L'âge d'or des feuilletons TV

Avatar Ugly Liste de

107 séries

par Ugly

Le feuilleton est une notion un peu obsolète aujourd'hui car on a pris l'habitude de désigner sous le mot "série" à la fois les séries et les feuilletons, or dans les années 60, 70 et 80, la différence était réelle : une série étant une suite d'épisodes indépendants avec 1 ou plusieurs personnages récurrents et une histoire différente. Le feuilleton étant une histoire contée sur plusieurs épisodes à suivre. Certaines séries modernes comme LOST ont adopté une continuité et se suivent sous une forme de sérial, d'autres adoptent un format hybride avec des arcs narratifs qui courent sur 2-3 épisodes au sein d'une série... si bien qu'on s'y perd un peu. Entre les années 60 et 80, c'est la France qui était championne du feuilleton, suivis de loin par les Britanniques, puis les Américains qui préféraient les séries, se sont mis à les imiter dans les années 70 en mettant à disposition de gros moyens pour des sagas énormes.
Cette liste tente de regrouper uniquement des feuilletons que j'ai connus et/ ou aimés, beaucoup sont nostalgiques pour les gens de ma génération, mais il faut limiter un peu par la qualité et l'originalité, sinon on aura un peu n'importe quoi...

Trier par : Tri par défaut
  • Tri par défaut
  • Date de sortie
  • Derniers ajouts
  • Note de l'auteur de la liste
  • Notes de mes éclaireurs
  • Note globale
  • Ordre alphabétique
  • Popularité
Croissant
  • Croissant
  • Décroissant
  • Le Chevalier de Maison-Rouge (1963)

    35 min. Première diffusion : . Historique et mini-série.

    Série de Claude Barma

    probablement le 1er grand feuilleton de l'unique chaîne de télé française, diffusé en noir & blanc en 1963, avec Michel Le Royer et François Chaumette qu'on reverra dans d'autres productions télévisuelles
  • Janique Aimée (1963) (1963)

    Première diffusion : .

    Série avec Colette Teissèdre, Alice Sapritch, Michel Barbey

    je n'ai pas suivi ce feuilleton des débuts de la télé, j'étais à peine né, il fut peu rediffusé mais le peu que j'en ai vu une fois sur la 5 ne m'a pas tellement botté, il parait que c'est un témoignage sur la France d'avant 1968, au ton proche des romans-photos, ce fut un feuilleton très populaire à l'époque, d'où sa place ici
  • Belle et Sébastien (1965)

    25 min. Première diffusion : . Jeunesse et drame.

    Série de Cécile Aubry avec Edmond Beauchamp, Louise Marleau, Harry-Max

    un feuilleton idéal pour les enfants et un public familial, puisqu'il évoquait la belle amitié entre un chien des Pyrénées et un enfant, sur fond de jolies vues de montagnes... émotions garanties, on chialait comme des madeleines
  • Bande-annonce

    Thierry la Fronde (1963)

    30 min. Première diffusion : . Action.

    Série de Jean-Claude Deret avec Jean-Claude Drouot, Céline Léger, Fernand Bellan

    ah Thierry la Fronde ! quel souvenir ! c'était l'idole de tous les écoliers, on voulait la panoplie de Thierry, et quand on pouvait pas l'avoir, on piquait un vieux collant de maman et un gilet à papa avec une grosse médaille et une fronde et on jouait à Thierry quand on allait en forêt, bref c'est un fleuron de la grande télé française qui nous remémorait la guerre de Cent Ans de façon ludique...la France avait enfin son Robin des Bois, et Jean-Claude Drouot y trouva une célébrité légendaire (un peu collante en même temps)
  • Belphégor ou le Fantôme du Louvre (1965)

    1 h 05 min. Première diffusion : . Fantastique.

    Série de Claude Barma avec Yves Rénier, Christine Delaroche, Yves Bureau

    un grand classique qui offrait une atmosphère mi-fantastique et mi-policière, c'était assez innovant pour l'époque, et en plus ça faisait de la pub pour le Louvre, c'était les débuts d'Yves Rénier, Juliette Gréco y trouvait un rôle mémorable ainsi que François Chaumette en mentor machiavélique... quand j'étais tout gosse, j'avais peur du masque de Belphégor
  • Les Compagnons de Jéhu (1966)

    55 min. Première diffusion : . 1 saison. Drame et historique.

