La liste tellement originale que tout le monde la faite avant moi ( mes découvertes 2018 en gros )

Avatar Capitaine-CLG Liste de

169 films

par Capitaine-CLG

Ici ne sera répertorié que mes découvertes cinématographiques ( court, moyen et long métrage ), je n'y mettrais pas mes re-visionnage.

Trier par : Tri par défaut
  • Tri par défaut
  • Date de sortie
  • Derniers ajouts
  • Note de l'auteur de la liste
  • Notes de mes éclaireurs
  • Note globale
  • Ordre alphabétique
  • Popularité
Croissant
  • Croissant
  • Décroissant
  • Bande-annonce

    Ma vie de Courgette (2016)

    1 h 06 min. Sortie : . Drame.

    Long-métrage d'animation de Claude Barras avec Gaspard Schlatter, Sixtine Murat, Paulin Jaccoud

    Je pense que j'aurais pu adorer ce film s'il ne souffrait pas des tares du cinéma français qui m'exaspèrent au plus au point ( animation bizarre, film à moitié dépressif et à caractère social,... ) mais je ne peux pas nier que, aussi chiant soit ses points, ils sont aussi plutôt bien traité et permettent de traiter de sujets graves tout en faisant un film des plus accessibles aux enfants.
    Le film à le mérite d'être plutôt court, il va à l'essentiel sans aller dans le pathos mais sachant gardé un côté malaisant assez bien géré. Il arrive même à être touchant et de façon vraiment efficace par moments mais ça grande force réside dans ses personnages qui portent véritablement le film ( très bon doublage au passage ).
    Légèrement déçu au vu des éloges auxquels le film à eu droit parmi ceux qui me l'ont conseillé mais tout de même une belle réussite.
  • Bande-annonce

    Jusqu'en enfer (2009)

    Drag Me to Hell

    1 h 39 min. Sortie : . Épouvante-Horreur et thriller.

    Film de Sam Raimi avec Alison Lohman, Justin Long, Lorna Raver

    Un sacré d"fouloir que ce film d'horreur. C'est peu étonnant quand on sait que Raimi a fait ce film juste après être sorti de sa trilogie Spider-Man, après la grosse machine du Blockbuster, rien de tel qu'un retour au source dans l'horreur et le moins qu'on puisse dire, c'est qu'il se fait plaisir le bougre.
    Ce film en fait des caisses, que ce soit dans la mise en scène avec sa caméra toujours en mouvement et ses zooms à répétitions, que ce soit dans ses effets, dans le dégueulasse,...ce film en fait clairement des caisse mais sérieux, il le fait super bien !
    C'est là que Raimi est génial avec ce film, il parvient à trouver une très bonne alchimie entre l'horreur et l'exagération sans jamais que ça ne fasse ridicule, cela se ressent beaucoup dans les jumpscares à grand renfort de musique, de zooms et dans leurs effets, ils en font trop mais arrivent quand même à dérangé voir même à faire peur car pour le coup, ils ne sont pas omniprésent et le metteur en scène sait les amenés sans qu'on les voit venir offrant à ce film un côté imprévisible, sur ses effets comme son scénario, bienvenu.
    Un film d'horreur aux allures de série B qui fonctionne vraiment bien sans jamais se retenir ( oublié les règles des films d'horreurs, personne ne sera épargné ), for plaisant à regarder.
  • Bande-annonce

    Le Voyage extraordinaire de Samy (2010)

    Sammy's Avonturen : De Geheime Doorgang

    1 h 28 min. Sortie : . Animation et aventure.

    Long-métrage d'animation de Ben Stassen avec Melanie Griffith, Isabelle Fuhrman, Yuri Lowenthal

    C'est sympa mais ça ne va pas vraiment plus loin, on passera sur la morale écolo vu et revu et un animation pas toujours au top.
    Le doublage est pas dégueu.
  • Bande-annonce

    Sammy 2 (2012)

    Sammy's Avonturen 2

    1 h 32 min. Sortie : . Aventure et animation.

