👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Jeux terminés

Nouveaux jeux terminés (et Jeux refaits en entier) :
2022 : 3(0) // 2021 : 24(1) // 2020 : 20(3) // 2019 : 15(2) // 2018 : 15(2) // 2017 : 7 // 2016 : 8 // 2015 : 8 // 2014 : 3 // 2013 : 3 // 2012 : 3 // Avant : 13(1)

Les chiffres ci-dessus n'incluent pas les jeux que je ...

Afficher plus

Liste de

124 jeux vidéo

créee il y a presque 8 ans

 · 

modifiée il y a environ 1 mois

RUN: The World In-Between
7.7

RUN: The World In-Between (2022)

Sortie : 14 avril 2022. Plateforme

jeu vidéo de Team Run sur PC, Nintendo Switch

Exyt a mis 8/10.

Annotation :

Avril 2022

8h, en difficulté Normale. Je vais surement continuer un peu pour voir les modes de difficulté plus élevée, speedrun et infini, par curiosité.

"Petit" jeu indé français, mais grand jeu par ses qualités. Je trouve RUN exemplaire. Son gameplay précis et technique digne d'un Meat Boy ou Celeste, sa direction artistique maîtrisée, son OST délicieuse, son level design procédural malin qui pousse à toujours relancer "une dernière run", de même que la gestion de la difficulté progressive... L'expérience est jouissive et grisante. Finalement, je regrette juste que ce ne soit "qu'un ptit jeu" aux éléments ludiques (progression, structure, reward) minimalistes voire anecdotiques. Mais ne boudons pas notre plaisir : ça tue ! Foncez !

▲ gameplay précis, technique et jouissif digne de Meat Boy
▲ Direction artistique et bande son géniales
▲ Un jeu au flow incroyable, grisant, qu'on a du mal à lâcher
▲ Bonne gestion de la difficulté, progressive, adaptable et jamais réellement bloquante

▼ On enchaine les runs de plus en plus complexes jusqu'à arriver à la fin (70 runs) et puis c'est tout. Pas de Mondes, pas de "niveaux". Ce n'est pas réellement un défaut, mais plutôt une affaire de goût personnel hein, mais il faut le savoir.
▼ Idem : pas de défis, ni de trophées in-game ou de récompenses, même pour les orbes bien galère à choper, qui ne servent en fait qu'à débloquer des easter-eggs décoratifs dans les niveaux... Il me manque un ptit rush de dopamine avec des rewards plus concrètes. Mais je chipote :P

Ptite note plus perso : j'en suis arrivé à un moment de mon parcours de vie et de joueur où je n'éprouve plus autant de plaisir dans le dépassement de soi, comme pour (me) prouver que j'en suis capable. Je suis moins réticent à lâcher prise pour passer à autre chose. Une évolution qui préservera surement mes manettes, mes nerfs et mon temps libre ^^

Splasher
7.4

Splasher (2017)

Sortie : 7 février 2017. Action, Réflexion, Plateforme

jeu vidéo de The Sidekicks et Plug In Digital sur PC, PlayStation 4, Nintendo Switch, Xbox One, Mac, Linux

Exyt a mis 7/10 et l'a mis dans ses coups de cœur.

Annotation :

Avril 2022

Fini à 100% en 28h (collectibles en normal + chaque niveau avec l'Or en Time Attack)

▲ Excellent jeu de plateforme au gameplay nerveux, précis, malin, technique et jouissif
▲ Bon level design, bonne OST, amusant... J'ai pas grand chose à lui reprocher

▼ ... à part de ne pas être très marquant ni charismatique, comme pouvait l'être un Meat Boy
▼ Et puis la DA, les ambiances et l'OST, même si elles sont réussies, ne laissent pas un souvenir particulièrement marquant.
▼ Certains niveaux (2 ou 3 sur 22) vraiment relous à try-hard en speedrun à cause de cinématique unskippable.

Un excellent jeu, exemplaire notamment pour son gameplay qui n'a pas grand chose à envier à Super Meat Boy, mais que j'ai pourtant du mal à classer dans mes jeux préférés (notés 8 et plus). Comme quoi, même en étant fervent défenseur du "gameplay avant tout", ici ça ne m'a pas suffit :P Peut-être parce que multimédia oblige, le gameplay ne fait justement pas tout héhé

Risk of Rain 2
7.4

Risk of Rain 2 (2020)

Sortie : 11 août 2020. Action, Roguelike/Roguelite

jeu vidéo de Gearbox Publishing sur PC, PlayStation 4, Nintendo Switch, Xbox One

Exyt a mis 8/10.

Annotation :

JANV 2022
Au bout de 20h environ, sans compter le tps joué après notamment en coop

Avec des mods et un artefact (Sacrifice), certes, mais n'empeche que j'ai vu les crédits :P J'aime bien ce jeu. Ca manque un poil de variété et d'interactions dans les maps, et on subit les loots plus qu'on build son perso (réglé avec le mod ShopsOnly), mais les sensations de jeu sont là, l'OST aussi. Top !

▲ Sensations de jeux et course aux builds pétés grisantes
▲ Un beat'em all qui tabasse sans être bêtement bourrin
▲ Plein de décisions malines (difficulté croissante au fil de la partie, peu ou pas de power creep façon rogue-lite, tjrs sur le fil entre rush et power-up...)
▲ Plusieurs persos et mods (in-game ou de la commu) modifiant le gameplay
▲ Super OST
▲ Très sympa en coop

▼ Manque de variété et d'interactions dans les maps et de contenu (update en 2022... de quoi combler ce problème ?)
▼ Des unlocks un peu trop difficiles à trouver / débloquer, ce qui fait qu'on se retrouve vite sans objectif... donc sans raison de jouer, à moins de se fixer soi-même un challenge (j'aime pas trop habituellement, pour l'instant ça passe)
▼ Un peu de frustration parfois, parce qu'on est très fragile et le jeu pas tjrs très lisible : on meurt vite et sans trop savoir pourquoi

Ce ne sera pas mon rogue-like ultime je pense, même si j'aime beaucoup son gameplay, et bizarrement ce ne sera pas à cause de sa lisibilité parfois éclatée (qui étrangement ne m'a pas fait rager mais sourire). Ce sera plutôt les 2 éléments primordiaux pour moi dans un rogue-like, qui pêchent un peu ici, à savoir la variété et le contenu (on est vite plus trop surpris) et les builds dépendant presque exclusivement des loots (réglé en partie avec le mod ShopsOnly). Isaac le fait bien, mais avec une profusion de contenu qu'on a pas ici. Dommage, il en manquait pas beaucoup. Ma quête continue, mais je suis content de le connaître et d'y jouer de tps en tps :-)

Shovel Knight Pocket Dungeon
6.6

Shovel Knight Pocket Dungeon (2021)

Sortie : 13 décembre 2021. Roguelike/Roguelite, Réflexion, Action-Aventure

jeu vidéo de Yacht Club Games sur Nintendo Switch, PlayStation 4, PC, Mac

Exyt a mis 7/10.

Annotation :

DEC 2021 / 8h
Fini en 3h, continué un peu pour le true-ending et quelques objectifs annexes.