    Série de René Wheeler, Jacques Arnaud et Michel Drach avec Andrea Parisy, Josée Steiner, Pierre Clémenti

    là aussi je n'ai pas trop suivi ce feuilleton, je n'étais pas encore féru d'Histoire et trop jeune, le sujet ne m'attirait pas, et puis j'ai pu le revoir adulte en rediff, et c'était pas mal, avec Claude Giraud et Bernard Tiphaine (ces 2 excellents comédiens sont maintenant spécialisés dans le doublage, le premier fut souvent la voix de Richard Chamberlain, le second est la voix officielle de Chuck Norris et de James Caan)
  • Corsaires et flibustiers (1966)

    25 min. Première diffusion : . Action.

    Série avec Michel Le Royer, Christian Barbier, Jean Mauvais

    ce feuilleton reste un énorme classique, un pur produit de la télé française des années 60 qui mérite d'être redécouvert et dégusté, avec le fringant Michel Le Royer et Christian Barbier... un vrai délice de mon enfance
  • Peyton Place (1964)

    30 min. Première diffusion : . Drame et soap.

    Série

    un des premiers gros feuilletons américains diffusé en France au début des années 70, c'était du sentimental un peu à l'eau de rose, ça ne m'attirait pas, mais il fut important car il a vu débuter de jeunes acteurs à l'époque comme Mia Farrow et Ryan O'Neal
  • Rocambole (1964)

    13 min. Première diffusion : . 3 saisons. Action et fantastique.

    Série de Jean-Pierre Decourt avec Jean Topart, Pierre Vernier, Michel Beaune

    fleuron de la littérature populaire, Rocambole fut un feuilleton fascinant dans cette France des années 60 encore peu habituée au fantastique à la télé... je n'ai pas beaucoup vu ce feuilleton, j'étais trop gosse, et il fut très peu rediffusé
  • ROuletabille (1966)

    Première diffusion : .

    Série

    un chouette feuilleton sur ce détective crée par le romancier Gaston Leroux, avec l'excellent Philippe Ogouz... les énigmes étaient très mystérieuses
  • Vidocq (1967)

    25 min. Première diffusion : . 1 saison. Action.

    Série de Marcel Bluwal et Georges Neveux avec Yves Bureau, Alain Mottet, Geneviève Fontanel

    ce premier feuilleton de 13 épisodes de 26 mn en noir & blanc en 1967 sur le célèbre bagnard devenu chef de la Sûreté, est passée un peu inaperçu à cause de la série avec Claude Brasseur, mais c'est Bernard Noël qui créa le rôle et le feuilleton était fidèle aux mémoires de Vidocq, rien à voir avec le film de Pitof qui déforme tout
  • Les Chevaliers du Ciel (1967)

    25 min. Première diffusion : . 3 saisons. Aventure et action.

    Série de Jean-Michel Charlier avec Pierre Fromont, Valery Inkijinoff, Catherine Diamant

    jamais une série-feuilleton n'avait atteint un tel succès et une telle popularité surtout lorsqu'elle était adaptée d'une BD, grâce à une équipe de joyeux comédiens, et surtout d'un duo détonant (Jacques Santi en Tanguy et Christian Marin en Laverdure)... humour et aventure imaginées par J.M. Charlier sur la célèbre chanson de Johnny Hallyday
  • L'âge heureux (1966)

    50 min. Première diffusion : . Comédie.

    Série

    j'ai peu suivi ce feuilleton, je n'en ai qu'un vague souvenir, c'était les tribulations d'une jeune fille qui "montait" à Paris comme on disait alors, mais ça a marqué les chaumières, un peu dans le style de "Janique Aimée"
  • Les Aventures de Lagardère (1967)

    50 min. Première diffusion : . 1 saison. Drame.

    Série de Marcel Jullian avec Jean Piat, Sacha Pitoeff et Michèle Grellier

    un grand moment que ce "Lagardère" de Jullian réalisé par J.P. Decourt, avec un sémillant et jeune Jean Piat, un vrai bonheur pour moi qui ai toujours adoré le genre cape et d'épée... le feuilleton suivait à peu près le roman de Paul Féval "le Bossu", riche en rebondissements, avec des personnages attachants, un méchant perfide à souhait incarné par Sacha Pitoeff, de jolis décors des campagnes françaises, bref un fleuron du feuilleton historique
  • L'Homme du Picardie (1968)

    13 min. Première diffusion : . 1 saison. Drame.