    Long-métrage d'animation de Ben Stassen avec Olivia Ruiz, Sophia Aram, Guillaume Gallienne

    Comme le premier mais en plus enfantin et chiant
  • Bande-annonce

    Burn-E (2008)

    8 min. Sortie : . Animation, aventure et science-fiction.

    Court-métrage d'animation de Angus MacLane avec Angus MacLane, Tessa Swigart, Ben Burtt

  • Bande-annonce

    Mamá (2008)

    3 min. Sortie : 2008. Épouvante-Horreur.

    Court-métrage de Andy Muschietti avec Victoria Harris, Berta Ros et Irma Monroig

    C'est pas mal, c'est pas vraiment effrayant mais Mamà ( personnage ) fout les boules et le côté glauque fonctionne.
  • Bande-annonce

    L'Arrivée du train en gare de La Ciotat (1896)

    1 min. Sortie : janvier 1896. Muet.

    Documentaire de Auguste Lumière et Louis Lumière avec Madeleine Koehler, Marcel Koehler, Mrs. Auguste Lumiere

    C'est pas simple à noté, c'est juste un train qui arrive en gare...mais c'est bien fait.
  • Bande-annonce

    La sortie de l'usine Lumière à Lyon (1895)

    1 min. Sortie : . Muet.

    Documentaire de Louis Lumière

    C'est pas simple à noté, c'est juste une sortie d'usine...mais c'est bien fait
  • Bande-annonce

    L'Arroseur arrosé (1895)

    1 min. Sortie : . Comédie.

    Court-métrage de Louis Lumière avec François Clerc et Benoît Duval

    C'est pas simple à noté, c'est juste un arroseur arrosé...mais c'est bien fait et marrant.
  • Bande-annonce

    Pictured (2014)

    3 min. Sortie : 2014. Épouvante-Horreur.

    Court-métrage de David F. Sandberg avec Lotta Losten et Hanna Johansson

    Il est dommage que la fin soit aussi mal amené car si le twist est efficace, son exécution est trop peu crédible pour ne pas dire ridicule.
    Cela dit la première partie marche très bien jouant sur la suggestion et un beau travail du son qui instaure une tension angoissante que la courte durée du métrage permet de rendre encore plus efficace car ne s’éternisant pas.
  • Bande-annonce

    See you soon (2015)

    1 min. Sortie : 2015. Épouvante-Horreur.

    Court-métrage de David F. Sandberg avec Lotta Losten

    Mouais...plutôt convenu et prévisible
  • Bande-annonce

    Closet Space (2016)

    3 min. Sortie : . Épouvante-Horreur, science-fiction et thriller.

    Court-métrage de David F. Sandberg avec Lotta Losten et David F. Sandberg

    Plus fantastique qu'horrifique ( bien que les deux soit assez lié ) rien de bien particulier si ce n'est un concept plutôt cool et une fin bien mindfuck
  • Bande-annonce

    Cam closer (2013)

    2 min. Sortie : . Épouvante-Horreur.

    Court-métrage de David F. Sandberg avec Lotta Losten

    Encore une foi, un concept de base bien utilisé mais j'ai pas vraiment eu peur.
  • Bande-annonce

    Not So Fast (2014)

    2 min. Sortie : 2014. Comédie et Épouvante-horreur.

    Court-métrage de David F. Sandberg avec Lotta Losten et David F. Sandberg

    Bien trouvé celui-là !
  • Bande-annonce

    Doodlebug (1997)

    3 min. Sortie : 1997. Fantastique.

    Court-métrage de Christopher Nolan avec Jeremy Theobald

    - L'obsession
    - Des insères
    - Une frontière flou entre réalité et fiction
    Ouais, c'est du Nolan !
  • Bande-annonce

    Pecan Pie (2003)

    2 min. Sortie : 2003. Comédie musicale et comédie.

    Court-métrage de Michel Gondry avec Jim Carrey, Eric Judor et Ramzy Bédia

    J'ai pas compris mais c'est marrant
  • Bande-annonce

    More (1998)

    6 min. Sortie : 1998. Science-fiction et animation.

    Court-métrage d'animation de Mark Osborne

  • Bande-annonce

    Myosis (2013)

    3 min. Sortie : . Animation, drame et science-fiction.

