Vivez toutes les émotions du cinéma avec Orange

L'élément central [Liste participative]

Avatar PFloyd Liste de

58 albums

par PFloyd

Le pilier d'un groupe n'en est pas forcément la figure emblématique ; mais sans lui, pas de groupe possible. Il amène avec lui une harmonie ou des idées qui influencent ses compagnons. C'est un homme de l'ombre le plus souvent, même si il peut être dans la lumière.

Lui, c'est l'âme du groupe.

N'hésitez pas dans les commentaires à suggérer (et développer) vos points de vue et à donner des noms de groupes que je n'ai pas cité.

Je mets entre parenthèses l'aimable personne qui m'a soufflé un nom et un groupe :)

Trier par : Tri par défaut
  • Tri par défaut
  • Note globale
  • Ordre alphabétique
  • Date de sortie
  • Notes de mes éclaireurs
  • Note de l'auteur de la liste
  • Derniers ajouts
  • 1
  • 2
  • Écouter

    The Wailing Wailers (1966)

    Sortie : 1966. Soul, funk / soul, reggae et ska. 12 morceaux.

    Album de The Wailers

    Peter Tosh (1963-74) et Bob Marley (1974-81) (Synapse).

    Crée par Tosh, Marley et Bunny Wailer - qui apprit aux deux autres à jouer de la guitare, du clavier et des percussions, le groupe fut rejoint par trois autres membres à la fin de l'année 1963 (jusqu'en 1966). Par la suite, le groupe enregistra avec un autre groupe, The Upsetters, qui se fondit progressivement dans The Wailers. Compositeur engagé et chanteur, Peter Tosh fut le pilier du groupe, amenant les autres membres à devenir Rastafariens par exemple (1967), il quitta le groupe en 1974 avec Bunny Wailers en étant affecté par la mort de sa petite amie (il fut blessé).
    Marley reprit le groupe et le renomma "Bob Marley and the Wailers" et devint compositeur et chanteur ; la célébrité devint mondiale et la carrière de Marley décolla vraiment à ce moment-là. A sa mort en 1981, le groupe éclata.
  • Écouter

    Aftermath (1966)

    Sortie : . Rock, blues rock et pop rock. 14 morceaux.

    Album de The Rolling Stones

    Brian Jones (1962-1969).

    Grand musicien, Brian Jones peut être considéré comme le pilier des Stones, période Londres. Tout d'abord, il crée une première mouture du groupe en 1961, qui s'appelait Rollin' Stones. Puis en 1962, il engage Jagger au chant et ce dernier lui impose Richards et Dick Taylor (qui sera remplacé en 1963 par Bill Wyman). Les Rolling Stones naissent et si Jagger et Richards se distinguent sur scène, c'est Jones qui arrange et compose le plus souvent les paroles. Artistiquement, "Aftermath" est son album le plus abouti. Néanmoins, dès 1965, Jagger et Richards commencèrent à prendre de plus en plus d'importance en tant qu'auteur-compositeur ; et la découverte du salaire supplémentaire de Jones en tant que leader du groupe attisa les tensions. De plus en plus absent, il est exclu en juin 1969 avant de mourir quelques semaines plus tard.
  • Écouter

    Sticky Fingers (1971)

    Sortie : . Rock et rock classique. 10 morceaux.

    Album de The Rolling Stones

  • Écouter

    Exile on Main St. (1972)

    Sortie : . Rock, rock 'n' roll, blues rock et rock classique. 18 morceaux.

    Album de The Rolling Stones

    Mick Jagger et Keith Richards (depuis 1969).

    Dès 1965, Jagger et Richards prenaient de plus en plus de responsabilités au sein du groupe. En 1969, Richards met au point une nouvelle façon d'accorder sa guitare, l'open tuning en sol (en retirant la sixième corde de sa guitare, la plus grave) ; cela donna des titres comme "Jumpin Jack Flash" ou encore "Honky Tonk Woman". Musicalement, "Exile on Main Street" peut être considéré comme le meilleur album des Stones ; mais la suite ne fut pas vraiment à la hauteur de cet album. Entre déboires judiciaires, problèmes personnels et panne d'inspirations musicales, les Stones n'existèrent que de façon intermittente.
  • Écouter

    Freak Out! (1966)

    Sortie : . Rock expérimental, parodie, rock psychédélique et musique concrète. 14 morceaux.

    Album de The Mothers of Invention

    Frank Zappa (ErrolGardner).
  • Écouter

    The Doors (1967)

    Sortie : . Rock psychédélique, blues rock et acid rock. 11 morceaux.