Rah je l'attendais celui-là ! Une ptite expérience de dungeon-crawling avec un mélange de rogue-like, de RPG et de réflexion, le tout mêlant tour-par-tour et temps réel comme Necrodancer... Et patatra ! Générique en 3h, true ending en 7h ! Ok, il me reste des trucs annexes (finir le jeu avec chaque perso), mais le jeu reste fondamentalement le même, et je n'ai plus rien à débloquer. Et tout ça pour 20 balles. Ouais, je suis deg, on peut le dire. Ça reste un bon jeu, d'où la note, c'est vraiment cool. Mais j'ai l'impression que c'était juste l'apéritif, et je reste donc sur ma faim :-(

▲ Un gameplay malin, qui fonctionne bien, mêlant le match-3, le rogue-like et le RPG, avec plusieurs persos au gameplay différent, et un habile mélange de temps réel et tour-par-tour. C'est fun !
▲ Artistiquement et techniquement, ça fonctionne bien aussi
▲ Pas mal d'options pour ajuster la difficulté à son goût

▼ BEAUCOUP. TROP. COURT ! 3h pour la fin, 7h pour la vraie fin, tout le (maigre) contenu déjà débloqué. Il me reste à re-finir le jeu avec chaque perso... mais pour quoi faire ? J'ai déjà l'impression d'avoir fait le tour du jeu...
▼ Manque de variété. Il y a seulement 10 "niveaux" avec de trop légères variations (couleurs, ennemis et demi-boss)
▼ Un peu trop facile (ok, j'avais mis les Vies infinies, pour pas tomber dans du die-&-retry à deux balles, mais quand même...). Je re-essayerai peut-être de jouer "comme un grand" un jour, mais pas sûr.
▼ Du coup, 20 balles pour un jeu si court et peu varié, ça fait un peu raler. Pour ce prix, j'attendais un truc de la trempe d'autres rogue-like, ou de Grindstone, mais c'est pas le cas. v_v

Art of Rally
6.4

Art of Rally (2020)

Sortie : 23 septembre 2020. Course

jeu vidéo de Funselektor Labs Inc. sur PC, Mac, Linux, Xbox One, Xbox Series X/S, Nintendo Switch, PlayStation 4, PlayStation 5

Exyt a mis 7/10 et l'a mis dans ses coups de cœur.

Annotation :

DEC 2021 / 39h

CanardPC m'avait fait envie de le découvrir, en parlant du plaisir ressenti à trouver la ligne parfaite... Et en effet, quand on la trouve, c'est un gros kiff. La sensation de faire corps avec la route, de danser avec la voiture, une sorte de transe d'hyper-concentration où l'on épouse chaque courbe gracieusement. Bon, ce n'est pas parfait pour autant (et je reconnais avoir souvent ragé, notamment au début quand j'avais pas compris qu'il fallait regarder plus loin que juste devant la voiture, comme en vrai en fait). Mais j'ai vraiment passé un bon moment et y reviendrai probablement de temps en temps pour améliorer mes temps sur chaque rallye.

▲ Les sensations de conduite, un bonheur quand ça passe, et ce grâce à une science de la motricité et du transfert de poids ultra bien faite !
▲ Une réussite artistique (l'OST est cool aussi parait-il, ms je l'ai coupée pour être plus focus)
▲ Un peu d'Histoire du rallye, c'est cool, et même sans les licences officielles, et pas mal de voitures connues absentes, on s'y croit

▼ Bonne idée la caméra éloignée, pour anticiper chaque courbe plus habilement qu'avec un co-pilote... mais ça rend la route super étroite à l'écran, et la voiture super dure à positionner / maîtriser...
▼ ... surtout avec les catégories de rallye débloquées de plus en plus puissantes ! Passée la moitié, ça devenait de pire en pire (groupe B, S et A), au point de vite bâcler le groupe A car plus trop de fun ressenti. Ca va trop vite et demande trop de minutie que j'ai pas le temps, l'envie ou le skill d'apprendre.
▼ Quelques comportements étranges et rageants (tonneaux ou décrochages inopinés, frein trop brutaux, sous-virage à gogo, des spéciales chelou où on fait tout en 2nde, parfois ajout d'une spéciale en plus (bug)...)
▼ Manque un poil de variété dans les rallyes et leurs spécificités peu marquées et les unlocks de livrées sont moches
▼ Problèmes de stabilité technique (clipping, framerate...)

Metal Slug 3
7.9

Metal Slug 3 (2000)

Sortie : 23 mars 2000. Action, Run and gun

jeu vidéo de SNK Playmore sur PSP, Neo-Geo, Arcade, PlayStation 2, PlayStation 3, PlayStation 4, PS Vita, Nintendo Switch, Xbox, Xbox One, Xbox 360, PC, Wii, iPhone, Android

Exyt a mis 5/10.

Annotation :

DEC 2021 / Coop avec linkroi / 1h

Lisibilité/20. Rien compris....

Très joli, bon défouloir, mais je trouve ça illisible. Un pixel art trop détaillé et manquant de feedbacks (où je suis ? qu'est-ce qui est un ennemi ? qu'est-ce qui m'a touché ? est-ce que je fais des dégâts ?), trop de par coeur ou de situations injustes (les bullets ou mobs qui apparaissent ou foncent trop vite sur toi).

J'aime bien le BTA, mais la philosophie de ce titre n'est pas du tout pour moi. Et puis il est quand même vachement court, même pour un jeu orienté arcade (j'ose même pas imaginer faire ce jeu sur une borne arcade avec vies limitées et payantes !!)

Ori and the Will of the Wisps
8.1

Ori and the Will of the Wisps (2020)

Sortie : 11 mars 2020. Plateforme, Aventure

jeu vidéo de Xbox Game Studios sur PC, Xbox One, Nintendo Switch, Xbox Series X/S

Exyt a mis 8/10.

Annotation :

NOV 2021 / 18h / 100%

▲ Certainement le plus beau jeu que j'ai jamais vu ! Rempli de détails, d'animations, d'effets, couleurs et jeux de lumière très bien équilibrés : un enchantement de chaque instant ! ♥
▲ Une progression un peu moins linéaire que le premier une fois passées les qq premières heures, avec des ajouts (certes repompés d'Hollow Knight) mais qui fonctionnent bien : PNJ, mini-quêtes annexes, boss-fight, skills à équiper...
▲ Une durée de vie qui convient bien à ma consommation actuelle de JV, ni trop long ni trop court
▲ Une OST très belle, même si manquant un peu de thèmes et mélodies marquants (beaucoup de musiques "d'ambiance")
▲ Enfin un vrai système de combat, pas incroyable mais plutôt grisant et personnalisable, ce qui en fait un excellent action/platformer semi-ouvert. Mon genre préféré :-)
▲ Une histoire particulièrement touchante et avec des nuances non manichéennes. M'ont fait pleuré ces fourbes lol

▼ Ce n'est toujours pas un grand MetroidVania, le back-tracking étant +/- limité à la récupération de power-up. On ne s'approprie pas l'environnement en y passant et repassant, une fois une zone terminée, on y revient quasi-plus. Dommage
▼ Pas de belle montée en puissance pour précéder le final, qui perd un peu en intensité du coup, bizarre
▼ Les skills de mobilité ne devraient pas être équipables dans les slots mais sur le personnage, pour ne pas avoir à choisir entre atteindre un endroit, ou jouer défensif ou offensif ou autre. C'est situationnel et demande des switch permanents si on veut optimiser son build en permanence.
▼ Ça manque un peu de prise de risque dans le game design quand même, tout est assez "classique", et certaines scènes (poursuites) se répètent un peu
▼ Level design sans grande personnalité si on enlève son style graphique incroyable
▼ Un metroidvania avec une histoire claire, c'est possible svp XD ?