    Série de André Maheux, Henri Grangé et Jacques Ertaud

    ce feuilleton fut l'un des premiers à être découpé en petites tranches de 15 mn diffusées juste avant le JT de 20h sur la première chaîne de l'ORTF, il a été rediffusé dans un montage normal d'épisodes de 45 mn, et a fait beaucoup pour la popularité de Christian Barbier, tout en faisant découvrir la vie des mariniers...aujourd'hui ça a peut-être un peu vieilli, mais c'est un témoignage d'une époque
  • Thibaud ou les croisades (1968)

    1 min. Première diffusion : . 2 saisons. Historique.

    Série de France Bennys et Henri Colpi avec André Laurence, Pierre Tornade et Pierre Arditi

    avec ce chevalier blanc, c'était un vrai rêve , une vraie évasion pour le gosse que j'étais, j'avais réclamé aux parents mon épée en plastique de Thibaud, c'était un beau feuilleton médiéval qui bénéficiait de tournages en décors naturels, d'une grande mise en scène, de bonnes scènes de combat, d'action et d'un excellent comédien, André Lawrence (qu'on reverra dans "les Gens de Mogador")
  • D'Artagnan (1969)

    1 h 30 min. Première diffusion : . 1 saison. Historique.

    Série de Claude Barma avec Adriano Amidei Migliano, Rolf Arndt, Francois Chaumette

    cette énième version des héros de Dumas avait son charme et tenait la distance face à certains films de cinéma, grâce au soin de ses décors superbes et à ses acteurs, en tête Dominique Paturel en fringant D'Artagnan et François Chaumette en Aramis
  • Gorri le Diable (1968)

    26 min. Première diffusion : . 1 saison. Aventure.

    Série de Jean Faurez et Jacques Celhay avec Frédéric Santaya, Robert Etcheverry et Danièle Evenou

    avec ce feuilleton, on entrait en Pays Basque, dans une région pittoresque au début du XIXème siècle, au sein des contrebandiers... le feuilleton fut tourné à Saint-Jean-Pied-de-Port, un des plus beaux villages basques, avec un très bon Robert Etcheverry qui s'est parfaitement identifié au rôle
  • Jean-Roch Coignet (1969)

    55 min. Première diffusion : . 1 saison. Historique et mini-série.

    Série de Claude-Jean Bonnardot et Albert Vidalie

    cette vie du capitaine Coignet qui a réellement vécu toutes les batailles napoléoniennes d'Austerlitz à Waterloo brille par sa reconstitution impeccable, servie par un grand comédien Henri Lambert qui n'était avant ça que dévolu aux 3èmes rôles dans les films policiers des années 60... un feuilleton passionnant
  • Jacquou Le Croquant (1969)

    1 h 30 min. Première diffusion : . 1 saison. Action et drame.

    Série avec Eric Damain et Daniel Le Roy

    j'ai pas trop suivi cette fresque paysanne et historique en Périgord, j'étais encore très jeune, je l'ai découvert bien plus tard en rediff, et ça avait gardé sa force, le feuilleton avait d'ailleurs laissé une profonde empreinte dans les mémoires en 1969
  • Bande-annonce

    Les Secrets de la mer Rouge (1968)

    26 min. Première diffusion : . 2 saisons. Biopic et aventure.

    Série de Pierre Lary et Claude Guillemot avec Pierre Massimi, Christine Kruger et Hans Wyprächtiger

    une autobiographie intéressante sur un grand voyageur qui a bourlingué et fait tout un tas d'activités (et bien joué par Pierre Massimi), avec une touche d'exotisme qui faisait un peu rêver (on voyageait moins dans les années 60), mais ça ne m'a pas renversé plus que ça
  • Omer Pacha (1971)

    26 min. Première diffusion : . 1 saison. Historique.

    Série de Petar Kostic avec Mihaël Baloh

    encore de l'exotisme (Balkans, Autriche, empire Ottoman) et beaucoup d'action dans cette co-production avec l'Autriche et l'Allemagne, réalisée par Christian-Jaque, j'adorais ce feuilleton qu'on ne peut hélas pas trouver en DVD (sauf en allemand)
  • Bande-annonce

    Maurin des Maures (1970)

    15 min. Première diffusion : 1970. 1 saison. Aventure.