    Album de The Doors

    Ray Manzarek.

    Si Jim Morrison est celui qui incarne The Doors dans l'imaginaire collectif, c'est bien Ray Manzarek qui en était le membre le plus important : claviériste de talent, il permet au groupe de découvrir d'autres genres musicaux, du jazz au blues en passant par le ragtime. Très important dans la mélodie des chansons (le son de son clavier est reconnaissable parmi cent) et en concert (il faisait les lignes de basse de la main gauche), il suppléa régulièrement Morrison, allant jusqu'à le remplacer un concert entier au chant pendant que ce dernier était à l'hôpital. Après la mort de Morrison et la séparation du groupe en 1973, il continua à jouer le répertoire du groupe, que ce soit avec d'autres groupes ou avec ces anciens camarades.
  • Écouter

    Strange Days (1967)

    Sortie : octobre 1967. Rock et rock psychédélique. 10 morceaux.

    Album de The Doors

    Ray Manzarek (Aurea).

    "La rencontre entre Ray Manzarek et Jim Morrison en 1965 a conduit à la création des Doors. Si l’imposante présence et la vie chaotique de Morrison en ont fait l’icône du groupe de rock, c’est à Ray Manzarek, le claviériste du groupe décédé le 20 mai à l’âge de 74 ans, que l’on doit le son très particulier de chansons comme Light My Fire ou Break on Through."
  • Écouter

    Surrealistic Pillow (1967)

    Sortie : février 1967. Rock, rock folk et rock psychédélique. 11 morceaux.

    Album de Jefferson Airplane

    Paul Kantner (ErrolGardner).
  • Écouter

    Sgt. Pepper’s Lonely Hearts Club Band (1967)

    Sortie : . Rock, rock 'n' roll et rock psychédélique. 13 morceaux.

    Album de The Beatles

    Paul McCartney dès 1967 (Tidwald).

    "C'est McCartney qui tient le groupe à bout de bras : c'est lui qui a l'idée du « faux groupe » pour Sgt. Pepper's, c'est lui qui propose de revenir aux sources avec le projet Get Back / Let It Be."
  • Écouter

    Abbey Road (1969)

    Sortie : . Rock et pop rock. 17 morceaux.

    Album de The Beatles

    John Lennon (Synapse).

    Il va sans doute y avoir du débat sur les Beatles. John Lennon étant le premier cité par Synapse (et je suis d'accord avec lui), voyons son influence sur le groupe. Auteur-compositeur de talent (dans les crédits, son nom était toujours mis devant un autre, généralement celui de McCartney), musicien polyvalent, il permet au groupe d'explorer d'autres horizons musicaux (le jazz ou le reggae), il donne aussi le "la" au niveau de sa popularité : en déclarant que les Beatles étaient plus populaires que Jésus, il se met à dos une partie de son public et même certains pays (comme l'Afrique du Sud) ; enfin, son idylle avec Yoko Ono va aussi pousser le groupe à l'éclatement en 1970.
  • Écouter

    The Piper at the Gates of Dawn (1967)

    Sortie : . Rock et rock psychédélique. 11 morceaux.

    Album de Pink Floyd

    Syd Barett (1966-1968).

    Pink Floyd, à la base, est un groupe de blues anglais auquel on peut rajouter du rock psychédélique américain. Entre 1966 et 1968, deux hommes tiennent le groupe : Roger Waters et Syd Barett. C'est sans doute la période musicale la plus riche du groupe. Barett est un formidable guitariste, doublé d'un très bon compositeur ; Waters ne reprendra la plupart des thématiques de ce dernier après son départ. En avril 1968, Barett est exclu et Gilmour prend officiellement sa place (même si le groupe resta à 5 pendant quelques jours). Quant à la place centrale qu'occupait Barett, c'est Waters qui la prendra.
  • Écouter

    Atom Heart Mother (1970)

    Sortie : . Prog rock, rock, rock psychédélique et rock symphonique. 5 morceaux.

    Album de Pink Floyd

    Roger Waters (1968-1984)

    Avec Zabriskie Point, Atom Heart Mother constitue le tournant alternatif du Floyd. Waters abandonne les singles pour se concentrer sur la production d'albums (chose peu fréquente à l'époque). Même si Wright écrit avec lui, c'est vraiment le bassiste qui devient le leader du groupe à partir de cette période. Le bassiste va prendre de plus en plus d'importance dans la création musicale du groupe, notamment durant l'enregistrement de The Wall, qui sera le point de départ de l'éclatement du groupe.
  • Écouter

    The Division Bell (1994)

    Sortie : . Prog rock, rock et arena rock. 11 morceaux.