Minecraft: Dungeons
5.8

Minecraft: Dungeons (2020)

Sortie : 26 mai 2020 (France). Action-Aventure, Dungeon crawler

jeu vidéo de Xbox Game Studios sur PlayStation 4, Nintendo Switch, Xbox One, PC

Exyt a mis 6/10.

Annotation :

NOV 2021 / 10-12h

Fait en coop avec Linkroi. Uniquement les missions du jeu de base, sans les DLC. En difficulté normale voire légèrement rabaissée en fin de game. Un jeu qui avait du potentiel, mais qui n'en fait rien. C'est mou, c'est vide, c'est répétitif, c'est ennuyeux, la difficulté est débile, les musiques insipides... C'est pas complètement nul, y a un ptit truc qui se dégage, mais niveau équilibrage et gameplay tout est à revoir. NEXT !

Ori and the Blind Forest: Definitive Edition
8.1

Ori and the Blind Forest: Definitive Edition (2016)

Sortie : 11 mars 2016. Aventure, Plateforme

jeu vidéo de Microsoft Corporation sur PC, Xbox One, Nintendo Switch

Exyt a mis 7/10 et l'a mis dans ses coups de cœur.

Annotation :

OCT 2021
14h, 100%

Un excellent jeu d'action/plateforme aux décors incroyablement beaux, au gameplay dynamique et au level design efficace et plutôt varié (contrairement au bestiaire, dommage). Il est moins MetroVania et plus linéaire qu'attendu, ça n'en fait pas un coup de coeur, mais force est de reconnaître qu'on ne peut pas lui reprocher grand chose, si ce n'est ce ptit quelque chose indéfinissable qui me fait le trouver "sympa, mais sans plus".

▲ Vraiment très beau (malgré qq éléments un peu flous)
▲ Gameplay efficace, dynamique, plutôt varié, avec plusieurs approches possibles
▲ OST excellente, même si plus "ambiance" que thèmes marquants (à part le thème principal)
▲ Un système de sauvegarde malin : consommer de l'énergie pour placer un save-point, énergie servant à lancer des attaques puissantes ou ouvrir des portes. Ça amène un (tout petit) peu de stratégie, c'est bien.
▲ Un bon level design, avec de régulières bonnes et nouvelles idées, on avance en ligne droite mais avec plaisir !
▲ Une histoire belle, mélancolique, triste, touchante, bucolique aussi...

▼ ...même si je ne suis pas sûr d'avoir tout compris à la narration loul
▼ Pas aussi "MetroidVania" que ce que j'espérais. La progression est linéaire, et on back-track / explore uniquement pour choper qq items oubliés ou non accessibles ça et là. Dommage, cela ne met pas bien en valeur les décors sublimes parfois traversés une seule fois.
▼ Bestiaire limité et pas réellement de boss (même si les séquences sous pression en fin de "donjons" sont top !)
▼ Pas ultra fan du système de combat, l'attaque principale ciblant automatiquement un ennemi proche. Bof.
▼ Système de sauvegarde qui reste à l'ancienne, obligeant à refaire tout depuis la dernière save... galère parfois dans un MetroidVania quand on a ramassé qq trucs et s'est baladé dans un dédale. Ça évite les rush suicidaires ms ajoute de la répétitivité.

Metroid Dread
7.9

Metroid Dread (2021)

Sortie : 8 octobre 2021. Action-Aventure, Plateforme

jeu vidéo de Nintendo sur Nintendo Switch

Exyt a mis 7/10.

Annotation :

OCT 2021
23h

Mon intérêt pour le jeu a connu des hauts et des bas, parce que j'adore le genre du MetroidVania (mon genre préféré), mais je sentais venir le truc trop générique. Je me suis laissé tenter, je ne regrette pas (à part son prix abusif de 50/60€), mais je n'en garderai pas un souvenir impérissable. Générique, scolaire, relou, procédurier, trop dirigiste, manquant de jugeote sur certains points importants d'UX ou d'UI, un peur court en ligne droite (j'ai pris le temps loul)... le frisson de la montée en puissance et mobilité me met toujours des papillons dans le ventre, mais à part un gameplay solide et une ambiance pas mal, ça restera un jeu vite fait et vite oublié.

Hollow Knight reste le roi du genre ! :P

▲ Gameplay assez jouissif, maniable, nerveux, plutôt complet et jouissif
▲ Un sens de la mise en scène qui fait mouche
▲ Une vraie science du "MetroidVania" : ça doit demander un temps et un debugging infini pour que ce soit à ce point millimétré et maîtrisé, bravo.
▲ Une ambiance techniquement et artistiquement réussie...

▼ ... mais gros manque de variété visuelle
▼ Une philosophie de progression frustrante : trop linéaire, avec des voyages et chemins imposés quand on voudrait laisser parler sa fibre d'explorateur, voire limite troll avec des impasses débiles qui apparaissent arbitrairement, ou des détours relou imposés. Bye bye le 100% en late/post game...
▼ level design ultra scolaire, fait de tonnes de dédales de couloirs pas intéressants et peu variés (on est toujours à regarder la carte (imbuvable), car perdu). C'est grand pour rien.
▼ La fausse bonne idée des EMMI, ces robots sentinels qui vous tuent direct quand ils vous attrapent. Ca aurait pu ajouter un côté infiltration (MetroVania + immersive sim, OH OUI !), mais c'est plus pénible qu'autre chose car oblige à refaire des passages en boucle...
▼ Ambiance sonore dans le ton (sons et nappes d'ambiance) mais je préfère des thèmes musicaux (j'en retiendrai aucun ici)
▼ Et pour chipoter : Quelques chutes de framerate, un manque de feedback visuel sur certains ennemis et un bug de checkpoint m'obligeant à refaire une partie du jeu (heureusement de seulement qq minutes car il y a beaucoup de points de sauvegarde et checkpoints), et crash du jeu à 30sec de la fin m'obligeant à me refaire le boss final (relou ^^).

Hot Wheels Unleashed
6.1

Hot Wheels Unleashed (2021)

Sortie : 30 septembre 2021. Course

jeu vidéo de Milestone (jp) sur PC, Nintendo Switch, PlayStation 4, Xbox One

Exyt a mis 7/10, l'a mis dans ses coups de cœur et a écrit une critique.

Annotation :

OCT 2021
22h

Bah écoutez c'était pas mal du tout :-) J'ai pas d'affecte particulier pour Hot Wheels, même si j'avais qq voitures enfants, mais j'aime beaucoup les jeux de course, et celui-ci avait l'air cool, et c'est le cas. Pas parfait, mais avec une base solide. Frustrante, du coup, car on était pas loin d'un truc vraiment ouf. Mais une fois de plus, c'est pas le coup de coeur.

