Vivez toutes les émotions du cinéma avec Orange

Journal du roi lapin - BD

Avatar KingRabbit Liste de

18 bd

par KingRabbit

Juste un mémo perso pour ma mémoire de poisson rouge..

Trier par : Tri par défaut
  • Tri par défaut
  • Note globale
  • Ordre alphabétique
  • Date de sortie
  • Notes de mes éclaireurs
  • Note de l'auteur de la liste
  • Derniers ajouts
  • 1

    La Marque du condor - Les 7 Vies de l'Épervier, tome 7 (1991)

    Sortie : octobre 1991.

    BD de André Juillard

    Un peu frustré et déçu par cette fin!
    Déjà il y a un gros saut dans le temps, qui nécessite un petit temps de réadaptation.
    Les personnages ont changé physiquement, on perd du temps à récapituler ce qui s'est passé et ce que l'on n'a pas pu lire.
    Ensuite des sous-intrigues moins efficaces (le complot que je trouve assez bâclé).
    Et puis j'ai du mal à adhérer au duel final..
    Mais ça reste une très belle saga.
  • 2

    La Part du diable - Les 7 Vies de l'Épervier, tome 6 (1990)

    Sortie : octobre 1990.

    BD de André Juillard

    Riche du point de vue historique (l'arrivée de Richelieu, la mort horrible de Concini), l'alliage fantastique qui n'est pas lourd et qui fait des merveilles, intrigues complexes, multiples personnages, et tout se mélange avec grâce, tout est limpide, percutant, passionnant. Tous les personnages sont ambivalents, 0 manichéisme, c'est un monde cruel, dur, sans pitié à la Verhoeven. Même des personnages semblant sans grand intérêt se révèlent par la suite essentiels. Un véritable chef d'oeuvre.
  • 3

    Le Maître des oOiseaux - Les 7 Vies de l'Épervier, tome 5 (1989)

    Sortie : août 1989.

    BD franco-belge de Patrick Cothias

    Peut-être un chouïa moins puissant que l'épisode précédent, avec une légère surdose de fantastique (avec un personnage devenant hyper mystérieux et assez inquiétant) et de situations wtf improbables (un combat contre un lion notamment), mais toujours aussi excellent, dynamique, violent (surtout les fameuses questions). Y a un petit côté zorro chez ce justicier, avec une passation de pouvoirs inévitable. L'épervier prend très cher épisode après épisode, il n'en restera sûrement plus grand chose de son corps à la fin. Le côté documentaire est énorme aussi, avec la fameuse séance des "écrouelles" imposée à chaque nouveau roi.
  • 4

    Hyronimus - Les 7 Vies de l'Épervier, tome 4 (1988)

    Sortie : janvier 1988.

    BD de André Juillard

    L'accélération fulgurante de cet épisode laisse vraiment sur le cul, avec un nouveau personnage qui débarque qu'on croirait tout droit sorti de l'univers d'only god forgives.
    Une espèce de moine intégriste qui a l'air de rien, et qui s'avère être un montrueux tueur à gages au sang froid, arrachant des membres et des têtes avec un... Katana !!....

    Le mélange des genres est juste génial, le découpage, et l'alternance entre les différentes intrigues rend le tout passionnant et bourré de suspense. Bref un chef d'oeuvre.
  • 5

    L'Arbre de mai - Les 7 Vies de l'Épervier, tome 3 (1986)

    Sortie : avril 1986.

    BD de André Juillard

    Dans les campagnes d'Auvergne, l'épervier dont on connait avec certitude l'identité rôde toujours en veillant en secret sur sa fille cachée (qui ne connait pas cette vérité).
    Parallèlement à Paris, Henri 4 se dirige inexorablement vers son destin fatal, et fait la rencontre de son nouveau garde du corps Germain Grandpin, nouveau personnage qui sera vraisemblablement très important. C'est drôle de voir à quel point Henri 4 dans cette BD, ne correspond pas à l'image qu'on pourrait en avoir, vulgaire, jemenfoutiste, contre les conventions, alcoolique, très aventureux, et prenant bien trop de risques. A côté Marie de Medicis complote toujours plus avec sa cour, et tous les intégristes cathos (la ligue notamment), avec même un soupçon de sorcellerie.
    Passionnant.
  • 6

    Le Temps des chiens - Les 7 Vies de l'Épervier, tome 2 (1984)

    Sortie : octobre 1984.

