Jeux protégés par Denuvo

Avatar Butt3rs Liste de

49 jeux vidéo

par Butt3rs

Avis à mes amis amateurs de piraterie :

Comme dans toutes les communautés, les pirates comptent dans leur rangs aussi bien des imbéciles sans foi ni loi, que des gens de convictions et de valeurs.

Si comme moi vous avez déjà téléchargé un jeu, vous vous êtes sans doute posé la question : « est-ce mal ? » Évidemment je ne suis pas la voix de votre religion et je n’ai pas l’intention de graver quoi que ce soit dans des tablettes, alors cette question me semble un peu stupide et il n’y a pas de réponse idéale ni absolue. Alors soyons plus pragmatiques : « cela fait-il du mal aux développeurs ? ». Et là, si vous vous êtes déjà penchés sur la question, vous connaissez la réponse : toutes les stats, toutes les études possibles qui ont été menées montrent la même chose : ce qui définit un pirate type c’est soit A) Qu’il n’a pas assez d’argent pour acheter le produit de toute façon, typiquement des lycéens/étudiants. Soit B) Une culture qui refuse les limites et un amour inconditionnel pour le média, et ceux-là font autant partie des plus gros pirates que des plus gros acheteurs.

Personnellement j’ai été longtemps A) et je suis heureux d’être B) aujourd’hui. Il n’y a qu’à voir ma collection sur Sens Critique et comparer avec ma collection réelle, j’ai joué à 600 jeux, j'en ai acheté environ 300.
J’ai 23 ans, 300 jeux achetés. Je repose donc ma question : « est-ce que je fais du mal aux développeurs ? »

La réponse est plutôt évidente à mon avis. Mais il me vient alors une autre question : pourquoi télécharge-t-on autant ? À quoi ça peut bien servir de télécharger le dernier Call of, d’y jouer une heure et de la balancer ?
Pour la première question j’ai ma petite idée, qui est très claire : le manque de visibilité, les promesses trop souvent pas tenues, et la disparition totale des démos jouables, font que non, je ne vais pas mettre 60 € dans un trou en espérant qu’il en ressorte de l’or. Et pour la deuxième c’est très simple : pour la Culture ma bonne dame ! Pour se faire une idée de tout l’éventail des possibles, de ce qu’il existe de bon et de mauvais…

Sans le piratage je n’aurais sans doute jamais fini par acheter Spec Ops The Line, Braid, Stanley Parable, The Banner Saga, Mirror’s Edge, ou même System Shock. Et par contre sans le piratage, j’aurais certainement acheté de sacrées bouses comme Watch Dogs ou Borderlands Pre-Sequel (edit : je voulais dire Dead Space 3 à la base, mais malheureusement je l'ai acheté celui-là... RIP mon anus).

Alors… Chers éditeurs, je regarde mon éventail, et ça vous fait bien chier parce que j’y vois clair. J’ai peur d’acheter Far Cry Primal parce que j’ai joué au 3 et au 4 et que c’étaient exactement les mêmes jeux plats et répétitifs en un peu déguisés. J’ai peur d’acheter No Man’s Sky parce qu’on sait absolument rien du jeu alors que tout le monde en parle depuis trois ans et c’est très mauvais signe. J’ai peur d’acheter Unravel parce que j’ai joué à Child of Light et à Ori et que j’en ai vomi de la niaiserie commerciale par tous les trous, Je n’ai pas acheté Batman parce qu’il avait de très fortes chances de ne simplement pas marcher sur mon PC. Et même si j’ai adoré et acheté chaque Mirror’s Edge, Deus Ex et Mass Effect, je ne précommanderai certainement pas leurs suites parce que j’ai peur de me faire salement niquer comme vous l’avez fait pour tant d’autres suites.

Tous ces jeux, je les aurais téléchargés, puis éventuellement achetés s’ils m’ont assez marqué pour avoir envie d’y rejouer, faire les succès, faire les dlc… Ou même juste par honnêteté, pour signifier aux développeurs que j’apprécie ce qu’ils ont fait. Mais dans l’état actuel des choses je crois que je vais simplement m’en passer, ou peut-être les emprunter à quelqu’un.

Le piratage N’EST PAS un problème ! Et si vous tenez malgré tout à l’éradiquer, la solution ce n’est pas les DRM, c’est l’honnêteté, la clarté, et surtout les démos jouables. Que le joueur puisse savoir ce pour quoi je paye, et quel travail il finance.

Aujourd’hui, les équipes de cracking abandonnent face à Denuvo, et éditeurs comme pirates attendent de voir comment les ventes vont évoluer, que ce soit par avarice ou par pure curiosité sociologique. Je ne sais pas si comme je le disais au début la majorité des pirates est sans foi ni loi, ou si les stats ont raison et que les pirates fonctionnent tous plus ou moins comme moi; mais moi les copains, je ne changerai pas mes habitudes, et je ne laisserai pas gagner un système qui saisi toutes les opportunités pour vendre de la merde bien emballée.

La prochaine étape, c’est de me mettre au C++.

Trier par : Tri par défaut
  • Tri par défaut
  • Note globale
  • Ordre alphabétique
  • Date de sortie
  • Notes de mes éclaireurs
  • Note de l'auteur de la liste
  • Derniers ajouts
  • 1
  • 2
  • 1
  • 2