Eeet paradoxalement, c'est certainement le jeu de course arcade dont j'aime le plus les sensations ! Sur plein de points il est bien meilleur que Trackmania, mais il pêche finalement par son concept de "simple" bon ptit jeu vite fait.

▲ Concept, ambiance, DA, jeux d'échelle...
▲ Sensations de conduite grisantes

▼ Pilotage perfectible (on glisse trop vers les rembardes)
▼ IA / Difficulté complètement éclatée !
▼ Campagne / structure de la progression sans intérêt
▼ Soucis et oublis d'UX / UI (beaucoup de menuing, trucs pas clairs)
▼ Des lootbox (monnaie du jeu) ? Sérieux ?
▼ Quelques bugs / glitch de collision
▼ OST nulle

Peggle Deluxe
7.2

Peggle Deluxe (2008)

Sortie : 19 février 2008. Action

jeu vidéo de PopCap Games, Inc. sur PC, Mac

Exyt a mis 7/10.

Annotation :

SEPT 21
8-9h (et jusqu'à 40h en try hard pour le 100%)

Fini le mode Aventure. Je tente le 100% mais trop d'aléatoire (ou disons d'impondérables dans la trajectoire de la balle), je suis pas sur de continuer [continué 30h malgré tout :P]. C'était sympa, efficace, un brin minimaliste et vieillot dans l'interface et l'UX (pas de "recommencer le niveau" en mode partie rapide où on try-hard le 100%...), mais sympa quand même. Curieux de voir les suivants et comment ils ont (je suppose et espère) enrichi la formule. Le 2 est introuvable sur PC par contre on dirait, bizarre.

Deus Ex GO
6.7

Deus Ex GO (2016)

Sortie : 18 août 2016. Réflexion, Stratégie temps réel

jeu vidéo de Square Enix sur Windows Phone, Android, iPad, iPhone

Exyt a mis 7/10.

Annotation :

Aout 2021
~5h, à 100%

▲ Un ptit jeu de réflexion pas mal fichu, sympathique, au challenge équilibré (pour moi), et d'une durée adaptée au style

▼ Queeeel dommage de ne pas avoir exploité ce qui constitue pour moi la spécificité de Deux Ex : le gameplay émergent, la liberté d'action, la multiplicité des approches possibles. Ici, on a pas le choix, on est discret ou bourrin quand le jeu l'impose, et la résolution des énigmes (atteindre la sortie du niveau) est presque toujours calé à une case près. Grosse déception, mais je suppose que c'était plus complexe et ambitieux à mettre en place. Mais quand même... :/
▼ Difficulté un peu en dents de scie. 30 min sur un niveau puis hop, First try sur le suivant. Ah...
▼ Une narration inutile qui ralentie un poil la navigation, idem pour les animations au reload
▼ Un système économique discutable : micro-transactions pour obtenir des Ctrl+Z ou des solutions de niveaux. Meeeh

Outer Wilds
8.5

Outer Wilds (2019)

Sortie : 29 mai 2019. Inclassable, Action-Aventure, Simulation de vol

jeu vidéo de Annapurna Interactive sur PC, Xbox One, PlayStation 4, Mac, Linux, Nintendo Switch

Exyt a mis 7/10 et l'a mis dans ses coups de cœur.

Annotation :

JUILLET 2021 / 27h

Un jeu brillant, original, atypique, malin, bien construit... Un puzzle narratif en monde ouvert dans un système solaire dépaysant, poétique et mélancolique....

Mais même en adorant le gameplay émergent, l'espace et les jeux de réflexion, il y a finalement eu beaucoup trop de choses qui m'ont déplu ou simplement pas intéressé. Je n'ai pas grand chose à lui reprocher. J'ai juste pas été embarqué par sa proposition, son univers, son histoire. Je ne voyais pas trop l'intérêt ou le but, à part en apprendre plus et dérouler une histoire. Or j'ai beaucoup de mal avec les expériences narratives. Surtout quand elles sont cryptiques, ou soumises à des ficelles de puzzle game, parfois bloquantes (surtout sur la fin).

Donc je salue le boulot et la qualité du titre, mais pour moi ça aura été plus long, laborieux, frustrant et lassant qu'autre chose. =T Désolé.

En détails :
Je n'aime pas être perdu, pressé par le temps, qu'on me lâche trop la main, ne pas savoir quoi faire, où aller, manquer de repères dans un endroit trop vaste, trop ouvert et manquant de repères distinctifs, attendre les bras croisés, me retaper de looongues minutes de jeu (ou d'attente) à cause d'une petite erreur bête, galérer avec une maniabilité approximative, et puis les univers et histoires vidéoludiques, qui généralement m'indiffèrent et peinent à m'impliquer.

Mais surtout je dirais le principe d'un jeu sans but (ou pas clairement énoncé), et la confusion pour y arriver. Tout le long, je me suis demandé ce que je devais faire, à part m'informer. Quel est l'objectif ? Comment et quand atteindre la fin du jeu ? "Surement en faisant ça" me disais-je. Sauf que les derniers fils à suivre sont trop peu clairs et j'ai du utiliser une soluce après des heures d'errance. Et la fin était décevante, car n'apportant pas assez de lumière sur l'univers, ses enjeux, et mes actions. Finalement, pour moi, OW est à l'image de son étoile : brillant mais s'écroulant sous son propre poids.

Train Valley
6.4

Train Valley (2015)

Sortie : 7 mai 2015. Stratégie temps réel, Simulation

jeu vidéo de Flazm sur Linux, PC, Mac

Exyt a mis 7/10 et l'a mis dans ses coups de cœur.

Annotation :

JUIN 2021
16h

Petit jeu de réflexion et de gestion de lignes ferroviaires. C'est mignon, plutôt équilibré et pas extrêmement dur. Le jeu est plutôt varié, même si son concept reste assez simple. Il lui manque surtout quelques options pour aménager plus efficacement ses rails. Mais ça reste excellent. J'ai largement préféré à Mini Metro, plus minimaliste... relou et faussement relax dès qu'on avance dans une partie.
Curieux de tester le 2 :-)

▲ Un jeu éminement ludique : 5 mondes de 5 niveaux + 1 niveau à scoring, 3 objectifs par niveau, pas très durs mais l'envie d'optimiser sa construction pour le "beau jeu" est bien là.
▲ Bon équilibre à (presque) tous les niveaux : liberté/dirigisme dans les solutions, aléatoire/prédéterminés, et puis la difficulté et la durée de vie.

▼ Un poil répétitif quand même, car manquant d'options de contrôle et de variété dans les niveaux/situations/événements. Ou disons que je ne me vois pas y jouer encore 40h. A voir si le 2 dynamise un peu la formule.
▼ L'enrobage visuel et sonore assez quelconque

Beyond Good & Evil
7.9

Beyond Good & Evil (2003)

Sortie : 11 novembre 2003 (France). Action, Aventure, Action-Aventure

jeu vidéo de Ubisoft sur PlayStation 2, Xbox, PC, GameCube

Exyt a mis 7/10.

Annotation :

JUIN 2021 (déjà fait en HD en 2012)
10h

Ce jeu m'avait bluffé en 2012, et il m'avait encouragé à continuer de m'investir dans le game design. Depuis, de l'eau a coulé sous les ponts, j'ai bcp appris en GD et... bah mon avis a sacrément évolué. Je suis content de l'avoir refait avec un oeil neuf !