    Court-métrage de Emmanuel Asquier-Brassart, Ricky Cometa, Guillaume Dousse

    Très beau visuellement !
  • Bande-annonce

    Big Fish (2003)

    2 h 05 min. Sortie : . Aventure, drame et fantastique.

    Film de Tim Burton avec Ewan McGregor, Albert Finney, Billy Crudup

    Plutôt décevant pour ce qui est considéré par certains comme le dernier bon film de Burton. Si on y retrouve les thématiques et figures de style chère à Burton, c'est quand même très sobre, dans le sens ou je m'attendais à plus de folie de sa part mais cela est contrebalancé par une large gamme d'idées tout au long du métrage ( le coup de foudre, la sorcière,... ) rendant le segment sur la vie d'Edward vraiment passionnant à suivre contrairement au segment du moment présent bien moins attrayant ( sympathique parallèle avec les histoires d'Edward plus intéressante que la réalité ). Le film surf entre plusieurs thématiques for intéressante telle que la transmission père/fils, le lien entre fiction et réalité,... mais pour moi le film ne va pas assez loin dans son traitement comme la relation père-fils ou seul le fils cherche à comprendre son fils là ou le père reste le même, il ne remet jamais vraiment en cause ses histoires ( pour moi, une superbe scène aurait été le père racontant la vérité à son fils, celui ci poursuivant par une histoire enjolivé, chacun adoptant le point de vu de l'autre pour une acceptation mutuelle de l'autre ).
    Le fond est bancal mais la forme tient très bien la route, l'esthtique Burton s'incorporant bien à l'histoire bénéficiant, de plus, d'une belle réalisation et d'une sublime BO de Danny Elfman.
    Un beau film bien qu'un peu bancal, c'est cependant loin d'être le dernier bon film de Burton à mes yeux.
  • Bande-annonce

    Carrot vs. Ninja (2011)

    4 min. Sortie : 2011. Action.

    Court-métrage de Cedric Nicolas-Troyan avec Jamie O’Hara

    o_O
  • Bande-annonce

    Fucking Kassovitz (2011)

    58 min. Sortie : . Making-of et cinéma.

    Documentaire de François-Régis Jeanne avec Thierry Arbogast, Eric Besnard, Bob Brown

    Il y a une règle lors d'un tournage, il y a toujours un problème a un moment ou un autre, parfois c'est pas très grave et le tout e fait dans la joie et la bonne humeur malgré quelques soucis inévitable, mais parfois le sort s'acharne et tout s'enchaine jusqu'a devenir un enfer.
    Ce documentaire le montre bien, une plongée dans cet enfer de production qui en dit long sur les difficultés qu'on peut rencontrer lors d'un tournage, quand les idées divergent, la communication se fait rare malgré l'envie de faire un bon film.
    Malheureusement, il prend trop position pour les pauvres français qui ont dut bataillé face aux méchants américains sans trop tenté d'adopter le point de vu de ces derniers ce qui aurait grandement enrichie le making-of.
    Léger sourire à la fin lorsque Kassovitz ( qui ne se remet pas en question ) s'interroge sur là ou il a pu merder, si tout n'est pas à mettre sur son dos, il garde une part de responsabilité non négligeable et je lui recommande ( dans l'espoir que ce soit déjà fait ) de voir ce doc. Ou as-tu merdé Matthieu ? ce doc devrait te donner une réponse
  • Bande-annonce

    Le Secret de la planète des singes (1970)

    Beneath the Planet of the Apes

    1 h 35 min. Sortie : . Action, aventure et science-fiction.