    Album de Pink Floyd

    David Gilmour (proposé par spirifer).

    Après la dissolution du groupe prononcée par Waters en 1985, David Gilmour et Nick Mason recréent pourtant Pink Floyd, chose que le bassiste rejette - il s'ensuivra une bonne vingtaine d'années de procédures sur l'utilisation du nom. Les deux hommes demandent à Wright de revenir jouer avec eux, ce qu'il fera en 1987, et sortent la même année, A Momentary Lapse of Reason, sous le nom de Pink Floyd. Dans cette nouvelle version du groupe, c'est Gilmour qui en devient le principal compositeur et parolier, épaulé par des artistes extérieurs au groupe - comme Pat Leonard ou Anthony Moore. Finalement, l'histoire du Pink Floyd s'arrête en juillet 2005, après que le groupe ait joué, au complet, lors du Live 8.
  • Écouter

    The Velvet Underground & Nico (1967)

    Sortie : mars 1967. Art rock et rock expérimental. 11 morceaux.

    Album de The Velvet Underground et Nico

    Lou Reed (Mr_Carnby)
  • Écouter

    Led Zeppelin (1969)

    Sortie : . Rock, blues rock et hard rock. 9 morceaux.

    Album de Led Zeppelin

    Jimmy Page (1969-75).

    Led Zeppelin est le bébé de Jimmy Page. Entouré de deux grands musiciens et d'un excellent chanteur, c'est lui qui créa le groupe au zeppelin, créant pour l'occasion 4 albums mythiques en moins de 3 ans. Pourtant, si jusqu'en 73 on peut considérer Page comme l'âme de Led Zeppelin, un autre membre du groupe, plus discret, prit de plus en plus d'importance au fil des albums. Son nom : John Paul Jones.
  • Écouter

    [Led Zeppelin IV] (1971)

    Sortie : . Rock, blues rock, rock classique et hard rock. 8 morceaux.

    Album de Led Zeppelin

    John Bonham (ChocBonham).

    "Concernant Led Zeppelin, j'aurai presque tendance à dire que toute l'âme du groupe se trouve en John Bonham. Ce n'est sûrement pas pour rien qu'ils ont tout arrêté après la mort du batteur. Enfin après, mon avis est peut-être faussé par le fait que je sois moi-même batteur !"
  • Écouter

    In Through the Out Door (1979)

    Sortie : . Rock, rock classique et hard rock. 7 morceaux.

    Album de Led Zeppelin

    John Paul Jones (1975-1980)

    A partir de Houses of the Holy, Jones devint le leader "technique" du groupe. Quand l'album Physical Graffiti sortit en 1975, Plant eut un très grave accident de voiture en Grèce, alors que Page plongeait de plus en plus dans la drogue ; afin de maintenir un semblant d'unité, c'est John Paul Jones qui commença à prendre de plus en plus de poids dans le groupe. Il se mit à composer de plus en plus de chansons, et sur le dernier album studio du groupe, "In Through the Out Door", il arrangea la quasi-totalité des chansons pour pallier aux absences répétées de ses camarades. Musicalement, il apporta de nouvelles mélodies, en mettant plus de synthés et en ouvrant le groupe au reggae. La mélodie est aussi plus intimiste, moins grandiloquente. Ce n'est pas pour rien que Jones participa à plusieurs groupe par la suite et arrangea certains albums (notamment "Automatic for the People" de REM).
  • In the Court of the Crimson King (1969)

    Sortie : . Prog rock et rock. 5 morceaux.

    Album de King Crimson

    Robert Fripp (Tidwald).

    Il a beau le nier, c'est bien Robert Fripp l'âme de King Crimson. Le guitariste à lunettes qui ne joue qu'assis est présent dès le début, et s'il est d'abord discret aux côtés de l'éclectique Ian McDonald et de l'halluciné Peter Sinfield, leurs départs lui permettent de prendre en main la destinée du groupe, avec cette philosophie bien particulière qui consiste à le dissoudre dès qu'il estime n'avoir plus rien à dire. C'est ainsi que l'incroyable trio Fripp/Wetton/Bruford disparaît en 1974 après son meilleur disque (Red) et que le quatuor Fripp/Belew/Levin/Bruford s'efface à son tour dix ans plus tard après avoir marqué de son empreinte le début des 80s.
  • Écouter

    Funkadelic (1970)

    Sortie : mars 1970. Rock, rock psychédélique, funk / soul et funk. 7 morceaux.

    Album de Funkadelic

    George Clinton (mtf).