Parce que c'est bien simple : BGE est un mauvais jeu. Tout ce qu'il fait de bien ne concerne pas l'aspect ludique du titre. Alors il reste sympa, prometteur (le 2 en haut de ma wait-list !), mais je ne m'explique pas qu'un tel jeu ait pu sortir et généré tant de hype tant il est cassé sur de nombreux aspects. Peut-être que la version HD atténue un peu ses prbm, ms j'en doute.

▲ Le contexte narratif : l'univers, l'histoire, les personnages, le ton bon enfant mais sérieux, avec un peu d'humour bien dosé
▲ L'esthétique : DA atypique, musiques excellentes, et moteur de jeu qui a plutôt bien vieilli techniquement : c'est loin d'être moche, réso des textures exclue bien sûr

▼ Faire un gameplay multi-coeur / varié c'est bien... sauf quand aucun cœur de jeu n'est intéressant, réussi et maîtrisé ! Combat, infiltration, plateforme, shoot, mini-jeu, course, énigme... On sent qu'on est ds un jeu PS2 composite, très influencé (un ptit côté Zelda pas désagréable), mais tout est au mieux basique, au pire complètement pété niveau gameplay
▼ La CAMÉRA et les CONTRÔLES de perso !!! Bon sang, Michel, comment t'as pu envoyer ça en prod !!?? C'est hallucinant d'amateurisme. Rien ne fonctionne.
▼ Un enfer technique et ergonomique pour le faire tourner correctement sur PC aujourd'hui...

Au final, l'expérience n'était pas complètement désagréable, d'où la note. Il y a beaucoup d'intentions, d'idées, certaines ancestrales (Zelda), d'autres contemporaines (Half Life, Ratchet), d'autres plutôt avantgardistes (Uncharted). Et surtout ça laisse rêveur de ce qu'aurait pu être le jeu : cumuler plein de gameplay, créer une expérience totale où chaque phase a son gameplay car justifié par l'histoire, c'est top. Mais l'exécution technique et le manque de profondeur / d'intérêt de chaque gameplay laisse un profond sentiment de lassitude et de gâchis. J'attends le 2 comme un fou, qui devrait éviter ces erreurs de jeunesse. En espérant qu'il ne tombera pas dans du mainstream aseptisée (Assassin's Creed) et conservera ce qui, malgré tt, rend BGE unique.

The Gardens Between
6.5

The Gardens Between (2018)

Sortie : 20 septembre 2018. Aventure, Réflexion

jeu vidéo de The Voxel Agents sur PlayStation 4, Nintendo Switch, Xbox One, PC, Mac, Linux, iPad, iPhone

Exyt a mis 7/10.

Annotation :

JUIN 2021
~2h

Un jeu sympa, mêlant des énigmes temporelles à la Braid dans des niveaux façon diorama à la Captain Toad, le tout en 3D low-poly pastel tout douce (comme son OST, sympa). Une ptite capsule poétique et mélancolique... mais qui laisse finalement de marbre.

L'histoire et la narration sont tristounes et malines mais pas bouleversantes. Les énigmes sont sympathiques aussi, mais pas aussi marquantes qu'un Braid. En un mot, vous l'avez compris, c'est un jeu sympa et malin, mais c'est tout. Pas de grandes émotions. Pas de grands moments. Pas de relief, ni en bon ni en mal (à moins d'adhérer particulièrement à certains aspects du jeu, comme sa DA ou son histoire).

Pas grand chose à lui reprocher, mais pas grand chose qui a capté mon attention ou mon affection =T

Ratchet & Clank
7.2

Ratchet & Clank (2016)

Sortie : 15 avril 2016. Action-Aventure, Plateforme

jeu vidéo de Sony Interactive Entertainment sur PlayStation 4

Exyt a mis 7/10 et l'a mis dans ses coups de cœur.

Annotation :

MAI 2021 / ~20h

Les Action/Platformer 3D typiques de la PS2, ça manque aujourd'hui, et ça fait plaisir de retrouver des jeux comme ça. C'est pas parfait ni ultra passionnant, mais c'est un moment détente super efficace, grisant et qui met de bonne humeur. Dommage qu'il n'en existe pas bcp (et de récents) dans ce genre =T

▲ Super ambiances, une belle réussite artistique
▲ Un déluge d'action pyrotechnique, ça pète dans ts les sens, avec plein de particules, c'est jouissif et grisant
▲ Un gameplay et un level design qui propose quand même pas mal de choses : action, plateforme, course, ride sur des rails, énigmes, shoot, infiltration, poursuite, collecte d'items...
▲ Des options d'UX et de "fluidification" de la progression bienvenues
▲ Un jeu ultra efficace, fun, rythmé, varié, "streamline" : on avance, on défonce tout, on voit pas le temps passer. Une expérience bien équilibrée, avec un enchaînement constant de séquences calibré pour toujours maintenir l'intérêt du joueur. Bien joué !

▼ Narration un peu trop présente, osef et décousue (intégration bofbof de scènes du film animé), malgré un ton humoristique très années 2000 qui marche plutôt bien ^^
▼ Quelques chutes de framerate, ptits bugs, errances de caméra ou soucis de lisibilité
▼ Il manque qqch pour en faire un très bon jeu : c'est sympa, mais pas marquant ni particulièrement brillant. Peut-être un trop plein de petites idées ça et là qui repartent aussi vite qu'elles arrivent et sont donc peu approfondies ?
▼ Il manque quand même un sprint et/ou une roulade d'esquive hein... ^^'
▼ Le NG+, censé être un "mode défi", pourtant plus simple que le jeu de base (on prend plus cher, ms on est overpowered donc...)

Kingdom Hearts: Birth by Sleep Final Mix
8.1

Kingdom Hearts: Birth by Sleep Final Mix (2011)

Sortie : 20 janvier 2011 (France). Action, RPG

jeu vidéo de Square Enix sur PlayStation 4, PlayStation 3, PSP, PC, Xbox One

Exyt a mis 6/10 et l'a mis dans ses coups de cœur.

Annotation :

MAI 2021 / 40h

Un jeu assez cheap, ennuyeux et rageant sur certains aspects, mais avec une ambiance sympa, de bons moments, et, surtout, un système de combat plutôt jouissif et prometteur, qui m'a tenu 40h durant, qui me donne envie de découvrir la suite de la série (parait-il meilleure) et qui me confirme que l'ARPG / beat'em all est définitivement mon genre de prédilection :D

Histoire / Narration :
▲ Un ARPG bon enfant (c’est rare !) nous faisant voyager dans des mondes parallèles Disney (♥) pour influer sur leur destin, c'est cool
▼ scénario timbre-poste dilué sur 3x10-15h, et composé essentiellement de miettes et banalités là pour le fan-service
▼ Un côté fan-fiction d'ado trop prononcé à mon goût
▼ J’aime la guimauve naïve, mais là c’est souvent juste débile ou mal écrit
▼ Concepts, histoire et enjeux peu, pas ou mal expliqués