    Film de Ted Post avec James Franciscus, Kim Hunter, Maurice Evans

    Très déçu par cette suite.
    Sans dire mauvaise, c'est une suite relativement bancale sur quasiment tout ses aspects. A commencer par un scénario bien faiblard, dont la première partie re-pompe allégrement le premier film avec le personnage de Brent, un sous-Taylor de substitution au développement identique à l'image des péripéties du dernier exactement identiques a celles de Taylor, en ressort une première partie for ennuyant car déjà-vu et fait de façon bien moins maitrisé de par un rythme bien plus rapide et une réalisation inégal, flirtant avec le mauvais gout même si correct dans l'ensemble.
    C'est vraiment dans sa seconde partie que le film relève le niveau, amenant à des idées vraiment intéressantes ainsi qu'à un final aussi surprenant que pessimiste ( ce genre de final que j'adore ).
    Visuellement, les maquillage sont toujours aussi géniaux et le tout, re-contextualiser, est de très bonne facture même si pas mal de matte painting, disons le, ratées.
    La musique est peut être bien le point le plus constant qualitativement parlant, une musique qui s'accorde bien à l'ambiance même si les chants religieux sont...ridicules.
    Un film en demi-teinte, capable d'offrir de belles choses comme de très mauvaises choses mais qui se rattrape, en ce qui me concerne, grâce à son final que j'affectionne tout particulièrement.
  • Bande-annonce

    Les Évadés de la planète des singes (1971)

    Escape from the Planet of the Apes

    1 h 38 min. Sortie : . Action et science-fiction.

    Film de Don Taylor avec Roddy McDowall, Kim Hunter, Bradford Dillman

    Après le très décevant "Le Secret de la Planète des Singes", aux bonnes idées mais bancale sur quasiment tout ses points, je me suis lancé dans cette suite en m'attendant a tout sauf à ce que j'ai eu ( mindfuck ! ).
    D'un ton plus léger, ce film s'en ressent comme une bouffée d'air frais qui fait du bien. N'en oubliant pas d'être un film de SF, le fait d'avoir pris le schéma inverse du premier ( singe qui arrive sur la planète des Hommes) aurait put être des plus ennuyant. Et bien que nenni, jouissant d'un rythme bien géré alternant moment comique, moment plus posé et se terminant sur un cli-max bien marquant ( chose que cette saga réussi, pour l'heure, à merveille, les fins qui marquent ). Le schéma inversé amène a de très bonnes idées, tout en apportant des idées de SF plutôt intéressante tout en apportant des détails sur la création de la Planète des Singes et en continuant de nous questionner, et prenant un chemin qui m'a bien plu, c'est que l'Homme est une foutu saloperie qui trouve toujours le moyen de tout détruire.
    Techniquement, le film brille encore par ces superbes maquillages de nos deux protagoniste, qui au passage sont incroyablement attachant mais devient moins crédibles sur les autres, la réalisation n'a rien d'incroyable, correcte mais sans réel fulgurance, seule la scène du gorille méchant, pour ne pas spoilé, m'a vraiment marqué jouant sur la suggestion et le montage, de façon peu subtile mais diablement efficace.
    Quant à la musique, je ne l'ai pas remarqué, c'est là le point le plus décevant, les deux opus précdent ont vraiment une BO qui accompagne incroyablement bien les films et jouant un grand rôle à l'ambiance globale, absent du film ce qui peut se comprendre par la transcription à l'époque contemporaine et le ton plus léger du film.
    Sans être parfait, la saga bénéficie d'une hausse de qualité plus que louable avec cet opus au vu des possibilités qu'offrait "Le Secret de la Planète des Singes", plus léger mais toujours aussi pertinent dans ses propos, ce film est une bonne suite.
  • Bande-annonce

    Pixels (2011)

    2 min. Sortie : . Animation et action.

    Court-métrage d'animation de Patrick Jean

    en 2 minutes se court arrive à être plus original dans ses idées qu'1h30 de film...
  • Bande-annonce

    Zero (2010)

    13 min. Sortie : 2010. Animation et drame.

    Court-métrage d'animation de Christopher Kezelos avec Nick McKay, Reina McAndrew, Shelley Hepworth

    Beau et poétique
  • Bande-annonce

    Dream (2016)

    3 min. Sortie : .

    Court-métrage de Zombie Studio

    On est de sacré enfoiré mine de rien...
    Sinon, un magnifique court métrage, au message tellement éculé mais ici offert de façon efficace accompagné par une belle chanson et une belle animation.
  • Bande-annonce

    The Present (2014)

    Prezent

    4 min. Sortie : . Comédie dramatique et animation.

