qui occasionne régulièrement de gros fous-rires.
    Petit bémol par contre pour le retour obligatoire au menu entre chaque niveau. C'est rapide et peu contraignant mais il aurait fallu offrir la possibilité d'enchaîner les missions.
  • Bande-annonce

    Fast RMX (2017)

    Sortie : . Course.

    Jeu vidéo de Shin'en Multimedia sur Nintendo Switch

    Joué en multi (et en solo mais pas terminé).
    Pas mal, c'est très fluide, ça va très vite et c'est plutôt joli. On a la un bon F-Zero/WipeOut like qui a en plus l'intelligence d'amener une mécanique de couleurs qui oblige à rester concentré et à se souvenir des circuits.
    Il n'y a pas grand chose à dire de plus si ce n'est que ça manque un peu de folie. C'est un jeu qui fait le taff, que j'ai plaisir à lancer de temps en temps mais sur lequel je ne peux pas rester à cause de son manque de folie tant dans les mécaniques (ça manque d'interaction avec les autres) que dans le design des circuits (correct mais pas ouf).
    Et les niveaux sous la pluie, pire truc en terme de lisibilité.
  • Bande-annonce

    Nier (2010)

    Nier Gestalt

    Sortie : . Action et jeu de rôle.

    Jeu vidéo de Yoko Taro, Cavia et SQUARE ENIX sur PlayStation 3 et Xbox 360

    Re-terminé (fin D).
    La satisfaction d'Automata m'a poussé à relancer cet épisode. Je voulais aussi jouer à Drakengard mais bon... Non. Toujours un jeu plein de défauts, avec beaucoup d'allers-retours, un manque de finesse dans le gameplay,... Mais comme prévu, on se souvient plus des passages marquants que du restes et surtout de l'écriture des personnages assez fantastique (Kainé et Weiss, toujours <3 ). Et puis, cette fois-ci, j'ai pu "vivre" la fin D, qui même si moins impactant que la fin E d'Automata, laisse un sentiment très fort chez le joueur.
  • Jade Empire : Special Edition (2007)

    Sortie : mars 2007. Jeu de rôle.

    Jeu vidéo de BioWare Corp, BioWare Corporation et 2K Games sur PC

    Abandonné.
    L'ambiance est top ! Visuellement, c'est encore plutôt joli, notamment grâce à la palette de couleurs agréable. Malheureusement, le système de combat me lourde un peu, c'est plus dynamique que Kotor mais ce n'est tout de même pas un BTA, le ciblage est assez contraignant et ça manque de profondeur.
    Je pourrais passer outre (comme pour Kotor) mais pour l'instant, il n'y a tout de même pas grand chose qui me donne envie d'y retourner. Pas d'affection pour les premiers personnages et surtout j'ai trouvé l'écriture du début de jeu très lourdingue (on m'a répété 123 fois que j'étais l'élu et que j'allais avoir un sacré destin).
    A voir, si je le relancerai après P5.
  • Bande-annonce

    Snake Pass (2017)

    Sortie : . Aventure et simulation.

    Jeu vidéo de Sumo Digital sur Nintendo Switch, PC, Xbox One et PlayStation 4

    Terminé.
    Petite surprise, Snake Pass est un excellent jeu de plate-formes reprenant une esthétique colorée à la Rare. Les niveaux ne sont ni trop longs ni trop courts, sont toujours extrêmement bien designés et comportent juste ce qu'il faut d'items à collecter pour à la fois donner envie au joueur de tout récupérer sans pour autant tomber dans l'abus.
    Et puis bien sur, c'est un jeu qui est très original, le fait d'incarner un serpent fonctionne admirablement bien et si l'aventure demande un certain temps d'adaptation pour apprendre complètement le maniement, la courbe de progression est très réussie et surpasser les difficultés est jouissif.
    Petit bémol personnel sur les 2 derniers niveaux qui introduisent une mécanique de vent que je n'ai pas franchement adoré. Il arrive aussi qu'il y ai quelques soucis de caméra, problématique dans un jeu où autant de doigts sont réquisitionnés.
    M'enfin à l'heure où l'on nous pond un Yookay-Laylee sans ambition, tournez-vous plutôt vers Snake Pass pour y trouver un véritable héritier à Rare.
  • Bande-annonce

    The Legend of Zelda : Breath of the Wild (2017)

    Zeruda no densetsu: Buresu obu za wairudo

    Sortie : . Action-Aventure.