    BD franco-belge de Patrick Cothias et André Juillard

    Le mélange fantastique/historique est toujours aussi réussi et prenant. L'univers dépeint est de plus en plus violent et sans pitié. Mais l'histoire reste encore très mystérieuse.. Les relations entre l'épervier/Henry 4/Les deux enfants frères et soeurs/la sorcière/Ravaillac qui fait son apparition(!!!) et qui est empêché de tuer tout de suite Henry 4, restent pour l'instant obscures. Mais tout devrait se recouper.. A suivre..
  • 7

    La Blanche Morte - Les 7 Vies de l'Épervier, tome 1 (1983)

    Sortie : mai 1983.

    BD franco-belge de Patrick Cothias et André Juillard

    Excellent mise en place dans ce 17ème siècle riche et passionnant. On découvre qu'Henry 4 est un baiseur fou, que son fils louis 13 est un gay refoulé ultra capricieux à tendance psychopathe, que la reine mère complote à mort, et qu'un justicier masqué, un zorro surnommé "l'épervier" sévit dans les cours des châteaux pour venger les pauvres et les miséreux. Ca fait très "La Chair et le sang" dans le côté crade, et pouilleux, et ça n'augure que du bon pour la suite.
    A note même une petite dose de fantastique !
  • 8

    La Suite dans les idées - Le Tueur, tome 11 (2013)

    Sortie : .

    BD franco-belge de Luc Jacamon et Matz

    Episode de transition assez frustrant, malgré un détour par la guinée assez percutant. Le tueur reprend ses activité pour le compte de Marianno qui veut faire supprimer plein d'opposants politiques sur sa route, tout en étant pas très net, plus qu'un an à attendre avant de nouveaux développements!....
  • 9

    Le Cœur à l'ouvrage - Le Tueur, tome 10 (2012)

    Sortie : .

    BD franco-belge de Luc Jacamon et Matz

    La tournure des événements est très marrante, on rentre de plein pied dans l'entreprenariat, mais à échelle mondiale, c'est presque du Largo Winch en fait.
    Mais avec toujours quelques petits contrats ici ou là.
    On apprend également pour la première fois que le prénom du héros est "christian", qui croise avec effroi sa soeur, dans les rues de Paris, alors qu'il a tout effacé de sa vie passée.
    Y a un petit côté Dexter aussi, où le tueur a une vie familiale, mais étant un peu monstrueux, et sans émotion il ne sait pas grand chose sur son fils et sa femme et se pose du coup tout un tas de questions.
  • 10

    Concurrence déloyale - Le Tueur, tome 9 (2011)

    Sortie : .

    BD franco-belge de Luc Jacamon et Matz

    Episode très dense et toujours aussi dépaysant, un petit passage sur la frontière Usa/Mexique façon Inaritu, ou "no country for old men" sympa, quelques contrats, et un tournant peut être un peu tiré par les cheveux, où le tueur, Mariano, et un ex agent de la CIA fondent une société pétrolière et arrivent à être aussi puissant qu'un Etat comme le Venezuela avec argent illimité.. Mouais! Mais c'est cool quand même.
  • 11

    L'Ordre naturel des choses - Le Tueur, tome 8 (2010)

    Sortie : .

    BD franco-belge de Luc Jacamon et Matz

    Cuba + Venezuela VS Usa - L'histoire ne progresse pas des masses (comme d'hab), le tueur continue son tour du monde avec son pote Marianno, cette fois-ci ils butent des bikers québécois, avec quelques trolls assez drôles sur le québec.
  • 12

    Le Commun des mortels - Le Tueur, tome 7 (2009)

    Sortie : .