    Si The Wailers contribua à l'expansion du reggae, George Clinton contribua à celle du funk, au même titre que James Brown. Avec son groupe Parliament/Funkadelic (1955-80) - qui dû changer de nom à cause d'un problème de droits, Clinton insuffla du rock psychédélique et de la soul à sa musique ; le résultat fut un succès mondial et trois disques de platine. Compositeur, arrangeur et chanteur-guitariste, il continua sa carrière après l'arrêt du groupe.
  • Écouter

    At Fillmore East (Live) (1971)

    Sortie : 1971. Rock, blues rock et blues. 7 morceaux.

    Live de The Allman Brothers Band

    Duane Allman (1969-71) (ErrolGardner).

    Recalé par Liberty Records lorsqu'il jouait avec son frère Gregg dans The Hour Glass - qui sortit deux albums confidentiels, Duane créa un groupe à Jacksonville avec Jay Johanson et son frère Gregg qu'il rapatrie de Los Angeles. En 1969, le groupe sort The Allman Brothers Band, salué par la critique mais qui ne reçoit qu'un succès local. Idlewild South - qui sort en 1970 - change la donne et les fait connaitre dans tous les Etats-Unis. Mais le moment le plus connu est ce fameux concert au Fillmore East, où ils jouèrent toute une nuit. Leader du groupe, Duane donna aussi une orientation musicale au groupe, mélangeant la culture musicale du Sud avec des éléments plus rock et jazzy. Malheureusement, il mourut à la fin 1971, laissant le groupe orphelin.
  • Écouter

    Brothers and Sisters (1973)

    Sortie : . Rock, rock sudiste, blues rock et blues. 7 morceaux.

    Album de The Allman Brothers Band

    Dickey Betts (1971-2000) (ErrolGardner).

    Après la mort d'Allman, le groupe semble se regouper autour de Berry Oakley, mais ce dernier meurt en 1972 lors d'un accident de voiture. Avec le départ de Tom Dowd en plus, c'est Betts qui prend les commandes du groupe en l'orientant vers la musique country. Gregg Allman a de plus en plus de difficulté à jouer avec Betts, et après plusieurs années, le groupe explose, avant de se reformer en 1978, sans Gregg Allman. Après une période de pause (1982-89), le groupe rejoue et enregistre plusieurs albums. Néanmoins, Betts est viré en 2000 par fax.
  • Écouter

    Who’s Next (1971)

    Sortie : . Rock, mod et hard rock. 9 morceaux.

    Album de The Who

    Pete Townshend.

    Sans lui, les Who n'aurait sans doute jamais été aussi célèbre. Certes, Keith Moon était l'idole des jeunes en tapant comme un cinglé sur sa batterie ; Entwistle est un formidable bassiste ; Daltrey un beau gosse avec un coffre d'enfer. Mais sans Townshend, il n'y aurait jamais eu cette écriture épique, ce lyrisme, ces envolées de feu à la guitare. C'est lui qui a déterminé les orientations artistiques du groupe : maximum R&B, singles pré-punk, opéra-rock. Même si les Who ont sans doute duré 10 années de trop (à partir de Quadrophonia), Townshend reste un des plus grands auteurs-compositeurs des années 60 et 70.
  • Écouter

    Queen (1973)

    Sortie : . Glam, rock et rock classique. 10 morceaux.

    Album de Queen

    Freddie Mercury.

    Queen n'existe que par la grâce de Freddie Mercury. La preuve ? Depuis une dizaine d'années, Brian May et Roger Taylor essayent de recréer le groupe. Ils engagent un chanteur, puis un bassiste avec la défection de John Deacon. Le résultat ? Un album pourri. Queen, c'était Freddie Mercury. Un showman sur scène, mais un vrai compositeur dans les studios. Même si sa vision du monde peut paraître manichéenne (We are the Champions, One Vision), et que le groupe devenait trop commercial sur la fin, il a marqué son époque avec ses compositions délirantes et touchantes. Un vrai musicien.
  • Écouter

    Queen II (1974)

    Sortie : . Glam, rock et hard rock. 11 morceaux.

    Album de Queen

    Brian May (ErrolGardner).

    Compositeur de certaines chansons et guitariste de talent, Brian May participe activement à la création du groupe et à la recherche du son spécifique de Queen. Spécialiste des solos extrêmement longs - comme Deacon d'ailleurs, May avait fabriqué sa guitare à l'âge de 16 ans, avec l'aide de son père, la célèbre Red Special. Depuis 2005, le guitariste essaie de recréer le groupe : avec Paul Rodgers (avec un album en 2008) et avec Adam Lambert en 2012 - avec un nouvel album en préparation selon les rumeurs.
  • Écouter

    Crime of the Century (1974)

    Sortie : septembre 1974. Rock et pop rock. 8 morceaux.