    Jeu vidéo de Nintendo EPD, Monolith Software et Nintendo sur Nintendo Switch et Wii U

    Terminé.
    Breath of the Wild est un jeu qui respecte le joueur. Il lui titille sa curiosité et le récompense à chaque fois, il le pousse à expérimenter sans pour autant lui faciliter la tâche. Avec un savoir-faire et un sens du détail propre à Nintendo et aux jeux Japonais, on a envie de tout découvrir, de tout essayer. On ne suit jamais un GPS ou une liste de quête, on explore par curiosité. De même, son gameplay émergent offre une tonne de possibilité pour se sortir d’un combat ou pour résoudre une énigme. Par exemple, je n’ai jamais vu des effets météo aussi bien utilisés. Jeu d’exploration autant que de survie, ce Zelda est une ode à l’Aventure avec un grand A et une claque de tous les instants. Il ne renie jamais ses origines tout en renouvelant entièrement sa formule. C’est LE jeu dont je rêvais petit, à savoir un monde vaste, varié et cohérent qui alterne aisément entre balades bucoliques et affrontements épiques. Le tout dans un Hyrule à l’ambiance mélancolique autour d’une histoire aux thèmes relativement sombre sans pour autant faire l’impasse sur les situations légères ou les rencontres amusantes.
    Un chef d’œuvre et le grand retour de Nintendo.

    Edit : 120 sanctuaires terminés.
    Deux mois après, mon avis n'a évidemment pas changé. Ce Breath of the Wild est une claque à tous les niveaux qui ridiculise à peu près tout ce qui s'est fait à côté. Même cette quêtes des 120 sanctuaires ne m'a pas ennuyé. Chacun présentant un nouveau puzzle toujours intelligent.
  • Way of the Samurai 3 (2010)

    Sortie : . Action.

    Jeu vidéo de Acquire, Ghostlight, Spike Chunsoft sur PC, Xbox 360 et PlayStation 3

    Terminé.
    4 fins sur 22... J'ai encore de quoi faire.
    Si mon premier run me laissait dubitatif : mise en scène bof, techniquement pas ouf, on n'explique rien au joueur, map pas bien grande... Et puis, le run s'est terminé suite à une mort nulle. Et j'ai compris que la progression de mon personnage était conservée entre deux runs et surtout que le jeu était un petit laboratoire à expérimentations scénaristiques. Dans une partie, je rejoins tel clan, dans un autre run, ses rivaux, dans un troisième je tue un des chefs et prend sa place, dans un quatrième, mon personnage se sacrifie pour ses idéaux,...
    Le nombre de possibilité est incroyable et tout est parfaitement dosé. Chaque partie dure maximum 2h, ce qui pousse vraiment le joueur à essayer sans jamais regretter et tout ce qui n'est pas expliqué au tout début est compris au fil des parties que ce soit en terme de gameplay ou en terme de scénario (comprendre petit à petit les liens entre les personnages est vraiment intéressant).
    C'est vraiment une excellente surprise. Une sorte de "Un jour sans fin" vidéoludique. qui nous ferait incarner un Samouraï à la place de Bill Murray.
  • Bande-annonce

    Beyond : Two Souls (2013)

    Sortie : . Aventure et fiction interactive.

    Jeu vidéo de Quantic Dream, Sony XDev et Sony Interactive Entertainment sur PlayStation 3, PlayStation 4 et PC

    En pause.
    C'est pire que prévu et je vous assure que je l'ai lancé sans a priori même si je pensais savoir à quoi m'attendre : un titre ambitieux mais mal écrit.
    Eh bien si l'ambition est présente dans la motion capture, et la technique toujours au top aujourd'hui, tout le reste est une catastrophe. Le gameplay change les règles tout le temps avec Aiden, le titre enchaîne les QTE à la con mais qui en plus n'ont aucune influence (ce qui était la force de Heavy Rain). Et puis, c'est pas juste mal écrit, c'est n'importe quoi.
    Beaucoup de soupirs pour le moment...
  • Bande-annonce

    Dark Souls III (2016)

    Sortie : . Action et jeu de rôle.