    Série de Claude Dagues et Jean Canolle avec Armand Meffre, Maurice Sarfati et Jean Gaven

    d'après le roman de Jean Aicard, c'est dans le style des feuilletons au ton régional, comme "Gorri le diable", sauf que là c'est en Provence, avec des personnages pittoresques, "avé l'assent", le bruit des cigales et Jean Gaven dans le rôle du facétieux Maurin ( bon acteur de second rôle vu auprès de Gabin dans le film "le Pacha"), des aventures tragi-comiques très plaisantes
  • La Dynastie des Forsyte (1967)

    The Forsyte Saga

    Première diffusion : . 1 saison. Drame.

    Série de Lennox Phillips

    une oeuvre grandiose et somptueuse, raffinée qu'il fallait déguster en buvant le thé, bref de la grande télé british, avec de bons acteurs comme Eric Porter, Kenneth More, Susan Hampshire... ça ne m'intéressait pas étant gamin, mais revu plus tard, j'ai pu apprécier le côté feutré de la vie anglaise au début du 20ème siècle
  • Arsène Lupin (1971)

    55 min. Première diffusion : . 2 saisons. Action.

    Série de Jacques Nahum avec Georges Descrières, Marthe Keller, Roger Carel

    fieffé voleur mais chic et distingué, gentleman pour les dames, Georges Descrières a marqué le rôle du héros de Maurice Leblanc, sur la première chanson de Dutronc "L'Arsène"... ça hésitait entre le feuilleton et la série, la première saison était la plus réussie avec aussi Roger Carel en commissaire Guerchard, des tournages en extérieurs (car au début les feuilletons étaient tournés presque tous en studio) et de belles voitures 1900
  • Les Six Femmes d'Henry VIII (1970)

    The Six Wives of Henry VIII

    1 h 30 min. Première diffusion : 1970. 1 saison. Historique.

    Série avec Keith Michell

    les Anglais sont très forts pour les oeuvres historiques et ils aiment leur Histoire, surtout l'époque élisabéthaine , ici il s'agit du père d'Elisabeth, le roi Henry VIII dont le portrait qui en est donné est bien plus proche de la réalité que la version donnée par "les Tudors"... le soin apporté à la direction artistique, aux costumes et à la réalisation est fabuleux, et l'interprétation de Keith Mitchell est prodigieuse, un vrai feuilleton de prestige (chaque épisode est consacré à l'une des 6 femmes)
  • Elizabeth R (1971)

    1 h 30 min. Première diffusion : . 1 saison. Mini-série et drame.

    Série avec Glenda Jackson, Ronald Hines, Stephen Murray

    toujours soucieux de représenter leur monarchie du passé, les Anglais frappaient fort encore avec ce feuilleton prestigieux sur le règne d'Elisabeth Ière, avec Glenda Jackson qui était à l'époque l'actrice fétiche de Ken Russell
  • Aux frontières du possible (1971)

    55 min. Première diffusion : . 2 saisons. Thriller.

    Série de Henri Viard, Jacques Bergier et Victor Vicas avec Elga Andersen et Pierre Vaneck

    assez curieux ce feuilleton, ça préfigurait un peu X-Files, puisqu'il s'agit de 2 agents du Bureau International de Prévention Scientifique qui enquêtaient sur des agissements criminels impliquant des découvertes scientifiques... Pierre Vaneck y était excellent mais le succès ne fut pas au rendez-vous de ce feuilleton qui était le seul après "Belphégor" à utiliser du fantastique
  • Maîtres et valets (1971)

    Upstairs, Downstairs

    50 min. Première diffusion : . 5 saisons. Drame.

    Série de Jean Marsh, Eileen Atkins et John Hawkesworth avec Janine Fluet, Jacques Brouillet, Huguette Oligny

    l'originalité était de montrer des personnes qu'on ne remarque jamais : les domestiques d'une grande famille anglaise, les deux catégories se côtoient mais ne se mélangent jamais... ce feuilleton britannique a eu un énorme succès et fut vendu dans de nombreux pays, (même à Malte, à Gibraltar, en Sierra Leone, en Roumanie, à Hong-Kong...)...je n'aimais pas trop pour son austérité, mais c'est un grand moment télévisuel
  • La demoiselle d'Avignon (1972)

    50 min. Première diffusion : . 1 saison. Comédie.

    Série de Louis Velle et Frédérique Hébrard avec Marthe Keller, Louis Velle, Edmond Ardisson

    ce conte de fée moderne que je trouvais un peu cucul à l'époque (même si j'étais encore très jeune), m'a finalement séduit bien plus tard lors de rediff, il a connu un énorme engouement et a fait connaitre Marthe Keller en France... tendresse, générosité, humour, et une belle histoire d'amour