Gameplay / Combat :
▲ j'adore ce système : dynamisme, gameplay, builds, progression
▲ Le mini-jeu de plateau, plutôt sympa (même si finalement assez répétitif)
▲ du challenge, même si tous les défauts dissuadent de try-hard
▼ Gameplay alourdi par un temps de recovery beaucoup trop long affectant même le lock de caméra ou le choix de skill (meh)
▼ la caméra et le lock sont complètement pétés
▼ Sentiment de progression gâché par le découpage en 3 runs
▼ quasiment aucune variation de build situationnelle, et pas d'archétype de perso
▼ des pics de difficulté abusés couplés à un manque de lisibilité/clarté dans les attaques

Structure / Progression :
▲ Système de sauvegarde sympa (Réessayer, Checkpoint ou Charger save)
▼ Refaire 3 fois le jeu (avec 3 persos) mais avec beaucoup trop peu de nouveautés/variations (=pirouette low-budget…)
▼ niveau 0 du level design, à quelques exceptions près mais pas ouf non plus
▼ Abus de backtracking artificiel : traverser le niveau dans un sens, puis dans l'autre, puis revenir plus tard pour choper un item / faire un défi…

DA & Technique :
▲ Quelques musiques sympas
▼ Peu de musiques différentes, quasi aucun thème Disney (entendu 1, mais c’est une boucle trop courte et horripilante !)
▼ UX et UI imparfaites (manque d’option et menus RGB hideux)
▼ En un mot : on dirait un jeu au rabais, amateur ou fait à la va-vite, et pas un jeu Square Enix / Disney. Tout fait cheap et particulièrement dans la mise en scène, la technique, les doublages et les décors.

New Pokémon Snap
6.8

New Pokémon Snap (2021)

Sortie : 30 avril 2021. Simulation

jeu vidéo de Nintendo et The Pokémon Company sur Nintendo Switch

Exyt a mis 7/10 et l'a mis en envie.

Annotation :

MAI 2021 / 22h

▲ Retrouver un Pokémon Snap, source de ma passion pour la photo
▲ La"chasse aux Pokémon" mais sans combat (j'aime bien, mais au moins ça change): un safari photo chill, paisible, créatif, sans mettre de côté l'aspect voyage et découverte
▲ Un contenu plutôt généreux, surtout en visant le 100%
▲ Narration et musiques discrètes, parfait

▼ Après les qq premières heures, le gameplay n'évolue plus du tout : on fait toujours pareil mais ds des décors différents.
▼ Tout repose sur du grind répétitif et des scripts (foireux) : faire et refaire les niveaux pour trigger le bon comportement (classés de 1 à 4 étoiles, mais sans info ou indice pour les identifier), tester des interactions (quand elles marchent), capturer l'instant décisif (quand il est reconnu à la notation...), obtenir le rang diamant par étoile par pokémon (en ne pouvant proposer qu'une image par pokémon par round). Et tout ça sans frein ni arrêt de voiturette. Et avec des détails de partout et simultanés. Fourbes, va ! :P
▼ Des options d'ergonomie manquantes qui finissent de me dissuader de grind : menuing et chargements pour savoir quels photos/pokémon il nous manque...
▼ Le design des Pokémon globalement bien naze post G1 #vieuxc*n ^^
▼ Suite fainéante et occasion manquée de transcender le concept (monde ouvert, exploration, pistage, observation, etc).

C'était une bonne petite balade nostalgique, mais trop de choses me dissuadent d'aller jusqu'au 100%, même si en tant que passionné de photo et fan de listes à compléter et bidules à collecter, j'étais chaud pour le faire. Tant pis. Sympa mais finalement assez anecdotique, car trop similaire à son ainé (de mémoire).

NieR Replicant ver.1.22474487139...
8.1

NieR Replicant ver.1.22474487139... (2021)

Sortie : 23 avril 2021. RPG, Action

jeu vidéo de Square Enix sur PlayStation 4, Xbox One, PC, PlayStation 5, Xbox Series X/S

Exyt a mis 6/10 et l'a mis dans ses coups de cœur.

Annotation :

Avril 2021 / 40h

OST géniale, gameplay fluide et agréable, univers et histoire sympas, des décisions de design tranchées et engagées que je respecte...
Mais un calvaire dans son game design car nous faisant refaire plusieurs fois la même chose ou nous imposant des allers-retours incessants sans intérêt.

Une expérience "bittersweet", où j'en retire plus de frustration qu'autre chose. Mais je suis content de le connaître et de l'ajouter à mon "tableau de chasse".

Iris and the Giant
7.1

Iris and the Giant (2020)

Sortie : 27 février 2020. Jeu de cartes, Roguelike/Roguelite

jeu vidéo de Goblinz Studio et Plug In Digital sur Nintendo Switch, PC, Mac, Linux

Exyt a mis 7/10.

Annotation :

Mars 2021

7h

Run principal terminé. Pas trop motivé à faire les 2 mondes bonus... même si c'était quand mm sympa.

▲ Le lien entre le gameplay et le propos : parle de dépression et de harcèlement moral à l'école, et matérialise l'imaginaire et les émotions façon Vice Versa.
▲ Un concept malin à base de deck-building

▼ Je n'aime pas le principe des rogue-lite, qui te font refaire les mêmes trucs en boucle mais avec des ptits bonus à débloquer au fur et à mesure des parties. Pour moi un jeu est censé devenir de plus en plus dur, pas l'inverse, en mode "ah bah t'es pas assez bon, tiens, prends ça et recommence" x50
▼ Un peu trop répétitif et manquant de variété
▼ Un peu trop basé sur la chance et peu de solutions pour se rattraper, une fois la déchéance entamée, c'est quasi-impossible de revenir.

Star Wars Jedi: Fallen Order
6.9

Star Wars Jedi: Fallen Order (2019)

Sortie : 15 novembre 2019. Action-Aventure

jeu vidéo de Electronic Arts sur PC, PlayStation 4, Xbox One, Stadia, Xbox Series X/S

Exyt a mis 7/10 et l'a mis dans ses coups de cœur.

Annotation :

Fev / Mars 2021
35h

▲ Quelques inspirations bien senties et pas trop mal exécutées et intégrées les unes aux autres (Souls pour les combats, le soin, les feux de camp, Zelda / Tomb Raider 90s pour les énigmes dans des temples, MetroVania pour les passages à débloquer plus tard)
▲ C'est magnifique, et y a un mode Photo :D (450 clichés :P)
▲ Quelques petites idées malines et moments sympas, notamment en combat 1v1