    Jeu vidéo de From Software Inc. et BANDAI NAMCO Games sur PC, PlayStation 4 et Xbox One

    Terminé (troisième run).
    Un nouveau run afin de faire les dlcs de façon efficace sans passer par un ng+.
    Et c'est toujours très bien même si ce run m'a fait réaliser que j'avais perdu beaucoup de patience et de "skill". J'ai vraiment retraversé l'aventure dans la douleur même si étonnamment, les boss ne m'ont pas posé de soucis particuliers.
    Au final, pas un run très agréable mais je reste très très admiratif du travail de From Software en matière de direction artistique et de level-design. Et même si ce dernier est finalement moins ambitieux que sur sur un Bloodborne, il conserve des tonnes d'éclairs de génies, de raccourcis malins, d'embranchements intelligents,... Ces mecs ont du talents. Ca fait plaisir de retrouver ça après Nioh qui m'a pas mal déçu.
  • Bande-annonce

    Dark Souls III : Ashes of Ariandel (2016)

    Sortie : . Action-Aventure et jeu de rôle.

    Extension de jeu de From Software Inc. et BANDAI NAMCO Games sur PC, PlayStation 4 et Xbox One

    Terminé.
    Je n'ai pas entendu beaucoup de bien de ce premier contenu et au final je suis agréablement surpris. Passé une première zone un peu bancale niveau level-design, ce dernier reprend le dessus par la suite lors de la traversée d'un petit village très bien pensé. Et globalement, c'est plaisant à explorer jusqu'à la fin (même si j'ai réalisé à la toute fin qu'une énorme partie du dlc est complètement optionnelle). Un peu de rage sur certains ennemis et encore une fois sur la toute première zone mais avec le recul ce n'est pas spécialement mal dosé non plus, certains environnements étant bien plus calmes.
    L'aventure compte deux boss : un optionnel, complètement anecdotique et le second...euh...bah assez ouf en fait. Le combat est long, éprouvant, mais terriblement classe et épique. Il se découpe en trois phases ce qui aurait pu être problématique si je ne l'avais pas réussi du premier coup. En l'état, une petite claque de mise en scène, et un petit "wahou" lâché à la fin du combat.
  • Bande-annonce

    Dark Souls III : The Ringed City (2017)

    Sortie : . Action et jeu de rôle.

    Extension de jeu de From Software Inc. et BANDAI NAMCO Games sur PC, PlayStation 4 et Xbox One

    Terminé.
    Passé une première zone peu intéressante en terme de gameplay (il faut courir, beaucoup), on arrive en suite au cœur du dlc qui fait très très bien les choses. Level design maîtrisé, direction artistique très agréable, nouveaux ennemis intéressants,...ça fonctionne complètement et le plaisir de tout explorer, ce sentiment de découverte est retrouvé. Sentiment décuplé par le lore qui vient habilement compléter la trame de la saga avec de jolis clins d’œil. Le dlc s'offre même le luxe de conclure plus ou moins la saga dans une zone parfaite face à un dernier combat violent mais fabuleux qui réussit même à créer un lien avec le premier contenu téléchargeable.
    C'était très bien. Je suis très heureux de savoir que la série se termine la dessus.
  • Bande-annonce

    Mario Kart 8 Deluxe (2017)

    Sortie : . Course.

    Jeu vidéo de Nintendo EAD et Nintendo sur Nintendo Switch

    Terminé en 150 et en 200cc.
    Même jeu que sur WiiU, mêmes sensations, même feeling, et quasiment même avis. Parce que si j'aime toujours les circuits de ce MK8 et sa richesse globale, je n'apprécie pas spécialement l'ajout de deux items à utiliser. Ça fait perdre un peu le titre en exigence au profit de son aspect aléatoire qui peut être plus rigolo en multi mais définitivement pas en solo.
    On retrouve donc un titre un peu plus injuste que sur WiiU. Mais bon, pour ceux qui n'avaient pas de Wii U (ou ceux qui l'ont rangé), ça fait plaisir de retrouver un cru aussi bon et aussi complet.

    Edit : Pas de point en plus, mais la redécouverte du 200CC que je voyais comme un mode chaotique me fait en réalité constater que le mode de jeu plus technique que je cherchais réside maintenant ici. Obligé de freiner pendant les dérapages et de réapprendre les circuits. C'est plutôt cool et même s'ils peuvent un peu changer la donne d'une course, les items ne font pas tout. Tant mieux !

    Edit 2 : Allez, va, il l'a bien mérité son point en plus finalement. Mea culpa, je maintiens ce que j'ai dit dans mon premier paragraphe mais le 200CC corrige tout ça. Pour le reste, avec un ou plusieurs potes à la maison, le titre reste super amusant et encore plus sur le mode battle (pas foufou en ligne).
  • Bande-annonce

    Wildstar (2014)

    Sortie : . MMORPG et jeu de rôle.