    Court-métrage d'animation de Jacob Frey

    c'est trop mignon !
  • Bande-annonce

    La Conquête de la planète des singes (1972)

    Conquest of the Planet of the Apes

    1 h 28 min. Sortie : . Action et science-fiction.

    Film de J. Lee Thompson avec Roddy McDowall, Don Murray, Ricardo Montalbán

    Ce film est imparfait. Souffrant d'abord de quelques soucis scénaristiques allant des facilités aux incohérences, parfois même au niveau de la saga ( les singes sont trop intelligent par rapport à ce qui nous a été dit dans l'opus précédent ) mais rattrapé par de grands moments de bravoure comme ce magnifique discours de fin, ce final ( le pessimiste ) incroyable, des thèmes très bien traités et des scènes juste incroyable d'émotions. Les personnages ne sont pas en reste non plus, entre l'excellent développement de César, la relation filiale entre Armando et César, Macdonald ( aucune blague ne sera toléré ) mais un Breck un peu too much.
    Sur le plan technique, le film souffre d'un sérieux manque de budget, si cela n'excusera pas une réalisation correcte mais plutôt en pilote automatique si ce n'est quelques fulgurances, cela excusera les faibles visuels du film ( tourné en un lieu unique ), cela permet cela dit de créer un véritable sensation d'étouffement qui accompagne assez bien le film et sa tension palpable de libération. Le vrai soucis que j'ai avec les visuels, c'est que les costumes ( recyclé depuis le premier film ) son utilisé pour les singes censé être contemporains et primitifs mais cela ne fonctionne pas du tout et ce malgré les efforts des acteurs, tous très bons.
    La musique elle se fait bien discrète quand elle n'est pas mise sur des scènes ou elle n'a rien a faire.
    Plutôt imparfait mais de beaux efforts qui en font un film de SF plus que louable.
  • La Bataille de la planète des singes (1973)

    Battle for the Planet of the Apes

    1 h 33 min. Sortie : . Action et science-fiction.

    Film de J. Lee Thompson avec Roddy McDowall, Claude Akins, Natalie Trundy

    Ou la la la la...c'est mauvais !
    Il était vraiment grand temps que la saga originale s'achève car là on est devant l'opus de trop au budget dérisoire. Car s'il faut bien commencer quelque part, c'est sur le plan technique ou le film est complètement foiré mais peu t'on vraiment leurs en vouloir avec un tel budget surtout au vu de ce que le film avait comme ambition. Jouant sur la récupération depuis le premier opus, ici même les costumes de singes ( loin d'être honteux et faisant quand même plus ou moins illusion ) commencent sérieusement à se dégradé à l'image du costume du Law-giver dont la bouche ne se referme pas, mais le pire étant que les costumes sont les artifices les plus réussi. Les décors sont d'une banalité et d'un insipide affligeant tout comme cette horrible matte painting représentant la cité contaminé.
    Thompson se plante aussi sur la réalisation dont la seul audace sera un débulage de la caméra lors des scènes de la cité interdite, restant en pilote automatique le reste du temps ce que le l'abominable montage ne vient pas améliorer avec ces scènes de batailles faisant vraiment fouillis ou sa scène de course poursuite final ou aucun plan n'est raccord.
    Techniquement c'est loupé, sur le fond c'est très bancale, entre incohérence et problème de temporalité ( les singes beaucoup trop évolué par rapport au temps écoulés, César qui n'a pas vieilli ), des personnages peu recherchés, des thématiques parfois intéressantes mais souvent mal traités ( l'intelligence mène à la violence,... ) mais quelques scènes qui fonctionnent vraiment bien.
    En ressort un film qui se loupe sur quasiment tout ses points des fautes à un budget dérisoire et surement à l’inintérêt de son réalisateur pour un résultat final sans ampleur, souvent ennuyeux mais jamais à la hauteur.
  • Tellement proches (2009)

    1 h 42 min. Sortie : . Comédie.

    Film de Olivier Nakache et Eric Toledano avec Vincent Elbaz, Isabelle Carré, François-Xavier Demaison

    Ça fait le taf.