    BD franco-belge de Luc Jacamon et Matz

    Episode pas trop mal, toujours les sempiternelles digressions sur la pourriture du monde, avec un gros plan sur la politique des US, c'est plutôt bien amené avec le récit puisque le tueur est comme d'habitude un peu obligé de remplir des contrats pour le compte de la ... CIA... Mais Cuba s'en mêle et sa situation risque de devenir très précaire à terme.. Apparition d'une cubaine femme fatale évidemment, qui couche le premier soir (évidemment bis).
  • 13

    Modus vivendi - Le Tueur, tome 6 (2007)

    Sortie : .

    BD franco-belge de Luc Jacamon et Matz

    C'est reparti pour un tour..
    Le tueur a fait un break de 4 ans et se relance dans les contrats. Entretemps il a pondu un gosse. Ca fait un peu enchaînement de cibles à abattre, jusqu'au tabou : devoir assassiner une bonne soeur, mais le tueur n'a visiblement pas le choix, et ne peut pas se rétracter. On repart dans les délires introspectifs et presque de la philo de comptoir : la religion c'est pas bien, l'homme est mauvais, et tout sur la condition de tueur. Le problème c'est que c'est très répétitif et que ça tourne en boucle.
  • 14

    La Mort dans l'âme - Le Tueur, tome 5 (2003)

    Sortie : .

    BD franco-belge de Luc Jacamon et Matz

    Pour le moment le meilleur épisode de la série, et j'ai l'impression qu'il boucle un arc.
    Les personnages secondaires ont enfin pris un peu d'épaisseur et commencent à être attachants. Je pense au pote ex flic, au collègue colombien Marianno (même s'il était pas mal développé déjà dans les épisodes précédents), Biscay, un nouvel ennemi encore plus puissant. Une intrigue qui s'éclaircit tout en se complexifiant, avec une chaîne de tenants et d'aboutissants qui s'allongent, des conflits entre différents commanditaires, avec des russes concurrençant les colombiens, une sombre histoire de drogue, et tout ça est limpide, clair, précis et franchement cool.

    Enfin ça décolle !
  • 15

    Les Liens du sang - Le Tueur, tome 4 (2002)

    Sortie : .

    BD franco-belge de Luc Jacamon et Matz

    ça se complexifie un peu, et à devenir plus intéressant, et divers éléments des épisodes précédents commencent à se croiser dans une enquête sympa.
    Le héros s'est fait un nouveau pote en mousse, un flic naze, un nouveau méchant fait son apparition Biscay, et deux compères pour l'instant hors de portée...
  • 16

    La Dette - Le Tueur, tome 3 (2001)

    Sortie : .

    BD franco-belge de Luc Jacamon et Matz

    Pas mal, mais ça décolle toujours pas! Le tueur se fait engager par des colombiens qui lui forcent un peu la main.. Ca permet de remplir quelques petits contrats sympatoches, et de découvrir New York aux dessins superbes. Toujours cette même science du découpage hyper cinématographique... Bon maintenant manque plus qu'une vraie histoire, plutôt qu'une succession de meurtres, et de réflexions types "le monde c'est de la merde".
  • 17

    L'Engrenage - Le Tueur, tome 2 (2000)

    Sortie : .

    BD franco-belge de Luc Jacamon et Matz

    Toujours pas mal, mais ça a dû mal à décoller. L'analogie tueur/alligator est sympa, et la trahison de l'avocaillon plutôt inattendue. Après le vrai souci c'est que c'est trop introspectif et ça raconte pas grand chose non plus d'hyper palpitant, mais ça se lit trankillou.
  • 18

    Long feu - Le Tueur, tome 1 (1998)

    Sortie : octobre 1998.

    BD franco-belge de Luc Jacamon et Matz

    Cf ma critique. Mise en bouche dans cette saga sympa et très cinématographique.