    Jeu vidéo de Carbine Studios et NCsoft sur PC

    Abandonné.
    Un éditeur de perso plutôt réussi. La DA est sympa. Y'a un overboard dans l'intro, c'est cool.
    C'est aussi un mmo, on s'emmerde au bout de 2 min.
  • Bande-annonce

    Prey (2017)

    Sortie : . FPS, action et aventure.

    Jeu vidéo de Arkane Studios, Raphaël Colantonio et Bethesda Softworks sur PC, PlayStation 4 et Xbox One

    Terminé.
    C'est très bien de vouloir refaire Bioshock en 2017, mais les choses ont évolué depuis. J'ai eu terriblement de mal à aller au bout de l'aventure. Aucun plaisir pour ma part, le titre a beau dire "jouez comme vous voulez", c'est bien plus "tuez comme vous voulez". C'est à dire que que vous avez un arsenal et des possibilité de hack ou de force pour vous débarrasser des ennemis mais ne comptez pas vous infiltrer. De toute façon, le jeu a trop de log et de pc à consulter pour réussir à jouer discrètement. C'est ça ou alors la fuite, ce qui marche pas mal, mais n'est jamais satisfaisant.
    Tout, dans Prey, me semble bancal, l'histoire et les enjeux que l'on voit venir à 10km, les séquences d'actions brouillonnes (la faute à un FOV ridicule et des ennemis qui ne cessent de se tp),... Mais le pire, c'est la narration. Le titre a des tonnes de documents à lire et d'audiologs à écouter, et c'est beaucoup trop. Entre ça, et les personnages qui s'adressent directement à vous via la radio, le jeu ne se tait jamais. C'est fatiguant pour un jeu censé avoir une atmosphère un peu pesante. Ce n'est pas engageant pour pousser le joueur a faire les quêtes annexes et lorsque la trame principale se concentre un peu plus sur l'aspect humain, elle le fait de manière trop maladroite (aller récupérer 5 fichiers audio d'un personnages pour recréer la voix d'un personnage).
    La narration est plombée par ce trop de trucs, son manque de finesse, les temps de chargements nombreux et longs qui tuent le rythme (sérieusement, c'est étrange de voir ça en 2017), les allers-retours incessants, les faux rebondissements pour rallonger la trame...
    Pfff, reste une DA plutôt correcte (même si encore une fois ça fait très Bioshock sans réussir à se créer sa propre personnalité) ainsi que quelques passages réussis (en gravité zéro notamment).
    La note est sévère et un peu injuste mais elle correspond à mon ressenti et mon absence de plaisir. Il remontera peut-être à 6, car on sent une vraie bonne volonté mais ça ne m'a pas suffit.
  • Bande-annonce

    Oddworld : La Fureur de l'Étranger HD (2011)

    Oddworld : Stranger's Wrath HD

    Sortie : . Action-Aventure.

    Jeu vidéo de Oddworld Inhabitants et Lorne Lanning sur PlayStation 3, PS Vita et PC

    Arrêté.
    C'était cool ! J'ai du arrêter à cause d'autre gros titres qui m'ont pris du temps mais au final je le relancerai probablement. L'ambiance et les personnages sont amusants, l'univers western est original et le gameplay fonctionne plutôt bien même si certains placements de touches sont étranges.
  • Bande-annonce

    Minecraft (2011)

    Sortie : . Bac à sable, survie et action-aventure.

    Jeu vidéo de Markus Persson, 4J Studios et Mojang sur PC, Mac, Linux, PlayStation 4, PlayStation 3, PS Vita, Xbox One, Xbox 360, Nintendo Switch et Wii U

    Joué en multi.
    Je suis toujours très impressionné par ce titre et sa richesse que ce soit en solo comme en multi. Bien sur dans le dernier cas, c'est beaucoup plus fun et la partie que l'on vie avec deux amis est fantastique. Je suis très fier de nos créations même en prenant en compte notre taux très élevé de fails au début.
    Les heures passent dans la vie comme dans le jeu et pourtant on trouve toujours de quoi faire. Ça peut être se lancer dans un nouveau projet de construction ambitieuse ou explorer une mine terriblement dangereuse mais aussi très intrigante. C'est fantastique, c'est drôle, c'est flippant et c'est, comme toujours, très satisfaisant (même si c'est la dèche niveau diamants).