    Album de Supertramp

    Rick Davies et Roger Hodgson (Yyrkoon)

    "Supertramp donc est un groupe qui se démarque par ses deux chanteurs, Davies (la voix la plus grave) et Hodgson (l'aigüe), qui se trouvent être les deux seuls compositeurs. On peut considérer qu'il y a une symbiose jusqu'à Even in the quietest moments (1977), les deux orientations musicales se complétant bien, mais à partir de Breakfast in America (1978) ou c'est Hodgson qui compose presque tous les tubes pops, les deux leaders ne s'entendent plus, partant dans des directions trop différentes. Hodgson quitte le groupe en 1983 et Rick Davies continue de le mener seul, mais l'alchimie a disparu..."
  • Écouter

    High Voltage (1975)

    Sortie : . Rock et hard rock. 8 morceaux.

    Album de AC/DC

    Malcolm Young (1973-1980).

    Du petit groupe australien crée en 1973 à Sydney jusqu'à la consécration avec l'album Highway to Hell, AC/DC fut le groupe de deux hommes : Angus, guitariste fou, et son frère Malcolm, compositeur et second guitariste. Moins connu, c'est pourtant lui qui arrange les chansons, s'insipirant avant 79 du blues. Bon Scott était le beau gosse de la bande et un excellent chanteur et pouvait être comparé à un leader.
  • Écouter

    Back in Black (1980)

    Sortie : . Rock et hard rock. 10 morceaux.

    Album de AC/DC

    Angus Young (1980 - présent).

    A la mort de Scott, les rôles changèrent. Si Brian Johnson devint le chanteur du groupe, Angus Young devint vraiment le symbole du groupe, remplaçant de fait Bon Scott en s'affichant partout en tenue d'écolier. Son frère Malcolm se fit plus discret et le groupe alla vers le métal, avant de revenir depuis quelques années vers une musique plus simple et plus proche des débuts du groupe.
  • Écouter

    Born to Run (1975)

    Sortie : . Rock et pop rock. 8 morceaux.

    Album de Bruce Springsteen

    Clarence Clemmons (1972-2012).

    A chaque concert, Springsteen annonce les membres de son groupe, c'est une tradition. Pendant une dizaine de minutes, il énonce chaque nom en racontant une petite histoire, ou en faisant des blagues. Mais une chose ne changeait jamais dans ce rituel : le dernier nom. Celui de Clarence, le pilier aussi bien physique que symbolique. Même si au fur et à mesure de l'évolution rock du Boss il perdit de l'importance dans la musique, il fut toujours le symbole du E-Street Band, bien plus que Steve Van Zandt. Et rien que pour le saxo de Jungleland, on doit se souvenir de lui.
  • Écouter

    Outlandos d'Amour (1978)

    Sortie : 1978. Rock, new wave, punk et rock alternatif. 10 morceaux.

    Album de The Police

    Sting (BlueMoon).

    Appelé en 1977 par Copeland et Henry Padovani - le premier guitariste du groupe, il prend tout de suite de l'importance en virant le guitariste français et en prenant Andy Summers, plus conforme à la patte artistique de Sting ; de punk, The Police passe à un rock teinté de jazz ou de reggae. Auteur-compositeur principal du groupe, ses choix permettent en tout cas au groupe de devenir célèbre dès leur premier album en 1978, Outlandos d'Amour. De plus en plus populaire, le groupe n'échappent pas aux tensions internes et finit par éclater en 1984, avant de se réunir en 2007, pour une tournée d'honneur, où l'on pu constater que Police est resté un groupe très populaire.
  • Écouter

    Attahk (1978)

    Sortie : 1978. Avantgarde, jazz, rock, jazz-rock et prog rock. 7 morceaux.

    Album de Magma

    Christian Vander (herkan)

    A l'origine d'un genre musical à part entière, le Zeuhl - mélange de rock, jazz et chant choral, Christian Vander fonda Magma en 1969. Batteur, chanteur et compositeur du groupe, il en est aussi l'incarnation, malgré les multiples changements intervenus au fil du temps. Entre 1983 et 1992, Magma est mis en pause par Vander pour développer un autre projet, Offering. Depuis 1992, le groupe s'est remis à tourner et à enregistrer des albums, jusqu'à aujourd'hui.
  • 1
  • 2