▼ D'autres inspirations bcp trop banales / consensuelles / inintéressantes et parmi ce que j'aime le moins en JV (Uncharted, Ubisoft...), notamment pour ses nombreuses phases interactives mais pas ludiques pour 2 ronds (ex: glissade avec évitement d'obstacles... meh).
▼ Beaucoup trop d'imprécisions et d'absurdités dans le système de combat, jusqu'au mode arène que j'ai du arrêter pour ne pas me transformer en statut de sel... Certaines esquives passent, d'autres non, idem les parades, idem les coups ou le blocage. On dirait que c'est arbitraire. C'est surement une question de recovery d'animation... en 1v1 ça va. Mais comme ils ont eu l'intelligence de gonfler la difficulté en mettant souvent les ennemis en groupe, bah c'est juste l'enfer. Mention spéciale à l'arène de post-game donc, où les 12 défis sont uniquement basés sur ce principe. J'ai la haine, j'avais envie de les faire...
▼ Bestiaire et ambiances trop peu variés / intéressants / originaux
▼ Musiques déjà oubliées
▼ Histoire, scénario et narration classiques, sans surprise ni grand intérêt. J'ai pas non plus réellement l'impression d'être dans un SW. Ça manque de souffle épique, de grandeur, de majesté, et de moments narratifs plus posés... La trilogie avait ce côté très "réaliste", humain, terre-à-terre, qu'on ne retrouve pas depuis, ni au ciné ni en JV. Dommage. Pourtant SW, niveau lore, c'est un peu yolo, donc ils auraient pu faire plus original, tant pis.
▼ La course au 100% inutile : débloque des cosmétiques peu intéressants voire carrément immondes, et qui oblige à se coltiner des heures d'exploration (peu claire, même avec la carte sous les yeux) dans un level design quelconque pas mémorable du tout et du back-tracking ultra relou car level design relativement linéaire, mal construit (placement des raccourcis) et sans voyage rapide ni "os du retour".
▼ Qq bugs, soucis d'optimisation (lags, surabondance de "passage étroit pour masquer un loading"...), redites ou lacunes dans l'UI/UX : ont-ils eu le temps/le budget pour finir leur jeu...?

Super Hexagon
6.8

Super Hexagon (2012)

Sortie : 31 août 2012. Inclassable, Action

jeu vidéo de Terry Cavanagh sur iPad, iPhone, Mac, PC, Linux, Android, Navigateur, Ouya

Exyt a mis 8/10.

Annotation :

Février 2021 / Déc 2021

~15h en comptant celles en 2021 et quelques unes par le passé, sans vraiment avancer dans le jeu

Fioouuu surement un des jeux, si ce n'est le jeu le plus difficile auquel j'ai joué ! Il me manquait le true last level en Février, mais après 20h de try hard compulsif en décembre, ca finit par passer ! Ça demande une précision, une réactivité et une endurance de maboule... parce que c'est pas si compliqué, on connait les patterns par coeur, mais la précision et la concentration doivent être au max. Et comme j'ai un cerveau qui sabote toutes mes tentatives de réussite au sens large, c'est compliqué ^^' Mais C'EST PASSÉ ! FUMIER VA ! XD

▲ Petit jeu minimaliste mais très élégant, malin, équilibré...
▲ Excellente OST de Chipzel

▼ Manque des options comme choisir sa résolution d'écran, couper la musique mais pas les bruitages, etc.
▼ C'est moi où ça lag un chouille parfois ? :h

Hidden Folks
7

Hidden Folks (2017)

Sortie : 15 février 2017 (France). Aventure, Inclassable

jeu vidéo de Adriaan de Jongh et Sylvain Tegroeg sur iPhone, Android, PC, Nintendo Switch, Mac, iPad

Exyt a mis 6/10 et l'a mis dans ses coups de cœur.

Annotation :

FEVRIER 2021

Terminé à 100% (avec une soluce pour les 4-5 derniers trucs relou qui me manquaient), en 10-12h.

Aaaah les livres-jeux de cherche-objet ! Toute ma jeunesse ! :P
Bon... c'était mieux à l'époque en fait loul ><

▲ Le style visuel "dessin noir et blanc animé", charmant
▲ Quelques petites bonnes idées, et un soin du détail et de l'humour bien présent

▼ C'est du cherche objet ultra-basique à la "Où est Charlie", et malgré quelques idées d'interactions ou énigmes plus poussées, ça reste très (trop) basique.
▼ Les tableaux iiiiiiimmenses avec des tonnes de détails : comment rendre inutilement pénible, fatiguant et ultra long le jeu. J'aurais préféré (et de loin) des tableaux plus petits (qui tiennent sur 1 à 4 écrans max) mais avec davantage d'interactions, combinaisons, énigmes, réactions en chaîne, etc. Là ça va bien pour s'occuper en parallèle de let's play sur YouTube, mais c'est tout...

Qui l'eut cru : je me plains qu'un cherche-objet ne soit pas un point-and-click ! Tout arrive :P

Ashen
6.3

Ashen (2018)

Sortie : 7 décembre 2018. RPG, Action

jeu vidéo de Annapurna Interactive sur PC, Xbox One, Nintendo Switch, PlayStation 4

Exyt a mis 7/10 et a écrit une critique.

Annotation :

JANV / FEV 2021

23h

Aaaah les Souls-like... Ça faisait longtemps qu'il me tentait celui-ci, je suis à la fois content de l'avoir fait et déçu. Déçu pour deux raisons : c'était pas ouf, et ça me fait un Souls-like "bon enfant" de moins sur ma (très courte) liste =T

Au final, qu'apporte ce Ashen ? Un peu de plateforme, une DA atypique, un aspect coop beaucoup plus prononcé (surement bien meilleur comme ça d'ailleurs, je pense), et des quêtes annexes par perso qui font progresser le hub et certains fonctions (craft, soin, etc).

Mais il y a beaucoup trop de problèmes ou de moments quelconques. C'en ai même incompréhensible que même avec une équipe et des moyens plus faibles, ils n'aient à ce point pas compris certains points de design, que je pensais acquis depuis Dark Souls, sorti 8 ans avant lui... Un game design une fois empirique et expérimental qui fait raler. Ils étaient pas loin. Fallait juste un peu plus de R&D. Ou de talent. :X

▲ J'aime bien la direction artistique, sonore et visuelle
▲ Le dernier quart du jeu relève vraiment le niveau
▲ De bonnes séquences bien intenses en combat

▼ Beaucoup de choix de design douteux (les allers-retours incessants, le positionnement des points de save/teleport ingrats, les longs passages à refaire en boucle, le dirigisme, les passages obligés, les pics de difficulté, les embuscades imprévisibles, la plateforme qui parait pas legit car limite glitchée, les loots trèèès peu nombreux et inutiles, les armes trouvées souvent moins bonnes que le gourdin de base, etc, etc...)
▼ Le level design trop ouvert et quelconque pour être mémorisable et marquant.
▼ Une progression avec map et indicateur de quête, l'anti-Dark Souls et l'anti-Zelda BOTW...
▼ Un système de combat beaucoup trop limité
▼ Des pics de difficulté débiles !!!

Lara Croft GO
7.2

Lara Croft GO (2015)

Sortie : 27 août 2015. Réflexion

jeu vidéo de Square Enix sur Linux, iPad, iPhone, Android, Windows Phone, PC, PlayStation 4, PS Vita

Exyt a mis 7/10 et l'a mis dans ses coups de cœur.

Annotation :

JANVIER 2021

Terminé à 100%, 8-12h environ

▲ Un super concept de semi-tour-par-tour (vous faites une action, le reste des ennemis et du niveau bouge en mm tps d'un cran). Ca fonctionne, j'aime beaucoup, et en plus c'est parfaitement adapté (car suffisamment simple) à un support mobile tactile.
▲ On retrouve bien la formule Lara Croft avec de la réflexion, de l'action et un brin de "plateforme"
▲ Direction artistique, visuelle et sonore réussie
▲ Bonne durée et bonne difficulté pour un jeu du genre, à quelques dents-de-scie près

▼ Du cherche objet un peu bas de plafond pour finir le 100%... Complétion qui est d'ailleurs inutile (merci de filer des costumes différents une fois le jeu (quasi-)terminé X)
▼ C'est pas non plus mon genre préféré

Une jeu malin, joli, bien conçu, agréable, adapté à son support, mais ce n'est pas un genre qui me passionne, et il ne fallait pas que ce soit bien plus long. Divertissant et agréable, mais pas de quoi susciter des émotions mémorables non plus. Donc 7,5/10 ds mon barème.

Super Mario Galaxy
7.9

Super Mario Galaxy (2007)

Sūpā Mario Gyarakushi

Sortie : 1 novembre 2007. Plateforme

jeu vidéo de Nintendo sur Wii, Nintendo Switch, Wii U

Exyt a mis 8/10.

Annotation :

Décembre 2020

Fait dans la compilation Switch. Commencé 2 fois sur Wii par le passé.

▲ le concept à base de variation de gravité et surface sphérique ou de formes/textures diverses, un coup de génie !
▲ les musiques symphoniques enjouées qui font du bien, et l'OST dans son ensemble
▲ pas trop dur, pas trop long, et varié... Ça me correspond bien

▼ de sérieux problèmes de perspective (inhérents à l'utilisation de la 3d, et exacerbés ici par les jeux d'échelle, de perspective, etc). J'ai bcp de mal à savoir où se situe Mario dans l'espace.
▼ une certaine lourdeur dans les contrôles, la caméra souvent bloquée et pas libre (relou !) et également l'usage complètement dispensable (et relou) de la reconnaissance de mouvement (ou tactile en mode portable Switch)... Pas ergonomique, là pr utiliser les fonctions de la Wii, mais pas intéressant ni adapté à la Switch (ex: valider l'action de sauvegarder se fait forcément en tactile/ciblage, le bouton A pour valider marche pas...).
▼ce qui en fait du coup un portage Switch un peu fainéant... Et on ne parlera pas de l'absence du 2 dans cette compilation...
▼ pas fan de la structure de la progression, faites de plusieurs mondes divisés en plusieurs niveaux/stages/missions assez courts, parfois trop simples et trop brefs/triviaux. Et la présence d'un hub inutile, creux et pâle imitation de celui de Mario 64 qui était plus qu'un lieu de choix de niveau.
▼ Le New game+ qui fait refaire le jeu avec Luigi pr débloquer le dernier niveau bonus, meh.

Une super experience. Je n'ai pas fait les 100% (pr l'instant) à cause de sa maniabilité un peu lourde et approximative, et sa structure plus "buffet apéro" qu'attendu. J'aimerais des niveaux plus ouverts, laissant la place à l'exploration et l'expérimentation, un peu comme dans Odyssey... mais avec le génie de level design de ce Galaxy (Odyssey balance ses lunes trop vite, trop souvent, c'en deviens banal et plus trop orienté plateforme).

Un excellent jeu de plateforme, qui fait date dans l'histoire du genre. Content de l'avoir fini. Hâte de faire le 2, commencé sur Wii et préféré au 1. Nintendo, on vous attend :p

Toki
6.1

Toki (2018)

Sortie : 4 décembre 2018. Plateforme, Action

jeu vidéo de Microids sur Nintendo Switch, PlayStation 4, PC, Mac, Xbox One

Exyt a mis 6/10 et l'a mis dans ses coups de cœur.

Annotation :

Décembre 2020 / 2~3h

▲ J'adore les jeux de ce genre, Action/Plateforme difficile.
▲ Bonnes ambiances, j'aime bien la DA et les musiques
▲ Gameplay simple mais efficace

▼ Du pur die-and-retry avec apprentissage par cœur, positionnement millimétré, et pas vraiment d'improvisation et de variation d'une run à l'autre, contrairement aux (Super) Ghouls'n Ghosts
▼ Je ne supporte pas ce système de Vies et Crédits hérité de l'arcade. Refaire tout depuis le début parce que t'arrive à cours de vies au boss final, c'est le cancer !
▼ Remake ultra fainéant : pas d'option, pas de chrono, pas de leaderboard, pas d'aide de jeu (eg. crédits infinis, lol), pas de sauvegarde (quitter = tout recommencer à 0)
▼ Très court (ds la norme pour les jeux de ce genre cela dit), mais aurait du se diversifier davantage pour être plus long

Je continue ma découverte du genre de l'action/plateforme, avec encore un vieux jeu arcade. Le gameplay est cool, les ambiances aussi, et même si c'est exclusivement de l'apprentissage par coeur, ça aurait pu me suffire pour adorer si le remake n'était pas si fainéant et avare en options, et notamment en se débarrassant de ce système de Vies et Crédits que je ne supporte pas :P

Super Meat Boy Forever
6.3

Super Meat Boy Forever (2020)

Sortie : 23 décembre 2020. Plateforme

jeu vidéo sur PC, Nintendo Switch, PlayStation 4, Xbox One, Android, iPad, iPhone

Exyt a mis 7/10 et l'a mis dans ses coups de cœur.

Annotation :

Décembre 2020 / 20h

Il me manque un dernier niveau (+boss ?) dans le monde bonus post-credit, où je suis bloqué (par un bug ?). Et les dark worlds+collectibles, tout juste commencés.

▲ Plateforme hardcore fidèle à l'esprit original
▲ Apporte quelques nouveautés bien senties, même si pas au goût de tout le monde (auto-run, level design procédural, dash/hit...). J'étais sceptique au départ, mais l'auto-run amène de la réflexion, du flow, de la pression... Ca change la philosophie du jeu, mais c'est intéressant et montre que ce n'est pas parce qu'on a que deux boutons qu'on est forcément creux ! Bon move de la Team Meat, je trouve ;-)
▲ Bonne difficulté, bon level design, bonne rejouabilité.
▲ Boss fights et graphismes améliorés
▲ Cinématiques mignonnes, drôles et touchantes même, oui oui !

~ Difficulté un peu moins corsée que le 1er... mais ça me convient :3

▼ Des bugs persistants (joué day one sur Switch)
▼ La musique de Ridiculon que je trouve tjrs aussi peu intéressante, répétitive et pas dans le ton (les boucles de 5 notes, oskour !)
▼ Suite + level design en patchwork procédural = jeu moins charismatique et pas vraiment taillé pour le speedrun, là où le 1 s'était fait sa place. Le studio renie un peu ses origines, c'dommage.

Un très bon moment, mais qui parait quand meme assez anecdotique : contrairement au premier, qu'on avait envie de relancer régulièrement pour s'entrainer, progresser, etc, je sais d'avance que bien qu'il propose des niveaux en patchworks procéduraux, je ne relancerai pas ce Forever aussi régulièrement. Une fois terminé, et malgré le plaisir pris à le parcourir, je ne me vois pas y revenir. Je ne lui reproche pas grand chose, si ce n'est d'être aussi marquant, addictif, jouissif, emblématique et viscéral que son aîné. Un sentiment étrange, peut-etre simplement lié au fait qu'il s'agit d'une suite, qui malgré ses bonnes idées, n'arrive pas à reproduire le coup de cœur du 1er.

Mais peut-etre que je me trompe, parce qu'après tout, mon amour pour Super Meat Boy s'est construit au fil du temps. Nous verrons, donc. Rendez-vous dans 10 ans !